La collection Automne 2024 de ZIGGY CHEN, un voyage nostalgique à travers l’éveil de la mode à Shanghai

Les années 80 de Shanghai réveillent l'automne 2024 de ZIGGY CHEN. L'Orient rencontre l'Occident dans des costumes sur mesure et des motifs déformés, un hommage nostalgique à l'éveil culturel de la Chine.
25 janvier 2024
2 minutes de lecture
La collection Automne 2024 de ZIGGY CHEN, un voyage nostalgique à travers l'éveil de la mode à Shanghai
PUBLICITÉ

La scène de la mode à Shanghai est animée d’une énergie unique, mélange d’ancien et de moderne, d’oriental et d’occidental. Ziggy Chen, créateur chevronné à l’avant-garde de ce mouvement, s’inspire depuis longtemps de la riche tradition de la ville. Ses collections passées ont dansé avec les fantômes de la dynastie Song et les échos des années folles. Mais pour ses débuts en défilé de l’Automne 2024 sur le calendrier officiel de la Semaine de la mode de Paris, Chen a pris un tournant profondément personnel.

En coulisses, la voix teintée de nostalgie, Chen a parlé par l’intermédiaire d’un traducteur des années 1980, une époque où l’isolationnisme de la Chine a commencé à se dégeler. Adolescent, il a découvert la mode alors que le monde s’ouvrait au pays, ce qui a constitué le terreau fertile de sa dernière collection.

PUBLICITÉ

Chen s’est plongé dans les souvenirs fragmentés de cette époque, en particulier la façon dont sa génération a adopté les influences occidentales. Les motifs à carreaux et les costumes sur mesure, autrefois symboles d’un monde lointain, sont devenus des objets de fascination, tissés dans le tissu de la vie quotidienne. Cette fusion de l’Orient et de l’Occident est devenue le leitmotiv de la collection.

La maîtrise de Ziggy Chen en matière de motifs a été mise à l’honneur. Les pantalons défiaient les conventions, leurs poches s’épanouissant d’un côté et se courbant gracieusement le long de la hanche de l’autre. Les vestes arboraient des cols très échancrés, témoignant d’un désir ardent d’aller au-delà des limites de la tradition. Il ne s’agissait pas de simples vêtements, mais d’histoires chuchotées dans le tissu, de récits de l’éveil culturel d’une génération.

PUBLICITÉ

Sur le même sujet : ZIGGY CHEN Printemps/Été 2024, Une ode à la spontanéité

L’exécution précise des proportions fait écho à l’amour de Chen pour les vêtements anciens, capturant la façon dont le temps et l’usure laissent leur marque sur les vêtements. Les laines peignées à la texture moelleuse reflètent la toile de fond architecturale de ses souvenirs, tandis qu’une palette de bleus grisâtres et de verts moussus évoque l’atmosphère humide de la région de Jiangnan à Shanghai.

Le résultat est une collection qui captive et intrigue. Pour ceux qui ne connaissaient pas le travail de Ziggy Chen, il s’agissait d’un cours accéléré dans son univers, un monde où le passé et le présent coexistent, où la tradition et la modernité dansent un tango captivant. Pour ceux qui l’admiraient déjà, c’était une plongée plus profonde dans l’âme du créateur, un témoignage du pouvoir durable de la narration personnelle dans la formation de l’expression artistique.

Restez à la pointe de la mode et du lifestyle au masculin, suivez Essential Homme sur Google News, Whatsapp, en RSS ou sur Flipboard.

La collection Automne 2024 de ZIGGY CHEN, un voyage nostalgique à travers l'éveil de la mode à Shanghai
PUBLICITÉ
La collection Automne 2024 de ZIGGY CHEN, un voyage nostalgique à travers l'éveil de la mode à Shanghai

© ZIGGY CHEN

PUBLICITÉ
AllerEn Haut