West Ham écrase Arsenal 2-0, faisant capoter les espoirs de titre des Gunners

La forteresse d'Arsenal à l'Emirates s'est effondrée lorsque West Ham a surpris les Gunners 2-0, relançant la course au titre de la Premier League. Les Hammers de Moyes grimpent au classement, tandis que les hommes d'Arteta doivent se rendre à Fulham après avoir gâché des occasions en or. La résistance de West Ham et les occasions manquées par Arsenal donnent une image fascinante de la lutte pour le titre à l'aube de la seconde moitié de la saison.
29 décembre 2023
2 minutes de lecture
West Ham écrase Arsenal 2-0, faisant capoter les espoirs de titre des Gunners
© Arsenal (X/Twitter)
PUBLICITÉ

L’Emirates, habituellement une forteresse pour Arsenal, s’est effondré jeudi soir avec la victoire de West Ham (2-0), relançant la course au titre en Premier League. Les Hammers de David Moyes, revitalisés et sans pitié, se sont hissés à la sixième place du classement, laissant les Gunners de Mikel Arteta aux prises avec leur première défaite à domicile de la saison et un retard de deux points sur le leader Liverpool.

L’ouverture du score controversée a donné le ton. Un centre d’Emerson a semé la pagaille dans la surface de réparation d’Arsenal, Jarrod Bowen renvoyant le ballon à Tomas Soucek, qui l’a expédié dans le but vide. Le recours à la VAR s’ensuivait, mais les images ne permettaient pas de prouver avec certitude que le ballon était sorti, et le cinquième but de Soucek en championnat restait valable.

PUBLICITÉ

Bien que dominant la possession du ballon, Arsenal manquait de mordant. Bukayo Saka a touché le poteau avant la mi-temps, mais Gabriel Jesus a gâché deux têtes en or, illustrant la frustration des Gunners. West Ham, quant à lui, défendait astucieusement, James Ward-Prowse encadrant la ligne arrière et étouffant les triangles de passes complexes d’Arsenal.

Les Hammers ont frappé de manière décisive à l’heure de jeu. Sur un corner de Ward-Prowse, l’ancien Gunner Konstantinos Mavropanos s’élevait au-dessus de la défense d’Arsenal et sa tête heurtait la barre et entrait dans le filet, marquant ainsi son premier but en Premier League.

PUBLICITÉ

Sur le même sujet : David Alaba, le joueur du Real Madrid, forfait pour plusieurs mois

Arsenal a tout donné à West Ham dans les derniers instants du match. David Raya réalisait un arrêt héroïque sur un penalty de Said Benrahma pour empêcher les Hammers d’inscrire un troisième but qui aurait pu être décisif. Bukayo Saka est tombé sous les coups d’Angelo Ogbonna, mais la VAR a de nouveau estimé que le contact n’était pas suffisant pour accorder un penalty.

PUBLICITÉ

Le coup de sifflet final a donné lieu à des émotions contrastées. West Ham, plein d’entrain et de confiance, fêtait sa troisième victoire consécutive et son retour dans la première moitié du tableau. Arsenal, découragé et frustré, savait que ses aspirations au titre venaient de subir un coup dur.

Restez à la pointe de la mode et du lifestyle au masculin, suivez Essential Homme sur Google News, Whatsapp, en RSS ou sur Flipboard.

La quête de gloire des Gunners passe désormais par la redécouverte de leur sens clinique. Leur jeu de passes est peut-être exquis, mais face à des défenses bien organisées, il faut qu’il se transforme en buts. Le déplacement à Fulham, dimanche, s’annonce comme une occasion de se remettre sur les rails, mais aussi comme un test mental après l’humiliante défaite de jeudi.

Pour West Ham, le triomphe aux Emirats a été une démonstration de force. Les Hammers de Moyes sont en pleine effervescence, résolus sur le plan défensif et dotés d’une puissante force de frappe en contre-attaque. Leur remontée au classement n’est pas le fruit du hasard ; ils sont une force avec laquelle il faut compter, et le reste de la Premier League devrait s’en apercevoir.

James Ward-Prowse (West Ham) est le joueur du match. Sa discipline a permis d’ancrer le bloc bas des Hammers, réduisant à néant le jeu de passes complexe d’Arsenal. Très habile défensivement, il a également contribué à l’offensive en délivrant une passe décisive sur le coup de tête de Mavropanos.

Ce revers d’Arsenal ajoute une nouvelle couche d’intrigue à la course au titre en Premier League. Liverpool est en tête, mais ses poursuivants sont sur ses talons. À l’approche de la mi-parcours, une chose est sûre : la lutte pour le titre est loin d’être terminée.

PUBLICITÉ
AllerEn Haut