KidSuper casse le code avec sa collection Automne 2024 "String Theory"

KidSuper casse le code avec sa collection Automne 2024 « String Theory »

Le défilé KidSuper Automne 2024 a été un tournant surprenant pour la marque, présentant une collection soignée de costumes pointus, de blousons BCBG et de denims artistiques, ainsi que des moments forts tels que des danseurs de ballet et Ronaldinho se pavanant sur le podium.
24 janvier 2024
2 minutes de lecture
PUBLICITÉ

Non, l’Automne 2024 a marqué un tournant surprenant pour KidSuper : un défilé à part entière, raffiné, débordant d’esprit sartorial et de profondeur artistique. La scène ? Le calme parisien, un contraste frappant avec le chaos vibrant habituel de Dillane. Mais n’oublions pas qu’il s’agit du créateur de Brooklyn qui a déjà organisé une vente aux enchères de mode dans le cadre d’un spectacle comique – le conventionnel n’est pas vraiment son fort.

J’ai fait marcher Ronaldinho, rien d’autre n’a d’importance”, a déclaré Dillane avec jubilation avant le défilé, stylisé par la sensation TikTok Wisdom Kaye. Et c’est ce qu’il a fait, précédé par la grâce du danseur de ballet américain Julian MacKay qui pirouettait sur la piste dans une tenue noire à volants, avant de la voir déconstruite par le mannequin suivant, révélant un costume éclaboussé de portraits pointillistes. La prestation de Ronaldinho, vêtu d’un costume bordeaux et d’un manteau brodé d’un ours en peluche, a suscité des applaudissements euphoriques parmi les invités, dont Daniel Kaluuya, la star du film Get Out.

PUBLICITÉ

Pourtant, au milieu de ces moments de spectacle, un changement distinct était indéniable. Dillane, qui sortait tout juste d’une expérience en tant que talent invité chez Louis Vuitton, avait grandi en tant que créateur. Sa collection de l’Automne 2024 résonnait avec l’élégance parisienne, ce qui témoigne de l’évolution de son talent. Des costumes pointus, des blousons BCBG et des cardigans de grand-père coexistaient avec des jeans amples, chaque pièce dégageant une atmosphère artistique et sans effort. Les couches sont restées bien équilibrées, même lorsqu’il s’agissait de s’aventurer en territoire décontracté. Une collaboration avec Canada Goose a donné naissance à des vestes bouffantes aux motifs picturaux, ajoutant une nouvelle couche d’intrigue artistique.

Sur le même sujet : KidSuper Printemps/Été 2024, une narration démêlée

PUBLICITÉ

Le titre de la saison, “String Theory”, était un terrain de jeu pour l’humour mathématique de Dillane. Les motifs circulaires font écho au concept de physique théorique, un costume en tricot rayé arbore des bouts de fils pendants, et les vestes en denim présentent des figures gravées au laser reliées main dans la main – “strung together”, vous comprenez ? Les accessoires n’ont pas été négligés : des sacs Boston de différentes tailles, des sacs croisés bouffants et des mocassins bicolores ont complété chaque look avec minutie.

Dans les coulisses, au milieu de l’effervescence qui a suivi le défilé, lorsqu’on lui a demandé quelle était la signification de ce format conventionnel. “Peut-être suis-je un très bon designer”, a-t-il répondu avec un sourire en coin. Mais les vêtements sont plus éloquents que les mots. L’Automne 2024 n’était pas seulement un défilé, c’était une déclaration confiante d’un créateur qui est passé maître dans l’art d’équilibrer le spectacle et la substance. KidSuper avait déchiffré le code sartorial, prouvant que l’intelligence du spectacle et la finesse de la haute couture peuvent parfaitement coexister dans l’univers vibrant de Colm Dillane.

Restez à la pointe de la mode et du lifestyle au masculin, suivez Essential Homme sur Google News, Whatsapp, en RSS ou sur Flipboard.

KidSuper casse le code avec sa collection Automne 2024 "String Theory"
PUBLICITÉ
KidSuper casse le code avec sa collection Automne 2024 "String Theory"

© KidSuper

PUBLICITÉ
AllerEn Haut