GUCCI Automne 2024 reflète l’héritage et redéfinit la masculinité

La collection automne 2024 de Sabato De Sarno pour GUCCI est le reflet de sa vision artistique. À l'image de ses débuts dans la mode féminine, la collection mêle des éléments du patrimoine à une touche d'irrévérence. Attendez-vous à des coupes élégantes, des textures luxueuses et des détails inattendus.
14 janvier 2024
2 minutes de lecture
GUCCI Automne 2024 reflète l'héritage et redéfinit la masculinité
PUBLICITÉ

Sabato De Sarno ne danse pas au rythme de qui que ce soit. Le nouveau Directeur de la création de GUCCI, avec son assurance tranquille et sa vision inébranlable, marche au rythme de son propre tambour stylistique. Et sa collection Automne 2024, intitulée à juste titre “Mirroring”, fait écho à ce sentiment avec une clarté retentissante.

De Sarno a reflété sa vision de la femme sur le podium masculin, non pas comme une copie conforme, mais comme la suite harmonieuse d’un récit artistique. Il s’agit d’une histoire racontée en chuchotant, et non en criant, à travers des détails subtils et des textures luxueuses.

PUBLICITÉ

Le denim rencontre les diamants, les vestes en cuir se drapent sur les minis et les shorts avec autant d’aplomb, et les cabans en reptile se faufilent sur les podiums. Les hommes se pavanent dans de robustes creepers, à l’image des mocassins à plateforme des femmes, tandis que des débardeurs complexes ornés de cristaux, inspirés des pochettes GUCCI vintage, laissent entrevoir une vulnérabilité masculine à la fois puissante et inattendue.

De Sarno injecte également sa propre marque d’irrévérence. Les manteaux à franges dansent sur le podium, les mousquetons ponctuent les trenchs fluides et les fentes latérales zippées apparaissent sur les pantalons coupés, comme un clin d’œil à l’inattendu.

PUBLICITÉ

Pourtant, au milieu de cette espièglerie, De Sarno ancre la collection dans une splendeur sartoriale. Les costumes élégants à double boutonnage chuchotent la sophistication, leurs revers étant ornés d’un passepoil en intarsia qui fait écho aux couleurs du dessous. De Sarno sait que le diable se cache dans les détails, et ces costumes témoignent de cet art méticuleux.

Mais GUCCI, ce n’est pas que des costumes et des chuchotements. Les sacs Jackie, dans toute leur splendeur, font un retour triomphal, aux côtés des sacs fourre-tout et des sacs à dos (l’un des préférés de De Sarno). L’emblématique monogramme GG reçoit une mise à jour moderne, estompée et compensée par une ombre portée, éclaboussant les costumes, les écharpes et les sacs dans la teinte Rosso Ancora, profonde et captivante.

Même les bijoux reflètent la vision de De Sarno. La chaîne Marina, autrefois capturée par David Sims sur Daria Werbowy, orne désormais non seulement le cou des femmes, mais aussi celui des hommes, une pièce audacieuse qui redéfinit les frontières entre les sexes avec un éclat argenté et froid.

Sur le même sujet : S.S.DALEY Automne 2024, Quand l’aristocratie britannique rencontre le charme italien

Et puis il y a le moment Robert Redford. Un éclair rouge et vert jaillit de la fente d’un peacoat, hommage direct aux “Les trois jours du Condor”. C’est un rappel que le style intemporel transcende les tendances, un message parfaitement en ligne avec la philosophie de De Sarno.

Il évite les messages cryptiques et les énigmes conceptuelles. “Il est important d’avoir un point de vue, mais tout le monde doit pouvoir le comprendre”, déclare-t-il. Et avec cette collection, il joint le geste à la parole. Sa vision est claire, son message résonnant.

La collection GUCCI de De Sarno ne séduit pas seulement les critiques de mode ; elle a déjà attiré l’attention de stars hollywoodiennes telles que Julia Garner et Taylor Swift, qui se sont présentées aux Golden Globes dans de superbes créations GUCCI. Il a pour mission de renforcer l’attrait de la marque pour le luxe, et avec des propositions telles que des cardigans ornés de cristaux, des manteaux à ras du sol et des coupes impeccables, on peut dire qu’il est sur la bonne voie.

L’avenir nous dira si son message se traduit en chiffres de vente, mais une chose est sûre : Sabato De Sarno n’a pas peur de tracer sa propre voie. Et avec des collections comme “Mirroring”, il ne se contente pas de façonner l’avenir de GUCCI, il redéfinit la notion même de style masculin.

Restez à la pointe de la mode et du lifestyle au masculin, suivez Essential Homme sur Google News, Whatsapp, en RSS ou sur Flipboard.

PUBLICITÉ

© GUCCI

PUBLICITÉ
AllerEn Haut