Xander Zhou dévoile sa vision du Printemps 2024 à la Semaine de la mode de Shanghai

La collection Printemps 2024 de Xander Zhou fait fusionner la technologie et la mode à Shanghai. Elle présente un avenir alimenté par l'IA où l'humanité prospère. Les tissus et les designs uniques de Zhou racontent une histoire de coexistence évoluée et harmonieuse entre les humains et l'intelligence artificielle.
25 octobre 2023
par
2 minutes de lecture
Xander Zhou dévoile sa vision du Printemps 2024 à la Semaine de la mode de Shanghai
PUBLICITÉ

Dans la ville animée de Shanghai, un mélange de tradition et de modernité jette les bases de l’extraordinaire. C’est ici que le célèbre Xander Zhou a méticuleusement élaboré sa collection Printemps 2024, un amalgame harmonieux de technologie et de mode, faisant écho aux sentiments d’un avenir alimenté par l’IA sans craindre de perdre notre humanité inhérente.

La marque de Zhou, établie à Pékin depuis 2007, témoigne de son ingéniosité à redéfinir la mode masculine. Le “Pro A.I.Volution Intergalactic Expo”, un événement au cours duquel Zhou a présenté l’évolution de l’homme grâce à l’IA, continue de résonner dans ses créations.

PUBLICITÉ

Les mannequins parés de tenues sophistiquées, dont l’identité est mystifiée par des masques moulant le visage et des minerves, symbolisent la poursuite par Zhou d’un avenir où la frontière entre l’homme et l’IA n’est pas seulement floue, mais magnifiquement entrelacée. L’œil du créateur pour les tissus est aussi vif que sa vision de l’avenir. Les tricots en cachemire et en soie mélangés, méticuleusement conçus avec des cols zippés à six pétales, révèlent un récit de seconde peau, comme le professe souvent Zhou.

Je voulais créer une scène cinématographique qui soit plus surréaliste qu’à la mode”, avait expliqué Xander Zhou. Un sentiment profondément évident dans sa collection Printemps 2024. L’ensemble de la collection reflète non seulement l’avenir de la mode, mais aussi celui de l’humanité. L’engagement de Zhou à l’égard de ce récit est inébranlable.

PUBLICITÉ

Le créateur, connu pour son point de vue unique sur la mode, l’art et la technologie, aligne sa création sur l’essence du “techno-orientalisme”. Ce terme, en résonance avec l’esthétique de Zhou, marie les éléments traditionnels au futurisme. Sa collection en est l’exemple même, où les pantalons décontractés rencontrent les designs alimentés par l’IA, peignant une image vibrante mais harmonieuse de l’avenir.

Pilier de la Semaine de la mode de Londres depuis une dizaine d’années, Zhou trouve dans l’énergie bouillonnante et le mélange culturel de Shanghai un terrain fertile pour ses innovations. Ses vêtements parlent un langage d’évolution, où l’IA n’est pas une menace mais un allié. “Les humains créent l’IA et nous la rendons intelligente”, affirme Zhou. Il imagine un monde où l’IA contribue à étendre les capacités humaines tout en préservant l’essence de notre humanité.

Les techniciens de laboratoire vêtus de blanc lors des expositions de Zhou font partie d’un récit plus large. Ils représentent un avenir où la science et l’art se mêlent, où les limites sont repoussées et où l’expérience humaine est amplifiée, et non diminuée.

Je pense qu’il est impossible d’imaginer à quoi ressemblera cet avenir, l’esprit humain et son imagination sont trop limités”, ajoute Zhou.

L’exploration de l’IA par Zhou n’est pas nouvelle ; c’est un voyage en évolution. Depuis ses premières collections qui ont fait découvrir au monde le “vêtement humanoïde” jusqu’à la dernière série du Printemps 2024, chaque pièce est un chapitre d’un conte sur l’évolution. L’optimisme du créateur est contagieux, attirant le public, les critiques et les autres créateurs pour assister au déroulement d’un récit où la technologie et l’humanité coexistent, non seulement en harmonie, mais aussi en hauteur.

Restez à la pointe de la mode et du lifestyle au masculin, suivez Essential Homme sur Google News, Whatsapp, en RSS ou sur Flipboard.

PUBLICITÉ

© Photos : Xander Zhou

Cliquez sur ce lien pour lire cet article dans sa version anglais

PUBLICITÉ
AllerEn Haut