Vetements - Printemps-Été 2020 - Paris Fashion Week
/

Vetements – Printemps/Été 2020 – Paris Fashion Week Homme

93 vues
2 minutes de lecture

Choisir le McDonald’s des Champs-Élysées, symbole par excellence de la mondialisation et de la malbouffe, pour porter un regard critique sur notre société de capitalisme et de consommation. Le choix est au premier abord incongru mais doit être pris au second degré, un trait de caractère que l’on connaît bien chez Demna Gvasalia et qui est bien ici le sujet de la collection de Vetements.

Le créateur géorgien, également directeur artistique de Balenciaga, a choisi, une fois encore, la provocation en choisissant de défiler dans ce restaurant rapide de la plus belle avenue du monde, là où il y a quelques mois encore, les gilets jaunes ont justement provoqué des émeutes pour défier le pouvoir en place et se manifester contre le capitalisme financier et fiscalisme.

Entre des volumes exagérés, touches underground, humour noir et un vestiaire cool inspiré de la rue (tous les ingrédients qui ont fait la signature du créateur et le succès de sa marque), le géorgien revisite les différentes figures de clientèle qui se rendent dans l’établissement du fast-food. De fan de techno aux cheveux teints en rouge et habillé d’un t-shirt oversize sur lequel est écrit “ecstasy” et logo de l’internet explorer au geek vêtu de veste et chemise surdimensionnés, en passant par le motard accoutré de combinaison en denim aux multiples slogans “Böse” (“en colère” en allemand), “Zorn”, “Batman”, le manager de McDonald’s chaussé de tongs ou touriste de passages habillés de t-shirts “I love Paris” (avec Hilton rajouté en petites lettres).

Venez comme vous êtes”, le fameux slogan de McDonald’s semble décidément écrit sur-mesure pour Demna Gvasalia.

© Photos : Vetements