Toyota a posé les premières pierres de Woven City, sa ville ultra connectée au pied du Mont Fuji

4 minutes à lire
Toyota Woven City
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sur l’ancien parc de stockage des véhicules adjacent au site de production désormais fermé de Toyota Motor East Japan, Inc. (TMEJ), à Higashi-Fuji, situé à Susono dans la préfecture de Shizuoka, une région allongée sur la côte de l’océan Pacifique, Toyota a posé officiellement hier la première pierre de Woven City, inaugurant sa future ville prototype où tous les écosystèmes seront interconnectés.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

PUBLICITÉ

Le projet Woven City débute officiellement aujourd’hui,” a déclaré le président Akio Toyoda. “Les thèmes de Woven City sont et resteront “une ville à visage humain”, “un laboratoire vivant” et “en constante évolution”. Avec l’aide de nos partenaires du projet, nous allons relever ce défi : créer un avenir où des habitants d’origines diverses pourront vivre heureux ensemble”.

Annoncée en janvier 2020 au Salon de l’électronique grand public (CES) de Las Vegas, Woven City, ce qui signifie “ville tissée”, vise à favoriser des progrès continus bénéfiques à la société, en accélérant le cycle des innovations technologiques et le développement des services.

PUBLICITÉ

Le développement de la collectivité fera la part belle à l’humain. Ce projet de Toyota constituera une expérimentation grandeur nature de nouvelles technologies dans des domaines très divers tels que la conduite autonome, la mobilité personnelle, la robotique et l’intelligence artificielle (IA). Il devrait offrir un certain nombre d’opportunités à des entreprises et des chercheurs du monde entier.

La ville sera habitée tout d’abord par 360 résidents permanents, puis par 2 000 quand le quartier s’agrandira. Elle accueillera les chercheurs et les employés du groupe qui deviendront ainsi les expérimentateurs et les cobayes consentants.

Toyota prévoit de peupler Woven City avec des employés de Toyota Motor Corporation et leurs familles, des couples de retraités, des commerçants, des scientifiques en visite et des partenaires industriels. Les résidences seront équipées des dernières technologies d’aide à la personne, telles que la robotique à domicile pour faciliter la vie quotidienne. Les domiciles utiliseront une IA basée sur des capteurs pour surveiller la santé des occupants, répondre aux besoins de base et améliorer la vie quotidienne, créant ainsi une occasion de déployer la technologie connectée avec intégrité et confiance, de manière sûre et positive”, affirme la firme japonaise.

PUBLICITÉ

La ville sera alimentée par des panneaux solaires et des piles à combustible et seuls des véhicules 100 % autonomes “zéro émission” seront autorisés à circuler dans Woven City.

Trois sortes de rues viendront s’entrelacer : l’une dédiée à la conduite autonome, une autre aux piétons et la troisième aux personnes conduisant un moyen de déplacement individuel. De plus, une route souterraine servira au transport des marchandises.

L’architecte danois Bjarke Ingels, via son cabinet BIG (Bjarke Ingels Group), a été mandaté pour dessiner Woven City. On connaît de l’architecte danois deux des projets les plus emblématiques: le gratte-ciel Two World Trade Center, ou une partie du Googleplex, le siège social d’Alphabet à Mountain View.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Article Précédent

Kaushik Velendra – Automne/Hiver 2021-2022 – London Fashion Week

Article Suivant

Bianca Saunders – Automne/Hiver 2021-2022 – London Fashion Week