Thé et café favoriseraient la baisse du risque de diabète

41 vues
2 minutes de lecture

Consommer beaucoup de thé et de café, avec ou sans caféine, entraîne une réduction des risques de développer un diabète, selon une analyse de plusieurs études publiée par le Journal Archives of Internal Medicine. Chaque nouvelle tasse de café bue dans la journée entraînerait une baisse de 7% du risque de développer un diabète.

Thé et café favoriseraient la baisse du risque de diabète

Rachel Huxley, chercheuse au George Institute for International Health, de l’université de Sydney, en Australie, a étudié avec ses collègues une série de 18 études publiées entre 1966 et juillet 2009, et couvrant au total les analyses de 457.922 participants.
Ces études indiquaient toutes un lien entre le thé, le café, et le café décaféiné et le développement du diabète. Après avoir analysé ces études, les chercheurs ont mis au jour que chaque nouvelle tasse de café bue dans la journée entraînait une baisse de 7% du risque de développer un diabète.
Ils ont aussi découvert que boire trois à quatre tasses de café par jour entraîne une baisse du risque de développer un diabète de 25%, comparé à la consommation d’aucune, d’une ou de deux tasses.
Boire plus de trois ou quatre tasses de café décaféiné dans la journée entraînerait une baisse d’un tiers du risque de développer un diabète, comparé à boire aucune tasse de café décaféiné.
Enfin, boire plus de trois ou quatre tasses de thé par jour entraînerait une baisse d’un cinquième du risque de développer un diabète, en comparaison à la consommation d’aucune tasse de thé.
Les chercheurs se penchent désormais sur les composants actifs propres à ces trois boissons, afin de mettre au point des nouveaux traitements contre le diabète de type 2. Les médecins pourraient inciter leurs patients souffrant de diabète à consommer du thé ou du café, en complément de la pratique d’une activité physique et d’une perte de poids.