« The Cat », le félin bondissant de PUMA de Richard Orlinski s’expose à l’Industrie Magnifique à Strasbourg

3 minutes à lire
PUMA x Richard Orlinski - The Cat
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au milieu de la place Broglie, située dans le centre historique de Strasbourg, un grand félin d’un rouge vif semble prêt à bondir sur les passants qui n’hésitent pas à brandir leur smartphone pour le prendre en photo, avant de réaliser eux-mêmes des selfies avec l’animal. “The Cat”, tel est le nom donné à cette œuvre commandée par PUMA à l’artiste Richard Orlinski.

Le félin a été exposé du 3 au 13 juin durant la seconde édition de l’Industrie Magnifique qui se tient actuellement à Strasbourg, avant de poser définitivement ses pattes sur le parvis du nouveau siège de l’équipementier allemand, dans le quartier du Wacken.

PUBLICITÉ
PUMA x Richard Orlinski - The Cat

“The Cat” est née de la rencontre de l’artiste français et Richard Teyssier, directeur général de PUMA. Connu pour ses œuvres représentant souvent des animaux colorés selon sa philosophie Born Wild, Richard Orlinski a obtenu carte blanche pour réaliser le félin bondissant de l’équipementier allemand – “The Cat” rappelle étrangement une autre de ses sculptures, le Panthère (Born Wild) Rouge de 2010.

PUMA x Richard Orlinski - The Cat

4, 31 mètres de long, 3,50 mètres de haut pour un poids de 470 kg, la sculpture représente le félin en train de bondir. Et pour donner cette sensation d’élan, Orlinski a utilisé une plaque en verre pour maintenir l’œuvre en place, tout en la donnant un mouvement majestueux.
J’étais particulièrement enthousiaste à l’idée de collaborer avec PUMA. C’est une marque française qui a su se renouveler et qui n’hésite pas à casser les codes. J’aime créer des ponts entre les différents domaines car je pense que l’art ne doit être cloisonné, il doit être visible par tous !”, a déclaré Richard Orlinski.

PUBLICITÉ
PUMA x Richard Orlinski - The Cat
PUBLICITÉ

Il s’agit d’une très belle rencontre où l’art rejoint le sport. Nous avons été conquis par cette belle opportunité et le lien a été naturel pour nous. Le timing était d’autant plus intéressant qu’il correspondait à la seconde édition l’Industrie Magnifique et à l’ouverture proche de notre nouveau siège dans le quartier strasbourgeois du Wacken. L’occasion pour PUMA et pour Richard Orlinski d’exposer pour la première fois l’œuvre et d’en faire profiter les habitants strasbourgeois”, a complété Richard Teyssier.

PUMA x Richard Orlinski - The Cat
PUMA x Richard Orlinski - The Cat
PUMA x Richard Orlinski - The Cat
PUBLICITÉ

© Photos : PUMA


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Article Précédent

Bottega Veneta Pré-Automne 2021, entre minimalisme et extravagance

Article Suivant

QASIMI Printemps/Été 2022 – London Fashion Week, entre renouveau et tradition