Y/PROJECT

Y/Project – Printemps / Été 2021 – Paris Fashion Week

/
Y/Project Printemps-Été 2021

Confinés à la maison, dû à la pandémie COVID-19, les créateurs avaient tout le temps à réfléchir sur l’avenir et le devenir de leur marque et Glenn Martens de Y/Project fut l’un de ceux là.

Succombé à la sirène de l’écologie et de la mode éthique, le créateur a pris un virage à 180° et propose, pour Printemps/Été 2021 et pour la première fois, une toute première collection 100% durable.

Nous avons le luxe de penser, ce qui nous donne une responsabilité. Y/Project veut participer au changement, construire un avenir meilleur”, a-t-il écrit dans son communiqué adressé à la presse.

Le résultat est une collection 100% durable et écologique baptisée “Evergreen”. Composée de douze modèles emblématiques des saisons précédentes, repensés et améliorés avec matériaux organiques et recyclés, la collection va encore plus loin en proposant l’expédition, l’emballage et la production – entièrement au sein de l’UE – responsables.
Autres nouveautés : la collection ne sera jamais démarquée et elle reviendra à chaque saison ainsi qu’un pourcentage des recettes ira à une association de bienfaisance écologique.

Montrés dans une vidéo show-and-tell, les looks restent fidèles à la signature de la marque, avec ses formes asymétriques et dramatiques qui ont contribué au succès de la maison. De plus, leur conception permet une grande flexibilité, se laissant porter de diverses manières. “Il n’y a jamais de bonne réponse sur la façon de porter Y / Project: nous vous donnons une option, et ensuite vous devez la posséder”, a déclaré Martens.

Y/Project – Automne / Hiver 2020-2021 – Paris Fashion Week

/
Y/Project - Automne-Hiver 2020-2021 - Paris Fashion Week

Ce fut dans un gymnase parisien, au milieu duquel est installé une vaste piscine remplie de ballons de baudruche oranges, que le designer Glenn Martens invitait à découvrir sa nouvelle collection pour Y/Project.

Comme les précédentes saisons et fidèle à son ADN, Glenn Martens envoyait sur la piste des silhouettes où domine la déconstruction.

Des vestes à double boutonnage en trompe-l’œil en 3D, des trenchs militaires déconstruits, des ceintures et pantalons conçues pour être drapés et noués à la taille, des cabans de trappeur à carreaux à la coupe asymétrique, des écharpes en laine ornés de tigres, des sacs circulaires en forme de nœud marin, des vêtements d’extérieur (six pièces de parkas et doudounes) conçus en collaboration avec Canada Goose et beaucoup de superpositions dans une collection inspirée des petites fêtes de ville dans la Belgique natale du créateur.

© Photos : Y/Project

Y/Project – Printemps/Été 2020 – Paris Fashion Week Homme

/
Y/Project - Printemps-Été 2020 - Paris Fashion Week

La déconstruction, voilà un terrain de jeu favori de Glenn Martens qui y excelle pour devenir l’un des maîtres incontestés de cette approche esthétique.

Pour le défilé Printemps/Été 2020 de Y/Project, tenu sous la nef du temple protestant de l’Oratoire du Louvre à Paris, Glenn Martens pousse encore plus loin son répertoire axé sur la déconstruction, en osant des propositions inédites et audacieuses, dans un exercice qu’on croyait que tout a été fait.

Ainsi, le créateur joue avec les asymétries et la torsion qui, appliquées de manière intense aux vêtements, donnent naissance à des mouvements étranges et étourdissants.

Glenn Martens joue aussi avec les contours qui floutent la limite entre deux pièces quand il n’utilise pas le drapé et le volume pour donner une nouvelle interprétation, inattendue, du vestiaire masculin.

© Photos : Y/Project

Y/Project – Automne/Hiver 2019 – Pitti Uomo 95 Florence

/
Y/Project - Automne-Hiver 2019-2020 - Pitti Uomo 95 Florence

Invité comme “guest designer” de la 95e édition du salon florentin Pitti Uomo, le créateur flamand Glenn Martens a dévoilé mercredi soir sa collection AW19 de Y/Project dans le décor mystique de l’église Santa Maria Novella, l’un des plus beau sites Renaissance de la ville.
Dans l’enceinte de son Grand Cloître, construit au XIVè siècle, plongé dans l’obscurité, les invités munis de torches électriques qui leur furent distribuées à l’entrée du show éclairent les modèles qui arpentaient le lieu avant de s’aligner comme une troupe militaire au centre du podium. L’ambiance est fantasmagorique, hypnotisant, fascinant et surtout inclusive, exactement comme la voulait le créateur qui expliquait de vouloir que les gens “profitent de l’instant”, déconnectés de leur caméra personnel et de leur réseaux sociaux.
Fascinants sont également les vêtements ! Celui qui succédé en 2013 au fondateur de la marque Yohan Serfaty, décédé d’un cancer, tape fort, très fort avec sa nouvelle collection. De l’audace, de l’élégance et de la maîtrise de la construction, il y en a sur toutes les pièces. On recèle l’empreinte de sa formation initiale en architecture intérieure dans la force des coupes et dans les volumes inattendus. Il y avait des blousons en cuir extra-larges, des manteaux croisés à double boutonnage oversize associés à des chaussures bicolores en noir et blanc inspirées de celles de Michael Jackson, des cuissardes et des smocking réinterprétés dans le langage créatif de la marque. Il y avait aussi sa première gamme d’accessoires et de sacs, notamment ceux, très originaux, en nylon noir suspendus dans des cages en cuir marron.

Y-Project - Automne-Hiver 2019-2020 - Pitti Uomo 95 Florence
Y-Project - Automne-Hiver 2019-2020 - Pitti Uomo 95 Florence
Y-Project - Automne-Hiver 2019-2020 - Pitti Uomo 95 Florence
Y-Project - Automne-Hiver 2019-2020 - Pitti Uomo 95 Florence
Y-Project - Automne-Hiver 2019-2020 - Pitti Uomo 95 Florence

Photos: Giovanni Giannoni

Y/Project – Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week

/
Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week

Dans les jardins botaniques de l’université des sciences et des biologies médicales à Paris, sous un ciel radieux où la température frôle presque les 30°, Glenn Martens présente, pour Y/Project, ses expériences menées sur les volumes et les textures. Sur des costumes, manteaux, blousons, hoodies et autres pièces classiques du vestiaire masculine faits de nylon ou en Lycra servant comme bases, le lauréat du prix ANDAM l’an dernier étire les tissus pour leur donner de nouvelles formes, dans une sorte de relief sculptural, qui ne sont pas forcément portables au quotidien, mais qui ont le mérite ici d’être d’intéressantes propositions conceptuelles.
L’expérimentation ne s’arrête bien évidemment pas là ! On retrouve ainsi cet effet drapé par exemple sur un parka, au niveau des manches et des poches, donnant à la pièce un effet ondulant fascinant, mais assez déroutant tout de même. Il ajoute aussi ici et là des panneaux et de couches supplémentaires sur les pièces, quand des jeans aux deux couleurs ou à deux parties reviennent cette saison dans des formes toujours oversize.
Je m’ennuierais vraiment si je créais uniquement des looks faciles. Et il ne s’agit pas ici d’être beau, il s’agit de voir jusqu’où nous pouvons aller”, s’est exprimé Glenn Martens.

Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week Y/PROJECT Spring Summer 2019 - Paris Fashion Week

© Y/Project

Y/PROJECT HOMME – Automne/Hiver 2018-2019 – Paris Fashion Week

/
Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week

Cette saison chez Y/PROJECT HOMME, Glenn Martens continue de jouer sur la déconstruction et la reconstruction, tout en misant sur la polyvalence et la versatilité du vêtement, pour ouvrir à de nouvelles propositions. Les pièces offrent de nombreuses possibilités de personnalisation et célèbrent l’individualité. Le sportswear contraste avec les costumes élégants, le jersey se mélange à la maille, et la flanelle côtoie la fausse fourrure polychrome. La collection se présente comme un ensemble éclectique et hybride de pièces qui se mélangent et se combinent pour former un tout très structuré.
On y retrouve les pièces emblématiques de la marque comme les jeans, manteaux et blazers à double empiècement avec doublures visibles, pantalons de survêtements à taille haute évasée, sweats aux épaules plissées et des pulls à double manches. Et sur les écharpes en tricot taille XXL sont tricotées des références historiques aux effigies d’Aliénor d’Aquitaine et Henri II, ou de Jeanne d’Angleterre et Édouard III.
Toutes ces pièces sont associées aux chaussures UGG dont Glenn Martens a réinterprété les styles les plus emblématiques de la marque, avec sa touche bien à lui.

Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Y/Project Homme - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week

© Photos: Y/PROJECT HOMME

Le Grand Prix de l’ANDAM 2017 décernée à Glenn Martens de Y/Project

Glenn Martens - ANDAM 2017

Le jury de la 28ème édition du concours de l’ANDAM a décerné son Grand Prix au designer belge Glenn Martens, de la marque Y/Project, lors de la remise de prix, le vendredi dernier, au Ministère de la Culture à Paris.


Outre ce Grand Prix à l’étoile montante de la mode, directeur de création de Y/Project, le jury, composé entre autres de Xavier Romatet, Président de Condé Nast France, de Francesca Bellettini, Présidente de la Maison Saint Laurent et de François-Henri Pinault, PDG, représentant le groupe Kering, a également remis le Prix du Label Créatif au duo Laura Do et Bastien Laurent pour Avoc.
Glenn Martens, à la tête du label Y/Project depuis 2013, succède ainsi à la créatrice Johanna Senyk, gagnante en 2016 pour son travail au sein de la marque Wanda Nylon. Il remporte une dotation de 280 000 euros, le parrainage pendant un an de la maison Yves Saint Laurent et de Francesca Bellettini et 10 000 euros de cristaux Swarovski.
Cette dotation permettra à la marque, a fait savoir le créateur belge, d’accompagner et d’accélérer son développement, à un moment crucial où elle a besoin énormément de liquide et d’appui stratégique pour s’engager dans une nouvelle restructuration.

Fitting with @marioncotillard / shot by @eliottbliss / #marioncotillard #eliottbliss #cannesfilmfestival #yproject

Une publication partagée par Y/PROJECT (@yproject_official) le


Formé d’abord à l’architecture d’intérieur à Bruges, puis diplômé de l’Académie Royale d’Anvers, le jeune trentenaire Flamand, finaliste du prix LVMH l’année dernière, rejoint à 34 ans la longue liste prestigieuse de lauréats de l’ANDAM, parmi lesquels on trouve par exemple Martin Margiela, Alexandre Mattiussi, Bernard Willhelm ou encore Julien David.
Ouvert à toutes les influences, Glenn Martens aime mélanger les références et les époques, tout en faisant constamment des clins d’oeil à l’histoire, au gothique et à la peinture flamande qu’il affectionne depuis son enfance. Il déconstruit les formes, casse les volumes et mixe les styles, souvent antagonistes, pour en livrer une traduction résolument contemporaine et postmoderne. Ces défis, il aime les relever et parce que faire un t-shirt basique ne l’intéresse pas !

Y/Project – Printemps/Été 2018 – Paris Fashion Week

/
Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week

Diplômé de l’Académie Royale d’Anvers, le belge Glenn Martens est appelé, en novembre 2013, à succéder au fondateur du label Y/Project Yohan Serfaty décédé un peu plutôt de la même année.
Adopté par Paris, cette ville qu’il dit toujours aimer, Glenn Martens entend rendre hommage à sa ville d’adoption, avec une collection qui fait la part belle à la déconstruction et aux volumes.
Les pantalons prennent du volume ou ont des bandes de tissus s’enrouler autour des jambes; ils se nouent autour de la taille par des cordons ou se voient surchargés une sorte de drapé volumineux. Les ourlets montent très haut, tandis qu’un jeu autour des boutons et de la taille créé de nouvelles formes déconstruites très intéressantes.
Ce jeu intrigant sur les proportions s’observe également sur le haut, par le biais de la superposition, du drapé, de la déconstruction des volumes et par la visibilité de la doublure des blousons. Un exemple: la doublure noire d’un blouson de couleur vieux rose s’enroule et se noue sur le devant comme s’il s’agissait une pièce à part entière, ou encore la doublure argentée d’un manteau marron prend du volume, le dépassant allègrement.

Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Y-Project Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week

© Y/Project

Y/Project – Automne/Hiver 2017-2018 – Paris Fashion Week

/
Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018

Louis, Bonaparte, Joséphine, les noms illustres de l’histoire de France s’invitent dans la collection du belge Glenn Martens pour Y/Project.
Passé maître dans la déconstruction, le belge continue son jeu favori avec un sens hybride très remarqué – intéressant pour les uns, laid pour les autres. Les silhouettes sont exagérées, avec des détails vague sur les manches et les deux côtés des jambes, des touches de fourrure, de gros ourlets relevés, ainsi que des effets dedans/dehors.

Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Y/Project - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018

© Y/Project

Y/Project – Printemps/Été 2017 – Paris Fashion Week

/

Direction la péniche Maxim’s pour la nouvelle collection de Y/Project par Glenn Martens qui, comme beaucoup de ses confrères, joue avec la notion d’androgynie.
Avec une touche romantique, la collection mélange des références de nineties, de smokings, de denim, de jeans délavés et de fleurs, le tout sur une palette souvent féminine, basée sur des couleurs pastelles. L’utilisation inattendue du moiré, aussi bien sur les joggings que sur les pantalons de smoking, des fleurs placées sous des tops transparents, la forme étrange et très féminisée des tailles de pantalons, ainsi qu’un effet de peinture à bombe rosée sur un ensemble de denim créent des silhouettes à la fois contemporaines et asexuées.

@ Photos: Y/Project

Y/PROJECT – Automne/Hiver 2016 – Paris Fashion Week

/

Comme la saison dernière, le flamand Glenn Martens dévoilait sa nouvelle collection au Gibus, une discothèque de la rue du Faubourg du Temple à Paris.
Inspiré par le monde de la nuit – au croisement de plusieurs styles underground: punk, fétichisme, gothic, techno…, Glenn Martens créé des silhouettes aux proportions exagérées. Jouant sur les contrastes, ses denims ont des longueurs exacerbées, quand d’autres sont skinny. Ce même jeu de disproportion se retrouve dans ses manteaux et blousons, dont certains sont parés de sangles de bondage pour un petit air de fétichisme sexuel.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Calendrier de la fashion week de Paris Automne/Hiver 2016-2017
New York Fashion Week: Men’s dévoile son calendrier pour Automne/Hiver 2016-2017
Y/PROJECT – Printemps/Été 2016 – Paris Fashion Week
Y/PROJECT – Automne/Hiver 2015 – Paris Fashion Week
Lemaire – Automne/Hiver 2016 – Paris Fashion Week

Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Y-PROJECT Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week

© Y/PROJECT

Défilé Y/PROJECT – Printemps/Été 2016 – Paris Fashion Week

/

Pour sa 4ème collections en temps que directeur créatif de la marque, Glenn Martens dévoile sa collection au Gibus, l’un des clubs les plus courus de la capitale.
Le Brugeois s’est inspiré l’atmosphère électrique des rave party des années 90 et propose un vestiaire au mélange de genres et des coupes asymétriques. Les pantalons se portent taille haute et soit oversize, soit très près du corps, en contraste avec les hauts.
Les basiques ont été déstructurés et reconstruits, se mélangeant aux éléments médiévales et gothiques, petit clin d’oeil à Bruges, la ville natale de Martens.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Calendrier de la fashion week de Paris Printemps/Été 2016
le coq sportif revisite son modèle Eclat pour le cinq ans de la boutique le Rayon Frais
David Beckham fête les 10 ans de son parfum « Instinct » avec une version Gold Edition
Burberry enrichit sa gamme Brit Rhythm avec la nouvelle fragrance Eau de Toilette Intense for Men
adidas dévoile le nouveau maillot du XV de France

Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016 Y-PROJECT printemps/été 2016© Y/PROJECT

Défilé Y/PROJECT – Automne/Hiver 2015 – Paris Fashion Week

/

Glenn Martens continue à faire vivre l’héritage laissé par Yohan Serfaty avec une collection aux imprimés et textures très riches.

Lurex, cuir, vinyle, tissus synthétiques, ces matières techniques du XXIè siècle s’affirment comme de véritables niches d’inspirations pour Glenn. Il en infiltre dans les blazers et pantalons pour donner un joli rendu brillant; il en applique sur un long manteau et un caban qui, sous la lumière des projecteurs, s’éclairent, donnant une profondeur visuelle à la collection.
Les silhouettes sont urbaines et les coupes décontractées. La superposition, ici un manteau plus épais sur un autre ou un blouson court sur un autre plus long, donne du volume à cette troisième collection pour Y/PROJECT.

Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y/PROJECT - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015

Y/PROJECT – Paris Collection Homme Printemps/Été 2015

/

Pour sa seconde collection en tant que directeur artistique d’Y/Project, le créateur Glenn Martens abandonne les silhouettes des saisons passées pour donner un nouveau virage à la marque.

Plus sportwear, plus urbaine et plus utilitaire, sa collection printemps/été 2015 préconise des silhouettes plus allongées avec une prédominance de zips et de boutons à pression. La palette de couleurs est légèrement plus lumineuse avec du blanc, du gris clair, ponctués par du vert moutarde.

Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015 Y/Project Collection Paris Printemps/Été 2015© Y/PROJECT

Y/PROJECT – Défilé Homme Automne/Hiver 2014 – Paris

/
Please go to your post editor > Post Settings > Post Formats tab below your editor to enter video URL.

Premier assistant de feu Yohan Serfaty, décédé l’année dernière, le belge Glenn Martens, formé à l’Académie royale des beaux-arts d’Anvers, signe ici sa première collection pour la marque parisienne Y/PROJECT.
Connu pour son esthétisme minimaliste et sa construction architecturale des vêtements, le jeune créateur brugois réinvente la silhouette d’Y/PROJECT en introduisant dans les pièces historiques de nouvelles coupes et de nouveaux volumes. Il retravaille les détails et les finitions pour donner à la collection une contemporanéité, dans la droite ligne de son prédécesseur et mentor.
La palette de couleurs est assez sombre, oscillant entre les nuances de noirs, bleus profonds et les différentes tonalités de gris. Ces couleurs ténébreuses sont illuminées par des touches lumineuses blanches et la brillance du cuir.
Glenn Martens inaugure également lors de ce défilé les premières créations féminines pour Y/PROJECT qui présentera en mars prochain à Paris sa toute première collection pour femmes.

© Y/PROJECT