Yohji Yamamoto

Yohji Yamamoto – Automne / Hiver 2020-2021 – Paris Fashion Week

/

Au défilé de Yohji Yamamoto, le temps est à la contemplation et à la douceur.

La collection du créateur japonais est, comme à l’accoutumée, très riche en propositions. Dominés par des teintes sombres et neutres, tels le noir, le gris, relevées cependant par des touches de rouge et de jaune moutarde, les looks s’affichent décontractés, avec une touche de grunge des années 90, par le biais par exemple des finitions effilochées des pulls ou l’association dépareillée des tissus.

La nonchalance stylistique chez Yohji Yamamoto passe également par la superposition des pièces, révélant des coupes asymétriques mais aussi la diversité des matières et des motifs mis ici en complémentarité.

© Photos : Yohji Yamamoto

Yohji Yamamoto – Printemps/Été 2020 – Paris Fashion Week Homme

/

Lorsqu’on se rend au défilé de Yohji Yamamoto, on est presque certain de n’y point trouver des tendances saisonnières qui n’ont pas lieu d’être chez le créateur japonais.

L’intemporalité, une palette essentiellement noire, de la fluidité et une certaine mélancolie contemplative, voilà qui reviennent chaque saison, inlassablement comme le temps qui passe et qui revient. Une signature reconnaissable au premier coup d’œil qui constitue une constance chez le couturier japonais.

Tout suggère de la fluidité et du mouvement chez Yohji Yamamoto, tout d’abord par l’ampleur des formes. Puis, il y a des volants qui s’accrochent sur les boutons d’un manteau court, se pendent dernière les vêtements, virevoltant au pas très lent des modèles. Ensuite, la superposition ajoute des volumes et donne naissance à des compositions très intéressantes comme ces longs imperméables bleu ou jaune qui se portent comme une robe sous un très long t-shirt.

Bien que la palette soit ombrageuse, les silhouettes sont loin d’être moroses ou sinistres. Des images vaporeuses, des gribouillages et des coups de pinceaux abstraits, certainement de Yohji Yamamoto lui-même, viennent les illuminer, tantôt avec des effets optiques, tantôt d’un brin mystiques.

© Photos : Yohji Yamamoto

Yohji Yamamoto – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

/

Le noir, couleur de cœur du créateur japonais Yohji Yamamoto est cette saison l’unique star de sa collection. Une collection exceptionnelle aux allures militaires présentée à son siège des Halles.
Inspiration intarissable des créateurs, les uniformes de l’armée prennent chez le japonais une nouvelle dimension : sombre mais teintée d’espoir, rigueur rimant avec souplesse et définitivement poétique.
Ces uniformes, l’expression d’une forme d’autorité, se sont vues insufflées d’une impulsion artistique. Des ficelles blanches ont été utilisées pour broder des caractères sur les pans des manteaux; des motifs abstraits ornent les manteaux d’officier prussien; des cordes laquées nouées artistiquement à la place des boutons d’un manteau; des gros boutons dorés posés en oblique sur une veste et parsèment inégalement les pantalons; ou des motifs qui semblent inspirés des toiles d’araignée couvrent majestueusement ici un côté d’une veste ou une chemise, et là le pan d’une tunique. Cette poussée artistique va encore plus loin, comme en attestent ces boutons d’or qui se rangent comme une parure sur le devant d’une veste dont un côté se prolonge vers l’arrière, à la manière d’une tunique.
Le monde semble sans espoir, alors je voulais envoyer un message”, a-t-il déclaré. Son message ne tombe définitivement pas dans l’oreille d’un sourd !

Yohji Yamamoto – Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week

/

Les fans de Yohji Yamamoto se retrouvent pleinement dans la nouvelle collection du créateur japonais, lui qui s’est toujours tenu à l’écart des tendances.
On retrouve des silhouettes amples et fluides (la signature de Yohji Yamamoto) qui collent aussi bien aux hommes qu’aux femmes, une mode sans sexe dont il est un adepte et fut l’un des premiers créateurs à militer pour cette attitude des décennies plus tôt.
Quand vous créez, vous n’avez pas besoin d’être si sérieux. Amusons-nous !”, s’est-il exclamé. Et comment ? Il affiche son portrait rieur sur le devant d’une longue chemise, conçue comme une tunique ou reproduit un papier de journal dont lui-même fut l’objet de l’article; il appose sur la manche d’une veste l’exclamation “Yohji is so fresh” ou s’amuse à multiplier les fentes zippées sur le devant et la manche d’une longue veste noire. Il sert également ses vêtements comme un support d’art qu’il qualifie volontiers de “ukiyo-e moderne”, une référence au genre le plus célèbre de l’art japonais, comprenant non seulement une peinture populaire et narrative originale, mais aussi et surtout les estampes japonaises gravées sur bois. Ici, l’image d’une geisha au dos d’une veste et là, de jeunes filles à fleurs sur un pantalon ou sur une chemise, chargeant cette collection de fortes émotions à la fois érotiques et romantiques.

Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week

© Yohji Yamamoto

Calendrier de la Fashion Week de Paris Printemps/Été 2019

Emboîtant le pas de Londres puis de Milan, Paris est la troisième ville à dévoiler ses futures tendances pour la prochaine saison Printemps/Été 2019.
Du mardi 19 au dimanche 24 juin (un peu plus de cinq jours cette saison contre cinq lors des précédentes), le calendrier parisien résiste quand d’autres voient le leur se raccourcir, tel celui de Milan.
Parmi les nouveautés qui vont marquer cette saison, bien qu’il ne soit pas présent sur le calendrier officiel, Raf Simons fera son retour dans la capitale française, le mercredi 20 juin à 21h30, après avoir fait défiler ces dernières saisons ses collections masculines à New York depuis qu’il a pris les rênes de Calvin Klein.
Le calendrier officiel s’allongeant de deux shows supplémentaires, il voit également d’autres disparaître comme celui de Berluti suite au départ de son directeur de création, le Colombien Haider Ackermann – Kris Van Assche, son successeur, présentera son premier défilé pour le label en janvier prochain – Niuku ou encore Julien David. Au dernier jour de la Paris Fashion Week, on verra un nouveau venu, le label californien Alyx, qui défilera pour la première fois à Paris.
Toutes les attentions se tourneront également vers deux shows très attendus : Louis Vuitton et Dior Homme puisque les deux maisons de luxe vont présenter leur collection placée sous la direction de leur deux nouveaux DA, Kim Jones pour Dior Homme et l’américain Virgil Abloh pour Louis Vuitton.

Mardi 19 juin 2018
– 19h00 : CMMN SWDN
– 20h00 : GmbH

Mercredi 20 juin 2018
– 10h00 : Namacheko
– 11h00 : Off-White
– 12h00 : Facetasm
– 14h00 : Acne Studios
– 15h30 : Y/PROJECT
– 16h30 : Walter Van Beirendonck
– 17h30 : Valentino
– 19h00 : OAMC
– 20h00 : Undercover

Jeudi 21 juin 2018
– 10h00 : AMI Alexandre Mattiussi
– 11h00 : Issey Miyake
– 12h30 : Rick Owens
– 13h30 : Angus Chiang
– 14h30 : Louis Vuitton
– 16h30 : Boris Bidjan Saberi
– 17h30 : Yohji Yamamoto
– 19h00 : Dries Van Noten
– 20h30 : Pigalle Paris

Vendredi 22 juin 2018
– 10h00 : Junya Watanabe MAN
– 11h00 : Maison Margiela
– 12h00 : Ann Demeulemeester
– 13h00 : Juun.J
– 14h00 : Maison Mihara Yasuhiro
– 15h00 : Hed Mayner
– 16h00 : Cerruti 1881
– 17h00 : Comme des Garçons
– 18h00 : Alexander McQueen
– 19h00 : Sean Suen

Samedi 23 juin 2018
– 10h00 : Sacai
– 11h00 : Etudes
– 12h00 : Sankuanz
– 13h00 : Thom Browne
– 14h00 : Andrea Crews
– 15h00 : Wooyoungmi
– 17h00 : Dior Homme
– 18h00 : Henrik Vibskov
– 19h00 : White Mountaineering
– 20h00 : Hermès

Dimanche 24 juin 2018
– 10h00 : Officine Générale
– 11h00 : Lanvin
– 12h00 : agnès b.
– 13h00 : Balmain
– 14h00 : Rynshu
– 15h00 : Enfants Riches Déprimés
– 16h00 : Paul Smith
– 17h00 : Christian Dada
– 18h00 : Dunhill London
– 19h00 : 1017 Alyx 9SM
– 20h00 : KENZO

© Photo: Acne Studios (Printemps/Été 2018)

Collection capsule Yohji Yamamoto x New Era Printemps/Été 2018

Du noir pour la saison Automne/Hiver 2017 et encore du noir pour la saison chaude qui arrive à pas cadencé ! La couleur de prédilection de Yohji Yamamoto revient en coloris star dans la nouvelle collaboration de la maison japonaise avec New Era.
Cette couleur indémodable et intemporelle est cette fois accompagnée des motifs floraux et de crâne pour une touche romantique. Ces motifs poétiques prennent place de manière plutôt subtile, à côté de la signature du créateur, sur des vestes, hoodies, t-shirts et sur les classiques casquettes 59FIFTY de New Era. La collaboration comprend également un sac à dos monochrome à la doublure aux motifs floraux et crâne.

Yohji Yamamoto x New Era Printemps-Été 2018 Yohji Yamamoto x New Era Printemps-Été 2018 Yohji Yamamoto x New Era Printemps-Été 2018 Yohji Yamamoto x New Era Printemps-Été 2018 Yohji Yamamoto x New Era Printemps-Été 2018 Yohji Yamamoto x New Era Printemps-Été 2018 Yohji Yamamoto x New Era Printemps-Été 2018
Pour mettre la main sur cette collection, rendez-vous sur les sites New Era et SSENSE japonais. Une sortie plus globale est prévue pour une date ultérieure.

La collection capsule Y-3 x James Harden

Y-3, le label de Yohji Yamamoto, s’est associé avec le basketteur James Harden pour imaginer une collection capsule avec le noir, couleur de prédilection de la maison japonaise, et la pivoine comme principales inspirations.
Outre le bomber, la chemise ajustée, le pantalon et le sweatshirt, la collection inclut également une adidas Crazy BYW BBALL revisitée par Y-3. Cette silhouette à l’allure futuriste s’affiche avec une tige all-over noir, assises sur une midsole Boost blanche. On peut voir la signature brodée de Yohji Yamamoto sur la toe box tandis qu’un branding Y-3 prend place sur la languette.
Comme la sneakers, les pièces vestimentaires de la collection sont tout de noir vêtus, ornées du seul motif qui brille par sa beauté: la pivoine, synonyme de noblesse, de bravoure et d’honneur en Orient.

Y-3 x James Harden Collection Y-3 x James Harden Collection Y-3 x James Harden Collection Y-3 x James Harden Collection
La sortie globale de la collection Y-3 x James Harden est prévue pour avril sur le site de Y-3, ainsi que chez une sélection de revendeurs.

La adidas Y-3 Kusari Boost revient en contraste Noir/Blanc

Après le coloris “Core Black” sorti au début de l’année, la Kusari d’adidas et de Yohji Yamamoto revient avec une nouvelle déclinaison, cette fois en contraste noir et blanc.
Issue de la collection Printemps/Été 2018 de la marque japonaise, la silhouette s’affiche avec une empeigne en Primeknit blanc, agrémentée d’empiècements en cuir et daim que l’on retrouve sur le talon et le toe box. Un grand branding Y-3 sur la languette en néoprène, une semelle intermédiaire Boost ainsi qu’un système de laçage élastique noir complètent la silhouette.

adidas Y-3 Kusari Boost White-Black adidas Y-3 Kusari Boost White-Black adidas Y-3 Kusari Boost White-Black
La adidas Y-3 Kusari Boost White Black devrait être disponible prochainement sur le site de Y-3 et chez une sélection de revendeurs.

Yohji Yamamoto – Automne/Hiver 2018-2019 – Paris Fashion Week

/

Saison après saison, Yohji Yamamoto continue de faire ce qu’il a toujours fait de mieux: une mode constante, élégante et intemporelle, sans jeu de provocation et de surenchère. Silhouettes décontractées, l’élégance souple, fluidité des matières, telles sont ses forces qu’on retrouve forcément encore l’hiver prochain.
Entre l’inspiration samouraï et allures monastiques, Yohji Yamamoto revisite sa palette préférée, presque monochrome, les superpositions, les silhouettes longues et l’aspect brut des matières. Le créateur japonais continue de construire et déconstruire les vêtements pour créer des formes graphiques. Le noir domine largement la collection, mais dynamité par quelques touches de couleurs et surtout par plusieurs looks rouge sang, sur lequel il s’amuse à faire imprimer son propre portrait, des inscriptions japonaises, des paysages ou des portraits de geishas.

Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week

© Photos: Yohji Yamamoto

Yohji Yamamoto – Printemps/Été 2018 – Paris Fashion Week

/

Saison après saison, la nonchalance n’a jamais quitté Yohji Yamamoto, qu’il neige ou qu’il fasse beau ! Une nonchalance poétique que le créateur japonais imprime cette saison sur sa collection où le volume de ses vêtements est l’instrument de mesure de l’insouciance et la décontraction. Tout est large, incitant à la souplesse.
Peindre était sa grande passion qu’il a dû abandonner parce que sa mère rêvait de le voir avocat, Yohji Yamamoto utilise ses tissus comme toiles de peinture. Des graffitis urbain, des figures abstraites, des visages de jeunes filles à l’air mélancolique, des lignes de calligraphie mystérieuses et des tâches et éclaboussures de peinture – tout devient art !
Certains de ses costumes en velours dévoré où se devinent des phrases mystérieuses en japonais laissent penser que le créateur japonais n’a jamais perdu de son sens du romantisme.

Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Yohji Yamamoto Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week

© Yohji Yamamoto

Yohji Yamamoto – Automne/Hiver 2017-2018 – Paris Fashion Week

/

L’argent créé de l’argent. Je déteste cette approche. Retournons vers le temps où le corps crée la richesse. Ces garçons sont tous des combattants et des bosseurs. Je les respecte et les admire”, a déclaré Yohji Yamamoto.
La collection de Yohji Yamamoto sert de défouloir, de cri de désapprobation devant notre société contemporaine dominée par de l’argent.
Des slogans, tels “The Times Are Changing Too Fast,” (Le temps se défile trop vite), “You Have No Marbles” (Vous n’avez pas de c…. !), s’impriment sur des manteaux et blousons, tandis que les cols s’étirent, prennent des formes géométriques, l’imprimé de camouflage se multiplie, les silhouettes se rallongent et les couleurs se contrastent dans une collection qui fait un clin d’oeil appuyé à la classe et aux uniformes des travailleurs.

 

© Yohji Yamamoto

Yohji Yamamoto – Printemps/Été 2017 – Paris Fashion Week

/

Sa collection est à l’image de son créateur, à son esprit de création depuis qu’il a lancé sa collection pour hommes dans les années 80.
Sa passion pour les mouvements a conduit Yohji Yamamoto à habiller ses hommes des costumes et ensembles fluides et décontractés. Ses silhouettes sont généreuses, soulignées par des drapés et des superpositions. On retrouve dans la collection son affection pour des couleurs basiques: noir, beige, blanc, gris…, et aussi de nouveau ses propres dessins et croquis imprimés, à côté de larges rayures.

@ Yohji Yamamoto

Yohji Yamamoto – Automne/Hiver 2016 – Paris Fashion Week

/

Amoureux du noir, des silhouettes déstructurées et de l’allure nonchalante, Yohji Yamamoto présente cette saison son énième variation autour de ces thèmes.
Le créateur japonais offre un vestiaire très protecteur, en jouant sur la superposition. Il protège ses hommes sous d’énormes couches de vêtements où les rôles sont inversées (t-shirts sur manteaux matelassés, vestes sur manteaux en cuir). Il joue également avec les mailles à grosses côtes, ainsi qu’avec les sangles entourant les vestes et chemises, expression d’un désir d’être protégé et de confort.
Il complète son vestiaire avec des pantacourts et jupes plissés, le tout dans des teintes sombres, éclairées par du jaune, blanc, marron et bleu foncé.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Calendrier de la fashion week de Paris Automne/Hiver 2016-2017
Yohji Yamamoto – Printemps/Été 2016 – Paris Fashion Week
Yohji Yamamoto – Automne/Hiver 2015 – Paris Fashion Week
Yohji Yamamoto s’associe à adidas pour créer le troisième maillot pour Real Madrid
Louis Vuitton – Automne/Hiver 2016 – Paris Fashion Week

 

© Yohji Yamamoto

Défilé Yohji Yamamoto – Printemps/Été 2016 – Paris Fashion Week

/

Après plus de trois décennies dans la mode, le japonais Yohji Yamamoto continue à nous étonner de son inventivité. Un petit clin d’oeil probable à sa collaboration avec adidas pour la ligne Y-3, Yamomoto joue avec une grande déclinaison des rayures. Quand ces dernières ne se fixent pas délicatement sur les costumes jusqu’à se fondre avec ceux-ci, elles s’imposent radieusement sur une veste, telle la bande d’un arrêt d’urgence. Pour ne pas surjouer sur ce thème de rayures, le créateur invite ses amis peintres à s’exprimer sur quelques modèles dont les effets coups de pinceaux ou les dessins gribouillés d’un chanteur et de sa guitare ajoutent une touche artistique à la collection.
Quant aux silhouettes, elles sont bien entendu surdimensionnées et fluides, comme c’est souvent le cas chez Yohji Yamamoto, avec quelques effets de textures froissées, l’une des grandes tendances de la saison.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Calendrier de la fashion week de Paris Printemps/Été 2016
Fendi fête l’ouverture de sa nouvelle boutique à Plaza 66 à Shanghai
Les photos de la campagne printemps/été 2015 de Dolce&Gabbana
Moncler a choisi le Marais pour installer sa première boutique dédiée à l’homme
Hommage de Rip Curl au nouveau champion du monde de surf ASP Gabriel Medina

Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016 Yohji Yamamoto printemps/été 2016© Yohji Yamamoto

adidas ROLAND GARROS COLLECTION par Y-3

Dans six semaines environ, débutera le très attendu tournoi de Roland-Garros. Pour cet évènement sportif international, adidas et Y-3 se sont associés pour créer une collection dédiée au Grand Chelem français.

Aussi sur Essentialhomme.fr
Supercolor la Superstar d’adidas Original en 50 coloris par Pharrell Williams
SAINT HONORÉ fête son 130ème anniversaire avec une édition limitée
Kelly Slater nommé égérie de PUMA Cobra Golf
Le champion olympique Antoine Dénériaz devient l’égérie de Fusalp
adidas Finale Berlin le nouveau ballon pour la Ligue des Champions 2015

Il s’agit d’une première collaboration entre les deux marques – adidas Tennis et Y-3 – de la même maison mère adidas.
Y-3 est un précurseur pour le futur du sport et de la mode. La collaboration avec adidas Tennis ajoute une nouvelle dimension aux possibilités offertes par la marque et apporte l’énergie et l’esprit de la haute couture sur les terrains. C’est une perspective excitante que d’associer le style iconique de Yohji Yamaoto – figure incontournable dans l’univers de la mode – au monde du sport moderne.”, déclare à propos de la collection Dirk Schönberger, Directeur de création d’adidas.

adidas x Y-3 - Roland-Garros adidas x Y-3 - Roland-Garros adidas x Y-3 - Roland-Garros
La collection combine l’esthétique avant-gardiste d’Y-3 au savoir-faire technologique maintes fois prouvé d’adidas Performance. Elle comprend un short, un t-shirt de compétion, une casquette, des chaussettes et bracelets éponges, ainsi qu’une paire de sneakers adizero aux couleurs sombres et classiques très chères à la marque y-3. Des petits détails rappelent l’essence esthétique de Yohji Yamamoto comme sa fameuse association du noir et blanc et les imprimés floraux hawaïens colorés, petit clin d’oeil à la collection printemps/été 2015 d’Y-3.
Pensées pour résister aux chaleurs estivales, notamment sur cours de compétition, la technologie adidas Coolmax a été privilégiée pour la confection de ces vêtements. Cette technologie permet une respirabilité encore plus élevée par la superposition de deux couches de mesh, assurant une ventilation et un confort optimums.
La collection adidas Roland Garros par Y-3 sera portée par Jo Wilfried Tsonga côté homme et Ana Ivanovic côté femme, ainsi que par les ramasseuses et ramasseurs de balles.

adidas x Y-3 - Roland-Garros adidas x Y-3 - Roland-Garros
Le grand public peut procurer la collection à partir de 30 mars 2015 sur adidas.com, Y-3.com et dans les boutiques Y-3.

Défilé Y-3 – Automne/Hiver 2015 – Paris Fashion Week

/

Y-3 de Yohji Yamamoto questionne sur le passage du temps au Couvent des Cordeliers, endroit qui, traversant les siècles depuis le Moyen-Âge, n’a pas été choisi au hasard pour cette réflexion métaphysique.
Inspiré par l’aviatrice américaine Amelia Earhart et par la Royal Air Force, le créateur revisite certains de ses thèmes favoris – superposition et déconstruction.
La silhouette est structurée et slim. Les matières jouent le contraste pour illustrer la question du temps, du passé et du futur – flanelle de laine, coton sergé, molleton se mélangeant à celle plus techniques telles Tyvec et néoprène.
La palette est sombre, inspirée par la Royal Air Force et dominée par le noir, le gris, le bleu d’acier et le bleu foncé.

Plonger dans les coulisses du défilé automne/hiver 2015-2016 de Y-3 présenté à Paris

Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Y-3 - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015© Y-3

Défilé Yohji Yamamoto – Automne/Hiver 2015 – Paris Fashion Week

/

Teints blafards et visages de cicatrices, les bad boys aux coups faciles ont donné le ton dès les premières silhouettes de la collection de Yohji Yamamoto.

Réalisée principalement en noir, avec quelques touches de vert, rouge et bleu, la collection du créateur japonais reste fidèles à ses codes esthétiques – superposition, déconstruction et patchwork. La silhouette est naturelle, au goût inachevé avec les bords francs laissés apparents. Les vêtements s’empilent les uns sur les autres, superposition thème cher au créateur, pour créer des effets de contraste saisissant, intensifiés par l’assemblage des matières différentes.

Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Yohji Yamamoto - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015© Yohji Yamamoto

Yohji Yamamoto s’associe à adidas pour créer le troisième maillot pour Real Madrid

Yohji Yamamoto et adidas de nouveau ensemble pour dessiner le troisième maillot du Real Madrid pour la saison 2014/15 de football.

Pour cette nouvelle saison, le créateur japonais s’inspire, non pas des guerriers ou soldats valeureux, des braves qui ont marqué notre histoire et façonnaient notre modèle social d’antan, mais des héros du temps modernes. Qui sont-ils ? Ce sont des footballeurs, ces stars du ballon rond, élevés au rang de légendes grâce à leurs innombrables victoires et fédérateurs du sentiment nationaliste.

Yohji Yamamoto x adidas x Real Madrid
Inspiré par cette vision artistique, Yohji Yamamoto a réalisé un motif correspondant à sa signature. Il a produit un canevas original représentant une créature légendaire à la fois dragon et oiseau. La chimère tire sa force, sa détermination et son pouvoir du dragon et sa rapidité, son agilité et sa vivacité de l’oiseau, des qualités qui caractérisaient les joueurs du Real Madrid.
Sur les maillots en jersey, disponibles uniquement en noirs, sont ainsi imprimés ce dessin, à côté les fameuses trois bandes et logo iconique de adidas performance. Ces maillots sont faits dans une matière ultra égère et respirante, bénéficiant de l’innovation technologique adizeroTM qui assure un maximum de performance aux joueurs.

Yohji Yamamoto x adidas x Real Madrid
Et pour la première fois depuis leur collaboration, les maillots Yohji Yamamoto pour Real Madrid seront déclinés pour le grand public. Disponibles en quantité limitée, les maillots seront produits seulement à 1 400 exemplaires dans le monde. Emballés dans une boite réalisée à la main, ils seront numérotés et porteront la signature personnelle de Yohji Yamamoto, suivie du chiffre 3 représentant les trois bandes iconiques adidas.

Yohji Yamamoto x adidas x Real Madrid
L’édition limitée du maillot est disponible à 250€. Le maillot classique inspiré du travail de Yohji Yamamoto est, lui disponible, pour hommes, femmes et enfants entre 70 et 130€.

Yohji Yamamoto – Paris Collection Homme Printemps/Été 2015

/

Intitulée « Culture Mix », la collection printemps/été 2015 de Yohji Yamamoto est inspirée du long-métrage Voyage à Tokyo d’Ozu Yasujiro, sorti en 1953.

De ce film qui raconte la vie au quotidien d’un couple de retraités, vivant à Tokyo de l’ère Taisho, et le début de la désintégration du système familial japonais, le créateur fait ressentir cette désintégration sociale japonaise dans la déconstruction de ses vêtements, thème récurrent dans ses collections. Il mélange également des imprimés et motifs venant des cultures différents de l’Asie (Indonésien, islam, chinois et japonais) pour créer un vestiaire à la fois élégant et confortable.