Undercover

Undercover – Automne / Hiver 2020-2021 – Paris Fashion Week

/
Undercover - Automne-Hiver 2020-2021 - Paris Fashion Week

Au Cirque d’Hiver plongé dans une brume magmatique, la collection de Undercover par Jun Takahashi explore la multitude de possibilités offertes au vestiaire masculin.

On y retrouve une sorte d’explorateurs du temps moderne, coiffés de chapeaux tartan et habillés de gros chandails à rayures et de pantalons amples à la zouave resserrés sous les genoux; de pèlerins en sweats croisés à capuche portant de sacs à dos hybrides munis de cordes qui se nouent devant sur la poitrine à la manière japonaise; de randonneurs alpinistes emmitouflés sous plusieurs strates de vêtements à la proportion inégale; ou encore d’hommes à l’apparence moniale, en bonnet et tenue bicolore associant marron et gris, deux couleurs caractéristiques de moines bouddhistes.

L’homme Undercover est caméléon, n’hésitant pas de passer d’un style à l’autre qu’il soit austère, confortable, sportif ou plein de fantaisiste.

© Photos : Undercover

Undercover x Nike Daybreak « Bright Citron »

Undercover x Nike Daybreak Bright Citron

Vous aimez porter des couleurs pétillantes en été ? La nouvelle collab Undercover x Nike Daybreak “Bright Citron” semble être faite pour vous.

Undercover x Nike Daybreak Bright Citron

La silhouette vintage Nike Daybreak qui a eu un retour très remarqué ces derniers temps est revisitée ici avec une empeigne en nylon jaune citron.

Undercover x Nike Daybreak Bright Citron

Pour apporter de forts contrastes, Jun Takahashi a choisi d’apposer une touche de gris, notamment sur le mudguard en daim, le protège lacet ainsi que sur le talon par l’intermédiaire des panneaux au design saillant.

Undercover x Nike Daybreak Bright Citron

Ce jeu de contrastes est également souligné par des touches noires sur les lacets, le talon, la semelle extérieure et sur les Swoosh latéraux.
Une semelle intermédiaire blanche cassée mouchetée, sur laquelle est imprimée le branding “UNDERCOVER Jun Takahashi” complète la silhouette.

Undercover x Nike Daybreak Bright Citron
Undercover x Nike Daybreak Bright Citron
Undercover x Nike Daybreak Bright Citron
Undercover x Nike Daybreak Bright Citron

Au cours de l’été, sept autres coloris feront également leur apparition.
La Undercover x Nike Daybreak “Bright Citron” sortira le 19 juillet sur Nike.com et chez certains détaillants sélectionnés, au prix de 160€.

Undercover – Printemps/Été 2020 – Paris Fashion Week Homme

/
Undercover - Printemps-Été 2020 - Paris Fashion Week

Quand des couleurs règnent en maître, saison estivale oblige, chez d’autres créateurs, chez Undercover, c’est le noir ou une palette très sombre qui dicte sa loi.

La collection du japonais Jun Takahashi nous plonge dans le côté le plus sombre de chacun de nous. Elle interroge sur nos pires instincts et les pulsions les plus primitives, un dangereux exercice qui laisse son introduction sur la note du show par une phrase de Dylan Thomas : “Je suis titulaire d’une bête, d’un ange et d’un fou en moi”.

Ainsi, la silhouette de Nosferatu – pour ceux qui ne connaissent pas, Nosferatu est le vampire du film muet allemand, sorti en 1922, réalisé par Friedrich Wilhelm Murnau. Cette adaptation cinématographique du roman Dracula de Bram Stoker est l’un des premiers films d’horreur et est considéré comme l’un des grands chefs-d’œuvre du cinéma expressionniste allemand – vient hanter le devant de certaines pièces. L’atmosphère angoissant se trouve de surcroît chargé par le motif toile d’araignée, magnifiquement appliqué en relief, sur des chemises ou des vestes ainsi que par des photographies en N&B très hitchcockiennes extraites de la série “Untitled Film Stills” de Cindy Sherman.

Toutes ces références cinématographiques à l’impact visuel très fort viennent dialoguer avec des silhouettes à la portabilité indéniable. Manteaux à capuche ondulants, chemises en satin, pantalons légers en laine, aux coupes amples et fines, vestes à la coupe impeccable, blousons à manches courtes coupés à la taille, manteaux aux effets plissés ou des pièces bi-matières (cuir/laine). Autant de pièces qui décrivent une partition sensuelle et une maîtrise de coupe pour lesquels Jun Takahashi est connu. De plus, un peu taquin, Takahashi y ajoute de petits détails qui captent notre attention et s’amuse avec notre regard : ici, des petites fentes se dévoilent au niveau des genoux des pantalons, là des ourlets strassés pour une petite touche délicatement glamour.

© Photos : Undercover

Undercover x Converse Chuck Taylor All Star 70 collection « New Warriors »

Undercover x Converse Chuck 70 New Warriors

Undercover x Converse se retrouvent pour une nouvelle itération de l’emblématique Chuck Taylor All Star 70, cette fois en deux coloris classiques : beige et noir.

Undercover x Converse Chuck 70 New Warriors
Undercover x Converse Chuck 70 New Warriors

Inspiré par le thriller culte de Walter Hill sorti en 1979, The Warriors, “Les Guerriers De La Nuit” en France, les deux paires disposent un double système de laçage ou de fermeture, en lacets à œillets et en fermeture à glissière, ce dernier est posé par-dessus de la languette. Sur le talon de la chaussure, on peut voir un grand anneau en métal, le même se retrouve également sur la toebox, accompagnée de l’inscription “The New Warriors”. L’ensemble est finalisé par un patch logo Converse sur le côté intérieur tandis que le branding circulaire “NW” brodé s’invite sur le côté extérieur.

Undercover x Converse Chuck 70 New Warriors
Undercover x Converse Chuck 70 New Warriors
Undercover x Converse Chuck 70 New Warriors

La collection Undercover x Converse Chuck 70 « New Warriors » sera disponible le 16 mars sur Converse.com et chez une sélection de détaillants des deux marques.

Undercover – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

/
Undercover Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

Un peu plus tôt dans la journée, Pier Paolo Piccioli avait présenté sa collection pour Valentino, pour laquelle il avait collaboré avec le D.A d’Undercover, le japonais Jun Takahashi. Ce dernier avait appliqué sur plusieurs pièces de Pier Paolo Piccioli des graphiques de soucoupes volantes ainsi que les portraits du compositeur Ludwig van Beethoven et du romancier Edgar Allan Poe. Ces deux génies de l’art, l’un dans la musique et l’autre en écriture, ont eu la chance d’entrer en espace de quelques heures dans la dimension créative de deux maisons emblématiques de la mode : Valentino et Undercover, la première connue pour son élégance parisienne et la seconde pour son streetwear pointu.
Chez Undercover, Jun Takahashi reprend ces trois graphiques et les appliquait également sur ses manteaux, survêts, blousons matelassés, sweats avec ou sans capuche ou sur un ensemble qui ressemble à un pyjama. Ces motifs sont également accompagnés du nouveau logo que Pier Paolo Piccioli avait créé au nom de leur collaboration : “VU” pour Valentino/Undercover.
Cependant, l’inspiration principale de Jun Takahashi pour sa collection est toute autre. En effet, c’est un autre voyage dans le temps qui intéresse ici le créateur japonais : celui de Orange Mécanique de Stanley Kubrick avec son incroyable univers visuel et sonore, et sa violence stylisée et théâtrale. Ainsi, plusieurs portraits de Alex DeLarge, interprété dans le film par Malcolm McDowell, parfois avec son sourire sinistre ou avec ses crocs ensanglantés, se répètent sur plusieurs pièces de la collection – on comprend mieux la raison de la présence, dans les deux collections Valentino et Undercover, du compositeur Ludwig van Beethoven qui est l’idole d’Alex DeLarge. “Choodessny”, “Prestoopnik”, des slogans dans le style Nadsat, language argotique utilisé par Alex DeLarge, ont également été tricotés sur des chandails multicolorés, associés à la théâtralité des accoutrements inspirés de la Renaissance italienne, donnent à la collection des airs définitivement fantastiques, d’un brin romanesque.

Undercover – Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week

/
Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week

Pour son tout premier défilé masculin d’Undercover à Paris, Jun Takahashi lâche sur la scène ses huit gangs de “bad boys” qu’il appelle “The new warriors”. Point de vestiaire ou de messages subliminaux en direction des Millenials ou des Gen-Z, les hommes d’Undercover se forment ici un ensemble de tribus aux drôles de noms : Zen Mondooo, The Dead Hermits, Zorue, Vlads, Bootleg Truth, Bloody Geekers, The Larms, The X Shaddows Hoppers. Autant de clin-d’œil aux différents univers qui ont marqué la jeunesse du créateur japonais : musique, manga, BD, jeux vidéos, culture japonaise… Les différents groupes se sont succédés au rythme d’une mélodie différente, vêtus bien entendu de looks correspondants à chaque univers : des gothiques aux geek, en passant par les boy-scouts preppy ou les rasta-rockers.
Les coupes sont nettes, les associations sont parfaitement maîtrisées, Jun Takahashi livre ici une ode à la jeunesse, tout en tirant un portrait amusant et facétieux des jeunes urbains et amoureux de la mode qui assument pleinement leur personnalité.

Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Undercover Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week

© Undercover

L’art de table selon UNDERCOVER & Kutani Seal

UNDERCOVER & Kutani Seal Art de table

Le label japonais UNDERCOVER, créé en 1991 par Jun Takahashi, continue de multiplier les collaborations avec non seulement les grands noms de la mode, mais également de l’art de vivre.

En effet, le label s’est associé dernièrement avec la manufacture japonaise de la porcelaine Kutani Seal, l’expert dans l’art de la Kutani – Kutani est un art de porcelaine produit dans le sud de la Préfecture d’Ishikawa, réputé pour être extrêmement luxueux pour ses motifs peints en or – pour créer deux sets de vaisselle en édition limitée.
Chaque set comprend un plat rectangulaire, un mug et une assiette, avec des motifs fruitiers peints à la main, l’un dans des tons bleus et l’autre rouges.

UNDERCOVER & Kutani Seal Art de table
Apparu aux alentours de 1655, dans le village de Kutani, dans le sud de la Préfecture d’Ishikawa, l’art de la porcelaine Kutani est célèbre dans le monde entier pour ses motifs émaillés en cinq couleurs éclatantes. La porcelaine de Kutani se caractérise par sa technique de superposition en couches épaisses de cinq couleurs qui sont le rouge, le jaune, le vert, le violet et l’indigo et ses représentations audacieuses des beautés de la nature, considérées comme particulièrement avant-gardistes pour l’époque.
La collection UNDERCOVER & Kutani Seal est en vente à la boutique d’UNDERCOVER à Lucua Mall à Osaka.

UNDERCOVER Lucua
3-1-3 Umeda, Kita-ku
Osaka 530-8217
Japan

UNDERCOVER et Vault by Vans officialisent leur collaboration

UNDERCOVER & Vault by Vans

Annoncée il y a sept mois, la collaboration entre UNDERCOVER et Vault by Vans a été enfin officialisée il y a quelques jours.

UNDERCOVER & Vault by Vans
Les deux partenaires ont ainsi revisité les deux silhouettes OG Old Skool LX et OG Era LX. La Era est déclinée en trois coloris (rouge, noir et blanc) et sa silhouette reste relativement simple, avec une empeigne sur laquelle est imprimé le texte “Take me in time, time to the music, Take me away to the twilight zone”, référant au titre “Shelter Song” du groupe rock anglais, Temple.

UNDERCOVER & Vault by Vans UNDERCOVER & Vault by Vans UNDERCOVER & Vault by Vans UNDERCOVER & Vault by Vans
Quant au modèle OG Old Skool, il offre un motif floral en all-over, thème récurrent dans les collections de UNDERCOVER. La OG Old Skool LX est proposée seulement en deux coloris: gris et bordeaux.

UNDERCOVER & Vault by Vans UNDERCOVER & Vault by Vans
La collection UNDERCOVER & Vault by Vans est en vente entre 120 euros et 140 euros, dans une sélection de points de vente.

NikeLab GYAKUSOU dévoile sa Free RN Flyknit inspirée par les J.O de Rio

Fan de sports, particulièrement du running, le fondateur et directeur de création de UNDERCOVER, le japonais Jun Takahashi a dévoilé une nouvelle silhouette de la Free RN Flyknit pour sa ligne NikeLab GYAKUSOU.

NikeLab GYAKUSOU Free RN Flyknit J.O Rio
Puisant les inspirations dans les Jeux Olympiques, la Nike Free RN Flyknit a une tige Flyknit, avec des détails mouchetés en rouge bordeaux. Cette seconde couleur se retrouve également sur la languette, le logo Nike Swoosh et sur la semelle intercalaire, tandis que sur la semelle intérieure, est frappé le logo de GYAKUSOU.

NikeLab GYAKUSOU Free RN Flyknit J.O Rio NikeLab GYAKUSOU Free RN Flyknit J.O Rio
La GYAKUSOU Free RN Flyknit est en vente en avant-première à la boutique de Nike Ipanema au Brésil le 04 août, avant d’être disponible dans le reste du monde à partir du 18 août.

NikeLab x Gyakusou rendent hommage aux J.O de Rio

Le laboratoire d’idées NikeLab du géant américain Nike et le fondateur du label japonais Undercover, Jun Takahashi, ont récemment dévoilé leur dernière collaboration célébrant les Jeux Olympiques de Rio qui débutera dans quelques jours.

NikeLab x Gyakusou - J.O de Rio
Cette collection, dernière de la série Nike’s Summer of Sports, fait partie du partenariat de longue date entre les deux partenaires qui, depuis six ans, collaboraient sur la ligne NikeLab x Gyakusou reflétant la passion de Jun Takahashi pour la course à pied.

NikeLab x Gyakusou - J.O de Rio
La collection comprend plusieurs pièces, tels le NikeLab Gyakusou Dri-Fit Distance Singlet et NikeLab Gyakusou Dri-Fit Distance Short, destinées aux passionnés de ce sport d’endurance et inspirées par les équipements des athlètes de haut niveau concourant dans cette discipline. Rendant hommage aux couleurs locales de la métropole Rio de Janeiro, la collection abandonne ses couleurs sourdes pour une palette lumineuses comme ce vert néon ou les différentes teintes de bleu.

NikeLab x Gyakusou - J.O de Rio
La collectioni sera disponible sur Nike.com, à partir du 18 août.

UNDERCOVER La collection « The Greatest » Printemps/Été 2016

Afin de célébrer le 25ème anniversaire de la marque, UNDERCOVER revisite ses pièces iconiques et les rassemble dans la collection « The Greatest ».

La collection fait revivre les silhouettes qui ont marqué l’histoire de la marque qui les ont revisités avec des imprimés et graphiques audacieux. Parmi les pièces emblématiques revisitées, on trouve notamment le manteau en patchwork issu de la collection « Paperdoll » de 2003, le blouson imprimé de celle « But Beautiful » de 2004 ou encore la chemise Anarchy de la collection « Psycho Color » de 2012.

UNDERCOVER Printemps/été 2016 - The Greatest Collection UNDERCOVER Printemps/été 2016 - The Greatest Collection UNDERCOVER Printemps/été 2016 - The Greatest Collection UNDERCOVER Printemps/été 2016 - The Greatest Collection UNDERCOVER Printemps/été 2016 - The Greatest Collection UNDERCOVER Printemps/été 2016 - The Greatest Collection UNDERCOVER Printemps/été 2016 - The Greatest Collection
La collection “The Greatest” est disponible ici.