Toyota

Toyota Jarama Racetrack Edition, une édition limitée à seulement 90 exemplaires

Toyota Jarama Racetrack Edition

Le constructeur japonais des voitures Toyota étoffe la gamme de sa sportive phare, la GR Supra, avec une nouvelle édition limitée Jarama Racetrack Edition en référence au circuit éponyme situé en Espagne. Lancée dans toute l’Europe à partir de ce mois-ci, la série Toyota Jarama Racetrack Edition est limitée à seulement 90 exemplaires – ce chiffre est un clin d’œil au nom de code du coupé : A90. Cette série limitée tire son nom du célèbre circuit espagnol où la GR Supra a été testée pour la première fois.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

Toyota Jarama Racetrack Edition

Visuellement, la Jarama Racetrack Edition se distingue par sa peinture spécifique Horizon Blue, contrastant avec la finition noir mat des jantes en alliage forgé de 19 pouces et la peinture rouge des étriers de freins.

Toyota Jarama Racetrack Edition

L’habitacle, qui bénéficie d’une finition particulièrement exclusive, est habillé d’Alcantara noir avec des surpiqures bleues. Les sièges chauffants disposent d’un réglage électrique avec mémorisation. Enfin, chacune des 90 unités produites est numérotée sur un insert en fibre de carbone disposé sur le tableau de bord où figure également le tracé du circuit de Jarama.

Toyota Jarama Racetrack Edition

Sous le capot, on retrouve le six-cylindres 3 L turbo de 340 ch du coupé d’origine et sa boîte de vitesses automatique à huit rapports, tous deux d’origine BMW, seul groupe motopropulseur proposé pour cette série spéciale. Lorsque le conducteur utilise le système “launch control” de la voiture, il suffit de 4,3 secondes pour accélérer de 0 à 100 km/h.

Toyota Jarama Racetrack Edition

L’expérience de conduite est d’autant plus attrayante que le couple maximal de 500 Nm est délivré sur une large plage de régimes, allant de 1.600 à 4.500 tr/min.

Toyota Jarama Racetrack Edition

En outre, la Toyota GR Supra Jarama Racetrack Edition bénéficie d’un équipement de série particulièrement complet avec notamment un système de navigation 3D, une connectivité smartphone Apple CarPlay®/Android Auto™, un accès Supra Connect à de nombreux services connectés et un système audio à 10 haut-parleurs. Les fonctions multimédias sont contrôlées à l’aide d’un écran tactile TFT de 8,8 pouces ou – pour certaines commandes – de la reconnaissance vocale.

Toyota Jarama Racetrack Edition

Quant à la question de sécurité, tout a été pensé pour offrir au conducteur une sécurité optimale, notamment un dispositif pré-collision avec détection des piétons et (de jour) des cyclistes, une alerte de sortie de voie avec assistance à la direction, un régulateur de vitesse adaptatif avec fonction stop-and-go, des feux de route adaptatifs et directionnels, et un lecteur de signalisation routière.

Toyota Jarama Racetrack Edition
Toyota Jarama Racetrack Edition
Toyota Jarama Racetrack Edition
Toyota Jarama Racetrack Edition

Et la voiture de l’année 2021 est… la Toyota Yaris !

Toyota Yaris élue Voiture de l'Année 2021

La Toyota Yaris a été élue, hier, voiture de l’année 2021 par un jury de 59 journalistes automobiles européens.

La petite voiture japonaise, fabriquée en France dans l’usine Toyota d’Onnaing, près de Valenciennes (Nord), succède ainsi à la Peugeot 208, avec 266 points, devançant la Fiat 500 électrique (240 points) et l’inattendue Cupra Formentor (239 points) du constructeur espagnol Seat (groupe Volkswagen). Le palmarès a été dévoilé lors d’une cérémonie en ligne, COVID-19 oblige, retransmise depuis Genève.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

Cette quatrième génération de la Yaris reçoit ce prix prestigieux 21 ans après la première génération, première Toyota élue Voiture de l’Année en 2000.

La firme japonaise a été récompensée par le jury de la Voiture de l’Année à trois reprises : en 2000 pour la première génération de Yaris, en 2005 pour la deuxième génération de Prius, et cette année, “jamais deux sans trois”, pour la quatrième génération de la petite japonaise.

Toyota Yaris élue Voiture de l'Année 2021

Le titre est décerné par un jury de 59 journalistes, venus de 22 pays de toute l’Europe. Le nombre de votants par pays est proportionnel à la taille du marché. Chaque membre du jury a 25 points à distribuer, avec deux règles : au moins cinq véhicules sur sept doivent avoir des points, et un maximum de 10 points d’un coup pour un seul modèle de la liste. Les votes du jury sont publics et doivent être motivés.

Cette année, le jury a apprécié la technologie hybride de la Yaris pour son agrément de conduite, ses faibles émissions et son prix accessible – la Toyota Prius a contribué à démocratiser l’hybride (associant un moteur électrique à un moteur thermique) sur le marché européen. Le jury a également salué le design, les performances dynamiques et la sécurité au meilleur niveau de sa catégorie offerts par la Nouvelle Yaris.

À noter aussi que la Nouvelle Toyota Yaris a été également élue au début de février, face à 7 prétendantes, “Compacte Business 2021”, par un jury de journalistes spécialisés réuni par le magazine Kilomètres Entreprise.

Toyota a posé les premières pierres de Woven City, sa ville ultra connectée au pied du Mont Fuji

Toyota Woven City

Sur l’ancien parc de stockage des véhicules adjacent au site de production désormais fermé de Toyota Motor East Japan, Inc. (TMEJ), à Higashi-Fuji, situé à Susono dans la préfecture de Shizuoka, une région allongée sur la côte de l’océan Pacifique, Toyota a posé officiellement hier la première pierre de Woven City, inaugurant sa future ville prototype où tous les écosystèmes seront interconnectés.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

Le projet Woven City débute officiellement aujourd’hui,” a déclaré le président Akio Toyoda. “Les thèmes de Woven City sont et resteront “une ville à visage humain”, “un laboratoire vivant” et “en constante évolution”. Avec l’aide de nos partenaires du projet, nous allons relever ce défi : créer un avenir où des habitants d’origines diverses pourront vivre heureux ensemble”.

Annoncée en janvier 2020 au Salon de l’électronique grand public (CES) de Las Vegas, Woven City, ce qui signifie “ville tissée”, vise à favoriser des progrès continus bénéfiques à la société, en accélérant le cycle des innovations technologiques et le développement des services.

Le développement de la collectivité fera la part belle à l’humain. Ce projet de Toyota constituera une expérimentation grandeur nature de nouvelles technologies dans des domaines très divers tels que la conduite autonome, la mobilité personnelle, la robotique et l’intelligence artificielle (IA). Il devrait offrir un certain nombre d’opportunités à des entreprises et des chercheurs du monde entier.

La ville sera habitée tout d’abord par 360 résidents permanents, puis par 2 000 quand le quartier s’agrandira. Elle accueillera les chercheurs et les employés du groupe qui deviendront ainsi les expérimentateurs et les cobayes consentants.

Toyota prévoit de peupler Woven City avec des employés de Toyota Motor Corporation et leurs familles, des couples de retraités, des commerçants, des scientifiques en visite et des partenaires industriels. Les résidences seront équipées des dernières technologies d’aide à la personne, telles que la robotique à domicile pour faciliter la vie quotidienne. Les domiciles utiliseront une IA basée sur des capteurs pour surveiller la santé des occupants, répondre aux besoins de base et améliorer la vie quotidienne, créant ainsi une occasion de déployer la technologie connectée avec intégrité et confiance, de manière sûre et positive”, affirme la firme japonaise.

La ville sera alimentée par des panneaux solaires et des piles à combustible et seuls des véhicules 100 % autonomes “zéro émission” seront autorisés à circuler dans Woven City.

Trois sortes de rues viendront s’entrelacer : l’une dédiée à la conduite autonome, une autre aux piétons et la troisième aux personnes conduisant un moyen de déplacement individuel. De plus, une route souterraine servira au transport des marchandises.

L’architecte danois Bjarke Ingels, via son cabinet BIG (Bjarke Ingels Group), a été mandaté pour dessiner Woven City. On connaît de l’architecte danois deux des projets les plus emblématiques: le gratte-ciel Two World Trade Center, ou une partie du Googleplex, le siège social d’Alphabet à Mountain View.