Tokyo

MSGM ouvre son premier flagship tokyoïte

En vente principalement dans des grands magasins et boutiques multi-marques et en ligne, le label italien MSGM comptait jusqu’à présent quatre points de vente en nom propre dans le monde: Milan, Dubaï, Hong Kong et Singapour. La marque vient d’ouvrir sa cinquième boutique et

Davantage

Dior Men fait son Pré-Automne 2019 show à Tokyo

/

Kim Jones s’est séparé d’une décennie de “Dior Homme” et de sa silhouette ultra maigre avec un nouveau nom, de nouvelles coupes et une version du futur inspirée des années 80.


Le vendredi 30 novembre dernier, la maison Dior et son directeur de création Kim Jones ont investi l’arène futuriste du Telecom Center Building, au cœur de la baie de Tokyo, pour présenter la collection masculine Pré-Automne 2019. Autour d’une monumentale sculpture métallique, haute de plus de 12 mètres, de l’artiste japonais contemporain Hajime Sorayama, représentant une femme androïde et sous un show de lumière spectaculaire, les modèles défilent dans des pièces aux influences futuristes dont les inspirations viennent cependant principalement de l’histoire de la maison.
Le créateur anglais choisit trois codes puisés dans les archives Dior : le pied de poule, l’impression panthère ainsi que la couleur rose et les réinvente pour les adapter aux hommes d’aujourd’hui. Il a également revisité l’emblématique Tailleur Oblique, déjà présent en versions bleu nuit et rose bonbon dans sa première collection pour Dior.
Fortement basée sur la couture, la collection prend également des orientations plus streetwear. Ainsi, des costumes aux coupes magistrales ont été assortis aux bijoux en argent de Yoon Ahn, la créatrice du label japonais Ambush, désormais Jewelry Designer de Dior Homme ou Dior Men désormais, et aux ceintures utilitaires conçues par Matthew Williams – certains de ces costumes ont été portés avec des casquettes de baseball. Des costumes pied de poule ont été également associés aux baskets montantes. Et même les costumes les plus traditionnels ont été modernisés avec des matières irisées, une fermeture à bouton unique, une fermeture croisée ou une large bande de couleur contrastante s’étendant verticalement sur le devant.

Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo Dior Men Pré-Hiver 2019 par Kim Jones à Tokyo

Le prix du jury et People’s Choice du Frame Award 2018 décernée à la boutique tokyoïte de L’Officine Universelle Buly

Le prix du jury et People’s Choice du Frame Award 2018 a récemment été décerné à la boutique tokyoïte de la marque française des cosmétiques à l’esthétique XIXe siècle L’Officine Universelle Buly.

L'Officine Universelle Buly Daikanyama Tokyo - Frame Awards
Située à Daikanyama, un quartier résidentiel et huppé de Tokyo de l’arrondissement de Shibuya, la boutique de L’Officine Universelle Buly – la marque cosmétique a vu le jour en 2014 grâce à l’esprit audacieux et de conquête de Ramdane Touhami et sa femme Victoire de Taillac. Le nom Bully étant un clin d’oeil à Jean-Vincent Bully, l’inventeur de la lotion de toilette vinaigrée qui a inspiré le héros César Birotteau de La Comédie humaine de Balzac – a été conçue par Ramdane Touhami lui-même qui l’imagine comme une passerelle reliant deux époques et deux cultures, un peu à l’image du Japon entre traditions millénaires et modernité exacerbée.

L'Officine Universelle Buly Daikanyama Tokyo - Frame Awards
Comme coupée en deux, la boutique reflète d’un côté la France du XIXème siècle et de l’autre, le minimalisme contemporain actuellement très en vogue. La conception dissemblable traduit l’esprit de la marque qui nourrit des progrès de la cosmétique contemporaine tout en étant fidèle à l’enseignement des recettes anciennes.

L'Officine Universelle Buly Daikanyama Tokyo - Frame Awards
Ainsi, l’originalité et la folie architecturale frappe le regard, comme un coup de massue, dès l’entrée avec à droite les boiseries précieuses richement ornées, cachant au fond une porte en trompe l’œil qui rappelle l’apparat subtil des châteaux français; à gauche, un univers totalement à l’opposé avec son béton ciré et ses hublots en miroir. Réalisée par des artisans japonais – la partie du 19ème siècle français a été exécutée par des artisans français de l’Officine venus spécialement au Japon pour réaliser ce morceau d’histoire – cette partie contemporaine renvoie à l’esprit d’innovation de la marque qui utilise des techniques cosmétiques les plus innovantes pour signer ses produits.
Située en entresol et éclairée par des fenêtres bleutées de résine qui enferment des herbiers, la boutique naît de la rencontre de deux mondes reliés par ce fin liseré doré qui rappelle la technique ancestrale du kintsugi – kintsugi étant une méthode japonaise de réparation des porcelaines ou céramiques brisées au moyen de laque saupoudrée de poudre d’or.

L'Officine Universelle Buly Daikanyama Tokyo - Frame Awards L'Officine Universelle Buly Daikanyama Tokyo - Frame Awards L'Officine Universelle Buly Daikanyama Tokyo - Frame Awards L'Officine Universelle Buly Daikanyama Tokyo - Frame Awards
Les Frame Awards décernent chaque année une trentaine de prix aux projets d’intérieurs les plus réussis de la planète parmi une liste de près d’une centaine de nominés, venus des quatre coins du monde, répartis en trois grandes catégories, elles-même subdivisées en fonction des typologies de projet.

Le gratte-ciel en bois le plus haut du monde surgira de terre à Tokyo en 2041

En 2041, Tokyo verra surgir de son sol le plus haut gratte-ciel en bois du monde, entièrement construit avec des matériaux innovants et écologiques.
Le constructeur et promoteur japonais Sumitomo Forestry a dévoilé au début du mois cet incroyable projet qui sera réalisé en partenariat avec le cabinet d’architecture Nikken Sekkei.

Tokyo Gratte-ciel en bois W350
Le “W350”, c’est ainsi qu’il est nommé pour le moment, se situerait à Marunouchi, l’un des quartiers d’affaires les plus attractifs de la planète, tout près de la gare de Tokyo et le palais impérial. Avec ses 350 mètres de hauteur et ses 70 étages, le “W350” dépasserait Abeno Harukas, le plus haut gratte-ciel du Japon, situé au sud d’Osaka dans le Kansai et largement la tour en bois “HoHo” (84 mètres) qui doit sortir de terre cette année.

Tokyo Gratte-ciel en bois W350
En utilisant un ratio 9:1 (bois:acier), avec pas moins de 185 000 mètres cubes de bois nécessaires, soit l’équivalent de 8 000 maisons, Sumitomo Forestry espère en finir avec l’ère du tout béton. L’utilisation majeure du bois a également pour l’objectif de répondre aux normes anti-sismiques en vigueur dans le pays du soleil levant. Des renforts, placés en diagonale, protégeront le bâtiment des éléments naturels comme les tremblements de terre ou les tempêtes.

Tokyo Gratte-ciel en bois W350
Le gratte-ciel serait un bâtiment à usage mixte qui comprendrait un hôtel, des bureaux, des locaux commerciaux et des résidences. Sur les balcons à des intervalles différents, une faune luxuriante créera l’illusion d’une forêt verticale où les humains et la faune pourraient pleinement s’épanouir.
Un beau projet écologique qui coûtera tout de même la bagatelle de 600 milliards de yen, soit environ 4,5 milliards d’euros.

Cap sur Tokyo pour l’éditorial Printemps/Été 2018 de SHOOP

/

Cap sur Tokyo, la capitale du pays au Soleil Levant, pour l’éditorial du photographe japonais Raihei Okada qui met en scène la dernière collection Printemps/Été 2018 de la marque madrilène/tokyoïte SHOOP.
Inspirée par le style des seniors, la collection détourne les éléments du workwear et du sportswear et les met à jour avec les codes très tendances actuels du streetwear. Des détails décalés et inattendus, telles des poches au dos d’une chemise ou une poche oversize sur le devant d’une combinaison en nylon lui donnant en même temps l’apparence d’un sac à dos, confirment l’originalité et l’intérêt de la marque pour la culture des jeunes.

SHOOP Printemps/Été 2018 Tokyo Editorial SHOOP Printemps/Été 2018 Tokyo Editorial SHOOP Printemps/Été 2018 Tokyo Editorial SHOOP Printemps/Été 2018 Tokyo Editorial SHOOP Printemps/Été 2018 Tokyo Editorial SHOOP Printemps/Été 2018 Tokyo Editorial SHOOP Printemps/Été 2018 Tokyo Editorial SHOOP Printemps/Été 2018 Tokyo Editorial SHOOP Printemps/Été 2018 Tokyo Editorial SHOOP Printemps/Été 2018 Tokyo Editorial SHOOP Printemps/Été 2018 Tokyo Editorial

Photographe: Raihei Okada
Styliste: Sullen Tokyo
Styliste Assistant: Daichi Hatsuzawa
Modèles: Fukutaro Koyama & Daichi Hatsuzawa

La Nike Air VaporMax reçoit le coloris Multicolor Tokyo

Nike avait laissé entendre, il y a quelques mois, que son Air VaporMax allait recevoir un coloris exclusif “Multicolor” Tokyo. La silhouette se révèle aujourd’hui et nous avons son premier visuel.
Ce nouveau coloris reçoit un très bel upper divisé en deux parties, la première en Flyknit blanc posée sur la seconde multicolorée, le tout sur une unité Vapormax translucide blanche. Un Swoosh blanc posé sur les deux parties de couleurs finalise la silhouette.
Cette Nike Air VaporMax Multicolor Tokyo sera pour le moment distribuée uniquement, comme son nom l’indique, à Tokyo à partir d’aujourd’hui – si vous avez la chance d’être le coin, jetez-vous dessus car la quantité est limitée. Une diffusion plus large au niveau mondial est envisagé ultérieurement.

Monocle dévoile le Top 25 des villes qui ont la meilleure qualité de vie

Le magazine Monocle vient de dévoiler son palmarès annuel des 25 villes dans le monde qui ont la meilleure qualité de vie, un palmarès qui décerne sa première place à Tokyo.


Cette année, ce palmarès décerné par l’un des magazines de lifestyle le plus lu dans le monde a décerné à l’unanimité la première place, pour la troisième fois, à la capitale du Japon: Tokyo, suivie par Vienne, la capitale de l’Autriche et Berlin pour la troisième place. Pas moins de soixante critères ont été prises en compte pour juger la qualité de vie d’une ville. Pour établir cette liste, les équipes de Monocle, présentes dans sept villes (New York, Tokyo, Londres, Hong Kong, Singapour, Toronto et Zürich), ainsi que leurs correspondants et chercheurs, ont combiné leurs propres expériences et recherche et les statistiques et informations provenant des institutions officielles des villes. Du simple prix d’une tasse de café au temps de l’arrivée d’une ambulance, en passant par le nombre d’écoles, d’entreprises créées, le nombre et la qualité des restaurants, la tolérance ou encore la politesse des habitants de la ville… De nouvelles critères, telles la menace du terrorisme et la montée du populisme, ont également été retenues, ce qui explique la sortie de la liste de Paris ou de Londres.

Les 25 villes, selon Monocle, qui ont la meilleure qualité de vie:
1. Tokyo
2. Vienna
3. Berlin/Munich
5. Melbourne
6. Copenhagen
7. Sydney
8. Zürich
9. Hamburg
10. Madrid
11. Stockholm
12. Kyoto
13. Helsinki
14. Fukuoka
15. Hong Kong
16. Lisbon
17. Barcelona
18. Vancouver
19. Dusseldorf
20. Amsterdam
21. Singapore
22. Auckland
23. Brisbane
24. Portland
25. Oslo

Une nouvelle adidas NMD R2 pour célébrer l’intrépidante Tokyo

adidas Originals rend hommage, avec une spéciale NMD R2, à l’intrépidante mégalopole Tokyo et à fascinante culture japonaise.

adidas NMD R2 Tokyo
La nouvelle NMD R2 tokyoïte se pare pour cette occasion d’une empeigne en Primeknit noir agrémentée de trois fameuses bandes thermocollées noires sur les côtés extérieures et blanches à l’intérieur.

adidas NMD R2 Tokyo
Des bandes blanches sont également présentes sur la languettes et le talon, ainsi qu’une touche rouge sur le bord de la languette complètent le look. Pourquoi autant de bandes et de rayures ? Parce que les rayures représentent les passages piétons aux fameux croisements de Shibuya. Les semelles sont bien entendu dotées de l’indispensable technologie Boost.

adidas NMD R2 Tokyo
La adidas NMD R2 Tokyo est actuellement disponible en édition limitée dans les flagships adidas à Paris, Berlin, New York, Mexico City, Londres, Milan, Moscou, Shanghai, Tokyo et Séoul.

Le long métrage « Ghost in the Shell » entre en course de lancement à Tokyo

Manga de Masamune Shirow pour la première fois au Japon, en 1989, dans le magazine Weekly Young Magazine, Ghost in the Shell, après de nombreuses adaptations en films d’animation, en séries d’animation, en jeux vidéo, arrive au cinéma avec Scarlett Johansson dans le rôle du major Kusanagi.


Sa sortie dans les salles obscures étant prévue pour mars 2017, mais les opérations de marketing battent déjà leur plein. Le week-end dernier, toute l’équipe du film, ainsi que de nombreux médias ont été conviés à la soirée de lancement (oui, déjà!) de cette très attendue adaptation. Furent conviés, entre autres, à cette soirée qui a eu lieu à TABLOID, un lieu événementiel situé en plein coeur de Tokyo, le père de Ghost in the Shell Masamune Shirow, le légendaire compositeur japonais de musique de film Kenji Kawai, le réalisateur du long-métrage Rupert Sanders, l’iconique acteur Takeshi Kitano et bien entendu, la star de l’adaptation: Scarlett Johansson.
Les chanceux invités ont pu découvrir la bande d’annonce officielle du film et certaines séquences inédites, un live de tambours japonais taiko, une exposition de costumes utilisés pour le film, ainsi qu’un entretien avec les acteurs du long-métrage.
Découvrir ci-dessous la soirée événementielle de Ghost in the Shell à Tokyo:

MSGM ouvre son premier flagship tokyoïte

En vente principalement dans des grands magasins et boutiques multi-marques et en ligne, le label italien MSGM comptait jusqu’à présent quatre points de vente en nom propre dans le monde: Milan, Dubaï, Hong Kong et Singapour. La marque vient d’ouvrir sa cinquième boutique et c’est à Tokyo qu’elle avait choisi de l’implanter.
Située en plein Shibuya, le bouillant et incontournable quartier de la mode et du divertissement pour la jeunesse de Tokyo, la boutique a été imaginée par le directeur de création de MSGM Massimo Giorgetti, en collaboration avec le studio de design tokyoïte Garde et le studio d’architecte milanais CLS Architetti, déjà à l’origine de la conception des boutiques de Milan et de Dubaï.
S’étendant sur environ 200m², l’intérieur de la boutique respecte l’esprit street style du label, avec des structures flexibles en fer et des blocs en marbre noir et blanc. Des lignes jaunes fluorescentes, une palette de couleurs pastelle, ainsi que des tubes de néons de formes géométriques suspendus au plafond soulignent la modernité voulue par ses créateurs.
Le flagship tokyoïte de MSGM propose toutes les lignes hommes, femmes et d’accessoires de la marque.

MSGM – Tokyo
4 – 26 – 12 Jingumae
Shibuya-ku
Tokyo – Japan

Air Max Con 2016 se tiendra à Tokyo, Hong Kong et New York

À l’occasion de l’événement annuel Air Max Day qui aura lieu demain, samedi 26 mars, Nike va organiser la toute première convention Air Max Con à New York, Tokyo et à Hong Kong.


Durant cette manifestation unique qui célèbre l’histoire, l’héritage, le design et les innovations de Air Max, les inconditionnels de sneakers seront invités à rencontrer les designers de NIKEiD Studio, les « maîtres de l’Air ». Ils auront également l’occasion de découvrir la récente collaboration entre Nike et HTM (Hiroshi Fujiwara, Tinker Hatfield et Mark Parker), ainsi que de partager leurs expériences avec la communauté sneakers.

Air Max Con 2016 Hong Kong
Hong Kong
La convention Air Max Con à Hong Kong se tiendra au Fringe Club (2 Lower Albert Road, Central, Hong Kong), du 24 au 26 mars de 11h à 21h et le 27 mars de 11h à 18h.
L’événement sera ouvert au public, avec l’obligation de vous enregistrer à cette adresse.

Air Max Con 2016 Tokyo
Tokyo
À Tokyo, l’événement aura lieu à 1F/B1F, 6-4-1, Jingumae, Shibuya-ku, Tokyo, du 23 au 25 mars de 11h30 à 21h et le samedi 26 mars, de 10h à 22h.
L’accès sera accessible pour tout le monde, à condition qu’il soit enregistré avant à cette adresse.

Air Max Con 2016 New York
New York
La Air Max Con de New York s’implantera à Manhattan, au 550 Washington Street et sera ouverte du 24 au 25 mars de 14h à 22h et le samedi 26, de 12h à 20h.
L’enregistrement se fera à cette adresse.

DISCOVERED – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week

/

Chez le label japonais DISCOVERED, ses designers Tatsuya Kimura et Sanae Yoshida ont choisi de revisiter, pour l’été 2016, certains éléments classiques du vestiaire masculin. Ils les mixent avec du casual, tout en mettant l’accent sur le décontracté et l’oversize pour créer des silhouettes dominées par des total-look monochromes plutôt sombres.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
FACTOTUM – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week
5351 POUR LES HOMMES – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week
James Long nommé directeur artistique de la ligne homme d’Iceberg
Zlatan Ibrahimović lance son parfum pour homme sophistiqué et accessible
« 340 flatbush avenue » le plus haut gratte-ciel de Brooklyn prévu pour 2019

FACTOTUM – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week

/

Pour la présentation de sa collection printemps/été 2016, le label tokyoïte FACTOTUM convie ses invités au 50ème étage d’une école de mode, avec vue panoramique imprenable sur la capitale de nuit.
La collection de Koji Udo pour l’été prochain est remarquée par des coupes larges et décontractées, ainsi que par sa palette assez sombre de vert olive, gris et bleu marine. Quelques délicats imprimés floraux et effets marbrés ajoutent une touche romantique à cette collection plutôt épurée.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
James Long nommé directeur artistique de la ligne homme d’Iceberg
MIHARAYASUHIRO – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week
ATSUSHI NAKASHIMA – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week
La campagne Noël 2015 de Burberry rend hommage à Billy Elliot
CHARM’s – Printemps/Été 2016 – Seoul Fashion Week

FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016FACTOTUM Tokyo fashion week printemps/été 2016

5351 POUR LES HOMMES – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week

/

5531 POUR LES HOMMES, marque japonaise dans le giron d’Abahouse International Company et lancée en 1993, dévoilait sa collection printemps/été 2016 à Hikarie Hall de Shibuya.

Les codes stylistiques du rock’n’roll et punk des années 80, ainsi que ceux de l’uniforme militaire ont fortement influencé cette collection. La palette est dominée par des tons sombres comme le noir et le gris, ainsi que par le khaki et des nuances neutres, tels le beige et le blanc. Les imprimés, eux, jouent avec la rayure, imprimé emblématique du rock’n’roll, et les motifs d’aztèque et de jungle pour une touche exotique.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
La campagne Noël 2015 de Burberry rend hommage à Billy Elliot
ATSUSHI NAKASHIMA – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week
MIHARAYASUHIRO – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week
Sean O’Pry & Roger Dupe dans la campagne Noël 2015 de H&M
Collection exclusive de sneakers DIADORA x BARNEYS

5351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 20165351POUR LES HOMMES Tokyo fashion week été 2016

© Photos: Koji Hirano

MIHARAYASUHIRO – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week

/

Après sa présentation à Paris, l’un des plus emblématiques créateurs japonais Mihara Yasuhiro retourne à Tokyo pour dévoiler sa collection printemps/été 2016 aux influences streetwear tokyoïtes.
Ainsi, le créateur revisite les tendances streetwear aperçues dans les rues de l’archipel et mets l’accent sur les détails, tels les trompe-l’oeil, sur les coupes oversize et décontractées, ou encore sur la déconstruction et les superpositions.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
ATSUSHI NAKASHIMA – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week
SUPERCOMMA B – Printemps/Été 2016 – Seoul Fashion Week
99%IS – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week
HEICH ES HEICH – Printemps/Été 2016 – Seoul Fashion Week
Jarret – Printemps/Été 2016 – Seoul Fashion Week

MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016MIHARAYASUHIRO Tokyo FW printemps/été 2016

ATSUSHI NAKASHIMA – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week

/

Des hommes venus de l’espace ont envahi la collection printemps/été 2016 du japonais Atsushi Nakashima, présentée à la Mercedes-Benz Fashion Week de Tokyo.

Avec ses silhouettes oscillant entre le streetwear et le sportwear, un brin de guerriers futuristes, et ses color-block noir, blanc, rouge et vert militaire, agrémentés par des touches d’or et d’argent, la collection prend définitivement ses racines dans 2001: A Space Odyssey, épique long-métrage sorti en 1968 de Stanley Kubrick.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
99%IS – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week
Kimseoryong – Printemps/Été 2016 – Seoul Fashion Week
SUPERCOMMA B – Printemps/Été 2016 – Seoul Fashion Week
pushBUTTON – Printemps/Été 2016 – Seoul Fashion Week
J Koo – Printemps/Été 2016 – Seoul Fashion Week

ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo FW printemps/été 2016ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo FW printemps/été 2016ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo FW printemps/été 2016ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo FW printemps/été 2016ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo FW printemps/été 2016ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo FW printemps/été 2016ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo FW printemps/été 2016ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo FW printemps/été 2016ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo FW printemps/été 2016ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo FW printemps/été 2016

99%IS – Printemps/Été 2016 – Tokyo Fashion Week

/

Le label tokyoïte 99%IS dévoile sa collection, présentée à Ebisu Garden Room, une semaine après la fin officielle de la Tokyo Fashion Week, pour l’été prochain marquée par des influences punk et une approche déconstructive des vêtements.
La collection marque également la collaboration du label avec la marque CAMPER, avec une ligne exclusive de chaussures.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Kimseoryong – Printemps/Été 2016 – Seoul Fashion Week
le coq sportif présente son nouveau Pack Sport and Craft
PUMA IGNITE YOUR CITY explore les endroits insolites de Paris
FILA réédite son mythique modèle The Cage pour l’hiver 2015
Coca-Cola x Paris Saint-Germain lancent deux bouteilles collector

99%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 201699%IS Tokyo FW - printemps/été 2016

Une journée à Tokyo avec le pilote Lewis Hamilton

Lorsqu’il ne se trouve pas au volant d’une bolide de l’écurie Mercedes-AMG pour battre les records de vitesse, le nouveau champion du Grand Prix de Russie – il a été sacré hier soir à Sotchi – Lewis Hamilton endosse les habits d’ambassadeur pour Hugo Boss et parcourt le monde.

Après Londres, le britannique s’est rendu à la mégalopole de Tokyo où il a également remporté la huitième victoire saisonnière, face à son co-équipier Nico Rosberg. Accompagné de la mannequin Hikari Mori, le multiple champion part à la découverte des lieux incontournables de cette ville où la lumière ne se couche jamais. Cérémonie du thé au célèbre salon de thé Shuhally en présence de son fondateur, le grand maître Souryou Matsumara, balade à bord du futuriste bateau Hotaluna dans le port de Tokyo et séance de calligraphie, et enfin soirée HUGO BOSS donnée à l’ambassade d’Allemagne.

Lewis Hamilton - TokyoLewis Hamilton - TokyoLewis Hamilton - Tokyo
Pour la prochaine étape de “Votre ville, votre coup de cœur, votre style” Lewis Hamilton nous emmènera à la découverte de Moscou.

Tokyo 2020 dévoile son emblème officiel créé par l’artiste Kenjiro Sano

Le comité japonais d’organisation des Jeux Olympiques vient de dévoiler, à Tokyo, son emblème officiel des Jeux créé par l’artiste Kenjiro Sano.

Cinquante-six ans après ses premiers Jeux Olympiques, la capitale japonaise accueillera, pour la seconde fois, les jeux d’été qui auront lieu du 24 juillet au 09 août 2020.


À cinq ans du coup d’envoi des festivités, le comité d’organisation a dévoilé, lors d’une manifestation organisée à Tokyo, en présence du président de Tokyo 2020, Yoshiro Mori, du gouverneur de Tokyo, Yoichi Masuzoe, et du vice-président du CIO, John Coates, l’emblème officiel des Jeux (Jeux d’été et Jeux Paraolympiques).
Autour de la lettre T stylisée tirée de Tokyo, Tomorrow (Demain), et Team (équipe), l’emblème se compose de plusieurs éléments créatifs. Le noir de la colonne centrale représente la diversité, tandis que le cercle symbolise un monde inclusif ou chacun accepte l’autre. Le rouge du cercle rappelle le pouvoir du cœur battant ainsi que le drapeau japonais.
L’emblème des Jeux de 2020 est une œuvre d’art splendide qui représente les aspirations et le but ultime auquel souhaitent aboutir les athlètes du monde entier : prendre part aux Jeux Olympiques. C’est également un symbole derrière lequel l’ensemble du Japon peut s’unir en un corps unique intégré et se joindre à l’entreprise collective du comité d’organisation de Tokyo 2020, du gouvernement métropolitain de Tokyo, du gouvernement national, du Comité Olympique Japonais, du monde japonais des affaires ainsi que des volontaires et de tous ceux qui aident à la préparation de ces Jeux de 2020.”, déclare Yoshiro Mori, le président de Tokyo 2020.
L’emblème de ces Jeux Olympiques de 2020 est un puissant symbole de la vision de Tokyo… Cet emblème représente Tokyo et sa population. Il exprime la nature vibrante de la ville et l’esprit d’hospitalité de ses habitants, deux aspects que les athlètes olympiques de 2020 ne manqueront pas d’apprécier pleinement le moment venu!”, a-t-il ajouté le vice-président du CIO, John Coates.

Jeux Olympiques 2020 Tokyo Logo Jeux Olympiques 2020 Tokyo Logo Jeux Olympiques 2020 Tokyo Logo Jeux Olympiques 2020 Tokyo Logo Jeux Olympiques 2020 Tokyo Logo

Coté Mer – Tokyo Printemps/Été 2015

/

Les inspirations sont parfois les fruits du hasard. Quand nombreux de leurs collègues cherchent en premier lieu un concept avant le concrétiser en esquisses, les créateurs Norio Sato et Seishi Naito cheminent en sens inverse. Pour la collection printemps/été 2015 de Coté Mer, ils ont trouvé leurs inspirations dans les piles de tissus trouvés dans leur atelier. Le résultat est plus que convaincant avec une collection dominée par des influences sportives. Ce côté sportswear, au mélange avec des éléments du kimono traditionnel japonais et aux matières inattendues, prend des allures à la fois inventives et élégantes.

Yoshio Kubo – Tokyo Printemps/Été 2015

/

L’un des designers les plus prometteurs et courtisés de la Tokyo Fashion Week, le créateur Yoshio Kubo combine les éléments sportswear et les imprimés animaliers dans sa collection printemps/été 2015 inspirée de l’univers marin.
Avec des vestes et gilets utilitaires, parkas, shorts, sweat et blousons teddy, la collection reste dans l’ensemble dans une cohésion adressée à l’homme nomade. Les nuances sont riches, avec une prédominance de vert camouflage, fil conducteur de la collection.

A DEGREE FAHRENHEIT – Tokyo Printemps/Été 2015

/

Pour cette première collection masculine de A DEGREE FAHRENHEIT, le créateur Yu Amatsu ne veut certainement pas prendre beaucoup de risques. Casual et sportswear, sa collection reste très portable avec des t-shirts, anoraks, shorts, pantalons de jogging, ainsi que des chemises et blousons teddy coupés très larges. Plutôt bicolore, la collection reste dominée par le bleu sombre et le gris métallique.

A DEGREE FAHRENHEIT Tokyo printemps/été 2015
A DEGREE FAHRENHEIT Tokyo printemps/été 2015
A DEGREE FAHRENHEIT Tokyo printemps/été 2015
A DEGREE FAHRENHEIT Tokyo printemps/été 2015
A DEGREE FAHRENHEIT Tokyo printemps/été 2015
A DEGREE FAHRENHEIT Tokyo printemps/été 2015
A DEGREE FAHRENHEIT Tokyo printemps/été 2015
A DEGREE FAHRENHEIT Tokyo printemps/été 2015
A DEGREE FAHRENHEIT Tokyo printemps/été 2015
A DEGREE FAHRENHEIT Tokyo printemps/été 2015
A DEGREE FAHRENHEIT Tokyo printemps/été 2015
A DEGREE FAHRENHEIT Tokyo printemps/été 2015

KIDILL – Tokyo Printemps/Été 2015

/

La marque streetwear japonaise KIDILL trouve ses inspirations, pour printemps/été 2015, dans les années 90 et notamment dans les films du réalisateur américain Gus Van Sant.
Silhouettes larges et décontractés, chemises à carreaux, blousons de motard en cuir… sont autant de références à cette décennie, sublimées par des couleurs lumineuses.

ATSUSHI NAKASHIMA – Tokyo Printemps/Été 2015

/

La marque japonaise ATSUSHI NAKASHIMA dévoile, pour printemps/été 2015, une collection très riche en graphisme et d’imprimés. Comme beaucoup de ses consoeurs, la marque joue sur la combinaison de matières et de couleurs contrastées pour une collection bien contemporaine.

ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo 2015 Spring-Summer
ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo 2015 Spring-Summer
ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo 2015 Spring-Summer
ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo 2015 Spring-Summer
ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo 2015 Spring-Summer
ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo 2015 Spring-Summer
ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo 2015 Spring-Summer
ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo 2015 Spring-Summer
ATSUSHI NAKASHIMA Tokyo 2015 Spring-Summer

Noir Fr – Tokyo Printemps/Été 2015

/

Pour son tout premier défilé printemps/été 2015 de Noir Fr, le créateur Syota Masuda s’appuie sur le thème « Minimalisme néo-futurisme » pour dévoiler une collection aux silhouettes plutôt sportives. Coupées dans des matières brillantes et aux couleurs iridescentes, les pièces se présentent dans le minimalisme, sans beaucoup de fantaisie et d’originalité.

Noir Fr Tokyo 2015 Spring-Summer
Noir Fr Tokyo 2015 Spring-Summer
Noir Fr Tokyo 2015 Spring-Summer
Noir Fr Tokyo 2015 Spring-Summer
Noir Fr Tokyo 2015 Spring-Summer
Noir Fr Tokyo 2015 Spring-Summer
Noir Fr Tokyo 2015 Spring-Summer
Noir Fr Tokyo 2015 Spring-Summer
Noir Fr Tokyo 2015 Spring-Summer
Noir Fr Tokyo 2015 Spring-Summer
Noir Fr Tokyo 2015 Spring-Summer

Patchy Cake Eater – Tokyo Printemps/Été 2015

/

C’est le mélange de genres qui, de nouveau, se trouve au centre des inspirations des créateurs. Shigeki Morino, le directeur de création de Patchy Cake Eater se laisse séduire par cet exercice et joue à mixer avec brio le tayloring et le casual wear pour la saison printemps/été 2015.

DRESSCAMP – Tokyo Printemps/Été 2015

/

Le créateur Toshikazu Iwaya présentait sa toute dernière collection printemps/été 2015 pour DRESSCAMP lors de la Mercedes-Benz Fashion Week à Tokyo.


Inspirée de l’artiste Ultra Violet, nom d’artiste d’Isabelle Collin Dufresne, muse de Salvador Dalí et l’égérie de Andy Warhol, la collection porte les imprimés géométriques, l’art de la typographie, les graffitis, ainsi que les fameux lips kiss au sommaire de l’hommage au pop-art.

Yoshio Kubo – Tokyo Automne/Hiver 2014

/

Un vent de rétro souffle sur la collection de Yoshio Kubo qui dévoile sa collection automne/hiver 2014 lors de la fashion week de Tokyo.

Coiffés d’une étrange perruque en plastique, évocation désopilante de la coupe des lutteurs de Sumo, les modèles se défilent dans des ensembles aux imprimés et color-block rétro. Les superpositions jouent pleinement leur rôle de redéfinir les silhouettes.

MR. GENTLEMAN – Tokyo Automne/Hiver 2014

/

Après une année 2013 faste en développement, la marque japonaise MR. GENTLEMAN continue à marquer le pas avec une collection très remarquée pendant la fashion week de Tokyo automne/hiver 2014.
À la croisée de plusieurs tendances, le label présente une collection aux mélanges contemporains. Le classicisme côtoie le casual, le sportswear se mêle au workwear sans aucune faute de goût. Les alternatives sont multiples et les combinaisons n’ont pas de limites, sauf de l’imagination.

FACTOTUM – Tokyo Automne/Hiver 2014

/

Portable et élégante, estudiantine mais chic, la collection de Koji Udo pour sa marque FACTOTUM semble s’adresser aux jeunes universitaires pour qui le style est tout aussi important que les salles de classe.
Les couleurs de saison sont bien présentes dans la collection, beaucoup de noirs et de gris, mais une palette de nuances lumineuses (jaune, rouge et bleu) stimule l’ensemble. Les imprimés ne sont pas en reste, puisque le motif pois et patchwork apportent un certain dynamisme et modernité.

DRESSEDUNDRESSED – Tokyo Automne/Hiver 2014

/

Une collection minimaliste, inspirée par la perspective et l’agencement linéaire des jardins japonais, qu’ont voulue montrer le duo Takeshi Kitazawa et Emiko Sato pour la saison automne/hiver 2014 d’DRESSEDUNDRESSED.
Les silhouettes s’allongent par l’amplitude et la longueur des manteaux qui se contrastent, cependant, avec des shorts oversize s’arrêtant juste en-dessous des genoux. Les pantalons à la coupe large légèrement évasés se portent unisexes, tandis que la palette se révèle assez sombre, illuminée de temps à autre par le blanc et le rouge bordeaux. Avec cette collection qui combine avec harmonie l’esthétisme moderne et la tradition séculaire du pays du Soleil Levant.

DRESSEDUNDRESSED Tokyo 2014 Fall-Winter
DRESSEDUNDRESSED Tokyo 2014 Fall-Winter

DRESSEDUNDRESSED Tokyo 2014 Fall-Winter

DRESSEDUNDRESSED Tokyo 2014 Fall-Winter

DRESSEDUNDRESSED Tokyo 2014 Fall-Winter

DRESSEDUNDRESSED Tokyo 2014 Fall-Winter

DRESSEDUNDRESSED Tokyo 2014 Fall-Winter

DRESSEDUNDRESSED Tokyo 2014 Fall-Winter

DRESSEDUNDRESSED Tokyo 2014 Fall-Winter

DRESSEDUNDRESSED Tokyo 2014 Fall-Winter

DRESSEDUNDRESSED Tokyo 2014 Fall-Winter