Thom Browne

Thom Browne lance sa campagne Seersucker Printemps-Été 2020

/

Thom Browne lève le voile sur la nouvelle campagne Printemps/Été 2020 de sa collection Seersucker dévoilée à Paris lors de la Paris Fashion Week en juin dernier.

Tissu gaufré si cher aux créations de Thom Browne, mais aussi et surtout sur l’univers du créateur, le seersucker fut la star de cette collection Printemps/Été 2020.

Avec une forte sensibilité sportswear, la collection puise ses références et ses influences dans le XVIIIè siècle qui, à cette occasion, se mêlent aux motifs d’aujourd’hui : les fines rayures, les imprimés ludiques inspirés de l’univers du sport et du monde animal ou encore des motifs écossais.

L’excentricité qui définit le travail de Thom Browne se déteint également sur les accessoires de la collection qui reflètent son univers rempli de fantaisies. En témoignent les sacs en forme de ballon, de sacs de banane qui prennent la forme d’un ballon de baseball ou encore des sacs à dos qui s’apparentent à des têtes d’ours.

Thom Browne – Automne / Hiver 2020-2021 – Paris Fashion Week

/

Juché sur des chaussures à plateformes vertigineux, le premier modèle de Thom Browne émerge d’un paysage hivernal de bouleaux et de sapins, saupoudré de fausse neige, tête couverte d’un masque de girafe. Suivirent alors d’autres silhouettes à tête d’éléphant, de cerf, de lion, de cochon, d’hippopotame… qui annoncent clairement le thème de la collection : l’arche de Noé.

Pour sa toute première collection mixte, le créateur américain joue des références bibliques. Cependant, ceux de ses vêtements sont ailleurs, unis dans un effacement de frontières de genres et de codes conventionnels.

© Photos : Thom Browne

Thom Browne – Printemps/Été 2020 – Paris Fashion Week Homme

/

Thom Browne investit de nouveau l’école des Beaux-Arts de Paris pour dévoiler sa nouvelle collection, une collection aux airs de cour Louis XIV et de club de sportifs de football américain.

James Whiteside, premier danseur de l’American Dance Theatre, a offert aux invités une magnifique démonstration de danse classique, habillé du premier look de la collection, préfigurant de ce qui vont suivre. Visage couvert de maquillage et vêtu de tutu de tissu gaufré, associé à une veste avec gilet et cravate en trompe-l’œil en seersucker Nouvelle-Angleterre, l’américain danse puis déshabille les huit mannequins, improvisés en statues, pour révéler des costumes en seersucker plus traditionnel en dessous.

Puis, les looks commencent à défiler, dans une succession de silhouettes toutes déjantées les unes que les autres, avec un détail commun : le protège de coccyx porté sur le devant, comme une sorte de jockstrap. Les silhouettes sont parsemées de détails et accompagnées d’accessoires extravagants (un sac à main en forme de chien et de ballons, des armatures de parapluie ou des crinolines revisitées avec des tissus et couleurs chers au créateur). et Tous défilent dans des chaussures à embouts pointus dans des teintes acidulées qui font écho à la palette pastel de la collection.

© Photos : Thom Browne

Thom Browne – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

/

Bluffant ! Les défilés de Thom Brown sont toujours un moment de grâce qui ouvre à chaque fois de nouveaux horizons dans notre perception de la mode masculine.
Cette saison, le créateur américain – sa marque est entrée dans le giron du groupe italien Ermenegildo Zegna depuis l’été dernier – s’amuse de “déconstruire pour se réapproprier les pièces en robes”. Le maître tailleur, improvisé en maître de théâtre, s’engage ici dans une approche très féminine de la collection. Il prend des pièces classiques de la garde-robe masculine traditionnelle et les transforme en robes du soir. L’exercice est audacieux, mais l’audace fait effectivement partie du vocabulaire créatif du créateur américain.
Il incorpore des éléments féminins dans les vêtements, comme de la fourrure sur les poignets et le bas des manteaux ou affine la taille des vêtements, en utilisant notamment des effets trompe-l’œil, pour créer des silhouettes de guêpe. Il associe des jupes en laine boutonnée sur le devant aux vestes et gilets. Il pousse encore plus loin son exercice, avec une série de robes construites à partir des costumes ou en superposant des pièces cousues ensemble pour créer une sorte de robes patchwork de différentes textures et motifs. Et parce que les hommes “sont ouverts à tellement plus de choses aujourd’hui”, il adore l’idée de “prendre des pièces classiques très masculines et de les draper sur le corps pour les rendre très féminin”.

Thom Browne – Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week

/

S’il vous plaît, regardez le monde à travers mes yeux … s’il vous plaît …”, implorait Thom Browne dans sa note de show. Oui, oui, on veut bien être ses yeux, rien que pour le plaisir de regarder le monde à travers les yeux de l’un des créateurs les plus talentueux et les plus extravagants de sa génération. Et quel monde ! Un monde surréaliste mais charmant, peuplé de gnomes vêtus de blazer et de short gris vaquant à des tâches jardinières, entourés de palissades en bois, de ballons et de géants moulins à vents colorés. Et avec quel regards ? Un regard enfantin, plus habitué à regarder Alice au pays de merveilles qu’à lire ou de regarder les mangas.
Quant aux vêtements, ils reflètent ce monde merveilleux que le créateur déroule sous les yeux de ses invités, sous la coupole de l’École national supérieure des Beaux-Arts. Des redingotes, des imperméables, du chandail, des vestes croisées, des pantalons trois quart aux revers immenses et des shorts aux proportions démesurées comme s’il s’agissait d’enfants habillés de vêtements d’adultes. Un vestiaire où explosent les couleurs et les motifs de taille XXL : baleines, rayures, carreaux Vichy, homards, bâtons, berlingots, ancres… qui font fortement référence aux univers de l’enfance et à l’aventure.
C’était juste un non-sens et ridicule et je voulais que tout soit cela. Et la fierté. . . un monde où tout le monde s’entend avec tout le monde”. On ne sait pas si c’était ou non ridicule, mais on serait très ridicule si l’on ne sait pas apprécier un tel spectacle ! Tout simplement, un régal pour les yeux, nos propres yeux !

Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Thom Browne Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week

© Thom Browne

Thom Browne – Automne/Hiver 2018-2019 – Paris Fashion Week

/

Pendant qu’un ciel gris et nuageux enveloppe la capitale dans son froid glacial de janvier, l’intérieur de la grande salle des Beaux-Arts de Paris se couvre d’un neige immaculé. Dans ce décor nivéen où sont alignés des lits de camp, entourés par des arbres défeuillés, quelques modèles déambulent tandis que d’autres, aux longs cheveux nattés cachés sous le bonnet Wee Willie Winkie, marchent d’un pas nonchalant, chaudement et élégamment vêtus.
Avec sa nouvelle collection au visuel très fort, Thom Browne nous invite à camper dans la neige et pour protéger ses hommes de ce climat gelé, il imagine un vestiaire entre le sportswear et le tailoring.
J’ai voulu revenir là où tout a commencé. J’ai voulu raconter comme le tailoring était au début le sportswear, et le sportswear était toujours le tailoring”, a déclaré le créateur américain.
Il brouille donc les pistes, mixe et coordonne les doudounes, les grands manteaux avec les tailleurs, en version costume, short ou smoking, qui se portent en dessous. Dans ce jeu hybride qu’il nous a toujours habitué, la maille y joue un grand rôle, réalisée à partir de laine utilisée pour les couvertures. Tout respire du luxe, avec notamment des touches de fourrure, autour du cou, sur les manches et sur les bordures d’un blouson qui inspirent du confort et de la chaleur.

Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Thom Browne - Fall/Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week

© Photos: Thom Browne

Thom Browne – Printemps/Été 2018 – Paris Fashion Week

/

La HEJ, l’association des Hommes en jupe de Jérémie Lefevre trouvera en Thom Browne un fervent défenseur de leur cause ! Les hommes en jupe n’est évidemment pas une nouveauté. On se souvient que l’incursion des jupes dans le vestiaire de l’homme, officiellement en tous cas sur le podium des défilés, commença avec Jean Paul Gaultier quand, en 1984 avec sa collection Et Dieu créa l’Homme, le créateur a marqué toute une génération en faisant porter des jupes aux hommes.
Depuis plusieurs saisons, bien qu’il est encore très rare de voir un homme en jupe au quotidien, ce vêtement fait une percée spectaculaire dans les défilés. Nombre de marques ont succombé à l’appel de sirène de cette pièce lorsque la transidentité ou le mélange de genres est devenu une mode.
L’homme en jupe est un fidèle des collections de Thom Brown, mais cette saison le créateur américain pousse encore plus loin sa revendication. Il est convaincu que dans un futur proche, les hommes porteront même des jupes au bureau, attaché-cases à la main et chaussures Richelieu à talon haut aux pieds.
Présentée dans l’enceinte du Palais des Études de L’École des beaux-arts de Paris, la collection de Thom Browne propose un large éventail de vestes de costume, dans la grande majorité, associées aux jupes de toutes proportions. Dans ce jeu, le créateur déconstruit les codes du tailleur traditionnel, tout en les réinventant de manière provocante. Un jeu, qui ne fait certes pas l’unanimité, mais dans lequel il excelle et se surpasse chaque saison.

Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Thom Browne Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week

© Thom Browne

Thom Browne Collection Pré-Printemps 2018 dévoilée

/

Les pré-collections sont pour moi l’occasion d’honorer ce que les gens ont toujours attendu de moi, de sublimer le travail pour lequel je suis connu. C’est précisément ça le tailoring”, a déclaré Thom Browne.
Ainsi, pour sa collection masculine Resort Printemps/Été 2018, le créateur américain s’amuse en premier temps avec des teintes neutres, tels le gris, le beige et le blanc cassé, avant de les décliner vers des couleurs ensoleillées, incroyablement expressives. Les matières et motifs ne sont pas en reste. Les premières sont riches et prennent parfois des airs très féminins avec de la dentelle, tandis que les seconds sont tantôt classiques avec l’utilisation des carreaux, des rayures, du tartan et des patchworks colorés, tantôt sportifs en la présence de larges bandes colorés, parfois aux couleurs de la France, traversant ici un sac à dos, et là un blouson de teddy ou un pantalon.

Thom Browne – Printemps/Été 2017 – Paris Fashion Week

/

Clôturant en beauté les cinq jours de la Paris Fashion Week, le défilé de Thom Browne débute par un émouvant hommage au photographe newyorkais Bill Cunningham mort la veille, avant d’enchaîner sur la bande originale des Dents de la mer.
L’été, la plage, le requin et les oiseaux constituent les thèmes d’inspiration pour Thom Browne qui, au sommet de son art, étonne une fois de plus avec une collection poétique.
Coiffés de bonnet de piscine, les modèles évoluent dans une ambiance sombre, au sable noir et palmier anthracite, et vêtent de redingotes revisités, de bermudas, d’ensemble en satin brodé et hybrides ou de cardigans en caoutchouc, parmi d’autres. La deuxième partie de la collection se consacre à toute une série de maillots de bain en intarsia-tricot. Le tout dans une palette joyeuse, avec beaucoup de couleurs bonbons qui contrastent avec l’ambiance post-apocalyptique en arrière plan.

@ Thom Browne

Thom Browne – Automne/Hiver 2016 – Paris Fashion Week

/

Dernier défilé de la PFW, l’américain Thom Browne fait son show avec une collection à la mise en scène surréaliste.
Son incroyable collection est une histoire sur le temps qui passe et à l’usure qu’il produit sur les vêtements.
Visages cachés par des chapeaux melon en feutre, les modèles avancent lentement dans des vêtements déclinés en trois temps: neuf, un peu usé et totalement élimé. Les pièces sont faites de laine ou de mohair noir, gris, bleu, avec des empiècements de fourrure ou ornementées des boutons dorés.
Un vrai show à l’américaine !

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Calendrier de la fashion week de Paris Automne/Hiver 2016-2017
Thom Browne – Printemps/Été 2016 – Paris Fashion Week
Thom Browne – Automne/Hiver 2015 – Paris Fashion Week
Thom Browne Backstage – Collection homme Automne/Hiver 2015-2016
Umit Benan – Automne/Hiver 2016 – Paris Fashion Week

© Thom Browne

Défilé Thom Browne – Printemps/Été 2016 – Paris Fashion Week

/

Les défilés de Thom Browne sont toujours un moment de spectacle, une ode poétique au thème choisi. Cette saison, le créateur américain nous amène vers le pays du Soleil Levant qui l’attire comme un aimant, tant pour ses contrastes, ses traditions, son savoir-faire artisanal que pour ses tissus d’exception.
Chaussés de traditionnels geta, les mannequins marchent, au milieu d’un jardin japonais, vêtus des tenues inspirées des kimonos et fabriquées selon la technique intarsia. Comme souvent chez Thom Browne, la palette est monochrome, ici des tonalités grises. Les motifs sont extraordinairement riches, allant des broderies animales, florales aux paysages et scènes de vie quotidienne.

Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016 Thom Browne printemps/été 2016© Thom Browne

Thom Browne Backstage – Collection homme Automne/Hiver 2015-2016

/

C’est l’apothéose du noir sur le runway de Thom Browne, mais en coulisses, l’ambiance est toute autre. Beaucoup de voiles, de chapeaux melon et de créations singulières, tout comme son casting.
Plongez dans le backstage du défilé Thom Browne  et découvrez les photos qui ne se broient pas du noir.

Cliquez ici pour découvrir la collection Automne/Hiver 2015-2016 de Thom Browne

© Thom Browne

Défilé Thom Browne – Automne/Hiver 2015 – Paris Fashion Week

/

Le cœur de l’extravagant Thom Browne balance entre art et mode et le créateur a finalement choisi la forme théâtrale pour présenter sa collection dominée en total look, cette saison, par la couleur noir.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Défilé Saint Laurent – Automne/Hiver 2015 – Paris Fashion Week
David Gandy, Gaspard Ulliel et Nikolai Danielsen dans « Towel Series » de Mario Testino
Jeremy Scott amène Moschino à Londres pour la prochaine London Collections: Men
Oscar Emboaba Nouvel ambassadeur de Calvin Klein Underwear
Coca-Cola installe des mini-kiosques à Berlin pour promouvoir ses mini canettes

Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Thom Browne - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015© Thom Browne

Défilé Moncler Gamme Bleu – Automne/Hiver 2015 – Milan Fashion Week

/

Quatre groupes d’hommes, portant quatre variations de couleurs (gris, beige, noir et bleu marine) de l’emblématique doudoune de Moncler et avançant sous la musique entraînante du film “Metropolis” de Fritz Lang, donnaient le top départ de la nouvelle collection de Thom Brown pour Moncler Gamme Bleu.
J’ai pensé que ce serait amusant de commencer par le final”, a déclaré le créateur.
Sous les flashs trépidants, ces hommes se déshabillent, face aux invités, dévoilant des silhouettes inspirées des tenues de jockeys. Rayures, damier, zigzag, arlequin, tout y est ! Ces imprimés sont appliqués avec densité sur les tenues sans provoquer la surcharge grâce à la variation de textures employés.

Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Moncler Gamme Bleu - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015