Pré-collection

Burberry Pré-Automne 2022 « Friends and Family » créée en collaboration avec Lea T

/
Burberry - Pré-Automne 2022

Riccardo Tisci inaugure un nouveau format de ses pré-collections pour la Maison Burberry, en invitant désormais, chaque saison, un(e) nouveau(lle) collaborateur(trice) inspirants issus d’horizons différents et inattendus.

La première guest-star de cette série intitulée “Friends and Family” est Lea T, une amie de Tisci qui a apparu à de nombreuses reprises dans les campagnes et défilés de Burberry. Tisci a décrit Lea T – très proche du créateur italienne dont le T de son nom de scène Lea T fait le clin d’œil à T de Tisci, la mannequin brésilienne de 40 ans est l’une des premières mannequins ouvertement transgenres et militante LGBTI+, comme “quelqu’un qui est capable d’équilibrer une féminité féroce et une douceur romantique sans effort.

Inspirée à la fois par la liberté physique et personnelle, la collection célèbre l’expression individuelle à travers la mode.
Les looks surdimensionnés et langoureux s’expriment à travers l’héritage de la vénérable maison de luxe britannique. Ainsi, l’emblématique trench-coat Burberry a été revisité comme un gilet ou avec des imprimés géométriques et des tissus non traditionnels.

Il y a également beaucoup de pantalons cargo, de vestes de randonnée techniques, de t-shirts et sweatshirts ornés d’imprimés qui semblaient être des cartes d’îles britanniques modifiées numériquement, des vestes en cuir brillant, des ponchos oversize, des chaussures de randonnée ainsi que des jupes longues jusqu’au sol.

Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022
Burberry - Pré-Automne 2022

© Burberry

Bottega Veneta Pré-Automne 2021, entre minimalisme et extravagance

/
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021

Avec sa collection Pré-Automne 2021, appelée “Wardrobe 02”, pour la maison Bottega Veneta, Daniel Lee poursuit sa puissance créative après le lancement inattendu du Digital Journal Issue 1, une collaboration avec la Biennale de Venise.

La collection, dévoilée sous la forme d’un lookbook mettant en scène des ambassadeurs, collaborateurs de la marque et amis de Daniel Lee, parmi lesquels on aperçoit, entre autres, les chanteurs Skepta et Neneh Cherry, l’artiste Mark Leckey et le danseur Roberto Bolle, fusionne minimalisme et glamour.

Dans un dialogue rempli de diversité, Daniel pigmente ses silhouettes épurées et structurées avec du cuir, de la fourrure, des bijoux, du velours, des matières brillantes et des couleurs dont la nuance d’émeraude préférée de Lee – surnommée à juste titre “Bottega Green” – pour créer des détails et des textiles éblouissants qui dansent dans un jeu de contrastes saisissants.

Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021
Bottega Veneta - Pré-Automne 2021

© Photos : Bottega Veneta

Balenciaga Pré-Automne 2021 – Le tour du monde de Demna Gvasali

/
Balenciaga - Pré-Automne 2021

La Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe à Paris, le Palais de Westminster à Londres, le Taj Mahal en Inde, la Grande Muraille de Chine, le majestueux Mont Fuji au Japon et j’en passe ! Il n’est pas difficile de voir dans la lookbook Pré-Automne 2021 de Demna Gvasalia pour la maison Balenciaga l’envie du créateur de se projeter dans l’après COVID. La liberté de voyager, de vivre, de profiter du bon vieux temps et de prendre tout simplement du plaisir, et ces sentiments qu’on croyait perdus se ressentent aussi dans la vidéo “Feel Good” qui accompagne le lookbook.

Aucune mode dans la vidéo, rien que des images – des chevaux qui galopent en liberté dans une prairie verdoyante, des paysages grandioses, du sport extrême, des fleurs, des jeux, des moments de complicité entre amis, en famille… – qui nous rappellent de bons souvenirs et procurent un bien-être, d’où le titre de la vidéo, à retrouver.
J’ai pensé que c’était un bon moment pour explorer une autre manière d’expression de la marque, qui n’est pas liée au produit”, s’est-il exprimé.

Passons maintenant aux vêtements : les vêtements d’extérieur décontractés et orientés streetwear sont les vedettes de cette collection pré-Automne. On y retrouve autant de looks familiers de l’univers Balenciaga : des sweats à capuche oversize, des pulls molletonnés, des articles en cuir et denim recyclés, des survêts revisités à la manière Demna Gvasalia, des blousons en cuir, bombers, vestes croisées en denim version XXL – certains pulls à capuche et t-shirts sont ornés d’un mème du logo GAP signature revisité en “GAY Pride”.

Je suis gay. J’ai grandi dans une société (en Géorgie à l’époque soviétique, ndlr) où je n’aurais pas pu porter ça, et il y a des endroits dans le monde où tu ne peux pas non plus aujourd’hui”, a-t-il déclaré à Vogue . “Il est important de lutter contre l’homophobie. Je ne suis pas quelqu’un qui sort dans la rue et qui crie. Mais ce que je peux faire à mon niveau : c’est de l’activisme politique de la mode.”

Cette collection Pré-Automne voit également les efforts de Gvasalia renforcés pour faire de Balenciaga une maison de mode plus respectueuse de l’environnement – 90,6% des tissus utilisés sont soit recyclés, soit issus de matières durables.

© Balenciaga

Kim Jones a choisi Miami pour sa collection Pré-Automne 2020 de Dior Men

/
Dior Men Pré-Automne 2020

À la veille de l’ouverture de la Art Basel, l’une des plus grandes foires d’art et de design au monde, Kim Jones, le directeur artistique du prêt-à-porter masculin chez Dior Men, a choisi le quartier le plus branché de Miami pour sa seconde collection, Pré-Automne 2020, devant le tout nouveau Rubell Museum dédié à l’art contemporain.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

Le soleil et les plages paradisiaques de Miami, bien loin de la grisaille parisienne, n’ont pas été choisis au hasard. En effet, le créateur souhaitait rendre hommage au succès qu’a connu Monsieur outre-Atlantique, juste après son tout premier défilé New Look en 1947

Tout est question de trois codes de Dior : élégance, couture et tailoring”, a déclaré le créateur. Connu depuis le premier jour de sa prise de fonction chez Dior pour collaborer avec des artistes (Kaws, Daniel Arsham et Raymond Pettibon) et partageant, avec le fondateur, la même passion pour l’art, Jones a invité Shawn Stussy comme collaborateur principal de la collection.

Ainsi, le fondateur de la marque de streetwear Stüssy a proposé une série de six œuvres d’art graphique en noir et blanc et a imaginé, pour l’occasion, une toute nouvelle identité visuelle, façon graffiti, du logo de la maison qui recouvre en all-over podium, prêt-à-porter et accessoires de la collection.

Le reste de la collection évoquait de nombreuses influences : des clins d’œil au style Art Déco, le glamour des années 60, le style surfeur des années 70, les techniques Haute Couture et bien entendu, l’esthétique exubérant et à outrance de Miami.

© Images : Dior

Givenchy par Riccardo Tisci Pré-collection Automne/Hiver 2013

/
Givenchy Pre-Fall 2013

Riccardo Tisci continue à pousser la ligne masculine de la maison Givenchy dans la haute sphère du luxe avec sa collection pré-collection automne/hiver 2013.

Une silhouette allongée parfaitement taillée dans des matières soyeuses et nobles qui donnent tout son sens à l’élégance parisienne vue par le talentueux créateur, récemment élu « créateur de l’année » par le magazine GQ. Moleskine, velours, laine, satin et cuir tanné se combinent dans des pièces aux influences streetwear que Riccardo Tisci a voulu annexer dans ses collections depuis quelques saisons.
Poursuivant le même procédé d’imprimés déjà vu dans sa collection printemps/été 2013 pour Givenchy, Riccardo Tisci revisite de nouveau le fameux Doberman aussi bien sur les t-shirts, les pulls que sur les blousons universitaires.
Les carreaux jouent un rôle tout aussi important, donnant à cette collection des accents workwear très masculins, à côté du très subtil monograme HDG qui suggère sans aucun doute le fondateur de la marque Hubert de Givenchy.

Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013 Givenchy Pre-Fall 2013

© Givenchy