Paris Fashion Week

AMI Alexandre Mattiussi – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022

La marque AMI du créateur Alexandre Mattiussi a présenté sa collection Printemps/Été 2022, en dehors du calendrier officiel de la Paris Fashion Week, avec un court métrage de mode intitulé “L’Échappée Belle” réalisé par Alvaro Colom.

Filmé de nuit dans une reconstitution d’une fête foraine déserte, le court métrage, par son titre, fait une référence allégorique à une liberté retrouvée et à des temps meilleurs à venir.

Élégantes et sophistiquées, les silhouettes décontractées, aux formes nettes, sont faciles à porter. Il y a aussi du volume, avec des pantalons amples à entrejambe bas, des bermudas, et des vestes de smoking larges et allongées. Le tout pimenté par des jeux de contrastes entre les teintes pastels et vives, et celles plus sombres.

AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022
AMI Alexandre Mattiussi - Printemps-Été 2022

© Photos : AMI

La collection JACQUEMUS Automne/Hiver 2021-2022 nous amène en excursion sexy à « La Montagne »

/
Jacquemus - Automne-Hiver 2021

Les présentations de la saison Printemps/Été 2022 à peine terminées, Simon Porte Jacquemus, marchant à son propre rythme, a organisé son premier défilé de mode en un an dans un studio de cinéma situé à la périphérie de Paris.

Point de champ de lavande en Provence ou de champ de blé, son défilé a eu lieu dans un décor minimaliste, sur fond bleu et sol vert qui rappellent une synthèse colorée du paysage montagnard, d’où le titre de sa collection “La Montagne”.

Je pense que beaucoup de gens font des shows fous dehors et je ne voulais pas faire la course des spots les plus fous de la planète,” a déclaré Jacquemus. “Je voulais me concentrer sur les vêtements, les silhouettes, les couleurs, les tissus, les détails et l’énergie des modèles. Je voulais que l’ensemble soit minimal et net, recréant une montagne artistique abstraite qui dépeint l’inspiration de la collection.

Dans cette collection, les références aux vêtements de montagne, que ce soit la randonnée ou le ski, sont légion.
Des vestes en peau de mouton et de longues doudounes, des pantalons cargo hybrides zippés au milieu de la cuisse pouvant se transformer en short, des pulls en maille à fermeture éclair, des tricots sans manches, et des pantalons de cyclisme côtoient des looks plus classiques, tels des costumes sur mesure, ou des hauts en maille très audacieux inspirés des bikinis des femmes – eh oui, même pour les garçons.

À noter que cette collection est disponible immédiatement à l’achat en ligne.

Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021
Jacquemus - Automne-Hiver 2021

© Photos : JACQUEMUS

1017 Alyx 9SM – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Tenant le tout dernier créneau horaire du calendrier officiel de la Fashion Week masculine de Paris, la collection de Matthew Williams pour son label 1017 Alyx 9SM nous amène tout droit sur les plages volcaniques noires de Stromboli, une des îles Éoliennes située au nord de la Sicile.

Continuant la tradition de la marque de fusionner l’innovation technique de pointe avec un savoir-faire artisanal, la collection met l’accent sur le confort et la facilité qui, cette saison, s’expriment à travers les looks monochromes, bien loin des collections passées riches en imprimés psychédéliques.

Ses silhouettes pour hommes ont des formes volumineuses, avec l’intégration du jersey et de tissus éponge. Au programme : des parkas et des vestes de moto surdimensionnés, des sweats ultra larges et longs, des manteaux longs en cuir, des serviettes de plage nouées autour de la taille s’apparentant à de longues jupes et des gilets sans manches tandis que les pantalons restent étroits et élégants. Et pour compléter la collection, 1017 ALYX 9SM s’appuie sur sa gamme de chaussures Mono, en introduisant la Mono Slide et la Mono Hiking Sneaker dotées de la semelle EVA Mono.

1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
1017 Alyx 9SM - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : 1017 Alyx 9SM

ALLED-MARTINEZ – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Jacques De Bascher, Antonio Lopez, Sterling Saint-Jacques, Joe Macdonald, Al Parker ou Roy Halston. Ces noms ne disent certainement pas grande-chose pour le grand public, mais ces personnalités sont des icônes culturelles pour la communauté gay, morts pour la plupart dans les années 80 du sida.

Le créateur espagnol Alled-Martinez rend un hommage inattendu à ces personnalités – Al Parker était un acteur et réalisateur de films pornographiques, Sterling Saint-Jacques était un chanteur, danseur et modèle afro-américain, le dandy Jacques De Bascher était le compagnon de Karl Lagerfeld et amant d’Yves Saint-Laurent) dans sa collection aux odes sensuelles et aux fortes connotations homo-érotiques. Leurs noms ont ainsi été imprimés sur le devant des t-shirts, avec la date de leur disparition au dos

S’appuyant sur des éléments de la garde-robe et de la sémiotique du mouvement de libération gay et des skateurs, la collection joue avec les codes du désir et de l’hédonisme avec des clins d’œil jockstrap, des shorts en satin, des chaussette de sport classique – une référence bien appuyée au fétichisme des pieds – et avec des débardeurs bien moulants. Cette saison, Alled-Martinez introduit également le denim dans sa collection, à côté de la maille qui joue toujours un rôle clé.

Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Alled Martínez - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : ALLED-MARTINEZ

LEMAIRE – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Douceur et légèreté, confort et simplicité. De saison en saison, le style LEMAIRE évolue avec une certaine lenteur et méthodiquement, à l’opposé de la vitesse du grand V et des changements pressants de tendances que la mode a toujours voulu nous imposer.

Cette saison, Christophe Lemaire et Sarah-Linh Tran continuent à nous dicter leur vocabulaire basé sur une nonchalance très naturelle : des formes amples et fluides, des allures décontractées et fonctionnelles, des pièces modulaires et flexibles.

Derrière la simplicité apparente des looks se cachent toujours des constructions ultra travaillées qui, cette saison, sont ponctuées d’imprimés poétiques de l’artiste amérindien de folk art Joseph Yoakum.

Les paysages naïfs de Yoakum ont également informé la palette de la collection, avec des nuances de corail, de terre cuite pâle et de lilas qui font de clins d’œil aux images de montagnes représentées dans ses dessins.

Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Lemaire - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : LEMAIRE

Y/PROJECT – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Fraîchement revenu de Milan où il présentait sa première collection pour DIESEL, Glenn Martens est de retour à Paris pour dévoiler sa collection mixte pour son propre label Y/PROJECT.

Ayant plus de temps pour se consacrer à sa propre collection, bien qu’il soit occupé en même temps à développer celle pour DIESEL, Glenn Martens a pu aller beaucoup plus loin dans sa vision expérimentale de la mode. Cette saison, ce sont les constructions torsadées emblématiques de la marque qui sont au cœur de l’histoire de la collection. Pensez aux pulls aux cols tressés et torsadés qui laissent plusieurs options pour passer la tête. Pensez aux vestes et manteaux dotés d’un revers supplémentaire au niveau du col. Pensez aux chemises qui ont des panneaux additionnels. Pensez aux vestes en faux cuir qui présentent des constructions à triple épaule, pouvant être portées de différentes façons. Pensez aux pantalons en denim qui ont la moitié de la taille plus longue que l’autre pour créer un tombé audacieux.

Glenn Martens a également dévoilé à cette occasion sa seconde collaboration de chaussures avec la marque Melissa ainsi qu’un partenariat retentissant avec FILA.

FILA est omniprésent en Asie, et Y/Project aussi est populaire dans la région, alors nos deux clientèles ont été séduites à l’idée de cette association”, a expliqué le créateur belge.

La collaboration a donné naissance à une gamme de classiques de FILA retravaillés, notamment des t-shirts, des coupe-vent, des robes à col polo, des sweats à capuche et des accessoires tels que des casquettes.

Je vois cette collaboration, vraiment, comme un mariage de l’esprit expérimental de Y/PROJECT et de la volonté d’innovation de FILA fondée sur les vêtements de sport”, a déclaré le créateur. “Le processus était aussi simple que amusant, et cela m’a permis d’explorer ouvertement une direction streetwear qui semblait nouvelle. Il y a une ambiance fraîche et joyeuse dans l’effort que je pense être juste pour ce moment.

Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y Project Printemps Ete 2022 Paris Fashion Week 15
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Y-Project - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : Y/PROJECT

Thom Browne – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Thom Browne - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Dévoilée au dernier jour de la Paris Fashion Week masculine, le film de presque 30 minutes de Thom Browne vient compléter les deux précédents opus : le premier déroulé au Los Angeles Memorial Coliseum en octobre dernier pour sa ligne Printemps/Été 2021 mettant en vedette des athlètes olympiques, et le second en mars de cette année avec la skieuse alpine américaine Lindsey Vonn qui dévalait la montagne Solitude à Park City, dans l’Utah.

Cette fois, le créateur américain nous donne rendez-vous dans une vaste étendue d’herbe verte dans les contrées sauvages du Nouveau Mexique, aux Etats-Unis. Ce troisième opus, intitulé “Looking Forward to Tomorrow”, met en scène un seul protagoniste : le mannequin et marathonien Dominique Hollington qui collabore avec Thom Browne depuis de nombreuses années.

Vêtu de collants de compression et d’un haut dans le gris signature de Browne avec des accents rouges, blancs et bleus, le sportif arrive en courant, avant de prendre possession d’une structure en bois ouverte créée au milieu de ce cadre paisible et bucolique. On le regardera par la suite se réveiller, s’entraîner et dormir.

Une fois la nuit passée sous la belle étoile, Hollington revêt alors sa tenue citadine : une veste et une jupe en seersucker Thom Browne, complétée par un chapeau de paille, un sac à bandoulière sur le dos et une valise à la main. Il se met alors en marche à travers ce champ verdoyant, avant d’arriver à une structure en arcs. La suite nous montre Hollington, les autres athlètes et le public dans le gradin se transformer en figures géométriques abstraites. Les athlètes incarnés par ces figures concourent à différents sports dont le dernier est le marathon, où la silhouette de Hollington est finalement victorieuse. Reprenant sa forme humaine, Hollington retourne ensuite dans sa maison solitaire au milieu des champs.

Thom Browne - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Thom Browne - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Thom Browne - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Thom Browne - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Thom Browne - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Thom Browne - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Thom Browne - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : Thom Browne

Jil Sander – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

On a souvent tendance à oublier que Luke Meier a passé huit années à New York où il travaillait en tant que styliste chez Supreme. Ce sont ces années passées dans la ville qui ne dort jamais, où il a découvert l’éclectisme et l’individualité du street style new-yorkais des années 1990, qui ont grandement influencé sa nouvelle collection qu’il a co-conçue avec sa femme Lucie pour Jil Sander.

La collection, en phase plus que jamais avec l’époque actuelle, a fusionné les influences utilitaires à celles du streetwear. La gamme comprend des silhouettes précises mais décontractées, entre minimalisme radical et maximalisme éclectique. Des imprimés guépard, des hauts en soie à l’aspect fourrure, et des bijoux de faux diams y ajoutent une touche d’excentricité tandis que des éléments graphiques aux couleurs contrastées et des graphismes vintage tirés de vieilles vitrines des épiceries fines locales à New York donnent à la collection un côté très arty.

Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Jil Sander - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : Jil Sander

dunhill – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

En quatre ans à la tête de la direction de création de dunhill, Mark Weston a profondément bouleversé l’image et l’esthétique de la vénérable maison connue jusque-là pour ses costumes traditionnels sur mesure, ses smokings et ses accessoires en cuir de luxe.

Intitulée “Identities”, la nouvelle collection de Mark Weston continue cette nouvelle approche de rajeunissement, s’adressant à sa nouvelle clientèle de la génération Z, en s’interrogeant sur les “archétypes vestimentaires mais aussi des identités de britannicité, de masculinité, d’uniformes, ainsi que celles des archétypes du passé” mais toujours en accord avec l’âme londonienne de Dunhill.

Le côté pratique et utilitaire est bien souligné dans la collection, sous la forme de parkas modulables avec des fermetures éclair, des manteaux et vestes avec des détails haute visibilité, des éléments amovibles et interchangeables qui leur permettent d’être portés de plusieurs manières différentes ou des ceintures électriques lumineuses qui font également office de sacs à bandoulière. Sans oublier des costumes classiques sur-mesure qui peuvent parfaitement être portés en pièces séparées.

Pendant ce temps, des casquettes de baseball en faille de soie rose et des cardigans en crochet pastel à bords satinés, inspirés d’une des couvertures de sa grand-mère, ajoutaient une touche d’excentricité.

L’autre grande innovation de Weston a été de travailler avec la photographe née à New York Ellen Carey, connue pour son travail réalisé avec des Polaroids. Weston a réinventé le travail abstrait de Carey aux couleurs psychédéliques et créé de nouveaux imprimés audacieux qui envoient la collection bel et bien dans la modernité.

dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
dunhill - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : dunhill

Wooyoungmi – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Inspirée par le roman L’Homme en rouge (The Man in the red coat) de l’écrivain anglais Julian Barnes, particulièrement par la scène où le médecin et chirurgien français de la Belle Époque Samuel-Jean Pozzi, pionnier de la gynécologie moderne, se rendant à Londres pour faire du shopping dans ses grands magasins, la créatrice Sud-coréenne Woo Young Mi, fondatrice du label Wooyoungmi, propose sa propre interprétation du dandy, mêlant tailoring et fonctionnalité.

Ainsi, les références littéraires et personnalités de premier rang de la Belle Époque, tels le gynécologue français Samuel-Jean Pozzi suscité, la physicienne et chimiste polonaise Marie Curie, le peintre américain John Singer Sargent ont servi de toile de fond à Madame Woo pour créer un vestiaire dynamique et urbain aux silhouettes déconstruites et décontractées. Une “garde-robe partagée sans genre”, selon ses mots.

Au programme : des vestes de costumes larges, des pantalons et shorts droits, des chemises sans manches en denim, des parkas en cuir ou en nylon froissé, des cagoules anti-radiations devenues des vestes à capuche boléro et de la maille fine pour une touche de légèreté et de transparence.

En écho au thème, des slogans “Chacun mérite sa Belle Époque”, « Chacun mérite son beau temps”, “Paris, Le tout Paris, Belle Époque” en français apparaissent, imprimés ou brodés, sur les tee-shirts, les sweats et les sacs, tandis que le logo de la marque se refait une beauté Art Nouveau.

Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Wooyoungmi - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : Wooyoungmi

doublet – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

La mode écologique, “c’est bien, c’est très bien parce que cela n’a pas d’effet néfaste sur la nature. Le monde, la télévision et Internet nous le disent. Tout le monde regarde dans la même direction et espère un avenir radieux. Cette façon de penser est nécessaire et je pense que c’est important. Cependant, je me sens mal à l’aise de marcher sur les routes guidées par la société et d’être trop sage et sérieux,” a déclaré Masayuki Ino du label japonais doublet dans sa note d’intention.

La mode “politiquement correcte” n’est pas faite pour Ino. Le designer japonais pense que la mode doit nous garder excités, heureux et déclencher des conversations et des rêves. Être durable n’est pas suffisant pour rendre la mode dans son ensemble géniale bien que ce soit important.

Mise en scène dans une ferme biologique à la périphérie de Tokyo, sa collection “My Way” explore la mode punk rebelle avec des matériaux respectueux de l’environnement.

Allant des gilets de moto, des shorts en vinyle métallisé, des blousons aviateur aux pantalons amples, l’ensemble alimenté par le punk est habillé de tons terreux et est mis en évidence par les bleus et les roses brillants ainsi que par des touches argentées. Des pièces fabriquées à partir des matières organiques abondent tout au long de la collection, comme une veste de camionneur en denim en toile organique teinte avec le liquide extrait des déchets alimentaires, un pull fabriqué à partir de feuilles de bananier jetées, un autre en fils extraits de protéines de lait ou encore une veste en cuir de champignon.

Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Doublet - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : doublet

AVELLANO – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Pour le Printemps/Été 2022, le label AVELLANO du créateur originaire de Toulouse Arthur Avellano a invité le réalisateur Jean-Charles Charavin à réaliser son film de mode appelé sobrement “Avellano SS22”.

Sur fond de musique signé du duo Gurth, Arthur Avellano livre une collection envoûtante et inquiétante, sur le thème de la science-fiction.
Matrix, Terminator, Orange Mécanique, cyberpunk ou post-apocalyptique, les univers violents de ces mondes se rencontrent dans cette palette de rouge et de noir, ponctuée de blanc, de gris et de vert qui viennent adoucir en tant soit peu cet atmosphère chargé de violence.

Matière de prédilection de Arthur Avellano, le latex joue ici un rôle prédominant, se départissant cependant de son caractère fétichiste pour devenir un tissu de seconde peau comme le cuir. Ce regard neuf posé sur cette matière toujours associée à une sexualité hybride et aux fantasmes fétichistes a permis de lui donner de nouvelles formes plus souples, telle cette magnifique robe rouge, ou d’un brin guerrier comme ce pantalon-jupe à la manière d’un hakama japonais.

Cette collection est aussi l’occasion pour AVELLANO de dévoiler ses premiers accessoires, sneakers, bottines, sac que la marque travaille avec une nouvelle matière, le cuir de cactus une matière vegan et éco-responsable.

Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Avellano - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : AVELLANO

Emanuel Ungaro – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Trouvant ses inspirations dans un livre sur les textiles du Rajasthan offert par feu Emanuel Ungaro, le designer Philippe Paubert a livré une collection remplie de basiques à mi-chemin entre élégance classique et looks urbains d’un brin sportswear.

Pratiques et fonctionnelles, toutes les pièces peuvent parfaitement s’interchanger pour créer des looks faciles à porter au quotidien. Sweats avec ou sans capuche à logo, blouson en cuir, costumes qui peuvent être dépareillés, chemises, polos, short ou encore saharienne ceinturée en lin…, la gamme est vaste et variée, agrémentée de temps à autre par des imprimés cachemire, floraux ou motifs carreaux.

Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ungaro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : Emanuel Ungaro

Davi Paris – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Quand on veut exprimer son amour à son amoureux(se) sans devoir dire haut et fort sa pensée, on lui offre une rose. À ses proches et amis, un bouquet de muguet le 1er mai. Des aigremoines ou tournesols pour remercier quelqu’un. Les exemples sont multiples mais pourquoi les fleurs ? Parce que les fleurs ont un langage qui leur est propre, et c’est à ce langage muet que le créateur Davide Marello du label Davi Paris veut rendre hommage dans sa nouvelle offre saisonnière.

Intitulée poétiquement “L’homme que j’aime”, la collection offre des basiques aux coupes décontractées et fluides qui servent de toiles pour faire surgir un jardin de fleurs luxuriant. Ici, de la glycine pour de la tendresse sur un joli débardeur transparent; là, un bouquet de pivoines peint à l’huile sur une chemise ou encore une plante verte grimpante qui se suspend à travers d’une chemise de couleur parme. Les fleurs sont partout, et pour rompre un peu cette dominance florale, un magnifique horizon crépusculaire aux couleurs exubérantes se couche sur un pull à manches longues.

Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Davi Paris - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : Davi Paris

PHIPPS – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Qu’est-ce qu’un homme aujourd’hui ?”. Le designer américain Spencer Phipps s’interroge sur les archétypes masculins à travers un film de mode de quatre minutes et trois tableaux, chacun révélant un univers, des couleurs et un décor différents. Des explorateurs dans une jungle luxuriante; des catcheurs contemporains dans une arène de combat, tels des gladiateurs jadis; et enfin des astronautes d’un genre nouveau dans un vaisseau spatial.

Inspiré par le King Warrior Magician Lover de Robert L. Moore et Douglas Gillette, la collection intitulée “It Starts Now” charge ses propositions, comprenant des anoraks, des gilets en polaire, des t-shirts, des maillots de sport, des survêtements, des pièces en denim, entre autres, des accents néon, des smileys psychédéliques, de flammes, de dragons dorés, de cristaux colorés et toutes sortes de badges, les plaçant quelque part entre les vêtements de camping et les tenues de rave.

L’offre est de plus renforcée par sa nouvelle gamme Lab, composée de pièces uniques artisanales entièrement réalisée à partir d’objets trouvés et de chutes de cuir.

Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Phipps - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : PHIPPS

White Mountaineering – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Enfermés de nombreux mois à l’intérieur et fortement restreints en déplacements, nous éprouvons tous l’envie irrépressible de retrouver notre liberté et la nature. Et c’est de cette envie qui est en question dans la nouvelle collection de Yosuke Aizawa pour son label White Mountaineering.

Connue pour son lexique haute-performance-rencontre-urbain-cool, la marque japonaise s’est attelée, cette saison, à la tâche de supprimer les frontières entre les vêtements de ville et les vêtements d’extérieur, de brouiller les lignes et de trouver l’équilibre parfait entre confort et fonctionnalité. Ses propositions sont “destinées à être portées avec la même facilité tout en profitant d’activités en plein air dans les montagnes ou pour parcourir efficacement la ville,” Yosuke Aizawa s’est exprimé dans ces termes.

Blousons sportifs, blousons et gilets multi poches utilitaires, pantalons amples et bermudas, chemises et pulls légers, blousons aviateur et cardigans, la vaste gamme de White Mountaineering est habillée de motifs floraux et d’imprimés géométriques quand elle ne propose pas des looks monochromes dans des teintes bucoliques : vert kaki ou vert d’herbe, beige, marron, noir, blanc..

White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
White Mountaineering - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : White Mountaineering

Casablanca – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

C’est l’amitié avec un ami japonais de longue date vivant au Japon que Charaf Tajer, le créateur de Casablanca, a tenue à célébrer dans sa nouvelle collection intitulée “Masao San” – Masao étant le nom de l’ami en question.

Ainsi, c’est à Masao et de manière plus large, au Japon, un pays qu’il affectionne particulièrement et qu’il a visité 26 fois, que Charaf Tajer a rendus hommage pour compenser le manque de l’archipel, du fait des restrictions de voyage qui l’ont empêché de s’y rendre.

Le court métrage, mettant en scène la collection, alterne entre l’esthétique graphique des publicités d’électronique grand public japonaises des années 90 et des éléments du design Memphis des années 80 sur fond pastel. Tajer a déclaré que le choix de ces couleurs pastels a été décidé par le fait qu’il attend la naissance de son enfant pour septembre. Le clin d’œil au Japon s’exprime également dans les souvenirs jackets brodées de motifs de coquillages ou du mont Fuji tandis que la nouvelle interprétation du monogramme Casablanca en motif zigzag annonce sa prochaine collaboration avec le fabricant de matériel de tennis de table Butterfly.

Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Casablanca - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : Casablanca

Arturo Obegero – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Le 23 janvier 2021 marque une grande date pour Arturo Obegero. En effet, ce jour-là, le designer espagnol faisait ses premiers pas, en pleine pandémie, sur le calendrier officiel de Paris Fashion Week, lui qui a lancé son label tout juste trois ans auparavant.

Mais le COVID-19 est passé par là, mettant son début d’aventure en pause. C’est dire que le jeune créateur se trépignait pour un retour à la normale. Ce retour est finalement arrivé qu’il en célèbre dans sa collection “EUPHORIA”.
EUPHORIA” est l’expression des espoirs du designer pour l’avenir. C’est une célébration de la vie.

Après la pandémie, je veux que les gens se sentent responsabilisés et libres. Je veux que tout le monde fasse la fête avec sa famille, ses amis et ses amants. L’euphorie, c’est la convivialité et le bonheur,” a-t-il déclaré.
Passionné de la danse et du flamenco, Arturo Obegero a voulu retranscrire ce désir de se lâcher prise au rythme de la musique dans sa collection.

J’ai grandi en admirant Pina Bausch et Antonio Gades. Leur rigueur, leur sens artistique et leur sensualité m’ont toujours inspiré.
Son appétit pour une forme de couture exaltée et exubérante se trouve une fois de plus au cœur de la collection. Costume trois pièces à rayures Don Juan 100 % laine vierge, gilets Querelle noirs en jersey technique ou en sequins, pantalons taille haute, chemises en soie, veste Christian en crêpe noir ou gilets cintrés à col plongeant. Des pièces aux coupes suggestives, entre élégance classique et sensualité assumée, s’adressent aussi bien aux hommes qu’aux femmes, à porter de jour ou de nuit.

À noter que toute la collection est fabriquée à partir de tissus récupérés et de produits recyclés, tel le verre de mer utilisé pour confectionner le harnais Pedrero – inspiré du costume de cabaret des années 1920 – et le haut sans manches Pedrero.
J’avais l’habitude de collectionner le verre de mer quand j’étais plus jeune. J’ai demandé aux enfants de ma ville natale de les collectionner et de me les envoyer pour que je puisse les transformer en pièces maîtresses. Je trouve assez poétique que la pollution que nous créons, en jetant des bouteilles à l’océan, nous soit restituée comme les plus beaux joyaux.

Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Arturo Obegero - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : Arturo Obegero

Andrea Crews – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Andrea Crews - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Andrea Crews fête cette année ses dix-huit ans, un âge symbolique qui marque l’arrivée de la majorité. Chez le collectif fondé par la créatrice Maroussia Rebecq, ce chiffre incarne aussi la continuité, un long chemin d’engagements en faveur de l’environnement et de combats sociaux.

Sa nouvelle collection saisonnière, nommée “Rebellious Radical”, est dédiée à une jeunesse engagée qui aspire à un retour à des valeurs simples et bienveillantes, le bien-être pour tous et la durabilité de la planète.

C’est ainsi que la collection met l’accent sur l’upcycling et les messages militants. Les jeans de seconde main deviennent des supports activistes où les portraits des femmes engagées, telles Christiane Taubira, Yayoi Kusama, côtoient les slogans militants “Fashion Revolution” et “Utopia”.

Des t-shirts aux imprimés animaliers et des jeans ont été déconstruits puis rassemblés selon des techniques DIY d’époque pour devenir des nouvelles pièces aux looks audacieux. Quant à la matière première, elle est issue de recycleries associatives, d’invendus de lingerie et des pièces vintage des années 80.

Andrea Crews - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Andrea Crews - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Andrea Crews - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Andrea Crews - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Andrea Crews - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Andrea Crews - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Andrea Crews - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Andrea Crews - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : Andrea Crews

Hermès – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's

Pour son premier défilé physique depuis le début de la pandémie, la maison Hermès a présenté une nouvelle élégance décontractée post-Covid dans la cour du Mobilier national à Paris.

Malgré une pluie fine, les invités ont été au rendez-vous pour applaudir le retour de Véronique Nichanian, directrice artistique de l’homme Hermès, sur la piste.

En contraste avec le temps maussade et un public trié sur le volet en capes noires imperméables signées Rains, sa collection pour la maison de luxe parisienne est une vraie bouffée d’air frais et chic, annonçant un retour et un été radieux.

Sur la scénographie signée Cyril Teste, membre du Collectif MxM – c’est la troisième fois que le metteur en scène français collabore avec la maison – qui installe d’énormes écrans autour de la cour pour capter les détails, Véronique Nichanian livre une partition de grands classiques que l’on connaît bien et qui fonctionne toujours à merveille. Des silhouettes sophistiquées, soulignées par la légèreté et l’élégance. Ici, des pantalons à taille coulissée ou ceinturés par des ceintures à cordon marin à boucle “H”; là, des parkas bi-matières réversibles. Il y aussi des superbes surchemises en crocodile et agneau, des bermudas qui privilégient l’aisance, tel celui-ci associé à un haut et un gilet en maille aux couleurs rose et orange comme un clin d’œil à une magnifique crépuscule, des chemises ample en popeline de coton aux imprimés historiques de la maison, “Mors” et “Gourmettes” ou encore des hybrides vestes-gilets en Toilbright – tissu imperméable développé par la maison.

Côté chaussures et accessoires, on trouve des sandales en veau, des baskets montantes en toile, des bottines en cuir de chèvre, des sacs en toile militaire et un superbe sac nommé Bolide Skate, aux lignes d’une planche à roulettes.

Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Printemps/Été 2022
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's
Hermès - Printemps/Été 2022 - Paris Fashion Week Men's

© Photos : Hermès

sulvam – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Depuis plus d’un an, les différents confinements ont profondément bouleversé nos habitudes. Le monde vit, entrecoupé par de courtes périodes de réouvertures, au rythme de la pandémie de COVID-19, impulsant une autre manière d’envisager l’avenir où le numérique a permis de travailler et de garder le contact avec l’extérieur.

Ce fait n’a échappé à personne, pas même Teppei Fujita, le créateur du label japonais sulvam, qui se pose la question : “maintenant que nous sommes dans un nouveau monde depuis plus d’un an, quel est le sens de l’expression numérique maintenant ?

Cette quête de sens, aussi légitime qu’il soit, se reflète dans la collection qui voit les coupes droites se transformer en courbes, les silhouettes se déconstruire, les lignes (motifs) se déformer tandis que les looks restent dans l’ensemble épurés : “ne pas mettre trop de design sur chaque vêtement, un design épuré que je ressens en ce moment et mes émotions dessus”, s’est exprimé le designer dans sa note d’intention.

Les couleurs restent dans la grande majorité monochromes, avec du noir, du blanc et du bleu, des “couleurs faciles à comprendre”.

Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Sulvam - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : sulvam

LOEWE – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

L’envie de danser et d’expérimenter différents styles de vêtements avant d’aller se déhancher jusqu’au bout de la nuit a saisi Jonathan Anderson qui a canalisé cet esprit hédoniste dans sa collection Printemps/Été 2022 pour hommes pour LOEWE.

La collection que Anderson qualifiait de “message d’espoir et d’optimisme électrisant” fait la part belle aux coupes oversize, à l’utilisation de matériaux et au savoir-faire artisanal qui font partie de l’ADN de la maison madrilène.

En même temps, s’éloignant de la sobriété et d’une mode conformiste, Jonathan Anderson livre ici son lâcher prise avec des couleurs vives, fluo et contrastées, des effets de matière, entre brillance et jeux de transparence, des imprimés psychédéliques, et des empiècements de formes géométriques colorées.

Il s’agit de s’habiller en dehors de votre zone de confort, ou de vous habiller pour des événements imaginaires ou réels. Il s’agit de se perdre dans une foule,” a-t-il expliqué.

Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe Printemps Ete 2022 Paris Fashion Week 11
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Loewe - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : LOEWE

NAMACHEKO – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Vilain petit canard ou vilain cygne ? Cette question existentielle taraudait toute l’enfance de Dilan Lurr, le fondateur de NAMACHEKO, lui d’origine kurde ayant grandi en tant que seul immigrant dans une ville suédoise. S’il se sentait différent, il ressentira bientôt de grande fierté pour son héritage et ses identités à la fois kurde et suédoise.

Inspirée par le “Vilain petit canard”, le conte de fées de l’auteur danois Hans Christian Andersen, la collection saisonnière fait ressortir de multiples références : des pièces de tricot aux couleurs fortement contrastées portées avec des combinaisons d’ouvrier, des survêtements en soie épaisse, des blousons en cuir multi-zippés, des tuniques décorées avec des boutons formant un cœur, des vestes en jean d’inspiration workwear, et des manteaux dotés de poches à bordures inspirées des broderies kurdes.

Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Namacheko - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : NAMACHEKO

KidSuper – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Pour sa troisième collection inscrite sur le calendrier officiel de la Paris Fashion Week, le label KidSuper du designer Colm Dillane a dévoilé en ligne une vidéo hilarante, sur fond de question existentielle.

Installé dans un petit théâtre en carton-pâte ambulant à Washington Square Park, dans le quartier new-yorkais de Greenwich Village, le designer pose la question “Qu’est-ce que vous voudriez faire avant de mourir ?” à des centaines de passants(es), de tout âge et tous horizons.
Sauter en parachute, tomber amoureux, grimper sur l’Everest, jouer ou chanter en public, gagner un Oscar ou traverser l’Asie en moto, Dillane a sélectionné vingt personnes et les a aidées à réaliser leurs désirs les plus fous, en les enrôlant comme modèles pour sa collection.

Tout cela a permis au designer, à de nombreuses occasions, de présenter son travail construit autour d’une série de portraits imprimés peints à l’encre de Chine et à la gouache des personnes qui lui avaient soumis des photographies d’elles-mêmes via Instagram à cette fin. Tous ces portraits colorés et hétéroclites trouvent leur terrain de jeu sur les différentes tenues. Ici, sur des chemises à la manière du Pop art à la Andy Warhol; là, sur un côté d’une veste croisée en velours côtelé à la Modigliani ou en esquisses sur une veste et un costume.

KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
KidSuper - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : KidSuper

Ernest W. Baker – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Bien que leur aventure ait débuté il y a quatre ans seulement, les deux fondateurs de Ernest W. Baker Inês Amorim et Reid Baker ont réussi à construire l’identité de leur marque à mi-chemin entre expression visuelle artistique et réalité commerciale.

Inspirée par Le songe d’une nuit d’été de Shakespeare et par le film d’animation Perfect Blue du mangaka et réalisateur japonais Satoshi Kon, la collection traduit l’élégance européenne épurée des années 50 et l’esprit bâtisseur américain.

Un pied dans le présent, un pied dans l’avenir. Un pas dans l’âge adulte, un pas encore dans l’enfance. La collection est une exploration de pièces exécutées à la main, ornées de graphiques anciens et nouveaux. La version écolière de la veste universitaire est mélangée au smoking canadien, quand un polo noir enrichi d’un motif de roses rouges est associé à un pantalon en cuir rouge légèrement évasé. Ce motif de rose, emblème de la marque que l’on retrouve dans plusieurs de ses créations, figure également sur deux looks en denim tandis qu’un costume croisé en brocart rouge aux imprimés floraux comme si “des roses ont plu dans le tissu” ajoute l’émotivité à leur offre.

Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Ernest W. Baker - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : Ernest W. Baker

GmbH – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Poursuivant sa vision multiculturelle, la collection Printemps/Été 2022 “WHITE NOISE” de GmbH du duo de designers Benjamin Huseby et Serhat Isik porte un regard ironique sur la classe dirigeante et sur la culture WASP – pour ceux qui ne connaissent pas ce que veut dire “WASP”, ce terme signifie une idéologie radicale prônant la suprématie de la race blanche et des théories xénophobes.

Faisant référence à la tenue coloniale et nous amenant du côté du Far West, la collection propose une multitude de pièces en cuir marron, en denim, de la fausse fourrure et des bottes montantes à talonnettes, en clin d’oeil à un archétype de la virilité et à la vision d’un certain idéal masculin américain au début du XXe siècle.

La collection comprend également une collaboration de bijoux avec le créateur d’origine vietnamienne Nhat-Vu Dang, mais aussi avec la marque de mode palestinienne queer Trashy Clothing sur un haut dos nu qui dit : “Libérez la Palestine”. Les bénéfices de la vente de cette pièce iront à des œuvres caritatives, dont Al Qaws, la plus ancienne organisation officielle palestinienne LGBTQ.

GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
GmbH - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : GmbH

Officine Générale – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Pierre Mahéo, fondateur et créateur de Officine Générale, était un homme heureux parmi les hommes heureux. Le vendredi 25 juin dernier, il a enfin retrouvé l’ambiance électrique des défilés physiques quand sa marque faisait partie de quelques événements en présentiel organisés lors de la dernière semaine de la mode masculine à Paris.

C’était dans un hôtel particulier de la rue des Francs Bourgeois, en plein quartier du Marais que Pierre Mahéo a célébré son retour sur les podiums, mais aussi celui des Parisiens dans les rues de leur capitale bien-aimée.

Les acheteurs étrangers seront-ils au rendez-vous ? Et quid de la presse internationale ? Ne serait-il pas plus sage d’attendre janvier prochain ? Toutes ces questions qui taraudaient mon entourage professionnel n’ont pas réfréné mon envie. Raisonnable, je l’avais été pendant de longs mois. Et, c’est pour cela que j’ai tenu à renouer sans plus tarder avec un défilé pour de vrai, porté par des filles et des garçons qui croquent la vie. Qui enfilent mes modèles avec force naturelle, » s’est exprimé le designer dans ses notes d’intention.

Les parisiens lui manquaient. La vie sociale dans la Ville Lumière lui manquait. Et, c’est tout naturellement à Paris qu’il a tenu à célébrer. “Mon inspiration est de nouveau très parisienne,” a-t-il déclaré. Avant de continuer : “À défaut de pouvoir voyager, mon esprit s’est évadé. Et puis, j’ai redécouvert Paname par la force des choses. J’ai pris le temps d’observer plus en détails ses habitants, de décrypter l’allure d’hommes et de femmes qui ont de l’allure sans en rajouter. Je me suis amusé à bâtir cette collection mixte à partir de réinterprétations de l’uniforme et du costume qui sont tous deux composés de pièces de même couleur”.

Cela a donné lieu à une gamme d’essentiels de la marque aux looks monochromes, dans des tons marine, vert olive, gris, ivoire et lavande accrocheuse. Sans oublier des indispensables costumes au confort recherché, mais “qui ne sont pas des costumes à proprement parler”. Les vestes s’assouplissent plus encore, les pantalons s’élargissent et deviennent presque droit, la chemise fait office de veston.

Côté matières, elles sont légères et délicates – certaines sont éco-friendly comme le denim recyclé – témoignant le savoir-faire des tisseurs avec lesquels travaille Pierre Mahéo. On y trouve de la popeline légère et craquante, du Tencel qui a un toucher proche de la soie, du lin normand, de la laine Fresco, mais aussi des twills de coton venus du japon.

Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Officine Générale - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : Officine Générale

Paul Smith – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

La soif de liberté, de plein air qui tient particulièrement à cœur les créateurs, depuis l’année dernière, n’a pas épargné Paul Smith qui a consacré à ce thème sa collection Printemps/Été 2022.

Faute de pouvoir se rendre en Toscane – et ce pour la première fois depuis trente ans – où il possède une maison de vacances à Lucques, une ville toscane sur la rivière Serchio, le designer anglais a fait venir le soleil et les couleurs toscanes sur ses vêtements.

Ainsi, les vêtements ont été trempés dans une magnifique palette de couleurs organiques, passant des teintes oranges chaudes du lever du soleil aux bleus ciel brillants et aux noirs de minuit, et dans des tons de terre, tels que la terre cuite toscane, le mastic et l’argile rouge, clin d’œil à la fondation de sa maison toscane.

Pendant ce temps, des photographies vintage de tournesols, annonçant l’arrivée du printemps, et du ciel se multiplient sur les pièces, tantôt en imprimé répétitif, tantôt en tricot intarsia ou en broderie, en référence aux quatre éléments de la terre, du vent, de l’eau et du feu. Sans oublier les iconiques rayures Paul Smith déclinées dans des couleurs vives et en multicolores. Ces rayures ont également été appliquées sur la ligne de petits sacs à bandoulière et sacs de week-end, issus de sa collaboration avec la marque japonaise des bagages Porter. Ailleurs, les baskets Gore-Tex offrent un confort résistant aux intempéries, tandis que les lunettes de soleil sont ornées de sangles de corde d’escalade.
Thème estival oblige, les tissus sont forcément légers, choisis pour leur poids et la façon dont ils se déplacent dans l’espace. Quant aux silhouettes, elles sont spacieuses et faciles à porter au quotidien.

Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Paul Smith - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : Paul Smith

Dior Men – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Dior Men - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Plus de 500 invités dont de nombreuses célébrités qui sont venues applaudir l’un des défilés les plus attendus de la Paris Fashion Week, et de grandes bousculades devant, de dedans, la boîte éphémère plantée devant l’hôtel des Invalides. Qu’est-ce qui a attiré autant de monde malgré une certaine distanciation sociale encore imposée à tout le monde ? Le défilé de Dior Men, version Kim Jones et Travis Scott, of course !

Il s’agissait de “la première collection Dior complète jamais créée avec un musicien pour la maison” !, selon un communiqué de presse annonçant le partenariat.

La collection, intitulée “Cactus Jack Dior”, marque la grande collaboration entre la maison parisienne de luxe avec le rappeur, auteur-compositeur et producteur Travis Scott, récemment honoré par la Parsons School of Design.

Dans un décor poussiéreux jonché de cactus pâles, de roses du désert, de champignons et d’un crâne de buffle géant, et dans une ambiance rythmée par une bande-son envoûtante signée par Travis Scott lui-même, y compris un nouveau morceau intitulé “Lost Forever”, coécrit avec James Blake et Westside Gunn, la collection défile et rend hommage aux grands espaces américains, particulièrement le Texas que Christian Dior visita en 1947.

Dans cette collection, le duo Kim Jones x Travis Scott fait largement référence au tailoring, en particulier à la veste Oblique signature de la maison, véritable épine dorsale de la collection. Ce tailleur ajoute une touche formelle contrastant avec les éléments sportswear et des pantalons évasés, clin d’œil aux années 70.

Le duo s’amuse également à réinventer le logo Dior en une série de graphisme tandis que les accessoires s’habillent du motif Dior oblique revisité. La palette, elle, est comme délavée par le soleil où le vert fluo joue le contrepied, alors que les bijoux en forme de cactus – une collaboration avec la créatrice Victoire de Castellane – rendent les bobs précieux. Quant aux sandales fourrées et les nouvelles sneakers Dior, elles sentent déjà le best-seller.

© Photos : Dior Men

Maison Mihara Yasuhiro – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

/
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

Ce qui est ordinaire aux yeux de Mihara Yasuhiro, le designer et fondateur de la Maison Mihara Yasuhiro, peut sembler extraordinaire pour nous.

Intitulée “Usual”, sa collection tire ses inspirations, selon les mots de son créateur, de “l’ordinaire”. Mais “l’ordinaire” de Mihara Yasuhiro devient ici inhabituel lorsque le créateur joue avec le décalé, le surdimensionné et la déconstruction pour obtenir des constructions déformées. Des tricots oversize lacérés; deux chemises aux longueurs et motifs différents (l’une sans manches, et l’autre aux manches longues) se portent superposées; ou le devant d’un gilet est fait avec plusieurs pochettes zippées.

Photographié et tourné à l’aéroport de Haneda, le film de la collection dont le scénario est écrit par l’ami d’université du designer, Takumi Furuhashi, est un clin d’œil à l’envie de voyager de nouveau – un thème récurrent dans beaucoup de collections.

Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week
Maison Mihara Yasuhiro - Printemps-Été 2022 - Paris Fashion Week

© Photos : Maison Mihara Yasuhiro

1 2 3 17