MODE - Page 8

Parke & Ronen – Collection Homme Printemps/Été 2014 – New York

/

Pour sa collection printemps/été 2014, Park & Ronen amène ses hommes aux Îles grecques où ils quittent la monotonie de leur vie quotidienne pour d’agréables vacances bien stylées.

La collection met en évidence des couleurs fraîches et toniques, accentuées par des tons d’or. Débardeurs à rayures, shorts en coton et mini shorts de bain pour des moments de détente sur les plages paradisiaques grecques, tandis que les cardigans en maille, sweats à capuche, polos, parkas et pantalons aux détails athlétiques ajoutent une touche urbaine et sportwear à la collection pour de longs promenades en villes au bord de mer.

© Parke & Ronen

Todd Snyder – Collection Homme Printemps/Été 2014 – New York

/

Inspiré par le film « Plein soleil » de René Clément avec Alain Delon dans le rôle principal, Todd Snyder unit, pour sa collection printemps/été 2014, l’esthétisme européen à son héritage culturel anglo-saxon.
La collection présente une approche très intéressante du tailleur classique avec des pièces parfaitement exécutées, mais qui dégage cependant une certaine désinvolte et décontraction propre à l’art de vivre américain.

© Todd Snyder

Nautica – Collection Homme Printemps/Été 2014 – New York

/

Pour la collection printemps/été 2014 de Nautica, son créateur Chris Cox a puisé dans l’héritage de la marque pour présenter cinquante looks, parcourant tout l’essentiel d’une garde-robe estivale.

Tout l’essentiel pour un été réussi est là dans la collection, d’anoraks aux parkas à capuche, vestes légères, en passant par les pulls à grosse maille, shorts, pantacourts, pantalon à cargo et cardigan à capuche… La palette de couleurs est tout aussi riche courant du bleu, jaune et rouge aux nuances plus douces, voire neutres comme le blanc, gris et noir.

© Nautica

Lacoste – Collection Homme Printemps/Été 2014 – New York

/

Le créateur Felipe Oliveira Baptista retourne aux sources de Lacoste et s’en inspire pour sa collection printemps/été 2014 de la marque au crocodile.

Lignes minimalistes et une palette de couleurs claires et pastels, accentuée par le vert émeraude et le bleu pétrole, Felipe Oliveira Baptista revisite l’ADN sportwear de la marque en y insufflant une impression de douceur aux contours contemporains.
Tandis que les costumes et pardessus sont coupés dans des matières fluides comme le jersey, les emblématiques polos de la marque jouent avec les contrastes pour créer une approche tout à fait intéressante du sportwear contemporain.

© Lacoste

Richard Chai – Collection Homme Printemps/Été 2014 – New York

/

La collection printemps/été 2014 du créateur Richard Chai fut inspirée par « des formes et des motifs géométriques, mais qui sont travaillés de manière à donner des sensations douces et fluides ».

Richard Chai oriente également sa collection dans une direction plus sportwear avec des shorts coupés larges et parfaitement taillés, ainsi qu’avec des blousons de motard. On retrouve ainsi dans cette collection une partie de ses blousons en cuir, résultat de sa collaboration avec le label Andrew Marc.
La palette de couleurs est plutôt neutre avec du blanc, noir et gris, mais aussi une variété de bleus et marrons.

© Richard Chai

Bespoken – Collection Homme Printemps/Été 2014 – New York

/

Pour sa collection printemps/été 2014, la marque Bespoken, élue par le magazine GQ comme l’une des marques américaines les plus prometteuses, mixe le classique et le décontracté de la mode streetwear.

Pantacourt coupé classique porté sur un trench-coat ou sur un blouson d’université; jogging-short mixé avec une veste à deux boutons; blouson teddy en cuir se voyant couplé avec un pantalon jogging, ainsi qu’avec une cravate noir et chemise à col boutonné, la collection de Bespoken fait preuve d’un mélange très moderne du look classique, preppy et avant-gardiste.
La palette de couleurs oscille les nuances de la terre et une large déclinaison de bleu et de gris.

© Bespoken

Noir est Noirs

Formel, sophistiqué, ténébreux, mystérieux, puissant, raffiné… autant de termes pour qualifier cette couleur, le noir, qui, depuis la nuit des temps, ne peut laisser indifférent. Il symbolise le deuil, la mélancolie, l’apanage de la tristesse ou de la négation mais ne cesse de séduire, voire même susciter la passion.

Les teintes du noir

Opaque, transparent, laqué, noir d’encre, noir jais, noir d’ivoire… le noir revêt de multiples aspects qui forment une palette très riche de « noirs », « Il n’existe pas un noir, mais des noirs », disait Yves Saint Laurent.
Cette pluralité identitaire est d’autant plus intéressante que le noir convient pratiquement à toutes les occasions (sauf peut-être à un mariage mais ce tabou n’est plus respecté de nos jours puisqu’il est assimilé maintenant à une certaine forme de l’élégance), il peut se mettre quasiment tout le temps et s’accommode à toutes les couleurs.[break]
Lexique du noir :

Noir Ottoman noir mat
Noir Milano noir chaud et profond
Noir Lurex noir brillant et habillé
Noir Jais noir brillant avec des reflets bleu métallique
Noir de Fumée synonyme du noir de carbonne
Noir d’Encre noir profond et pur, synonyme du noir de l’encre de chine
Noir Ébène noir pur, très foncé
Noir de Corbeau noir à reflets violacés
Noir Cassis noir rougeâtre tiré des baies du même nom
Noir Carbonne noir pur ou tirant légèrement sur le marron
Noir d’Aniline noir violacé

Short et bermuda, stars incontestées de l’été

L’été revient et avec lui les shorts. Ces derniers étaient les stars incontestées des podiums dans toutes les collections. C’est la pièce basique de toute garde-robe estivale.
Avant de choisir votre short/bermuda, il est nécessaire de connaître quelques astuces et vous ne commettrez plus jamais des erreurs de goût :

Comment le short/bermuda devrait-il être porté ? Est-il obligatoire de les mettre des chaussettes hautes ? 
– Les chaussettes hautes ne sont bien évidemment pas indispensables. D’une manière générale, elles seront conseillées lorsque vous mettez une cravate. Pas de cravate, pas de chaussettes hautes.

Dans quelles occasions peut-on porter le short/bermuda ?
– L’avantage du short/bermuda est qu’il peut être porté dans presque toutes les occasions, dans un cocktail, pour une promenade, au sport ou pour un dîner plus ou moins formel … Il est bien entendu prohibé pour un enterrement, mais cela est inutile à préciser.

Avec quelles chaussures doit-on porter avec le short/bermuda ?
– Pour un style décontracté, adoptez les mocassins qui vont parfaitement avec le bermuda, avec ou sans chaussettes. Ceux de la marque Tod’s sont parfaitement adaptés à
toutes les occasions et sont de surcroît disponibles dans plusieurs coloris.
Il n’y a pas de raison de ne pas porter des chaussures à lacets avec le bermuda, mais à condition qu’elles ne soient pas trop habillées.
Oubliez également les souliers de type wing (au bout pointu, étroit et long).
Les bottes sont autant à éviter, à moins que vous vouliez ressembler un peu à Crocodile Dundee.
Par contre, avec un bermuda en jeans, il est conseillé de le porter avec des sneakers pour un style plus tendance et plus décontracté.

Rayures ou pas rayures ?
– Les rayures verticales donnent une impression de minceur à votre silhouette tandis que celles horizontales sont totalement déconseillées.

Peut-on mettre le t-shirt ou la chemise à l’intérieur du short/bermuda ?
– Pendant longtemps, on conseillait de mettre le haut à l’extérieur du short/bermuda si l’on ne voulait pas se faire passer pour un ringard. La mode change et également les règles. Vous pouvez laisser désormais votre haut à l’intérieur ou à l’extérieur, c’est selon votre envie, mais si vous le rentrez votre haut, prenez soin de ne pas trop remonter le bermuda sur votre taille, cela raccourcira votre allure.

Quel col choisir pour votre chemise ?

Il existe de nombreux types de cols, mais il convient généralement de les classer en trois grandes familles : le col droit, le col italien et le col cassé.

Une belle chemise est une affaire de détails et le col en fait partie.
Pour choisir le bon col, il suffit de l’adapter à votre morphologie du visage :
– Si votre visage est large, rond ou votre cou est court, optez pour un col classique ou un col américain, il exagérera votre trait.
– Si votre visage est plutôt long, comme votre cou, il est préférable de choisir le col anglais ou italien qui équilibreront votre visage.
Quand à la souplesse ou à la rigidité du col, à vous de voir, mais il est conseillé tout de même de choisir un col rigide avec baleine, histoire de se donner plus de prestance.

Col RondCOL ROND
Très en vogue au début du XXè siècle et de style plus sophistiqué. À adopter sous réserve d’une tenue adéquate et recherchée.
Col ItalienCOL ITALIEN
Qui va en s’élargissant et permet des noeuds de cravate plus volumineux. Chic mais classique, il est à proscrire bien évidemment pour les cous courts et les visages ronds ou larges.
Col ÉpingléCOL ÉPINGLÉ
C’est le style anglais par excellence. Il est élégant, mais plus très tendancieux. Il exige des noeuds de cravate étroits.
Col ClassiqueCOL CLASSIQUE ou COL DROIT
Le style le plus basique. Il se porte avec ou sans cravate, rigide ou souple. Idéal pour une chemise décontractée.
Col CasséCOL CASSÉ
Indispensable pour un smoking.
Col AmericainCOL AMÉRICAIN ou COL À BOUTONS
De forme classique avec boutons apparents aux pointes du col, il est déconseillé de le boutonner si cravate il y a.

Bien choisir le style de vos chaussures

Quelles chaussures pour aller avec un jean, un pantalon ? Quel style à choisir et à ne pas choisir ?
Quelques conseils essentiels à savoir pour trouver la bonne chaussure à votre pied.

Bien choisir le style de vos chaussures
Ces chaussures ne sont normalement pas faites pour porter avec un jeans mais pourquoi pas.
Il faudrait, dans ce cas, choisir un jeans qui n’est pas trop évasé; le meilleur est de porter avec un jeans de coupe droite.
Donnez l’élégance à l’ensemble avec un haut plus classique comme une chemise, un T-shirt ou une veste bien cintrée.
Un haut trop trash déstructurera le côté chic de ces chaussures.
© Heschung 

 

Bien choisir le style de vos chaussures
Oui, vous pouvez porter des chaussures marrons avec un pantalon noir. Choisissez alors une couleur marron foncée.
© Crockett&Jones

 

Bien choisir le style de vos chaussures
Si vous optez pour un pantalon à ourlets ou à coupe cigarette, choisissez donc des chaussures montantes. Pourquoi des chaussures montantes ? Parce qu’un pantalon au bas étroit laisse découvrir une grande partie de vos chaussures.
Si elles ne sont pas montantes, lorsque vous vous asseyez, vos chaussettes voire une partie de votre jambe seront exposées à la vue des gens et ce n’est pas un très beau spectacle.
© Heschung

 

Crockett&Jones
Ces chaussures au bout long, pointu et étroit sont réservées aux personnes de petits-pieds. Si vous aviez de grands pieds, évitez les à moins que vous vouliez ressembler à un hobbit.
© Crockett&Jones

 

Prada
Par contre, si vous avez de longs pied, adoptez ce style. Ces chaussures au bout rond vous seront parfaitement adaptées. La ligne de couture qui sépare le bout de la chaussure et la chaussure aide à affiner la forme de vos pieds.
© Prada

 

Salvatore Ferragamo
Les chaussures qui ont des piqûres sur la semelle comme celles-ci ont tendance à grossir les pieds, choisissez donc celles qui se resserrent immédiatement au cou-de-pied. Elles donnent ainsi un air d’affinement à vos chaussures.
© Salvatore Ferragamo

 

Bien choisir le tissu de son costume et chemise

Plein d’hésitation devant le tissu à choisir pour votre costume ? Lisez notre résumé des tissus les plus couramment utilisés pour la fabrication d’un complet ou chemise et ils n’auront plus de secret pour vous.

La Batiste
La Batiste est une toile légère de très haute qualité en raison de la finesse de ses fils. Rare, délicat et très cher. Quand elle est tirée du mako égyptien, on l’appelle également « batiste suisse ».

Le coton et ses dérivés
Sea Island : cultivé exclusivement sur l’ïle de la Barbade en très petite quantité, le Sea Island est le coton le plus presitigieux au monde. Le tissage se fait avec un plus grand nombre de fils que la popeline, ce qui lui donne un toucher soyeux et fin. Les rayures et les carreaux présentent de ce fait des bords plus francs, les couleurs sont plus profondes et plus intenses. Il est généralement employé pour réaliser des chemises ou des T-shirts de luxe.
Popeline : la popeline est un tissu à fils de chaîne plus fins que les fils de trame et se froisse facilement. Le classique par excellence pour une chemise ville.
Oxford : l’oxford est le produit d’une technique de tissage légèrement plus grossière; on obtient ainsi des étoffes douces mais résistantes pour les chemises. C’est un tissu convenant parfaitement bien aux chemises « de tous les jours » et idéalement pour une chemise décontractée au col à pointes boutonnées.
Royal Oxford : c’est la version plus raffinée du tissage précédent, ce qui donne au tissu un aspect plus soyeux et plus doux.

Flanelle
Tissu léger fait ordinairement de laine cardée dont les fibres sont feutrées à dessein.

Chambray
Toile de coton faite à base de bleu délavé, plus fine que le jean, souvent utilisée pour la confection des chemises.

Cheviotte
Laine très rare et coûteuse de mouton de la race Cheviot en Ecosse. Elle a la particularité d’être rêche mais résistante.

Gabardine
Tissu en laine ou en coton tissé très serré, relativement imperméable à l’air et à l’eau. Inventé par Thomas Burberry en 1880, il est utilisé généralement pour confectionner des manteaux de pluie, mais aussi des costumes.

Lambswool
Laine d’agneau de qualité honnête.

Lin
Toile très légère, mais qui a l’inconvénient de se froisser très facilement. Sa qualité de fibre naturelle en fait une étoffe anallergique et lui donne la propriété d’être un régulateur thermique (isolant l’hiver, respirant l’été).

Mohair
Laine fabriquée à partir de la toison de la chèvre angora d’Asie Mineure. Elle a pour caractéristique de joindre à son pouvoir isolant thermique (du froid comme du chaud !) une très grande légèreté.

Poil de chameau
Laine très chaude, légère et solide provenant du chameau à deux bosses, au pelage laineux, qui vit sur les hauts-plateaux de Chine occidentale et de Mongolie. Il est un excellent isolant thermique, elle absorbe l’humidité et l’évacue uétérieurement, ce qui garantit un couchage au sec.

Poil de chameau
Laine très chaude, légère et solide provenant du chameau à deux bosses, au pelage laineux, qui vit sur les hauts-plateaux de Chine occidentale et de Mongolie. Il est un excellent isolant thermique, elle absorbe l’humidité et l’évacue uétérieurement, ce qui garantit un couchage au sec.

Prince-de-Galles
Tissu en laine, formé très exactement de carrés de couleurs qui viennent se superposer sur des carreaux-fenêtre Glen-Urquhart, caractéristique des domaines du comté de Seafild. Il se distingue par de grands carreaux gris et noirs travaillés avec une fine ligne de couleur.

Serge
Toile de coton épaisse et solide, elle est souvent utilisée pour les pantalons d’été beiges, kaki ou marine.

Velours
Inventé par les chinois, c’est une étoffe travaillée soit en grosse côtes pour un style détendu ou gentleman-farmer; ou en côtes fines pour des costumes de ville ou pour un look sophistiqué et dandy.

Tweed
Tissu en laine aux motifs particuliers et variables :
Harris tweed : résistant et d’aspect rêche. Il se décline en bleu, brun, rouille… Pour un look de gentleman-farmer.
Tweed à chevrons : motif obtenu avec des fils de trame et des fils de chaîne de couleurs alternées (gris, bleu ou brun).
Tweed pied-de-poule : alternance de petits carreaux de couleurs brun, noir, gris ou rouille.
Tweed pied-de-coq : rectangles ou carreaux plus petits que le tweed pied-de-poule.

Les bons produits pour bien entretenir vos chaussures

Les belles chaussures nécessitent un entretien régulier, surtout celles qui sont en cuir. Respecter ses chaussures commence par le bon choix des produits d’entretien.

Kit de nettoyage de chaussures Barker
Pour un bon entretien de vos chaussures en cuir, la crème est conseillée pour nourrir, entretenir, recolorer et faire briller le cuir. Cette opération doit absolument précéder par un nettoyage du cuir afin d’éliminer toute trace de saleté. Prendre un petit bois de crème sur une brosse pour ne pas rayer le cuir et passez la crème en mouvements circulaires. Bien la faire pénétrer et la faire sécher avant de faire briller le cuir avec un polissoir.
Utiliser la brosse au lieu du chiffon car la brosse pénètre mieux dans tous les creux des coutures.
Seul inconvénient de la crème est qu’elle contient le silicone et pourrait boucher les pores du cuir, l’étouffant et le craquant à terme.
© Baker

 

Kiwi crème de glaçage de chaussures
Le cirage est utilisé uniquement pour glacer les chaussures, c’est-à-dire les rendre brillants comme un miroir. Par contre, n’en abusez pas trop car l’abus du cirage pourrait durcir le cuir de vos chaussures.
© Kiwi

 

Empochoir Woodlore
Pour des raisons de transpiration et de moiteur des pieds, les chaussures doivent être portées une seule journée et ne peuvent être reportées que le sur-lendemain.
Puisque le cuir se rétracte par la transpiration, les plis de marche deviennent très marquées et peuvent se craqueler d’où l’intérêt de l’embauchoir qui pousse le cuir et absorbe la moiteur par la matière dont il est constitué : le bois.
Le meilleur est de prendre le bois poli et non verni pour conserver toutes ses propriétés.
© Woodlore

 

Chaussettes
Deux choses à savoir sur les chaussettes
– Choisissez des chaussettes à mi-mollets. Ainsi vous éviterez de montrer votre peau lorsque vous croisez vos jambes.
– Adaptez vos chaussettes suivant les saisons. De la sorte, vous évitez la transpiration en potant des chaussettes en laine en été qui pourrait endommager le cuir de vos chaussures.

 

Lacer
Savez-vous qu’il existe une multitude de façons à lacer ses chaussures ? Ci-dessus les 3 méthodes les plus courantes.
© IAN

 

Bien coordonner les chaussures avec son costume

Vos chaussures en disent plus long sur votre style et personnalité que vous ne le pensez. Accordez leur autant d’importance que votre costume et choisir la bonne couleur est déjà la première étape d’un sans-faute.

Costume noir
Chaussures noires sont un excellent choix, mais si le total look noir vous fait plutôt penser à un croque-mort ou à un serveur de restaurant, alors adoptez plutôt une alternative en la couleur d’acajou.

Costume gris
La première pensée va immédiatement vers le noir mais les teintes marron, à l’exception du marron clair, conviennent aussi parfaitement.

Costume bleu marine
Le noir est encore ici la couleur la plus appropriée mais le marron clair vous fera ressembler davantage à un diplomate.

Tant qu’il y aura des cardigans !

Qu’ont-ils en commun Jimmy Carter, Kurt Cobain, Steve McQueen, Jude Law ou encore le célèbre personnage en pâte à modeler Wallace du film d’animation « Wallace and Gromit » ? Le cardigan biensûr !

Jimmy Carter le portait souvent dans son bureau oval, Steve McQueen au cour de ses poursuites de voiture et Kurt Cobain sur scène. On l’a dit et redis encore, les grandes tendances de toutes les saisons sont la décontraction et l’élégance. Le cardigan est l’élément phare de cette cool-attitude.
De nombreux créateurs l’ont fait défiler et tous misent sur les couleurs pour le rendre plus moderne et plus jeune. Le confort se décline également dans la variété des matières afin que chacun puisse trouver l’étoffe qui lui convient : cachemire, tweed, laine et grosse laine, coton et flanelle. Plus aucune raison de dire que vous ressemblez à votre grand-père.

Comment porter le cardigan avec style ?
(1) Cherchez un cardigan légèrement moins ajusté que le sweater pour porter avec un jean. La liberté des mouvements ne devrait pas être gênée dans des vêtements trop serrés.
(2) Le cardigan décontracté se porte généralement avec des chaussures de tennis comme celle de chez Lacoste ou des Adidas Stan Smith. Pour un style plus classique et chic, préférez un cardigan dans des matières plus nobles telles que le cachemire, flanelle ou encore la soie.
Le porter sur une chemise assortie avec une longue écharpe laissée légèrement sous le cardigan.
(3) Pour vous protéger du froid de l’hiver, investissez dans un cardigan de style plus imposant, la grosse laine par exemple. Il servira aussi comme manteau pour des rendez-vous importants.
(4) Le couplez avec un pantalon en laine ou en velours, avec un tee-shirt ou chemise légère pour vos journées ensoleillées à la campagne.

Comment choisir un beau costume ou l’art de se mettre sur son 31

Modernisés, ces dernières années, par les plus jeunes couturiers audacieux, les costumes ont connu des transformations considérables. Les coloris sombres ne sont plus les couleurs exclusives du costume. Ces nouveaux créateurs insufflent un regard novateur dans l’imprimé, les couleurs, la coupe ou encore les détails tout en y combinant le classicisme et l’élégance du costume traditionnel.
Même si le style et l’imprimé changent selon les saisons, il y a cependant quelques notions à connaître pour choisir un beau costume. Connaissant ces quelques règles et vous ne porterez plus jamais un costume qui ait l’air bon « marché ».

(1) Les épaulettes conditionnent la forme générale du costume. Ne choisissez jamais un costume avec des épaulettes trop épaisses à moins que vous aviez des épaules trop petites ou tombantes. Et surtout qu’elles ne dépassent jamais vos épaules.

(2) Les manches ne devraient pas couvrir entièrement vos poignets. Idéalement, elles devraient arriver au milieu de votre os du poignet lorsque vous avez votre bras relevé.

(3) Le piquage de la boutonnière est aussi une preuve de qualité. Le piquage doit être serré et régulier. Bien que le piquage à la main soit un luxe et de meilleure qualité mais il peut parfois être irrégulier par rapport à celui fait par des machines.

(4) La largeur du revers varie généralement entre 7 à 10 cm et choisissez biensûr la largeur qui vous plait. Assurez également qu’il n’y ait pas trop d’espace entre la pointe du revers et vos épaules. Si vous êtes de petite taille, ne prenez jamais un revers trop large, ce qui pourrait créer une disproportion.

(5) Faites attention à ce que les emmanchures ne soient pas trop étroites car vous seriez gênés dans vos mouvements.

(6) Les boutons sont très importants pour reconnaître si un costume est ou non de bonne qualité. Ils devraient être bien cousus, sans fil desserré et que les boutons soient bien pris dans la boutonnière.

(7) La longueur de la veste est primordiale et on ne le répètera jamais assez ! Elle devrait arriver à la mi fesses et jamais plus bas. Si vous êtes de petite taille, ne choisissez jamais une veste qui couvre complètement vos fesses, ce qui vous donne une sihouette encore plus petite.

(8) La veste sans fente est typique de la coupe italienne des années 50. Cette coupe donne une silhouette mince et élégante mais qui oblige à déboutonner lorsque vous vous asseyez.
– La fente au milieu du dos donne l’allure décontractée des vestes américaines.
– Les deux fentes sont du style anglais et se prêtent bien aux vestes près du corps et cintrées mais la coupe doit être irréprochable pour ne pas accentuer la largeur au niveau des fesses causée par la coupe des deux fentes.

(9) Laisser le dernier bouton ouvert donne à la silhouette de l’élégance.

(10) Vous pouvez choisir un pantalon soit sans pince, avec une pince ou à deux pinces mais la tendance du moment est de porter un pantalon sans pince.

(11) Choisissez un pantalon serré ou pas serré, c’est selon votre goût mais lorsque vous avez un peu de poids, il est préférable de prendre un pantalon plutôt large pour ne pas accentuer vos rondeurs.
Le pantalon a une longueur parfaite lorsque devant il repose légèrement sur la chaussure et que derrière il arrive au dessus du talon.
Attention ! Choisissez bien vos chaussures ; le tombé sera différent sur un mocassin ou une bottine.
Et surtout, un détail très important : ne portez jamais des chaussettes blanches ou de couleur éclatante lorsque vous avez des chaussures noires.
Un détail, infine pour certains mais suffixament important pour tuer tous les efforts que vous avez faits pour être élégant et vous faire passer pour un ringard.

Comment porter les carreaux ?

On prédit leur retour à chaque saison mais ils sont toujours là parmi nous. Nous les côtoyons, nous les portons au quotidien sans vraiment réellement les remarquer. Chemise vichy, plaid, manteau tartan… les carreaux sont incontournables voire intemporels. Cependant, il est important de connaître quelques points essentiels pour ne pas commettre les faux pas.

Ne pas vous surcharger de carreaux
Il vous arrive des fois de vouloir porter deux pièces à carreaux, mais si l’envie vous cramponne à l’estomac, dîtes-vous bien qu’il est conseillé de ne pas céder à la tentation. Le trop tue toujours le style et il faut maintenant se faire à l’idée que le ton sur ton est carrément proscrit.
Préférez alors mélanger les carreaux avec une autre pièce de saison : une chemise à carreaux avec un jean, un pantalon vichy avec un pull de couleur unie par exemple.

Bonnes couleurs, bonne pioche
Le choix de bonnes couleurs fait toute la différence. Il est important que vous accordiez une importance particulière aux couleurs, particulièrement avec les carreaux. Il existe deux types de carreaux : le carreau écolier des tons fondus, et le carreau franc sur la base de deux couleurs contrastées. Dans ce dernier cas, il se porte aussi bien avec une couleur claire ou sombre.

La bonne mesure est de taille
Les carreaux ne vont pas à tout le monde, c’est une certitude ! L’un des détails les plus importants qu’il faut surveiller est de choisir la bonne taille. Une taille trop petite fera tendre la distance entre les boutons et dévoilera un carré de votre peau, ce qui n’est pas vraiment très gracieux.
Préférez une taille légèrement au dessus de la vôtre et avant de l’acheter, l’essayage est toujours de mise.

Tout est dans la coordination
Rien n’est plus laid que la mauvaise coordination de couleurs, surtout avec les carreaux. Comme tout le monde le sait, les carreaux sont un motif fait par l’entrecroisement de lignes horizontales et verticales de couleurs contrastées : généralement une couleur claire s’opposant à une autre plus sombre.
Observez bien les carreaux avant de les coordonner avec une autre pièce de vêtement, choisissez toujours la couleur ou le ton déjà présents dans le motif. Si vos carreaux ont une dominance de blanc, coordonnez-les avec du blanc, si le noir est par contre prédomine, optez alors pour le noir ou une nuance sombre.
© Burberry Prorsum

Le guide pour bien choisir son manteau d’hiver

Il est impensable de passer l’hiver sans manteaux. Il est LA pièce indispensable à avoir pour tout homme qui se respecte. Vous pouvez le porter pour aller à l’opéra, pour une réception ou tout simplement l’enfiler par dessus de votre pyjama pour le bar du coin de votre rue. Il convient à toutes les occasions et surtout qu’il traverse les années sans être jamais démodé.
Et avant que vous jetiez votre dévolu sur un modèle, il est important de connaître les différents styles et suivez également nos quelques recommandations pour l’achat d’un beau manteau.

Quelques recommandations :
1/. Au lieu d’un noir austère, choisissez et essayez plutôt le bleu nuit, le gris, la couleur camel ou olive. Ce sont des couleurs qui sont tout aussi élégantes et sérieuses convenant à toutes les occasions.
2/. Évitez la soie qui s’effiloche facilement, préférez alors une doublure en Bemberg, fine, légère et plus solide.
3/. De nombreux créateurs mélangent le tissu du manteau avec des matières plus sophistiquées comme la fourrure du lapin ou d’autres pelages, ce qui rend le manteau plus léger et plus agréable à porter même sous un climat plus chaud.
[break]

PolocoatStyle POLO
Origine
Ce style classique est porté par les joueurs de polo en Angleterre et au début des années 1900, il fut popularisé par la célèbre marque américaine Brooks Brothers qui a habillé Abraham Lincoln, Franklin D. Roosevelt, John F. Kennedy, sans oublier Clark Gable, Cary Grant, Andy Warhol, Jack Kerouac…
Maintenant
Son col croisé et ses manches en revers donnent à l’ensemble un raffinement et un air majestueux. La décontraction est parfois apportée par des poches larges et par une fausse ceinture à l’arrière du manteau, mais on trouve également parfois une vraie ceinture sur certains modèles.
CrombieStyle CROMBIE
Origine
L’appellation de ce manteau de ville d’originaire de l’Angleterre provient probablement du nom de l’usine de textile fondé par John Crombie en 1805.
Maintenant
Ce manteau très classique de col simple est connu parfois sous le nom de Crombie, mais les professionnels l’appellent également par d’autres termes. La particularité de ce style est son épaulement rapporté, les revers de col crantés ainsi que les poches à rabat.
CovercoatStyle COVER COAT
Origine
La noblesse britannique le raffolaient, car il convenait parfaitement tant pour faire l’équitation que pour les parties de chasse. À partir de 20e siècle, il fut porté aussi bien à la campagne qu’à la ville.
Maintenant
Ce cousin du style Chesterfield est coupé à partir de la fameuse laine « covert » d’où son nom ou dans un tissu sergé. Sa couleur est généralement beige ou couleur « boue’ comme aiment à le décrire les anglais. Fermeture plate de devant, poches passepoilées et poches à rabat, tels sont les détails qui le caractérisent. Une autre particularité bien reconnaissable de ce style est les quatre lignes parallèles sur la coulisse en bas du manteau et sur les manches.
ChesterfieldStyle CHESTERFIELD
Origine
Typiquement britannique, ce style de pardessus a emprunté le nom du sixième Comte de Chesterfield George Stanhope qui l’a popularisé au début du XIXe siècle.
Maintenant
Ce modèle se décline en deux styles : en col simple et en col croisé. La particularité de ce modèle reconnaissable à la première vue est son col supérieur en velours noir, mais ce détail est devenu facultatif de nos jours.
Ce style très classique se ressort mieux dans des coloris et matières comme le gris à chevrons, le cachemire de couleur sombre ou dans un tissu en poil de chameau.
CabanCABAN
Origine
Dans les années 50 et 60, les voitures se popularisaient et puisqu’ils ne sont plus exposés au climat extérieur, les conducteurs cherchèrent donc un style de manteau plus confortable sans de surplus de tissus au niveau des jambes. Inspiré de parka, le caban est né à cette époque.
Maintenant
Beaucoup de manteaux courts, de nos jours, coupés dans d’une large variété de tissus peuvent être considérés comme faisant partie de ce style. Un exemple plus récent, les vendeurs du célèbre magasin Saks Fifth Avenue à New York l’appellent « manteau Jude Law » en référence à celui porté par l’acteur dans Alfie (2004).