Milan Fashion Week

Brioni – Printemps/Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Brioni - Printemps-Été 2021 - Lookbook

Pour Printemps 2021, le directeur de création de Brioni Norbert Stumpfl se penche sur les racines de la Maison, la lumière dorée de Rome et les marbres colorés de ses statues pour s’en inspirer.

Si vous aimez notre page, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés !☺

L’idée de la nonchalance romaine, qui fait partie intégrante de la philosophie de la Maison, est ici mise en lumière à travers des blazers, et blousons aviateurs cousus main, non doublés et ultra légers – ils sont fabriqués à partir de la laine fine combinée à de la soie, du lin, du cachemire et de la laine Escorial rare – aux motifs carreaux. Le costume sur mesure classique ici revisité avec une touche de modernité dans des matières qui suggèrent la légèreté et la douceur, tels le cachemire doux, le lin et de la soie.

Ces même tissus ultra-légers, telle la soie Leggera, sont également utilisés les vêtements de loisirs qui peuvent tout à fait être associés à des vêtements de jour pour une approche raffinée de l’habillage décontracté.
Pour la soirée, le concept d’une opulence décontractée évoque la décadence de Rome, avec des couleurs vives comprenant des vestes de dîner en shantung de soie luxueuses en rose, orange et blanc raffinés.

Giorgio Armani – Printemps/Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Giorgio Armani - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

Giorgio Armani a choisi de faire l’impasse sur une présentation physique de ses collections pendant la Fashion Week de Milan.

Si vous aimez notre page, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés !☺

Cependant, une version numérique du défilé de sa dernière collection a été transmise en direct en ligne. Elle est précédée d’un documentaire de 20 minutes, intitulée Timeless Thoughts et diffusée pour la toute première fois à la télévision, qui revient sur la carrière du créateur italien à travers un montage émouvant d’images, de souvenirs et d’interview d’archive.

C’est l’acteur italien Pierfrancesco Favino qui a prêté sa voix pour narrer le langage de Giorgio Armani depuis ses débuts de tailleur jusqu’à sa philosophie créative et comment il a libéré les hommes et les femmes par la modernité et la fluidité de ses costumes à la ligne douce, devenue signature de sa maison, ainsi que ses relations avec Hollywood.

Revenons maintenant sur sa collection ! C’était une remise à zéro et une réitération des silhouettes d’Armani, celles qui ont contribué à sa renommée, mais avec un esprit plus décontracté que d’habitude.

Pour l’homme, la ligne est plus souple que jamais. Des vestes croisées élégantes, des tuniques de dandy et des gilets en soie croisés impeccables, le tout coupé dans de magnifiques tissus légers mais structurés. La palette de couleurs ne change pas, elle reste sur des tons neutres : gris perle, beige, noir et bleu profond qui s’illuminent à la rencontre des motifs géométriques et parfois floraux, légers ou plus baroques, qui rythment la collection.

Tod’s – Printemps/Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Tod's - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

C’est par The Song, une vidéo musicale réalisée par Antoine Asseraf et tournée à la Villa Necchi Campiglio, un joyau de l’architecture moderniste milanaise conçue par Piero Portaluppi en 1932 où la marque italienne a ses habitudes, que Tod’s a dévoilé sa collection PE21.

Si vous aimez notre page, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés !☺

Walter Chiapponi, le directeur créatif de Tod’s, a choisi cette saison une approche plus spontanée et émotionnelle, plus tactile et vécu (le coton lavé, la toile ou le daim avaient souvent des textures froissées ou vécues), peut-être pour compenser le manque de contact physique avec les gens pendant le confinement.

Les offres pour hommes expriment un sentiment de confiance en soi détendue et d’aisance où les poches occupent le centre de préoccupation et de construction. Repérez les quatre poches plaquées d’une veste de combat, celles d’un polo, sur une chemise en denim ou encore celles à taille surdimensionnée d’un short cargo comme s’il était porté à l’envers.

La palette de couleurs est vibrante – un choix plutôt inhabituel pour Tod’s – avec des touches de glycine, d’orange, de rouge rubis et de vert émeraude qui ont, dans l’ensemble, rehaussé l’ambiance énergique de la collection et lui ont donné une touche de fraîcheur.

BOSS – Printemps/Été 2021 – Milan Fashion Week

/
BOSS - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

Deux décennies après avoir vu la femme BOSS faire sa première apparition dans cette même cour entourée de colonnes majestueuses, le Palais du Sénat (Palazzo del Senato) de Milan accueille de nouveau la marque allemande qui fête cette année les 20 ans de sa ligne femme, montrée conjointement avec celle de l’homme.

Si vous aimez notre page, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés !☺

Montrée devant une poignée de spectateurs – pandémie oblige, la collection a été par contre diffusée en simultané en Chine, sur les principaux réseaux sociaux et plateformes chinois (WeChat, T-Mall et Tencent), attirant des milliers de spectateurs de l’autre côté du globe.

Plus décontractée que les saisons précédentes, la collection dont le directeur artistique de la maison Ingo Wilts se penchait initialement du côté habillé avant de se tourner vers une offre plus légère – crise sanitaire mondiale est passée par là – a donné lieu à une garde-robe aux coupes nettes et minimalistes et aux presque total-looks monochromes. À côté d’une palette neutre, Wilts y injecte des couleurs audacieuses pour un vestiaire masculin comme le vert menthe, le bleu poudré ou le fuchsia qui rivalisent de lumière avec des imprimés floraux abstraits, fruit d’une collaboration avec l’artiste britannique William Farr.

Le costume rigide et le tailleur austère ont laissé place à un vestiaire à l’esprit plus relax et sportif – toujours impeccablement bien coupé bien entendu – souligné par l’utilisation récurrente tissus techniques, de cordon à coulisse qui rappellent d’ailleurs l’univers de l’escalade, du nylon et d’œillets métalliques.

© Photos : BOSS

Bally – Printemps/Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Bally - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

Bally a dévoilé sa dernière collection Printemps/Été 2021 via une vidéo filmée en extérieur – la nature étant toujours un élément central de la marque Suisse – avec des mannequins posant dans des champs ensoleillés et sous des arbres.

Si vous aimez notre page, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés !☺

Cette saison, la marque met l’accent sur le cuir et le travail artisanal qui sont le cœur de travail de la maison née en 1851.
L’excellent travail du cuir de ses artisans était si évident non seulement dans les accessoires, les chaussures mais aussi dans les vêtements comme cette veste à double boutonnage pour homme, associée à un pantalon de pyjama, arborant de délicats détails de passepoil en cuir.

Valentino – Printemps/Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Valentino - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

De retour dans la capitale lombarde après avoir défilé treize ans à Paris, la maison Valentino met l’accent, cette saison, sur la simplicité des formes, aux accents tout de même romantiques, plus en phase avec son temps et plus inclusif, tout en conservant les codes de la marque.

Si vous aimez notre page, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés !☺

Le directeur artistique Pierpaolo Piccioli de la maison romaine a choisi l’immense espace de l’ancien hangar de la fonderie Macchi, distanciation sociale oblige, pour faire défiler un casting de rue mixte, issus de tous les horizons.

Entouré par des grappes de végétation, création de l’artiste japonais Satoshi Kawamoto, qui donnaient un peu de verdure à ce lieu froid et au sol poussiéreux, et au rythme d’une mélodie soul émouvante du musicien britannique Labrinth, lauréat du Primetime Emmy Award, l’hommes Valentino adopte une attitude cool mais néanmoins élégante. Il porte des costumes amples, des chemisettes et shorts confortables, souvent ornés de broderies de dentelle et de macramé et d’imprimés floraux colorés, où les maxi-longueurs ou les ultra-courts jouent une partition majestueuse de contrastes.

Versace – Printemps/Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Versace - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

Dans le monde de Versace, les eaux profondes des océans ne pouvaient être régnées par un silence et un noir abyssal et des créatures menaçants.

Si vous aimez notre page, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés !☺

Dans le monde de Versace, le froid glacial et l’obscurité ont été réchauffés par des créatures vivantes d’un autre monde, ou plutôt du monde de Versace, qui peuplent une ville fictive engloutie, une Versaceopolis, prête à lâcher ses hommes et ses femmes aux cheveux, à la chair huilée et aux seins généreux à la conquête d’un monde meilleur post-COVID 19.

Donatella Versace a opté, cette saison, pour un thème sous-marin par soif de nature, d’évasion et de fantaisie.

Le monde a changé et nous avons changé. Nous répétons cela presque comme un mantra depuis des mois, mais en fin de compte, pour un designer, cela signifie tout recommencer,” a-t-elle déclaré. “Je voulais créer quelque chose de disruptif, quelque chose qui pourrait être en phase avec ce qui a changé en chacun de nous. Pour moi, cela signifiait rêver d’un nouveau monde. Un monde fait de couleurs éclatantes et de créatures fantastiques et un monde dans lequel, nous pouvons tous coexister pacifiquement. Cette collection a une âme enjouée et est optimiste, rêveuse, positive… Ce sont des vêtements qui vous apportent de la joie.” Une explication qu’on ne peut être plus claire !

La collection était solide et fidèle à l’esprit de la marque dans son utilisation de couleurs vives de Miami, d’imprimés audacieux et de sensualité indéniable.

Loin des teintes sombres des profondeurs marines, les vêtements pour hommes sont à l’image de cette optimisme qu’a voulu répandre Donatella Versace. Ils portent des costumes et tenues décontractées aux couleurs fortement audacieuses qui rivalisent avec la plus riche des palettes de couleurs primaires et aux imprimés au vocabulaire marin.
Pour l’occasion, a été réédité le motif « Trésor de la mer » créé dans les années 1990 par son frère, Gianni Versace.

Salvatore Ferragamo – Printemps/Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Salvatore Ferragamo - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

Salvatore Ferragamo est de retour avec les collections homme et femme Printemps/Été 2021 de Paul Andrew. Les collections ont été dévoilées à Milan avec un défilé et une projection d’un court-métrage captivé tourné en Technicolor que Luca Guadagnino a filmé dans un Milan vide en août dernier.

Si vous aimez notre page, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés !☺

Pendant son confinement, Paul Andrew s’est inspiré des classiques d’Hitchcock que le créateur a partagé ses sentiments en ces termes : “Ce printemps, coincé à la maison, j’ai revu le classique Hitchcock, en particulier Marnie, The Birds et Vertigo. Dans le passé, regarder ces films donnait toujours l’impression d’habiter un monde surréaliste et étrange. Mais les regarder pendant le confinement était différent: ils étaient comme dans la “vraie vie” parce que la “vraie vie” elle-même était soudainement devenue si étrange, surréaliste et étrangement belle. Il y a plusieurs hommages directs à des moments clés d’Hitchcock dans la collection, et la collection fait écho à ce niveau de saturation des couleurs magnifique et hyper-réel qui est si évident dans le chef-d’œuvre de Technicolor qu’est Vertigo”.

Pour les hommes, la collection nonchalante, designée non pas par Paul Andrew mais par Guillaume Meilland, s’articule autour de costumes à la construction douce, de vestes en cuir lisse et d’imperméables, parfois enrichis de détails en cuir.

© Photos : Salvatore Ferragamo

No. 21 – Printemps/Été 2021 – Milan Fashion Week

/
No. 21 - Printemps-Eté 2021 - Milan Fashion Week

Pour Alessandro Dell’Acqua, la nouvelle collection pour son label No. 21 est de nouveau un terrain de jeu pour prendre une position encore plus forte en faveur d’une dynamique masculin/féminin qui a toujours fait partie de son lexique.

Si vous aimez notre page, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés !☺

Il joue ainsi avec des textures contrastées et des formes carrées et anguleuses, adoucies cependant par des touches sexy et grunge: bords bruts, inachevés et des découpes découvrant la peau de manière inattendue. Il ajoute aussi dans son vestiaire pour hommes une touche de romantisme, à travers des hauts courts en dentelle ainsi que des chemises à rayures superposées avec de la mousseline et agrémentées de plumes.

Également incontournable chez No. 21, les motifs tartan font leur apparition sur plusieurs pièces, comme sur les chemises ou sur un bermuda, assorti ici avec une petite bourse en bandoulière recouverte de strass.

Fendi – Printemps/Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Fendi - Printemps-Eté 2021 - Milan Fashion Week

S’il n’y a qu’une et unique chose qui a influencé tous les créateurs et qui promène, en arrière plan, son ombre menaçant sur toutes les collections, c’est bien le confinement due à la pandémie COVID-19.

Ce confinement a permis, pour les uns, de revenir sur soi-même et pour les autres, de redécouvrir la joie simple de la vie familiale et Silvia Venturini Fendi fait partie de cette dernière catégorie.

Si vous aimez notre page, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés !☺

Entourée de sa famille, la directrice créative de la maison italienne était chez elle et regardait souvent de sa fenêtre le monde évoluer et redécouvrait des moments intimes aux cours desquels plusieurs générations se retrouvaient.

D’où une collection intime, inspirée par des objets simples et familiers du quotidien qu’on avait tendance à n’y prêter aucune attention et qu’on redécouvre soudainement leur beauté qui nous fascinent. Comme l’ombre d’une fenêtre qui se dessine sur un vêtement lorsqu’on rêvasse depuis chez soi. Ou les broderies des nappes qui passent de génération en génération. Ou un panier de pique-nique qui dort dans un coin de la cuisine.

Ce sont donc la rêverie et une forme de bonheur simple qu’a tenues d’évoquer Silvia Venturini Fendi dans sa collection à travers des coupes amples qui laissent passer les mouvements, des teintes claires comme le blanc, le crème, le beige et le bleu clair et des matières légères comme le lin et le le coton, parfois transparentes ou ajourées.

Un regard sur le passé plein d’émotions, en rien nostalgique, de celle qui a pris son dernier salut en tant que directrice artistique de la ligne pour femmes Fendi. Kim Jones prendra bientôt les rênes de la division féminine, tandis qu’elle continuera à créer des accessoires et des vêtements pour hommes.

DSQUARED2 – Printemps/Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Dsquared2 Men - Printemps-Eté 2021 - Milan Fashion Week

Dévoilée via une vidéo mise en ligne qui ressemble à un lookbook, la collection Printemps/Été 2021 de DSQUARED2 des frères Caten nous fait redécouvrir l’une de leurs signatures qui a contribué au succès de leur marque, la couture, ici mise à jour avec une touche punk.

Si vous aimez notre page, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés !☺

Fidèle à l’essence de DSQUARED2, la gamme présente des influences contrastées et mélangées où les silhouettes tracent la ligne entre rebelle et raffiné.

Pour les hommes, les frères jumeaux proposent des vêtements militaires revisités et inspirés de l’aviation. Ainsi, les combinaisons en nylon, coupées très larges, sont dotées de fermetures éclair de haut en bas, des harnais utilitaires sont attachés à des vestes et des pantalons sur mesure où viennent également agrémenter des poches cargo et des zips surdimensionnés ou encore des pantalons taille haute dotés d’une fermeture à boucle enveloppante inspirée d’un uniforme militaire.

Une des références fortes des années 90 fait ici aussi son apparition, ajoutant une touche de féminité au vestiaire masculin: la lingerie qu’on retrouve sur les tops et débardeurs en dentelle transparente.
La palette, quant à elle, est volontairement sombre, entrecoupée de tons d’orange et de bleu cobalt.

Les accessoires jouent également sur le thème du punk, avec des colliers de perles, en simple rangée ou avec un pendentif, des bracelets et bagues en cuir moulé, des sacs en cuir façon médecin et des sacs banane plats.

Sunnei – Printemps / Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Sunnei - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

Le duo de la marque branchée milanaise Sunnei Simone Rizzo et Loris Messina ont, cette saison, choisi de jouer avec la technologie et l’innovation pour créer des avatars en 3D qui remplacent les mannequins physiques. Ces derniers, hommes et femmes, apparaissent dans un clip réalisé par une agence digitale de Milan. Mise en ligne sur la plateforme Canvas dédiée à la réalité virtuelle, on y voit ces mannequins du XXIè siècle, vêtus des créations de Sunnei, danser sur le hit pop latino des années 90 “Macarena”.

Drôle et innovante, cette nouvelle manière de présentation va au-delà d’une simple mise en scène des looks. Elle donne aux futurs acheteurs sélectionnés de nombreuses options – 1 200 options disponibles – pour personnaliser une série de pièces mises à leur disposition.

Ce programme de personnalisation en cinq étapes sur Canvas donnera à ces acheteurs la possibilité de modifier quelques détails de conception, tels que les coupes, les tissus, les couleurs, mais aussi des détails. Chaque série de vêtements personnalisés par un acheteur sera étiquetée comme une capsule de collaboration entre la marque et l’acheteur.
La marque a fait savoir que cette initiative, considérée comme le premier volet de la collection PE21, sera suivi à la rentrée par de nouveaux projets physiques.

Salvatore Ferragamo – Pré Printemps 2021 – Milan Fashion Week

/
Salvatore Ferragamo - Pré-Printemps 2021 - Milan Fashion Week

La première participation à la Milan Fashion Week digitale de la maison Salvatore Ferragamo s’est scindée en deux parties. La première est la mise en ligne d’une vidéo de 3m40, centrée sur l’histoire de la marque.

Le film retrace en cinq chapitres les grandes lignes de la maison, des débuts du fondateur en tant que cordonnier du tout Hollywood dans les années 40 et 50 jusqu’aux générations d’aujourd’hui et aux défis de l’avenir. On y apprend aussi l’influence de l’art Florentin sur le travail de la maison, le savoir-faire artisanal de ses artisans – entrecoupé de scènes évocatrices de Florence, qui abrite son siège et ses ateliers.

Puis vient la seconde partie qui est la sortie du lookbook de la collection Pré-Printemps 2021, inspirée de l’esthétique du design scandinave par son DA Paul Andrew.

Ses lignes épurées, son minimalisme et ses couleurs aux tonalités sobres donnent à la collection une certaine sérénité qui est en parfaite adéquation, en ces temps turbulents, avec les envies de simplicités de l’époque.

Philipp Plein – Printemps / Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Philipp Plein - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

La pandémie avait-elle amené Philipp Plein sur un chemin plus sage et plus raisonnable ? L’avenir nous le dira certainement mais on a osé croire à un certain assainissement à l’observation de sa nouvelle collection.

Aujourd’hui, je suis à un point où je dois repenser ce qui va se passer dans le futur”, a déclaré le concepteur dans sa vidéo mode.
Le nouveau départ de Philipp Plein se ressent en premier lieu dans la palette de couleurs où prédominent des tons de noir, de blanc et de gris, ponctués par des couleurs de sorbet tels que le rose, le vieux rose et le bleu.

Ses propositions, quant à elles, sont partagées entre le sportwear et le formel décontracté, avec des pantalons de survêt, de sweats à capuche, de shorts cargo, de bombers, de vestes portés avec un t-shirt à logo ou un sweatshirt, de vestes en cuir… Cependant, sa prédilection pour l’opulence est encore très palpable avec des matières brillantes et des incrustations de paillettes et d’autres détails qui brillent.

Prada – Printemps / Été 2021 – Milan Fashion Week

/

En ce temps d’incertitudes liées à la crise sanitaire, plusieurs maisons comme Prada préfèrent se concentrer sur l’identité de leur marque, en proposant un vestiaire composée d’essentiels intemporels.

Les vêtements de la collection sont simples – mais avec l’idée que la simplicité est un remède à la complication inutile. Nous traversons une période qui requiert de la rigueur, c’est un moment propre à la réflexion”, a déclaré Miuccia Prada.

Pour sa dernière collection en solo pour Prada avant que Raf Simons ne la rejoigne dès septembre, la créatrice a apposé un regard pluriel sur ses pièces. Elle a ainsi convié cinq photographes, Willy Vanderperre, Martine Syms, Joanna Piotrowska, Juergen Teller et Terence Nance, à capturer en photos et en vidéo sa nouvelle collection homme – chacun signant une vidéo mise en ligne sur youtube.

Comme un prélude de la future première collection Prada imaginée en collaboration avec Raf Simons qui devrait se dévoiler à la rentrée, la collection PE21 de Miuccia Prada prend une direction minimaliste – signature du créateur belge.

Avec cet esprit minimaliste, derrière lequel dissimule cependant une recherche évidente de durabilité des pièces, qui évoque parfois la sobriété des années 90, la designer déroule un vestiaire presque exclusivement en noir et blanc aux tonalités classiques.

Les pièces pour hommes sont extrêmement fittés qui affinent leur silhouette, les matières techniques s’invitent sur les pièces outdoor ou à tendance sportswear de la ligne Linea Rossa quand la maille se décline finement sur des pantalons et des pulls près du corps. Les silhouettes féminines jouent quant à elles la délicatesse – petites robes bustiers en corolle, robes légères et satinées aux airs de déshabillés, jupes crayons asymétriques et manteaux à l’imprimé fleuris.

OAMC – Printemps / Été 2021 – Paris Fashion Week

/
OAMC - Printemps-Été 2021 - Paris Fashion Week

Inspirée du travail de l’artiste conceptuel américain John Baldessari, Luke Meier travaille sa collection OAMC à partir d’un sentiment de force, d’authenticité et de protection. Les silhouettes présentent ainsi des formes d’inspirations militaires, des formes géométriques et des coupes angulaire dans des tissus robustes, y compris la gabardine de laine japonaise et la toile de coton brut.

Ces aspects de robustesse sont cependant contrebalancés par d’autres matériaux plus légers, tels la soie et la viscose, et par une incorporation des motifs surréalistes, comme ce homard brodé à la main sur un pardessus sans manches – clin-d’œil à Dalí – quand d’autres renvoient au langage visuel, notamment des couleurs, des œuvres de Baldessari.

Photos: OAMC

MSGM – Printemps / Été 2021 – Milan Fashion Week

/
MSGM - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

Après plusieurs mois de confinement, l’appel de la nature, la légèreté et l’optimisme sont plus que jamais le nouvel état d’esprit de presque tous les créateurs et parmi eux, Massimo Giorgetti du label italien MSGM.

Le créateur a traduit ce nouvel état d’esprit dans sa collection printemps homme, qui délivre un message de positivité et de simplicité via une sensibilité streetwear revisitée et des silhouettes légères et estivales.

Un message pour lequel il a trouvé ses inspirations dans son livre préféré Fluo: Storie di Giovani a Riccione (“Fluo: Histoires de jeunes à Riccione”) de l’écrivain italienne Isabella Santacroce et que l’on retrouve dans les tons sorbet (rose pâle, lilas, violet, jaunes…) contrastés par des touches plus vives (rouge vif, bleu lagon, verts…) et des imprimés tie-dye.

Chez les hommes de MSGM – Massimo Giorgetti dévoile cette saison les collections pour hommes et pour femmes – le streetwear (signature de la marque) prend cette saison des allures plus décontractées. Les vêtements de travail et les pièces sportives – sweats à capuche, sweats surdimensionnés, bermudas spacieux, techno-anoraks en patchwork – ont télégraphié énergie et vitalité, parfois avec des motifs qui ressemblent à des vagues quand d’autres avec des peintures de l’artiste Seth Armstrong représentant des vacanciers étendus sur une plage. Les tricots étaient particulièrement attrayants, agrémentés avec forte créativité des motifs texturés.

Moschino – Printemps / Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Moschino - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

1 minute et 53 secondes, c’est la durée de la vidéo de mode de Moschino pour sa collection Pré Printemps/Été 2021, l’une des plus courtes de cette saison de défilés digitaux.

Cependant, la durée importe peu ici quand on est plus attiré par cette explosion de couleurs vives de la collection – la marque nous a habitué à ce florilège depuis de nombreuses saisons.

Influencé par l’architecte et designer italien Sottsass qui met la couleur et la lumière au cœur de ses créations – Jeremy Scott a fait savoir que Sottsass est son créateur préféré de tout le temps – l’américain voit sa collection comme un terrain de jeu pour célébrer l’optimisme et l’espoir dans ce contexte sanitaire inédit.

Ainsi, il multiplie sur ses pièces qui restent basiques bon nombre d’imprimés ludiques: pois, motifs géométriques, rayures, étoiles, graffitis, sculptures antiques mais aussi des soucoupes volantes.

Photos: Moschino

LES HOMMES – Printemps / Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Les Hommes - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

Ce fut via une vidéo en majorité en noir & blanc qui mettait en vedette un mannequin prendre des poses devant une voile noire transparente virevoltant que le duo de designers belges Tom Notte et Bart Vandebosch de LES HOMMES présentaient leur collection.

L’influence du Rock’n’Roll reste très influente dans cette collection qui combine intelligemment la couture, le formel et le streetwear.

Jil Sander – Printemps / Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Jil Sander - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

Chez Jil Sander, la mode masculine est devenue au fil des saisons le nouveau territoire de jeu de Lucie et Luke Meier qui apprécient pleinement cette expérience.

Cette saison, simplicité, savoir-faire exceptionnel, technique de construction et jeu de contraires sont les mots d’ordre de la collection Jil Sander.

Jouant autour du concept de pureté et s’adressant à un public sophistiqué, le duo Meier propose un vestiaire convivial et tactile. Convivial d’abord avec des volumes allongés et une construction qui joue sur le registre de contraires. Par exemple, opposition de couleurs avec cet ensemble d’un noir profond interrompu avec un t-shirt et un foulard noué autour de taille de couleur blanche; ou de matières comme un blouson en cuir noir tranché également à la taille par un foulard blanc en coton; ou encore ce débardeur en maille beige porté sur une sorte de tablier en cuir noir. Puis vient la tactilité explorée ici avec de magnifiques tricots texturés ou des inserts en crochet délicatement insérés dans les cols ras du cou témoignant une sensation artisanale sophistiquée.

À l’instar de beaucoup de leurs confrères et consœurs qui trouvent, après le confinement, en la nature un formidable levier d’inspirations, les Meier célèbrent également la beauté et la générosité de la nature avec des messages évocateurs, tels Yellow Moon , Blue Windows Behind the Stars et Homegrown qui viennent ponctuer les pièces de leur vestiaire très chic.

Han Kjobenhavn – Printemps / Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Han Kjobenhavn - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

Après un court passage à Paris en juin 2019 puis son premier défilé à Milan en janvier dernier, le label de Copenhague Han Kjøbenhavn continue cette saison à rester dans la capitale de la Lombardie.

Pandémie oblige et format numérique privilégié, Jannik Wikkelsø, fondateur et directeur créatif du label, a dévoilé sa collection dans un vidéo futuriste et sensoriel.

Le format de spectacle classique a une présence et une énergie qui peuvent être difficiles à transférer dans le monde numérique. Mais nous en avons profité pour nous pousser de manière créative et remettre en question le format”, a-t-il déclaré dans son communiqué de presse.

Pour PE21, il s’est inspiré de l’évolution des créatures vivantes et des formes et proportions en expansion que prend le corps.
Ainsi, les silhouettes ont des épaules XXL très marquées qui donnent une structure très architecturale au corps tandis que les coupes s’allongent et les tailles se resserrent. L’ajout de dentelles et de volants ajoutent une certaine touche de légèreté à la collection où dominent largement le cuir et le silicone.

Etro – Printemps / Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Etro - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

Précédant Dolce & Gabbana, Etro fut la toute première maison à choisir le format de défilé live post-coronavirus à Milan.

Pour cet évènement exceptionnel à plus d’un titre, le duo de frère et sœur Veronica et Kean Etro a choisi de faire défiler, à l’heure du déjeuner, leur collection co-ed dans le jardin de l’hôtel Four Seasons au cœur du quartier commerçant de luxe Quadrilatero de Milan.

Sur l’air de certaines des compositions les plus célèbres et les plus touchantes d’Ennio Morricone qui venait de décéder à Rome, à l’âge de 91 ans, le 06 juillet dernier, la collection PE21 de Etro reste fidèle au thème éternellement récurrent de la maison: le voyage.

L’idée de voyager vers des destinations lointaines, qui est au cœur de leur esthétique, se veut plus une exploration respectueuse de différentes cultures que comme une envie de voyager ou une pure évasion. Ainsi, la diversité et la découverte de l’autre se reflètent non seulement dans le casting mais aussi le répertoire d’imprimés puisé dans les riches archives de la maison.

Carreaux Madras, rayures colorées, motifs cachemire – signature de la marque – tissus vintage ou nouveaux tissus fabriqués à partir d’eucalyptus ou de bouteilles en plastique recyclées ont été mélangés et assortis pour créer de charmants patchworks.

Le vestiaire de l’homme et de la femme est ici interchangeable de manière ludique avec des offres fluides et aérées, témoignant leur approche pour une garde-robe intemporelle et sans effort tandis que des nouveaux motifs de camouflage, d’imprimés de fleurs tropicales et d’animaux sauvages évoquent également les destinations exotiques et l’esprit nomade de la maison.

Dolce & Gabbana – Printemps / Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Dolce & Gabbana - Printemps-Été 2021

Dolce & Gabbana est l’une des rares maisons de luxe à préférer le vrai show classique – en France, il y a eu Jacquemus – quand d’autres misaient sur le digital, pandémie COVID-19 oblige.

Le théâtre Metropolis étant fermé – le lieu a été choisi avant la pandémie – à cause de la crise sanitaire, le duo Domenico Dolce et Stefano Gabbana se rabattait sur le jardin du campus de l’Université Humanitas, à 30 minutes au sud du centre de Milan, pour lequel Dolce & Gabbana finance des bourses d’études en médecine depuis 2019.

Ainsi, devant un public restreint – 260 personnes seulement séparé l’une de l’autre par plus d’un mètre de distance – Dolce & Gabbana a dévoilé plus de 100 looks “pour célébrer l’Italie, ses savoir-faire, sa créativité mais aussi son état d’esprit et son innovation”.

Cette saison, le duo a infusé les éléments de la merveille architecturale de l’hôtel de Gio Ponti, le Parco dei Principi à Sorrente dans la baie de Naples, dans les codes de la Maison.

Les beaux motifs de carrelage bleu de l’hôtel se retrouvent et se déclinent sur pyjamas de soie, pantalons courts, longs déshabillés de bain, serviette, chemises, shorts et maillots échancrés. Quant aux mosaïques de galets des allées du parc de l’hôtel, elles deviennent motifs de broderie enjolivant avec beaucoup d’élégance un blouson.

Quant aux silhouettes, elles jouent avec l’asymétrie et la superposition détectée avec forte innovation dans les détails. Le duo de créateur mise également sur une nouvelle amplitude et sur les volumes déconstruits pour créer une allure nonchalante mais intensément séduisante.