Milan Fashion Week

Magliano – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

Les effets dévastateurs causés par la pandémie et ses différentes phases de confinement et de restrictions n’ont pas épargné Luca Magliano.

Devant mettre en pause, comme beaucoup d’autres créateurs et marques indépendants, ses activités, le jeune designer s’est laissé aller aux soubresauts de ses humeurs et à son état “névrotique” – selon le terme employé par le créateur – qui ont par la suite influencé sa collection.

Pour le printemps, l’inspiration était insaisissable, car mon état émotionnel pendant les blocages avait été troublé et agité”, a-t-il expliqué. “J’ai essentiellement laissé mon tempérament pandémique névrotique prendre le dessus. Rebondissant d’une émotion contradictoire à une autre, j’ai décidé d’étudier la théorie des quatre tempéraments humains racontée par Hippocrate.

Ces quatre tempéraments théorisés par Hippocrate : colérique, mélancolique, flegmatique et sanguin ont été traités avec une bonne dose de sarcasme et d’autodérision par Luca Magliano. Les références aux années 80 et aux sous-cultures britanniques abondent dans la collection, sous la forme des blazers oversize, des vêtements de travail amples, des costumes sur mesure taillés dans des tricots jacquard doux, des chemises et des pantalons entièrement confectionnés à partir de foulards en soie recyclés, ou encore des vestes et chemises aux motifs floraux et des gilets ornés de personnages de Disney pour une touche tantôt romantique, tantôt humoristique.

Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Magliano - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : Magliano

SOLID HOMME – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

Chez le label SOLID HOMME de la créatrice Sud-coréenne Woo Young Mi, à laquelle appartient également la marque Wooyoungmi, le besoin de réconfort et d’évasion post-COVID s’exprime à travers d’une mise en scène surréaliste et onirique réalisée par le duo français Suzie et Leo.

Sur une plage artificielle de sable fin, éclairée par un soleil lui aussi artificiel, quelques vacanciers font du bronzage et soudain, une bande de mannequins déferlent et marchent à pas cadencé ou prennent des poses devant le disque solaire rougeâtre et des flashes de lumière crépitants. En se déplaçant, ils font virevolter les vêtements aux silhouettes sensuelles et estivales, marquées par des formes carrées, nettes et décontractées.

Au programme : des shorts de style maillot de bain, des pantalons décontractés et des chemises superposées. Des t-shirts en tissu éponge doux, des vestes et des jeans en denim blanchi aux imprimés de rayures ainsi que des hauts en maille aérée et en tissu filet font souffler un vent d’été sur la collection. Les vêtements d’extérieur ne sont pas en reste puisqu’ils sont coupés dans des tissus légers et prennent des formes surdimensionnées, tandis que le logo Dream Pool Club devient la signature de cette collection aux touches avant-gardistes. Le tout dans une palette de couleurs axée sur des tons pastel apaisants et des teintes sorbets délicates ainsi que sur des textures qui prennent des effets blanchis par le soleil.

SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
SOLID HOMME - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : SOLID HOMME

SUNNEI – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

Point de mannequins réels, mais à la place des avatars prenant forme sous les traits des membres de l’équipe de SUNNEI – c’est une forme d’hommage du duo de fondateurs du label, Simone Rizzo et Loris Messina, à leur personnel. Du comptable à la réceptionniste, en passant par le directeur financier…, tous les avatars sont vêtus de looks coupés dans des proportions généreuses.

Ce troisième volet s’inscrit dans leur projet Canvas, initié l’an dernier. Ce projet, accessible sur une plateforme de réalité virtuelle, permet aux détaillants partenaires de créer leurs propres collections SUNNEI grâce à un service de personnalisation. Ils peuvent ainsi personnaliser le prêt-à-porter et les accessoires, en intervenant sur les coupes, les couleurs ou les matières de chaque pièce.

Afin de pousser encore plus loin ce service de personnalisation unique, Simone Rizzo et Loris Messina étendent le concept aux consommateurs finaux – le business-to-consumer.

À partir de cette saison, les fans de la marque peuvent également personnaliser directement les pièces de SUNNEI. Les pièces personnalisées seront confectionnées et expédiées en un temps record de deux semaines. Cependant, l’offre pour ces consommateurs finaux est plutôt restreinte, composée uniquement pour le moment qu’un t-shirt et un sac de shopping.

Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Sunnei - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : SUNNEI

Giorgio Armani – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee

Quand presque la totalité des marques et créateurs misent encore sur le format numérique, Giorgio Armani prend le risque de parier sur le retour au défilé physique – il est, avec Dolce & Gabbana et Etro, les trois seules marques à présenter leur collection en présentiel.

Un défilé qui s’est déroulé un peu dans l’intimité puisque seules 80 personnes ont été invitées dans l’ancien siège de la maison, sur la Via Borgonuovo 21, là où ont eu lieu, dans le passé, certains de ses défilés les plus légendaires.

La collection, intitulée “Retour où tout a commencé”, revendique le classicisme de la griffe, tout en le revisitant en lui injectant une touche de légèreté. Et cette recherche de légèreté a influencé le choix des matériaux – tactiles mais poids plume – ainsi que la fluidité des silhouettes et l’ambiance rafraîchissante de la palette de couleurs, où les neutres étaient juxtaposés aux touches estivales de bleu électrique, vert émeraude et rouge qui rappellent le monde de la nature.

L’attitude globale est très légère, car je pense que nous avons tous appris à être informel et plus décontracté dans la façon dont nous nous habillons. Réinventé, il n’est donc plus composé d’un blazer et d’un pantalon”, a déclaré Armani.

Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee
Giorgio Armani - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Wee

© Photos : Armani

PHILIPP PLEIN – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

Philipp Plein a de nouveau enrôlé l’artiste visuel 3D Antoni Tudisco pour réaliser la vidéo de sa collection, une vidéo psychédélique et peuplée de personnages d’images de synthèse, de robots, de créatures fantastiques et de dragons volants.
Nous pouvons créer ce que nous voulons dans ce monde numérique. Il n’y a pas de frontières”, s’est exclamé le designer.

Et tous ces personnages et créatures dans cet univers dingue sont vêtus bien entendu des pièces issues de la collection Printemps/Été 2022 de PHILIPP PLEIN. Des shorts, des sweats à capuche, des chemises de camp, des robes de chambre, des bombers, des pantalons cargo, des t-shirts et une multitude de pièces aux couleurs vives, éclaboussés de logos forts, de graffitis, de motifs d’ananas, de tattoos, de dessins d’univers fantastiques et d’imprimés caricaturaux.

Ces pièces que le designer qualifie volontiers de “vêtements confortables » reflètent, selon leur créateur, l’esprit de la côte Ouest des Etats-Unis, plus précisément de la Californie, région qui l’a toujours attiré depuis sa prime jeunesse.

Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein Printemps Ete 2022 Milan Fashion Week 44
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein Printemps Ete 2022 Milan Fashion Week 47
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Philipp Plein - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : PHILIPP PLEIN

DIESEL – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

Nommé directeur artistique de DIESEL en octobre dernier, Glenn Martens a officiellement fait ses débuts en tant que directeur créatif de la marque, avec sa collection présentée sous la forme d’un court-métrage captivant diffusé en direct de Milan.

Réalisée en collaboration avec l’artiste et réalisateur Frank Lebon, et accompagnée d’une bande-son imaginée par le musicien britannique Leon Vynehall, la vidéo présente quatre chapitres du nouvel univers de DIESEL, vu à travers le prisme créatif de Glenn Martens.

Brouillant les frontières entre rêve et réalité, elle met en vedette la protagoniste aux cheveux roux, vêtue d’une tenue qui résume probablement l’âme de la marque DIESEL : un jean baggy en denim associé à un t-shirt blanc déconstruit et une ceinture entrelacée, sautant dans différentes réalités. Le film commence avec elle dans un décor familial, suggérant une scène de fin de soirée, puis elle entre ensuite par une porte dans un autre univers, courant en talons dans les rues de la ville avec des mannequins devant et derrière elle. Vient ensuite un voyage en ascenseur qui devient une passerelle pour un défilé improvisé, représentant une transition et l’adaptation de l’héritage DIESEL par Glenn Martens et son esthétique. Et le film se termine dans une pièce insolite, baignée d’un filtre rouge profond.

Revenons aux vêtements, les looks sont essentiellement en denim qui a toujours joué un rôle fondamental dans l’héritage de DIESEL. Ici, ils ont subi la manipulation de Glenn Martens qui les a soumis à la distorsion, à la déconstruction et à la construction à double couches pour créer des silhouettes asymétriques fortement reconnaissables du designer belge.

Cette saison voit également l’introduction de DIESEL LIBRARY, une collection sustainable, made-to-stay, qui comporte des jeans non genrés, des chemises, des hauts, des jupes, des shorts et plus encore. DIESEL LIBRARY reflète le nouveau mantra de la marque en matière d’initiative éco-responsable, en proposant des pièces qui peuvent être achetées moins souvent – et portées plus longtemps. Ce lancement constitue une étape majeure dans l’évolution amenée par Glenn Martens, ouvrant un nouveau chapitre dans l’histoire de la marque italienne.

Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Diesel - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : DIESEL

Tokyo James – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

Le designer natif de Londres, mais d’origine nigérienne Iniye Tokyo James a dédié sa collection intitulée “Osu”, un terme désignant les exclus parmi le peuple Igbo de l’est du Nigeria, à tous les parias du monde entier.

Ainsi, le designer s’interroge sur le monde de ces marginalisés, sur l’impact social et psychologique que cela représente lorsqu’on est rejeté par la société et méprisé. Être une personne marginalisée, c’est aussi être différent et en même temps cela représente un combat et une façon de se découvrir.

La collection qui semble être une étape supplémentaire vers la maturité de la mode pour le designer britanno/nigérian exalte les textures exclusives, les détails réalisés à la main, les looks audacieux réalisés avec des tissus délicats tels que la dentelle et la mousseline, les motifs géométriques, mais aussi des broderies et des looks exubérants rendus dans des teintes chaudes et vibrantes.

Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tokyo James - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : Tokyo James

Tod’s – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

Safari en Toscane ! Voilà le programme est audacieux pour le directeur de création de Tod’s Walter Chiapponi qui a transposé l’univers aventureux du regretté écrivain, photographe et artiste Peter Beard – l’américain est mondialement connu pour ses clichés d’animaux sauvages d’Afrique – dans le vignoble de Petra à Suvereto, en Toscane.

Intitulée “Under the Italian sun” (“Sous le soleil italien”, en français), sa collection, plus nonchalante que d’habitude, est brodée autour du thème de safari urbain ou l’uniforme, parfois élégant, parfois fonctionnel, est revisité dans un style décontracté.

Au programme : pantalons de parachutistes avec des cordons à la cheville ou bermudas en coton léger ou en chanvre, chemises en toile ou vestes de campagne portées sur des bermudas, trenchs en nylon léger aux teintes vives, petits sacs à caméra ou encore baskets Dots Run en nylon et cuir aux couleurs contrastées. Le tout dans des teintes kaki, beige, blanc cassé ou brun, reflétant les tons naturels de la brousse.

Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Tod's- Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : Tod’s

Dolce & Gabbana – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
Dolce & Gabbana - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

Dolce & Gabbana est, avec Etro et Armani, les trois seules marques à présenter un défilé physique cette saison. Et pour marquer le coup, ses designers Stefano Gabbana et Domenico Dolce ont voulu briller de mille feux, aussi bien dans le sens propre que figuré.

Intitulée “Thérapie par la lumière”, la collection a eu lieu dans l’ancien cinéma Le Metropol décoré comme un cathédrale multicolore de lumières que l’on trouve lors des festivals nocturnes dans la région des Pouilles qui ont tant marqué l’enfance des designers.

La lumière est une bonne thérapie pour ce moment. Maintenant, nous devons voir la lumière, la joie et le bonheur dans les yeux des gens. C’est ce que nous voulons,” s’est exprimé Stefano Gabbana.

Interprétant leur luminothérapie dans les vêtements, ils les ont fait briller de milliers de cristaux de Swarovski. Quand les vêtements ne renvoient pas de lumière par ces milliers de cristaux, ils brillent par les matières (soie, satin, brocart, cuir brillant…), les motifs fleuris, les imprimés de léopard ou zèbre et par les couleurs saturées.

Les années 2000 font également leur retour cette saison chez Dolce & Gabbana qui n’a certainement pas peur de la nostalgie. Pensez des hauts en maille seconde peau, des jeans déstructurés ou taille basse, des chemises soyeuses, des gilets à cordes, des shorts blancs serrés – le même que portait David Gandy dans la campagne de parfum Light Blue de la marque en 2006 ainsi que de larges blazers.

© Photos : Dolce & Gabbana

PRADA – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

La collection Printemps/Été 2022 de PRADA cosignée par Raf Simons et Miuccia Prada est centrée sur la vie post-pandémique, présentant la collection à travers une vidéo en partie tournée sur les plages de la Sardaigne, sur la côte de Capo Carbonara, une zone où la maison finance le reboisement des écosystèmes marins, et à Milan à la Fondation Prada.

Une envie de plein air, voilà ce qui en ressort de cette collection remplie d’un esprit léger. Cette collection a été conçue pour une transition en douceur de l’intérieur vers l’extérieur, soulignant la nécessité de vivre au présent et la joie du quotidien. “Le monde est tellement compliqué – tellement compliqué – que nous pouvons perdre l’essence de la vie humaine. C’est une idée qui m’intéresse depuis plusieurs saisons et que nous explorons de différentes manières”, a déclaré Miuccia Prada dans ses notes envoyées au média après la présentation. Avant de poursuivre : “L’idée que vivre sa vie peut être une expérience euphorique. Beaucoup de joie peut sortir de quelque chose de si simple : quand les temps sont compliqués, nous recherchons des joies simples et directes. Une innocence.

Le thème estival s’exprime dans la libération de la peau, en particulier à travers une gamme de jupes-shorts unies et imprimées, sans doute les pièces phares de la collection. Il y a aussi l’accent mis sur des sweats à capuche en éponge fleurie, des débardeurs aérés et à encolure carrée, des pantalons décontractés et des barboteuses aux imprimés géométriques et marins – une replongée évidente dans l’enfance.

Le sentiment principal est celui de la joie. C’est presque comme le souvenir d’un enfant, la joie d’un enfant qui va à la plage. Le plus simple et le plus honnête des plaisirs”, a expliqué Raf Simons . “Dans toute sa simplicité, c’est aussi quelque chose de très significatif et d’intemporel”.

Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Prada - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : PRADA

A-COLD-WALL* – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

Présentée via une vidéo tournée par le réalisateur Will Dohrn sur la plate-forme numérique de la Fashion Week de Milan, la collection de Samuel Ross pour son label A-COLD-WALL* fusionne les vêtements formels coupés dans des tissus techniques et les vêtements de sport fonctionnels.

L’une des grandes nouveautés de cette saison que Samuel Ross a introduite dans sa collection est la forte présence des couleurs. La palette de couleurs primaires intenses, autour des verts, des jaunes et des oranges, a été soufflée par la présence de sa fille qui lui a introduit l’idée de la jeunesse et de la vie, par opposition à celle de la mort.

A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
A-COLD-WALL - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : A-COLD-WALL*

MSGM – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

Chez MSGM, Massimo Giorgetti célèbre une fois de plus l’éternelle jeunesse, cette fois leur désir de liberté ! Une envie qui nous obsède, nous tous, jeunes ou moins jeunes, après plus d’un an de privation de liberté.

Dévoilée à travers d’une vidéo réalisée par le photographe Francesco Nazardo et les créateurs d’images milanais de No Text Azienda, sur fond d’une bande son hypnotique du DJ italien Lorenzo Senni – le morceau s’intitule Canone Infinito dont le rythme et le nom suggéreraient un recommencement sans fin – la collection puise ses inspirations dans les photographies de l’artiste de San Diego Stephen Milner, issues de sa série Spiritual Good Time.

Le style des années 90, le thème sous-marin et les clins d’œil à la scène du surf californienne ont joué un grand rôle dans cette collection amusante, colorée et ludique. Des motifs de coquillage, de sirènes, de requins, de crabes… ont littéralement envahi les vêtements tandis que les couleurs (orange intense, orange abricot, noir profond, bleu d’encre, jaune, vert et des touches de néon) semblent faire écho aux couleurs saturées capturées sur les clichés de Stephen Milner, entrecoupées de tons doux de blanc d’huître, de sable et de glycine.

MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
MSGM - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : MSGM

FENDI – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

Le choix du lieu d’un défilé n’est jamais anodin. En choisissant le Palazzo Della Civiltà Italiana (Palais de la Civilisation et du Travail, en français) – monument emblématique de l’architecture fasciste du XXᵉ siècle – qui abrite le siège de FENDI à Rome et qui a servi de décor grandiose pour la vidéo de sa collection, Silvia Venturini Fendi a voulu rendre hommage à sa ville Rome.

De son bureau du haut du palais, l’un des plus hauts bâtiments de Rome, la créatrice a une vue à couper de souffle sur la Ville éternelle, avec d’un côté un panorama imprenable sur les célèbres sept collines de Rome, et de l’autre le bleu incroyable de la mer Tyrrhénienne. Observatrice privilégiée de ce magnifique paysage et des couleurs changeantes du ciel romain au cours des différentes saisons, Venturini Fendi a invité les couleurs dans sa garde-robe pour homme FENDI – une garde-robe luxueuse, mais aussi légère et ludique.

Ainsi, du jaune citron, du citron vert, du bleu glacier, du lilas, du vert pistache et du rose pivoine s’invitent sur des vêtements aux formes fluides, amples, taillées dans des matières aériennes – du lin, de la soie, et du cachemire. Les imprimés sont riches, faisant de subtils clins d’œil à la Ville éternelle, comme par exemple une carte de Rome dessinée à la main utilisée comme motif et imprimée sur des pantalons de soie et des shorts. Sans oublier d’incroyables sacs à main et accessoires comme des superbes cabas, recouverts d’une nouvelle version du logo en “F” de la marque, des sacs découpés en forme de bob, des modèles Baguette miniatures en plexiglas, des étuis à raquettes de ping-pong et des lunettes de natation développés en collaboration avec le spécialiste Arena.

Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Fendi - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : FENDI

Etro – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

Intitulée “Traveling in a Joyful State of Grace”, la collection de Kean Etro – la maison fait partie du cercle très restreint des trois marques à défiler physiquement cette saison – est un vibrant hommage à son ami, le musicien, artiste et interprète italien Franco Battiato, décédé le mois dernier. Surnommé Il Maestro, Franco Battiato fut le premier chanteur pop à se produire, en 1989, devant un pape, en l’occurrence Jean Paul II.

Devant un public masqué dont plusieurs fraîchement arrivés des Etats-Unis, les premiers de ce côté depuis de nombreux mois, les mannequins défilent dans un ballet de couleurs sur les voies ferrées en plein air de l’ancienne gare de Milan Scalo Farini, sur fond de “L’Era del Cinghiale Bianco”, l’un des plus grands succès du Sicilien.

Brouillant les frontières du genre, les silhouettes sont décontractées et fluides, multipliant les références à l’esprit nomade qui est toujours au cœur du travail de Kean Etro : caftans, gilets en tricot avec des empiècements en georgette de soie, trenchs portés sur des long johns, pulls sans manches d’inspiration tennis, mais aussi très désirables sacs de voyage et chemises illuminées de fils dorés.

Les couleurs sont vives et estivales (jaune, vert, orange, céladon), alternant avec des teintes neutres (beige, noir, marron et blanc).
Pour transmettre davantage l’idée de l’envie de voyager, le designer fait également référence à l’écrivain culte Bruce Chatwin, connu pour ses récits de voyage, et Agatha Christie, notamment avec des clins d’œil au Proche-Orient et à l’Inde.

Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Etro - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : Etro

Missoni – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

La décision prise par Angela Missoni, fille du couple fondateur et à la tête de la direction créative de la maison depuis 1997, de quitter son poste de directrice de création pour devenir présidente de l’entreprise a clairement marqué la nouvelle ère de la marque fondée en 1953. En attendant une éventuelle nomination d’un(e) nouveau(lle) directeur(trice) de création, une équipe interne de la maison a été chargée de concevoir la collection Printemps/Été 2022.

Il n’est donc guère surprenant qu’un hommage au fondateur de Missoni, Ottavio “Tai” Missoni, qui aurait fêté ses 100 ans cette année, a été proposé. Ainsi, la collection tient à célébrer la vision pionnière du fondateur non conformiste de la maison, notamment sa passion pour la couleur, les motifs géométriques et les tricots, mais aussi son approche avant-gardiste d’injecter le dynamisme athlétique des vêtements de sport dans ses vêtements.

On y retrouve l’inévitable tricot et le motif zigzag signature de la marque, des survêtements en coton, des vêtements extérieurs fonctionnels, des baskets mises à jour avec des détails en tissu en zigzag et des impressions 3D, des pièces en denim ornées numéro du dossard que Tai portait aux Jeux olympiques de 1948 à Londres, où il a concouru avec l’équipe italienne au 400 mètres haies, mais aussi d’emblématiques cardigans déclinés dans une riche variation de couleurs et de motifs zigzag.

Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Missoni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : Missoni

Brioni – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

Après plus d’un an de confinement et de stress psychologique dû à la pandémie, nous avons tous besoin de légèreté et d’allégresse. Et c’est ce que propose Brioni qui, avec sa collection Printemps/Été 2022 du designer Norbert Stumpfl, met en avant l’attitude nonchalante et décontractée, soulignant également par la même occasion le savoir-faire artisanal de la maison romaine, rachetée récemment par le groupe Kering.

Du cachemire, de la soie, du coton Sea Island, des mélanges de lin des plus raffinés, du nubuck déperlant ou encore des tricots à double épaisseur fabriqués à partir de mélange de laine, de cachemire et de soie Escorial. Autant de matières nobles qui entrent en jeu pour souligner l’importance de la légèreté de la saison. Cette souplesse des tissus est également soulignée par les formes amples, quand de nombreuses autres pièces témoignent de l’excellence de l’artisanat signé Brioni. Par exemple, une veste Veronese, réalisée à partir d’un brocard tissé à la main, a nécessité cinq mois de réalisation ou des broderies florales faites avec des fils d’or et d’argent.

Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Brioni - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : Brioni

Ermenegildo Zegna – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

/
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

Dans l’incertitude de la situation sanitaire, il faudrait attendre janvier prochain pour voir Ermenegildo Zegna revenir au défilé physique, et en attendant la marque de luxe italienne continue de miser sur le format numérique pour présenter sa collection Printemps/Été 2022 qui, selon son directeur artistique Alessandro Sartori, serait le dernier défilé numérique.

Comme pour tous les acteurs de l’industrie de mode, la pandémie a transformé radicalement leur approche de concevoir les collections, de vente et de stratégie de marketing, Ermenegildo Zegna n’a pas non plus été épargnée.

Je pense que nous traversons un moment très excitant, où nous changeons radicalement la façon dont nous concevons et vendons les collections”, a déclaré Sartori.

Face au défi de l’accélération du numérique et à l’apparition de nouveaux besoins des consommateurs, la mode doit s’adapter et c’est ce qu’a fait Alessandro Sartori qui, avec cette nouvelle collection appelée “The New Set”, réinvente le costume. L’idée est de donner de nouvelles formes au costume, tout en gardant les valeurs de l’artisanat et du savoir-faire technique de l’avant, mais en projetant le costume dans l’esprit du XXIe siècle.

Sa collection Printemps/Été 2022 s’apparente à une ode à l’élégance confortable et décontractée, alliant sophistication urbaine et fonctionnalité pratique. “Mon objectif chez Zegna est de créer un accord entre l’essence de la couture et le rythme du monde moderne”, s’est exprimé Sartori.

Douceur et confort définissent chaque silhouette, marquée par la légèreté et la souplesse de la coupe et de la matière. Le tout dans une palette de couleurs à la fois neutres et raffinées (brun-tabac, beige, bleu marine, vert militaire, blanc) et pastel délicat (vert pistache, lilas).

Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week
Ermenegildo Zegna - Printemps-Été 2022 - Milan Fashion Week

© Photos : Ermenegildo Zegna

Versace introduit un nouveau monogramme pour Automne/Hiver 2021-2022

/
Versace - Automne-Hiver 2021-2022

Au cas où vous ne l’aviez peut-être pas remarqué, Versace lance un nouveau monogramme baptisé La Greca. Il s’agit d’une interprétation du motif Greek Key qu’on trouve sur les fresques ornementales de l’architecture de la Grèce Antique, transformé ici en trompe l’œil dans le genre Labyrinthe de Balmain ou Chevrons de Goyard.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

Dans le film sorti aujourd’hui qui accompagne la collection, La Greca est au centre de tous les regards – partageant la vedette avec la Medusa, l’emblème historique de la maison – dans le labyrinthe géant en bois qui reprend ce désormais célèbre monogramme, dans les vêtements bien entendu, dans les accessoires et même dans les bijoux.

L’approche de couleurs de Versace pour la prochaine était audacieuse et rafraîchissante. La marque a mis en contraste une palette de fond de teint de noir et de marron, éclairée par des touches de rouge néon, de jaune, de bleu et de fuchsia. Audacieuse également la nouvelle approche de Versace en matière de monogramme en réintroduisant le motif Greca de la marque – pour rivaliser avec les monogrammes des autres maisons de luxe – dans un design minimaliste à l’infini qui figurait sur la plupart des pièces de la collection. Il apparaît en imprimé all over, sur des paires de gants, sur les cols, sur les doublures, sur des tailleurs et des accessoires, où il fait l’effet d’un monogramme géométrique. Plus loin, il est travaillé en macro, sur des mailles pour homme, des écharpes ou encore des manteaux.

Quant à la Medusa, cette célèbre tête de femme à la chevelure en serpents, emblème de la maison, elle se réinvente et se transforme en smiley pour venir nous taquiner sur des chemises, des foulards et des blousons aviateurs.

© Versace

Valentino – Automne/Hiver 2021-2022 – Milan Fashion Week

/
Valentino - Automne-Hiver 2021-2022

Pour le défilé digital hommes et femmes Automne/Hiver 2021-2022 de Valentino, son directeur artistique Pierpaolo Piccioli a fait rouvrir le Piccolo Teatro de Milan, institution culturelle d’avant-garde s’il en est.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

Fermée pendant de longs mois au milieu de la pandémie et des verrouillages stricts dans tout le pays, la réouverture du Piccolo Teatro de Milan pour l’occasion a été voulue comme un acte puissant à la fois théâtral et politique que souhaitait le directeur créatif de la maison romaine. “Le défilé me ​​manque beaucoup, mais le fait que j’ai pu faire revivre le théâtre tel qu’il est aujourd’hui était très émouvant”, a-t-il déclaré.

Empreinte de romantisme et de sensualité, prônant un radicalisme particulier, la collection célèbre cette saison le noir – une couleur rarement vue dans le vocabulaire de la maison quand d’autres, comme le rouge, devenue l’une de ses signatures historiques, le fuschia, le blanc ou le violet ont été un jour ou l’autre associés à son esthétique.

Sur la scène sombre de ce lieu emblématique où prenait place l’orchestre symphonique de Milan Giuseppe Verdi qui accompagnait l’interprétation “Nothing Compares 2U” de Sinéad O’Connor par la chanteuse australienne Cosima, émergent un vestiaire mixte tout en contraste clair-obscur et en profondeurs où le duo de couleurs classiques, le noir et le blanc, soulignent les jeux de matière, de texture, de superposition et de volume des pièces.

Nous avons voulu proposer une nouvelle garde-robe avec des œuvres qui intègrent la culture de la haute couture, notre ADN, sans tomber dans les écueils de la nostalgie. Une nouvelle vision esthétique de la mode Valentino, fluide, sans frontières, de genre. Nostalgie, le même travail porté par hommes ou femmes”, Le designer a déclaré après le show.

Dans un geste qu’il qualifie lui-même de “punk”, Pierpaolo Piccioli propose pour les hommes Valentino des pantalons coupés au-dessus des chevilles, des manteaux et des pulls noirs à col montant – certains se portent même sous des vestes – où les ouvertures esquissent de grands losanges, des pulls à filets, des vestes en capes – un rappel de la couture – d’amples manteaux mais aussi quelques courts blousons rembourrés et K-ways.

Bref, un vestiaire haut de gamme à l’esprit punk sans genre, inspiré de la couture, qui rend clairement hommage au savoir-faire de la maison romaine. “Je voulais que l’esprit couture soit clairement ressenti dans la collection”, a déclaré Piccioli, “mais sans aucune trace de nostalgie ou de redondance”.

© Valentino

Philipp Plein – Automne/Hiver 2021-2022 – Milan Fashion Week

/
Philipp Plein - Automne-Hiver 2021-2022 - Milan Fashion Week

Une vision au-delà de votre imagination. Voyez-le, ressentez-le et vivez-le. Vivez le spectacle et évadez-vous dans une autre dimension. Ce spectacle est une œuvre d’art futuriste et d’innovation”. C’est avec ces mots et une vidéo délirante et psychédélique avec des gorilles de dessins animés, des squelettes en or, des vestes matelassées et des baskets prenant vie, dansant et traversant une version fantastique de la Piazza del Duomo de Milan sur un air de Snoop Dogg “Drop It Like It’s Hot” que Philipp Plein avait dévoilé sa nouvelle collection qui nous projette directement dans l’ère radieux de post-COVID.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

Je voulais donner des sensations estivales à la collection d’hiver et concevoir pour l’avenir – l’avenir est radieux”, a déclaré le designer allemand avant de continuer : “Nous espérons que lorsque cette collection sortira, nous aurons à nouveau le contrôle des choses et qu’après un an où cela a été impossible, les gens seront prêts à s’amuser à nouveau”.

Et à cette fin, Philipp Plein a ouvert sa collection avec une série de looks en tie dye arc-en-ciel et monochrome allant des tenues de soirée paillettées inondées de couleurs et d’imprimés éblouissants aux survêtements et au streetwear, complétés par des basket décorées de cristaux Swarovski. Les imprimés animaliers et à logo se bousculent aux côtés de Bugs Bunny, Tweetie Bird de Looney Tunes, et d’une toile de jouy bleue qui lui a rappelé les imprimés Laura Ashley de son enfance.

© Philipp Plein

Dsquared2 – Automne/Hiver 2021-2022 – Milan Fashion Week

/
Dsquared2 - Automne-Hiver 2021-2022 - Milan Fashion Week

Continuant ce qu’ils ont fait pour la saison Pré-Automne 2021, les jumeaux Caten de Dsquared2 continue à jouer avec un look intentionnellement trash-glam, fidèle à leur idée exaltante et joyeuse de la mode, sur laquelle est bâti le succès de la marque.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

L’idée est exprimée dans un look clé d’un manteau surdimensionné, complété par une chemise à carreaux, un pantalon à jambes larges et des mocassins à semelles épaisses inspirés du design emblématique Wannabe de Patrick Cox des années 90.

Les jumeaux Caten a collaboré cette saison avec le créateur de chaussures canadien Patrick Cox, l’homme derrière l’emblématique mocassin à bout carré Wannabe qu’ils ont revisité pour de nouveaux styles, y compris une bottine pour homme et un mocassin à talon plateforme pour femme.

Les références outdoor jalonnent la collection, construits avec l’héritage Dsquared2 comme les tricot épais inspirés des chandails de curling canadiens aux motifs Fair Isle, de feuilles d’érable ou de l’ours Smokey, des vestes en coton ciré, des pantalons de travail recouverts d’éclaboussures de peinture qui ressemblent à un motif camouflage, des chemises de cow-boy ornées de paillettes, des blazers à franges ou encore des chemises à carreaux décorées avec des perles et des paillettes.

© Dsquared2

Salvatore Ferragamo – Automne/Hiver 2021-2022 – Milan Fashion Week

/
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2021-2022 - Milan Fashion Week

Né dans une famille modeste composée d’une fratrie de onze frères et sœurs, Salvatore Ferragamo était un visionnaire – son approche avant-gardiste, révolutionnaire et hautement créative de la mode avait séduit toutes les grandes stars hollywoodiennes, de Audrey Hepburn dont il était très proche à Marilyn Monroe, en passant par Greta Garbo, Katharine Hepburn, Marlène Dietrich, Ava Gardner, Carmen Miranda ou Gary Cooper.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

Pour l’automne, le directeur créatif de la maison florentine Paul Andrew rend hommage à cet état d’esprit expérimental du fondateur, avec cette collection jeune et énergique. Il se réfère cette saison à l’univers de la science-fiction – notamment les films Bienvenue à Gattaca, Jusqu’au Bout du Monde et Matrix – pour proposer une collection qui revisite les uniformes contemporains.

“Pour cette collection “Future Positive”, j’ai imaginé les contours standards des uniformes d’aujourd’hui comme des vestiges fossilisés d’un passé longtemps oublié, libéré de toute association de classe, de couleur ou de croyance. Cette collection propose de nouveaux uniformes pour un futur utopique dans lequel diversité et positivité se combinent pour transformer notre monde pour le mieux. Comme l’a dit un jour Salvatore Ferragamo à propos de son propre travail”, a noté Paul Andrew dans sa note d’intention du show.

Ainsi, le designer anglais insuffle un esprit jeune et libre dans son vestiaire néo-futuriste avec des références aux mondes militaire, de la moto, de l’athlétisme, de la plongée sous-marine.

Les pièces sont hybrides et structurés, avec une appétence pour le cuir – cœur de métier de la marque – et les couleurs vives utilisées en monochrome, mais aussi des tricots de mohair, des pantalons de travail plastifiés, des capes, des pantalons et des vestes en polychlorure de vinyle brillant et biodégradable ainsi que des baskets chaussettes de plongée.

Avec cette collection, Paul Andrew a projeté Salvatore Ferragamo dans une dimension plus mode et plus jeune, redonnant à la maison de couture florentine son esprit original.

© Salvatore Ferragamo

Bally – Automne/Hiver 2021-2022 – Milan Fashion Week

/
Bally - Automne-Hiver 2021-2022 - Milan Fashion Week

Avec cette collection Automne/Hiver 2021-2022 dévoilée lors de la Milan Fashion Week, Bally célèbre son 170e anniversaire en mettant davantage l’accent sur le développement durable et en rendant hommage à ses artisans.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

La collection comprend de nombreuses pièces attrayantes et ambitieuses dont l’esthétique reflétait l’identité alpine de la maison – la marque est basée en Suisse.

Pour l’automne, la marque a relevé la barre sur les matières éco-responsables. Signataire du Fashion Pact, la marque s’engage chaque année davantage dans la protection de l’environnement, avec notamment la création l’an dernier de la Fondation Bally Peak Outlook pour aider à préserver les montagnes du monde entier.

Ainsi, beaucoup de pièces de cette collection ont été confectionnées par exemple avec du polyuréthane thermoplastique, qui remplace le polychlorure de vinyle, et du cuir régénéré tandis que les plastiques utilisés sont recyclés à 100%.

Mondialement connue pour ses articles en cuir, Bally a bien entendu placé le cuir au cœur de sa collection. Les manteaux pour hommes en peau de mouton alpaga étaient ornés de motif jacquard tandis que les sacs 48 heures, les fourre-tout et les mini-sacs à bandoulière en cuir arborent discrètement le logo Bally ou la signature B-Chain imbriquée, un monogramme de célébration créé spécialement pour cet anniversaire par Offshore, un studio graphique suisse.

Pour cet anniversaire, Bally a également réinterprété son iconique chaussure Bally Stripe, rationalisée grâce à une technique de gaufrage, tandis que le matériel symétrique 1851 a été appliqué sur les chaussures et les accessoires.