Luxe

Burberry nomme Jonathan Akeroyd, l’actuel patron de Versace, au poste de directeur général

MODE
Jonathan Akeroyd x Burberry
Jonathan Akeroyd à gauche de la photo

Quelques mois après l’annonce du départ de Marco Gobbetti – qui rejoindra bientôt la maison Ferragamo -, la vénérable maison de couture britannique Burberry annonce la nomination de Jonathan Akeroyd en tant que PDG et Directeur exécutif.

Retour au bercail annoncé pour le britannique qui quittera Milan où il est l’actuel patron de la maison milanaise Versace. Sa prise de fonction sera effective à partir du 1er avril 2022. Cette nomination, qui a d’ailleurs surpris l’industrie, met fin à des mois d’incertitude au sein du groupe Burberry qui cherchait un remplaçant à Gobbetti depuis juin.

Cependant, la période de transition relativement longue signifie qu’il faudra du temps à Akeroyd pour apposer sa marque sur Burberry.
Le calendrier de sa date de début suggère que Burberry ne présentera probablement pas sa nouvelle stratégie avant le troisième trimestre de 2022 au plus tôt, retardant ainsi encore plus son redressement”, ont déclaré les analystes d’UBS dans une note.

Les marchés boursiers ont accueilli cette nomination avec beaucoup d’optimisme puisque l’action de Burberry, en baisse depuis plusieurs mois, a clôturé en hausse de 2,3% à 18,73 livres mercredi.

Je suis impatient de retourner à Londres où j’ai commencé ma carrière dans l’industrie du luxe et où je vais rejoindre une équipe talentueuse avec des plans ambitieux pour l’avenir et une plateforme solide pour accélérer la croissance”, a déclaré Jonathan Akeroyd dans un communiqué.

Jonathan est un leader expérimenté avec une solide expérience dans la création de marques mondiales de mode de luxe et dans la conduite d’une croissance rentable”, s’est exprimé quant à lui Gerry Murphy, président de Burberry.

Le cadre de 54 ans a de solides antécédents chez ses employeurs actuels – Versace – et précédents – Alexander McQueen et Harrods – et des relations étroites avec des collègues passés et présents, dont la directrice créative de McQueen, Sarah Burton, et Donatella Versace.

Akeroyd a accéléré la croissance au cours de ses cinq années chez Versace et a supervisé la vente, en 2018, de la maison, connue pour son style opulent et ostentatoire, au groupe américain Michael Kors, désormais connu sous le nom de Capri Holdings.
Les revenus de Versace ont rebondi au cours du dernier trimestre publié, avec un chiffre d’affaires de 240 millions de dollars en hausse de 158% sur un an et un retour aux bénéfices après l’impact du COVID-19 surgi un an plus tôt.

Avant de rejoindre Versace, Akeroyd a dirigé avec succès, de 2004 à 2016, la relance de la marque de luxe britannique Alexander McQueen, qui fait partie du portefeuille du géant français du luxe Kering.
Selon Burberry, Jonathan Akeroyd gagnera un salaire annuel de 1,1 million de livres (1,3 millions d’euros), avec une allocation annuelle de prestations en espèces de 50 000 livres (59 000 euros). Il sera également éligible à un bonus cible compris entre 100 % et 200 % de son salaire, et à une attribution du plan d’action Burberry s’élevant à 162,5 % de son salaire.
Il recevra aussi des récompenses en espèces et en actions pour compenser les incitations de la société Capri Holdings, cotée en bourse, qu’il renoncera en rejoignant Burberry. La valeur globale de ces récompenses est d’environ 6 millions de livres (plus de 7,1 millions d’euros).

Pierre Casiraghi devient le nouveau visage de DIOR Men

MODE

Pierre Casiraghi, second fils et cadet de la princesse Caroline de Hanovre – sœur aînée de l’actuel Albert II de Monaco et de Stéphanie de Monaco – est le nouvel ambassadeur de la maison DIOR. Il devient le visage de la ligne DIOR Men, Tailoring, incarnant la modernité même à la signature intemporelle.

La nomination du prince, membre de la famille royale de la Principauté de Monaco, intervient quelques mois seulement après que son épouse, Beatrice Casiraghi, ait été nommée ambassadrice de la ligne femme DIOR.

En devenant ambassadeur de la ligne Tailoring de DIOR Men, Pierre Casiraghi représente la collection centrée sur le costume, remise au goût du jour par Kim Jones, le directeur artistique des collections hommes depuis 2018.

Sur les photos dévoilées par la maison, le frère de Charlotte Casiraghi est habillé d’un costume classique à simple boutonnage, accompagné soit d’un nœud papillon, soit d’une cravate, puis un autre croisé, aux épaules très structurées. Déclinés en noir, en gris et en bleu marine, ils viennent s’ajouter à des sacs en bandoulière griffés de monogramme “CD”, à un porte-document en cuir arborant le branding DIOR, à une paire de bottines chelsea vernis noires, des baskets blanches monogramme et des derbies lustrés.
Une collection qui conjugue un esprit couture à une vision contemporaine de la masculinité.

© Brett Lloyd

Maison Margiela – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

DÉFILÉS/Paris

Alors que toutes les maisons ou presque ont renoué avec les défilés physiques, chez Maison Margiela, John Galliano va à contre-courant en dévoilant sa nouvelle collection à travers d’une vidéo réalisée par Olivier Dahan.

Dans ce court-métrage, Galliano met en scène le même groupe de jeunes pêcheurs et de femmes qu’on a déjà eu l’occasion de découvrir en juillet dernier dans la vidéo de collection haute couture de la maison de luxe.

Alors qu’ils luttaient contre un fléau en juillet, ces jeunes gens veulent, cette saison, juste s’amuser, prendre du bon temps et flirter les uns avec les autres, incarnant les désirs d’une nouvelle jeunesse utopique à l’ère post-pandémique. “La leur est un dynamisme mû par la conscience : un respect pour la nature, le temps et l’instinct, et un espoir héroïque pour l’avenir”.

Maître artisan habile à créer de nouvelles textures et à construire des récits uniques dans les vêtements, sa collection est saisissante avec des manteaux amples, des vestes en jean, des combinaisons aux inspirations pêcheur et aux détails techniques hérités de la haute couture.

Le créateur privilégie également les vêtements résistants aux intempéries qui portent “la trace du temps” grâce à des traitements aux enzymes et à la pierre, tandis que la palette s’inscrit étroitement au thème avec des couleurs intégrale de noir, bleu marine et indigo contrastées par diverses nuances de vert, bleu, jaune et écru.

© Photos : Maison Margiela

GIVENCHY – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

DÉFILÉS/Paris

Nommé directeur de la création de GIVENCHY en juin 2020, Matthew Williams a été privé de défilés physiques à cause de la pandémie, et cela va sans dire que la saison Printemps/Été 2022 a été très attendue puisqu’il s’agit de son premier show devant le public pour la maison de luxe de LVMH.

Une vaste piste de forme ovale blanche, surplombée par une dôme géante lumineuse planant au-dessus de la passerelle comme un soleil géant, a été érigée à l’intérieur de la Paris La Défense Arena. Ses quelques 70 modèles, hommes et femmes, traversent la piste et se croisent à l’allure militaire sur une bande-son imaginée par le rappeur américain Young Thug.

Entre luxe et utilitaire, entre extravagance et discipline militaire, la collection combine des allures minimaliste à des coupes atypiques et expérimentales, mixant du tailoring classique à des pièces plus travaillées en néoprène, dont certains looks reprennent des peintures semi-abstraites, aux couleurs psychédéliques, de l’artiste new-yorkais Josh Smith.

© Photos : GIVENCHY

LANVIN – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

DÉFILÉS/Paris

Comment préserver l’identité de l’une des plus anciennes maisons de couture encore en activité aujourd’hui et séduire la génération Gen-Z assoiffée de nouveautés ? Tel est le challenge de Bruno Sialelli, à la tête de la direction artistique de la maison LANVIN, qui semble avoir trouvé le compromis, en dévoilant une collection mêlant les éléments de l’Art déco et le Comics.

Nous essayions d’exprimer l’Art déco à travers un prisme différent, et nous avons pensé à Gotham City”, a-t-il déclaré dans les coulisses avant son show à la Salle Pleyel avant de préciser : “avec ce que nous venons de vivre, je pense que nous allons vivre un renouveau des années folles. Il est intéressant pour Lanvin de revisiter cette période de l’histoire car ce fut une période de prospérité importante pour la maison”.

Ainsi, Sialelli a pris le thème au pied de la lettre, en appliquant des images surdimensionnées de Robin, de Batman et sa Batmobile sur des vestes de costume, des chemises, des sweats à capuche mais aussi sur un débardeur aux effets holographiques ainsi que sur des sneakers.

Quant à la palette, les couleurs saturées de ces planches de bandes dessinées imprègnent la collection : de riches bleu pétrole, violet et écarlate, comme des fleurs vénéneuses aux côtés des délicates marguerites de LANVIN.

© Photos : LANVIN

TAG Heuer x Porsche x L’Art De L’Automobile = « 968 L’ART »

MONTRES

Lorsque TAG Heuer, Porsche et L’Art de l’Automobile de Arthur Kar se sont associées dans un projet d’exception, le résultat dépasse toutes les attentes, aboutissant à un art-car unique : la “968 L’ART”.

La “968 L’ART” a été développée pendant 18 mois dans un atelier parisien, à l’initiative de Arthur Kar qui a fondé son label de mode L’Art de l’Automobile en 2017. Ce projet d’art-car est basé sur la Porsche 968, qui fête cette année son 30e anniversaire. Le design de cette voiture d’exception mêle le look rétro du début des années 1990 et une touche de modernité. Le toit de ce véhicule a été retiré, le transformant en roadster. Kar et son équipe ont spécialement développé une nuance de vert pour le projet et ont entièrement redessiné les feux arrière de la voiture qui portent désormais l’inscription “KAR”.

Pour ce projet hors du commun, les équipes de design de la Manufacture horlogère TAG Heuer, en collaboration avec celles de KAR, ont développé une version modernisée et arty du célèbre compteur de bord Heuer Rally-Master. Lancé initialement en 1958, le Rally-Master est constitué de deux modules de lecture des temps, positionnés côte-à-côte – une horloge avec 8 jours de réserve de marche sur la partie gauche, et un chronographe Monte-Carlo situé sur sa partie droite.

Le vert utilisé sur ces deux modules s’inspire du même pantone que le vert de la carrosserie et le rouge, quant à lui, reprend la couleur du logo de la Manufacture de la Chaux-de-Fonds. La ligne rouge traversant le cadran porte l’inscription KAR pour souligner le caractère exceptionnel de cette collaboration.

Cette nouvelle version du Rally-Master intègre également de nombreux éléments qui renvoient directement à l’héritage de la maison horlogère.

On retrouve notamment la même typographie et le même design d’aiguilles que la version d’origine de 1958 et la lunette en chrome noire quant à elle, reprend les codes du modèle Heuer Easy Rider des années 70. Un pur chef-d’œuvre d’horlogerie moderne inspiré par un esprit vintage qui rend hommage au modèle d’antan.

© Photos : TAG Heuer

Giorgio Armani NEVE Automne/Hiver 2021, Quand le ski rime avec élégance !

MODE

L’hiver n’est pas encore devant notre porte, mais il est probablement temps de penser à nos vacances d’hiver. Si vous planifiez vos prochaines vacances sur les pentes enneigées et que votre panoplie de ski devrait rimer avec style et élégance, alors la nouvelle collection NEVE de Giorgio Armani est peut-être faite pour vous !

Conçue et dédiée à ceux qui aiment les vacances d’hiver à la montagne sans sacrifier l’élégance et la sophistication, la collection reflète la philosophie d’une élégance naturelle et de raffinement qui sont au cœur de l’esthétique Armani.

Pour les hommes, la collection comprend des parkas et des vestes en cachemire ou en denim de laine hydrofuge, des coupe-vent réversibles, et des pulls en cachemire “rasato” avec des imprimés effet aquarelle ou des graphiques jacquard de skieurs. La palette de bleus, de gris et de neutres s’enrichit de motifs en chevrons et en diagonale pour les manteaux et les pantalons.

L’offre est complétée par des chapeaux, des écharpes, des gants, des mitaines et des bottes.

La collection NEVE Automne/Hiver 2021 de Giorgio Armani est à retrouver dès maintenant sur armani.com

Nicholas Hoult en compagnie de Reverso Tribute Duoface Tourbillon, dans le nouveau film de Jaeger-LeCoultre

MONTRES

À l’occasion des 90 ans de la Reverso, Jaeger-LeCoultre révèle un nouveau court-métrage, The Turning Point, avec en vedette l’acteur britannique Nicholas Hoult, ami de la Maison depuis 2017.

Tourné en Suisse par le réalisateur et directeur de la photographie français Théo Gottlieb, ce film évoque les tournants de la vie. La Reverso est ici une allégorie des moments décisifs qui déterminent si nos vies poursuivent le même cours ou prennent un nouveau virage.

Le récit accompagne l’acteur britannique, à l’affiche de Ceux qui veulent ma mort de Taylor Sheridan – sortie plusieurs fois reportée en France – tout au long d’une audition : le personnage est mis en scène dans des moments de concentration intense alors qu’il se prépare à monter sur scène, contrastant avec des phases d’introspection au cœur des forêts calmes de la Vallée de Joux. Alors que le court-métrage alterne entre les deux décors, l’acteur retourne la Reverso Tribute Duoface Tourbillon sur son poignet pour révéler sa deuxième face. Le deuxième fuseau horaire au verso évoque subtilement le sentiment d’avoir atteint un point décisif, moment symbolisé par le son noble de la Reverso lorsqu’elle s’emboite dans son brancard.

Évoluant à un rythme paisible à travers des décors séduisants, le film explore l’abstraction et la réalité, le naturel et la représentation – révélant la beauté de chacun et capturant l’essence de la Reverso. Si la Reverso Tribute Duoface Tourbillon a été choisie pour ce film, c’est parce qu’elle incarne à la perfection la quête perpétuelle d’excellence et d’innovation de la Manufacture. Associant pour la première fois un tourbillon volant au concept Duoface, elle confère à la Reverso un niveau remarquable de raffinement et de sophistication, tant sur le plan technique qu’esthétique.

Les deux facettes de la montre reflètent ma vie : le personnage que je joue en tant qu’acteur, et la personne que je suis dans la vraie vie. Être immergé dans la nature, marcher dans les bois ou faire du surf me plonge dans un état de sérénité où je ne fais plus qu’un avec le monde. J’en reviens ressourcé, revitalisé et prêt à retourner dans l’action”, s’est exprimé l’acteur de 31 ans.

© Photos : Jaeger-LeCoultre

Nouveau rôle d’ambassadeur de Ryan Gosling pour TAG Heuer

MONTRES

Après le golfeur britannique Tommy Fleetwood et le leader du Heat de Miami Jimmy Butler, nommés ambassadeurs de TAG Heuer au plus tôt cette année, la longue liste de célébrités qui portent les couleurs de la Manufacture de La Chaux-de-Fonds vient de s’allonger avec l’arrivée de l’acteur canadien Ryan Gosling.

L’acteur de 40 ans nominé aux Oscars en 2017 pour La La Land rejoint ainsi la prestigieuse liste d’ambassadeurs de TAG Heuer qui compte de multiples personnalités venues d’horizons et de disciplines différents. Une première pour le compagnon d’Eva Mendes qui n’avait jamais jusqu’à présent accepté de devenir l’égérie d’une marque, mais la marque horlogère de luxe du groupe LVMH a su le convaincre !

Nous sommes enchantés de présenter Ryan Gosling comme ambassadeur mondial de TAG Heuer pour sa toute première collaboration avec une marque. Star depuis ses débuts, il est devenu une icône à la fois énigmatique et impénétrable. C’est un véritable artiste qui choisit ses projets avec le plus grand soin et s’y consacre comme personne d’autre, façonnant non seulement son personnage, mais aussi l’ensemble de la direction créative. Le film Drive est l’expression la plus proche de ce que nous sommes aujourd’hui, et nous sommes ravis des projets créatifs que nous allons partager”, a déclaré Frédéric Arnault, PDG de TAG Heuer.

Depuis plus de cent soixante ans, TAG Heuer demeure d’une manière discrète et constante un pilier classique et emblématique de l’excellence dans son domaine. S’associer avec eux a été une décision évidente. De plus, le temps qui s’écoule est un sujet auquel je pense souvent. Mes enfants grandissent vite, alors je n’ai jamais autant gardé un œil sur la montre”, s’est exprimé l’acteur qui tourne actuellement The Gray Man d’Anthony et Joe Russo pour Netflix, le film qui sortira en 2022 dont on dit le plus cher jamais produit par la plateforme américaine.

La Manufacture de La Chaux-de-Fonds vient également de dévoiler quelques photos de sa campagne publicitaire, avec Ryan Gosling en vedette. Sur ces visuels photographiés par le photographe Pari Dukovic, l’acteur canadien porte une TAG Heuer Carrera Trois Aiguilles.

Ryan voulait faire quelque chose de complètement différent. La couleur apporte une émotion totalement inattendue. L’objectif de ces portraits était de créer quelque chose d’intemporel et d’actuel à la fois. Les montres TAG Heuer ont une qualité intemporelle qui leur est propre, et c’est exactement ce que nous voulions reproduire avec la campagne”, a expliqué le photographe Pari Dukovic.

© Photos : TAG Heuer

Valentino – Printemps/Été 2022 – Paris Fashion Week

DÉFILÉS/Paris

Pas de palais, ni de lieux prestigieux où tout commun de mortel se serait senti intimidé face à l’opulence de l’endroit. Pour marquer le retour de Valentino à Paris, Pierpaolo Piccioli a choisi d’investir le marché du Carreau du Temple, un ancien marché du quartier animé et branché du Marais, où il a installé des pop-ups vendant des baskets, des fleurs, des produits de beauté et des tee-shirts pro-vaccin.

Ses jeunes mannequins, après avoir défilé devant un front-row garni d’invités et de célébrités assis à des tables de café, continuent leur défilé dans les rues de Paris, rue Dupetit-Thouars, donnant aux passants la chance de voir la collection.

Ça a été un moment tellement difficile. C’est pourquoi j’ai décidé de faire entrer Valentino dans une nouvelle dimension : la vie”, a déclaré Piccioli. “Je pense que nous devons avancer, pas reculer, et c’est pourquoi je ne voulais pas retourner à Paris et montrer dans un palais, ou dans l’un des endroits que nous avons montrés auparavant”.

Quant à sa collection, Pierpaolo Piccioli l’a orientée vers la génération Z, avec un beau vestiaire à l’approche décontractée et très glamour. Les looks sont particulièrement propres, aux couleurs acryliques vibrantes et sans grandes fioritures, à l’exception d’une poignée de pièces aux détails délicats et audacieux comme de la dentelle, l’imprimé floral, la découpe au laser et des touches d’éclat et de tulle.

© Photos : Valentino

L’escrimeur américain Miles Chamley-Watson désormais ambassadeur de Richard Mille

MONTRES

L’escrimeur américain Miles Chamley-Watson vient de rejoindre la grande famille de Richard Mille, en tant qu’ambassadeur de la marque, a fait savoir la Manufacture des Breuleux.

Ainsi, le jeune champion de 31 ans, également mannequin chez IMG lorsqu’il n’est pas en compétition, fait désormais partie de la longue liste d’ambassadeurs de Richard Mille qui compte de nombreuses personnalités venues de divers horizons, parmi lesquels Didier Drogba, le champion du monde norvégien de biathlon Johannes Thingnes, l’ancien footballeur international italien et désormais sélectionneur de l’équipe d’Italie de football Roberto Mancini, Rafael Nadal, Neymar ou encore Serena Williams.

J’adore regarder les mouvements, détailler les cadrans. Ils incarnent d’une autre manière les caractéristiques de l’escrime : précision, timing et style. Et surtout, Richard Mille est une marque qui refuse de faire comme tout le monde. Si vous osez être différent, comme moi, unissons nos forces et changeons le monde ! Touché !”, a déclaré Miles Chamley-Watson qui porte désormais à son poignet une RM 67-01 Automatique en or blanc sertie de diamants.

Né à Londres d’une mère anglo-africaine et d’un père anglo-jamaïcain, Miles Chamley-Watson est arrivé à New York quand il avait neuf ans avec sa mère et son beau-père. Souffrant de trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) et d’autres troubles de l’apprentissage, ses parents l’ont inscrit au programme Quest de la Dwight School de Manhattan. Dans le cadre de ce programme, Miles Chamley-Watson devait pratiquer un sport, et ce sera l’escrime, ou plus exactement le fleuret, qu’il a choisi, encouragé par l’une de ses enseignantes, devenue plus tard son mentor et son amie.

En 2008, il remporte le championnat mondial junior par équipes d’avant d’être classé à la cinquième place aux championnats du monde en 2010. Trois ans plus tard, il remporte ses premiers championnats du monde en individuel pour les États-Unis et une médaille d’argent, la toute première médaille par équipes du pays. Aux Jeux olympiques de Rio de 2016, il décroche le bronze, en équipe, face à l’Italie puis en 2019, celui de champion du monde toujours en équipe. Il fait désormais partie de la plus grande génération de fleurettistes américains qui compte notamment Miles Chamley-Watson, Gerek Meinhardt, Alexander Massialas et Race Imboden.

© Photos : Richard Mille

La star suisse de hockey sur glace Nico Hischier nommée ambassadeur de Carl F. Bucherer

MONTRES

La star suisse de hockey sur glace Nico Hischier vient de rejoindre la famille d’ambassadeurs de la marque d’horlogerie de luxe suisse Carl F. Bucherer.

Le capitaine des New Jersey Devils rejoint ainsi la liste d’ambassadeurs d’élite de la vénérable Maison suisse fondée en 1888 à Lucerne, qui comprend notamment l’actrice chinoise Li Bingbing, ou encore la skieuse suisse Wendy Holdener, multiple médaillée olympique et vainqueur de la Coupe du monde de ski alpin.

Bien que Nico ait ses racines en Suisse, il est chez lui partout dans le monde. Il a toujours suivi son rêve, convaincu que rien n’est impossible. Cet aspect me rappelle le fondateur de notre marque éponyme lorsqu’il a ouvert sa première boutique à Lucerne il y a 133 ans.
C’est son état d’esprit volontaire qui a rendu son nom mondialement connu, tout comme Nico Hischier
”, a déclaré Sascha Moeri, CEO de Carl F. Bucherer.

C’est merveilleux de travailler avec une marque familiale suisse. Le mot famille signifie beaucoup pour moi. Ma famille a toujours été un soutien sans faille pour mon frère, ma sœur et moi, et les New Jersey Devils sont évidemment ma famille professionnelle. Désormais, je fais également partie d’une famille internationale, passionnée par ce qu’elle fait et dédiée à l’excellence et à la précision. Je me sens chez moi avec Carl F. Bucherer, et j’adore leurs montres !”, s’est exprimé à son tour le jeune champion.

Nommé au début de la saison 2021 capitaine des New Jersey Devils à l’âge de 22 ans, Nico Hischier devient le plus jeune capitaine jouant actuellement à la National Hockey League (NHL).

Lors des “NHL Entry Draft” en 2017, à seulement 18 ans, il est le premier joueur d’origine suisse à être sélectionné au premier tour, et contribue à marquer le retour des New Jersey Devils dans les “play-offs” pour la première fois en six ans.

En équipe nationale suisse, Nico Hischier a représenté son pays lors des deux derniers Championnats du monde de hockey sur glace de l’IIHF, après avoir réalisé à ses débuts en avril 2019 un triplé de buts successifs magique et sans faille. Au printemps de la même année, lors des Championnats du monde en Slovaquie, il se classe premier de l’équipe suisse en marquant neuf points en huit matchs, et qualifie les Suisses en quarts de finale.

© Photos : Carl F. Bucherer

Dsquared2 – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

DÉFILÉS/Milan

Alors que toutes les autres marques, qu’elles soient petites ou grandes, jubilent à l’idée de revenir au défilé physique, les frères jumeaux de Dsquared2, Dean et Dan, nagent à contre-courant, en présentant un défilé numérique au dernier jour de la Fashion Week de Milan.

Filmée dans un espace industriel à Milan, tapissé de graffitis à l’intérieur mais couvert de végétation luxuriante à l’extérieur, leur collection est un “conte de fées grungy”.

Appelée Fairytale Grunge, la collection est née de l’idée de sortir à nouveau. “Il s’agit de filles et de garçons sympas qui se réunissent et s’amusent”, a déclaré Dean Caten, soulignant que l’intention était de transmettre “une bonne ambiance positive”.

Jouant sur le thème du contraire entre dureté/douceur, délicatesse/force, les frères Caten proposent une fusion d’éléments grunge, rock et punk avec ceux plus délicats et éthérés. Orné de détails scintillants ou en franges ou de motifs floraux, chaque pièce, qu’elle soit en vinyle, en cuir ou en denim, est à la fois ludique et cool avec une légère touche de punk rock très appréciée par les frères.

© Photos : Dsquared2

Versace – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

DÉFILÉS/Milan

Des célébrités à gogo – aussi bien sur piste qu’au premier rang du show – des imprimés audacieux, des couleurs primaires vibrantes et beaucoup de fun. Tous les ingrédients ont été réunis pour le retour de la maison Versace au défilé physique, avec un show flamboyant.

Sur l’air du tube pop rétro Physical de Dua Lipa, extrait de son deuxième album studio Future Nostalgia – la star britannique débute ici sur le podium et fait son apparition à deux reprises : l’une pour ouvrir le show et la seconde, avec Donatella Versace pour le salut final – la collection dégage une impulsion énergique qui colle avec l’ambiance festive du show.

Les silhouettes pour hommes se situent entre plusieurs courants d’influences : du sportswear américain au look collégien, en passant par des costumes décontractés mais élégants. Alors que les premiers looks de la collection restent dans des tons sombres, ponctués par quelques touches de couleurs audacieuses qui font écho à un foulard en soie Versace géant qui ondule à l’arrière plan de la piste – “Le foulard est un élément fondamental de l’héritage et du caractère de Versace,” a déclaré Donatella Versace – des vêtements plus colorés ont été ajoutés, au fur et à mesure que la collection avançait, avec des nuances vives et néon, rappelant le Versace des années 1980. Ces nuances de sorbet sont soulignées par des motifs floraux et géométriques, ainsi que par des logos sur des pulls et gilets en maille enrichis d’un écusson Versace en intarsia.

© Photos : Versace

Salvatore Ferragamo – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

DÉFILÉS/Milan

La maison florentine Salvatore Ferragamo traverse une période de transition qui verra l’arrivée de Marco Gobbetti, l’actuel PDG de Burberry, à la tête de sa direction l’année prochaine, alors que son directeur créatif Paul Andrew et sa directrice générale Micaela le Divelec Lemmi ont tous les deux jeté l’éponge plus tôt cette année.

Guillaume Meilland, directeur de la conception du PAP masculin de Salvatore Ferragamo depuis 2016, a désormais l’énorme tâche de diriger l’équipe de conception du PAP féminin, tout en continuant celui de l’homme.

Le créateur s’est ainsi plongé dans les vastes archives de la maison pour trouver les inspirations, tout en ayant en tête le film de Luis Buñuel de 1977, Cet objet obscur du désir, qui voit Carole Bouquet et Àngela Molina jouer le même rôle – Buñuel concrétise ici l’idée de la nature duplice de la femme.

Pour les hommes, Guillaume Meilland propose des silhouettes plutôt simples, fidèles à la conception sophistiquée de Ferragamo des vêtements, avec des constructions faciles et libres de tout mouvement.

Les matières sont tactiles et texturées, associant coton et soie, laine et lin et chanvre tandis que les couleurs incluent des teintes naturelles et des accents de tons saturés.

© Photos : Salvatore Ferragamo

Emporio Armani – Printemps/Été 2022 – Milan Fashion Week

DÉFILÉS/Milan

Presqu’un an et huit mois se sont écoulés depuis les premiers cas de COVID-19 se sont déclarés en Italie, le groupe Armani revient pour la première fois aux défilés physiques avec ce show Emporio Armani qui, de surcroît, célèbre à cette occasion son 40è anniversaire. Giorgio Armani fut le premier créateur à ressentir la menace de la pandémie et avait décidé à fermer très tôt ses boutiques, tout comme le premier à miser sur le format numérique pour présenter ses collections.

Il n’est pas difficile à imaginer que ce show d’Emporio Armani est particulièrement important à plus d’un titre parce qu’il se tourne également vers l’avenir. En effet, au lieu de ressasser les best-sellers de cette ligne s’adressant à une clientèle plus jeune, Giorgio Armani a préféré de mettre en lumière de nouveaux matériaux et styles à travers des silhouettes toujours décontractées, insouciantes et aux touches d’élégance urbaine.

Tout est fluide dans cette collection où il y avait des pantalons cargo à jambes larges, des manteaux longs et des chemises oversize avec un soupçon d’influence des années 90, des costumes en lin doux ou de type pyjama dans des matières douces, des blazers légers, mais aussi des double shorts portés l’un sur l’autre et associés à des leggings ou pantalons de survêt.

Quant à la palette des couleurs, le défilé commençait par des teintes sombres, bleu marine et noir, avant de décliner sur celles plus neutres et doux avant de terminer par des couleurs audacieuses et lumineuses (vert, rouge, rose, bleu).

Cette saison, le voyage commence dans un désert imaginaire, traversant son oasis et se terminant par des couleurs vibrantes”, a-t-on pu lire dans les notes du spectacle. “Tout se mélange, assez librement.”

© Photos : Emporio Armani

Regé-Jean Page nommé ambassadeur de Longines de l’Elégance

MONTRES

La marque horlogère Suisse de Saint-Imier Longines vient de nommer l’acteur britannique Regé-Jean Page son ambassadeur Longines de l’Élégance.

Un acteur avec le talent, l’élégance et la prestance de Regé-Jean ne se rencontre que peu de fois en une génération. Même s’il a déjà accompli de nombreuses choses, il est évident que ce n’est que le début d’une carrière exceptionnelle. Il redéfinit la valeur de l’élégance si chère à notre marque, et nous sommes très enthousiastes de l’accueillir dans la famille Longines,” a déclaré Matthias Breschan, CEO de la marque.

C’est très simple en réalité. Longines conçoit de sublimes montres. C’est très enrichissant de pouvoir travailler avec des marques qui rendent le monde plus beau,” s’est exprimé quant à la star de la série de Netflix à succès La Chronique des Bridgerton à propos de sa collaboration avec Longines avant de répondre avec malice à la question s’il se définit comme élégant : “difficile de répondre à ça ! Je pense être capable d’élégance, et j’aime me comporter de cette façon, c’est-à-dire faire attention à ce qui m’entoure. Par cela, j’entends être généreux, adopter un mode de vie qui peut aider les autres. C’est ainsi que l’on peut apporter de la beauté dans ce monde.

L’acteur britannico-zimbabwéen de 31 ans qui s’amuse, ces derniers jours, à brouiller les pistes quant à sa présence ou non dans la saison 2 de La Chronique des Bridgerton sera prochainement à l’affiche de la superproduction de Paramount Pictures Donjons et Dragons ainsi que de The Gray Man de Netflix dont le tournage s’est récemment terminé. Il va également produire et jouer le rôle principal dans la nouvelle version de The Saint, revisité par les studios Paramount Pictures.

© Photo : Longines

Quelques meilleurs looks hommes du Met Gala 2021

CÉLÉB STYLE
Law Roach, Lewis Hamilton, Kehlani & Invités (©Photo : Getty Images)

Lundi 13 septembre 2021, le Metropolitan Museum of Art brillait pour son traditionnel gala – c’est le premier Met Gala depuis mai 2019 – cette année autour de l’exposition “In America : A Lexicon of Fashion”.

Impatientes d’être de retour sur le très attendu tapis rouge de cette plus grande soirée annuelle de la mode, les célébrités avaient sorti leurs plus élégantes et ostentatoires tenues pour l’occasion.

Les voici pour cette édition 2021 dont le dress code était “American Independence”.

Petite précision : l’exposition au Metropolitan Museum of Art dont le curateur n’est autre que Andrew Bolton, le partenaire du créateur américain Thom Browne, se tient en deux volets. Le premier, “In America : A lexicon of Fashion” (En Amérique : Un Lexique de la Mode), ouvrira ses portes au Anna Wintour Costume Center, une aile du Metropolitan Museum of Art où sont exposées les collections de l’Institut du Costume, le 18 septembre 2021 et restera jusqu’au commencement du deuxième volet “In America : an Anthology of Fashion” (En Amérique : une Anthologie de la Mode) qui se tiendra jusqu’au 5 septembre 2022.

Aldis Hodge en dunhill (©Photo : Getty Images)
Chance The Rapper porte une Hublot Classic Fusion King Gold Pavé (©Photo : Getty Images)
Jimmy Fallon en Thom Browne (©Photo : Getty Images)
Law Roach porte une Hublot Big Bang Unico Rainbow King Gold (©Photo : Getty Images)
Lee Pace en Thom Browne (©Photo : Getty Images)
Lil Uzi Vert en Thom Browne (©Photo : Getty Images)
Pete Davidson en Thom Browne (©Photo : Getty Images)

Benedict Cumberbatch porte des Jaeger-LeCoultre à la Mostra de Venise 2021

CÉLÉB STYLE
Photo par Marc Piasecki/Getty Images pour Netflix

Au Festival international du film de Venise 2021 (Mostra de Venise), l’acteur et producteur britannique Benedict Cumberbatch s’est rendu, le 2 septembre dernier, à l’avant-première du film Le pouvoir du chien, avec deux créations de Jaeger-LeCoultre au poignet.

Ainsi, l’interprète de Sherlock Holmes et d’Alan Turing, ami de longue date et ambassadeur de la marque, a choisi, dans la journée, de porter une montre Jaeger-LeCoultre Polaris Mariner Memovox et le soir une Reverso Classic Large Duoface Small Seconds pour compléter son smoking.

© Photo : Sebastiano Pessina – Jaeger-LeCoultre
Jaeger-LeCoultre Polaris Mariner Memovox

Réalisé par Jane Campion dont la sortie est prévue cette année en exclusivité sur Netflix, Le pouvoir du chien est un western crépusculaire autour d’un personnage, Phil Burbank, tourmenté et inquiétant interprété par Benedict Cumberbach. Phil Burbank, l’aîné interprété par l’acteur britannique, est un homme brillant et cruel. George, son cadet, s’avère être un homme doux et sensible. Ils viennent tous deux d’hériter du plus grand ranch de la vallée du Montana. Mais leur relation va vite se briser lorsque George va épouser Rose, une veuve de la région.

Le film marque le grand retour de la réalisatrice oscarisée – pour La Leçon de piano (1993) – Jane Campion au grand écran, après plus d’une décennie d’absence.

© Photo : Daniele Venturelli/WireImage
Jaeger-LeCoultre Reverso Classic Large Duoface Small Seconds
Jaeger-LeCoultre Reverso Classic Large Duoface Small Seconds

Avec Dior, le Paris Saint-Germain monte en style !

MODE
De gauche à droite : Gianluigi Donnarumma, Neymar Jr., Marco Verratti, Abdou Diallo, Leandro Paredes et Sergio Ramos

La maison Dior et son directeur artistique masculin Kim Jones viennent d’annoncer leur partenariat exclusif avec le Paris Saint-Germain, signant les looks qui seront portés par le club parisien pour les deux prochaines saisons.

La décision de collaborer avec le PSG pour la garde-robe officielle de l’équipe est venue tout naturellement, car nous partageons des valeurs que nous jugeons essentielles, telles que la quête de l’excellence, le dépassement de soi, la performance collective et le pouvoir de la réinvention perpétuelle”, a déclaré Pietro Beccari, président-directeur général de Christian Dior Couture.
Cette alliance symbolique marque un nouveau chapitre totalement inédit dans l’histoire de Dior, qui signe pour la première fois un partenariat dans le monde du sport avec un club dont la renommée internationale et le leadership unique font rayonner ces passions à travers le monde”, a-t-il ajouté d’avant d’ajouter que le football “inculque un sens de l’esprit d’équipe, de la persévérance et la volonté de ne jamais abandonner – toutes des valeurs clés fondamentales pour moi et mes équipes chez Dior”.

Le vestiaire du Paris Saint-Germain est composé de deux tenues : décontractée et formelle, toutes les deux déclinées dans des teintes noires et bleues marine. La tenue décontractée se compose d’un blouson Harrington, d’un pull et d’un polo en maille – tous rehaussés d’un patch brodé “Paris Saint-Germain” et des initiales “CD Icon” – des derbies en cuir noir dont la semelle intérieure est embossée, avec un film argent, du numéro des maillots des joueurs.

Quant à la tenue formelle, elle comprend un manteau en cachemire, une veste, une chemise et un pantalon, mais aussi une paire de derbies en cuir noir Dior Timeless.

Les accessoires incluent un sac Saddle en cuir de veau grainé noir, une cravate jacquard ornée du logo Paris Saint-Germain, une écharpe en cachemire et une ceinture réversible.

Hugo Boss était dernièrement l’habilleur officiel des footballeurs du Paris Saint-Germain.

© Photos : Dior

Explorez le jungle urbain avec chic avec les vélos de Louis Vuitton x Maison Tamboite !

LIFESTYLE

Pratiquer le vélo est de nos jours rarement décrit comme synonyme du chic. Mais c’était sans compter sur Louis Vuitton qui veut changer cette idée préconçue, en s’associant avec l’artisan Maison Tamboite, ce producteur parisien de cycles haut de gamme installé près du faubourg Saint Antoine dans le 12e arrondissement de la Paris, pour insuffler l’artisanat français et le chic parisien dans ce mode de transport très apprécié et en plein développement depuis ces dernières années.

Baptisée simplement “Louis Vuitton Bike”, cette collaboration fait partie de la collection L’Art du Voyage de la maison de luxe parisienne. Et pour ceux ou celles qui peuvent se le permettre, les vélos très exclusifs “Louis Vuitton Bike” sont le moyen idéal pour explorer la jungle urbaine sans avoir l’air de faire partie d’un peloton en sueur.

L’expertise des deux maisons est ici mise à l’épreuve : le savoir-faire en cuir de Louis Vuitton et le travail d’exception entièrement fait à la main de Maison Tamboite. Elle s’exprime dans deux modèles proposés exclusivement sur commande : le “Step-Through” et le “Closed Frame”.

Le premier utilise des pédaliers en forme de fleurs monogrammées, un charmant panier avant et un cadre orné de la marque emblématique de Louis Vuitton. Le second, “Closed Frame”, utilise des perforations monogrammes sur la selle en cuir, une peinture contrastée sur les bords des poignées et un porte-bagages fonctionnel.

Les deux modèles sont disponibles dans une série de coloris, de motifs et de l’emblématique toile Monogram de Louis Vuitton déclinée à cette occasion en versions vives en rouge, jaune et bleu ou en couleur OG marron. Chaque exemplaire nécessite des semaines et de centaines d’heures de travail et la participation d’une dizaine de métiers d’art: ébéniste, chromeur, polisseur, émailleur, maroquinier, orfèvre et mécanicien.

Ces pièces d’orfèvrerie coûtent au moins 22 000 euros pour un modèle de base. Et à ce tarif, il est inutile de préciser que tout est fait main, du cadre en acier allégé aux pédales en passant par la selle et le pédalier ainsi que les câbles gainés de cuir et cousus par un maroquinier.