London Fashion Week Men’s - Page 8

Nigel Cabourn – Automne/Hiver 2017-2018 – London Fashion Week Men’s

/

Une fois de plus, l’histoire militaire de la Grande-Bretagne est source d’inspirations pour Nigel Cabourn qui revisite les uniformes de la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre Mondiale pour l’hiver prochain.
Pour se protéger des caprices de la météo, l’homme de Nigel Cabourn privilégie les matières naturelles: tricots au charme rustique, veste Irvin en peau de mouton, veste de camouflage de cameraman multi-poches, charmant cardigan en tricot au col châle…, tous respirent le confort, tandis que la palette reste dans le vocabulaire militaire avec des tons marine, kaki, beige et noir.

Nigel Cabourn - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Nigel Cabourn - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Nigel Cabourn - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Nigel Cabourn - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Nigel Cabourn - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Nigel Cabourn - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018

MAN – Automne/Hiver 2017-2018 – London Fashion Week Men’s

/

Dans le cadre de l’initiative MAN, sponsorisé par TOPMAN, trois jeunes créateurs très prometteurs ont été choisis pour dévoiler leur collection: l’écossais Charles Jeffrey’s Loverboy, le label chinois basé à Londres Feng Chen Wang de la créatrice Fengchen Wang, diplômée de la prestigieuse Royal College of Art’s et le suédois Per Götesson.

PER GÖTESSON

Ce dernier a une approche épurée avec une collection qui s’est inspirée des pyjamas. Ce vêtement d’intérieur sort de son cadre d’intimité pour monter sur le podium et se dévoile sous de formes diverses: surdimensionné, en carreaux rouge, à la finition laminée. L’oversize – sous entendu le confort – se confirme également chez Per Götesson avec ce manteau et ce pantalon en denim indigo au volume démesuré.

MAN - Per Götesson - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Per Götesson - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Per Götesson - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Per Götesson - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Per Götesson - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Per Götesson - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Per Götesson - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Per Götesson - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Per Götesson - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018

FENG CHEN WANG

On retrouve également cette notion de gigantesque chez sa consœur Fengchen Wang pour son label Feng Chen Wang. Inspirée par la représentation du corps féminin de la peintre anglaise Jenny Saville, la créatrice chinoise livre une collection esthétique, à la forme excessive et expressive.

MAN - Feng Chen Wang - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 10 MAN - Feng Chen Wang - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 10 MAN - Feng Chen Wang - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 10 MAN - Feng Chen Wang - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 10 MAN - Feng Chen Wang - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 10 MAN - Feng Chen Wang - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 10 MAN - Feng Chen Wang - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 10 MAN - Feng Chen Wang - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 10 MAN - Feng Chen Wang - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 10 MAN - Feng Chen Wang - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018

CHARLES JEFFREY’S LOVERBOY

Enfin, quant à Charles Jeffrey’s Loverboy, le jeune écossais a utilisé sa collection pour dénoncer “les excès de la société”. Le résultat est bluffant où l’extravagance est de mise et où l’étrangeté est un moyen pour son créateur de souligner son regard amusé et amusant, voire ironique sur notre société de consommation.

MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018 MAN - Charles Jeffrey LOVERBOY - London Fashion Week Men’s - Fall-Winter 2017-2018

Phoebe English – Automne/Hiver 2017-2018 – London Fashion Week Men’s

/

Devant des toiles blanches tendues suggérant probablement un atelier de textile, les hommes de Phoebe English balaient le sol, repassent des morceaux de tissu ou tendent les toiles. Ils sont à l’image des hommes qui ont inspiré la créatrice, des hommes de la création qu’elle fréquente et avec qui elle “travaillent et vivent avec”. Ces hommes qui ont choisi la liberté de pensée et celle de mouvements comme leitmotiv, d’où le confort a été clairement annoncé dans la collection.
Des pantalons à la coupe large en velours côtelé, parka léger, imperméable à la taille haute et cintrée, des chemises larges à rayures ou des sacs à dos géants, tous se posent comme un vestiaire idéal pour l’homme citadin qui aime la simplicité et le raffinement.

Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Phoebe English - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018

@ Phoebe English

Topman Design – Automne/Hiver 2017-2018 – London Fashion Week Men’s

/

Sur une bande-son électro signée Trevor Jackson, la collection de Topman Design, déroulée dans l’enceinte du magasin Selfridges, inaugure la London Fashion Week Men’s et annonce les couleurs de l’hiver prochain.
Célébrant la culture rave des années 90, la collection met en scène un vestiaire tourné vers le confort, avec des coupes amples et décontractées dont les pantalons à la taille haute et d’inspiration baggy, ainsi que le denim oversize accentuent encore cette recherche d’aisance et de légèreté.
Si la collection est dominée, dans la première partie, par des tons sombres, presque mélancolique, la seconde partie, elle, est pleine d’enthousiasme avec des couleurs acidulées qui emportent le regard des spectateurs vers l’euphorie des sens.

@ Topman Design

Sibling – Automne/Hiver 2017-2018 – London Fashion Week Men’s

/

Une collision de couleurs, de textures et de motifs enflamme la collection de Sibling pour l’hiver prochain. Et où le duo de créateurs – composé de Cozette McCreery et Sid Bryan – a-t-il trouvé les inspirations ? Dans le parc Güell de l’architecte catalan Antoni Gaudí à Barcelone, bien entendu !
Des graphiques géométriques inspirés directement des carreaux et des mosaïques multicolores se font écho sur des tricots oversize, signature de la marque; ici des rayures de zèbre sur un short ou un pantalon satiné et là la queue d’un léopard se fraie un chemin sur un pull-over. Comme Gaudí pour son parc, le duo se permet d’ajouter de la fantaisie à leur collection, tels des volants en tricot sur les deux côtés d’un pantalon et sur le cou d’un pull volumineux toujours en tricot. L’extravagance s’exprime également cette saison avec des costumes en jacquard, présentés pour la première fois chez Sibling, à l’imprimé exubérant inspirés par des mosaïques trouvés dans le parc Güell.

Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Sibling - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018

@ Sibling

Edward Crutchley – Automne/Hiver 2017-2018 – London Fashion Week Men’s

/

Avec cette troisième collection présentée à London Fashion Week Men’s, Edward Crutchley, le protégé de Kim Jones – Directeur du Studio Homme de Louis Vuitton -, confirme sa place comme la future étoile montante de la mode actuelle.
S’inspirant de l’art du portrait de la Renaissance, de la soierie anglaise, de l’antiquité grecque et de l’apogée des années 90 de MTV, le jeune créateur en fait une collection convaincante et commerciale, sa meilleure depuis trois saisons.
Créée en collaboration avec des artisans les plus réputés, tels Johnston’s of Elgin pour le tricot, Blyszak et Buffalo Horn pour des lunettes ou encore Hannah Martin pour les bijoux, la collection d’Edward Crutchley joue avec des matières luxueuses (cachemire, soie, laine pressée, jacquard, velours) et des motifs inspirés du XVIIIe siècle. Les silhouettes sont décontractées, soulignées par coupes larges aux épaules tombantes, tandis que les teintes sont dominées par des couleurs terreuses: camel, marron, khaki, brun foncé.

Edward Crutchley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Edward Crutchley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Edward Crutchley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Edward Crutchley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Edward Crutchley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Edward Crutchley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Edward Crutchley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Edward Crutchley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Edward Crutchley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Edward Crutchley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Edward Crutchley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018

© Edward Crutchley

Astrid Andersen – Automne/Hiver 2017-2018 – London Fashion Week Men’s

/

La simplicité et le minimalisme n’ont pas leur place chez Astrid Andersen. Pour l’hiver prochain, la créatrice danoise est en quête de re-explorer l’opulence dans le vestiaire des hommes, en vigueur dans les siècles passés, pour injecter dans sa collection une bonne dose de luxe.
Ainsi, les velours, le satin, la dentelle, la fourrure, les plumes deviennent des matières phares et s’affichent sur des hoodies, des pantalons de smoking, des blousons oversize, des pantalons baggys, tandis que les imprimés floraux et de léopard ajoutent une touche exubérante à la collection. La palette, quant à elle, est plutôt automnale, oscillant entre la marine foncée, le camel, le bronze et la couleur or.
Astrid Andersen dévoilait également, lors de cette collection, une ligne de casquettes créée en collaboration avec New Era, ainsi que sa toute première gamme de lunette de soleil.

Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Astrid Andersen - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018

@ Astrid Andersen

Xander Zhou – Automne/Hiver 2017-2018 – London Fashion Week Men’s

/

Le style néo-Wall Street se traduit chez Xander Zhou par le mélange de styles: le vestiaire des Golden boys (costumes, blazers, cravates…) se combinant aux uniformes militaires, au col Mao, aux références workwear, kimono ou encore aux vêtements des arts martiaux.
Le résultat est hétéroclite, avec des superpositions plutôt conceptuelles et futuristes: tels ce trench-coat argenté porté sur un costume noir, cette chemise sous un gilet tricoté ou encore cette veste oversize en cuir noir à large décolleté.

Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Xander Zhou - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018

@ Xander Zhou

Liam Hodges – Automne/Hiver 2017-2018 – London Fashion Week Men’s

/

Comment traduire la dystopie (le contraire de l’utopie) dans une collection de vêtements ? Chez Liam Hodges, cela passe par des silhouettes décontractées, à mi-chemin entre le sportswear et les références militaires. Quant aux imprimés, le créateur a pris ses inspirations de l’iconique long métrage Total Recall de Paul Verhoeven sorti en 1990, ainsi que de ses photos prises en Chine.
Lors de cette collection, Liam Hodges dévoilait également sa collaboration avec la chapellerie anglaise Christys’, fondée depuis 1773: des chapeaux melon, affectionnés par des hommes de la City, revisités par son directeur artistique Noel Stewart: un clin d’oeil aux chapeaux vus dans l’iconique film Orange Mécanique de Stanley Kubrick.

Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Liam Hodges - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018

© Liam Hodges

Bobby Abley – Automne/Hiver 2017-2018 – London Fashion Week Men’s

/

La culture pop (personnages de Disney, logos de Louis Vuitton ou les Muppets), sujet d’inspiration de prédilection de Bobby Abley, a laissé place cette saison à un souvenir qui a tant marqué son enfance ou ceux de sa génération: la série pour enfants Mighty Morphin Power Rangers, lancée en 1993.
Partant des costumes colorés, avec une pointe de nostalgie, des Power Rangers, l’imagination de Bobby Abley prend forme dans une collection haute en couleurs, avec ici et là des clins d’oeil aux arts martiaux, des références à la culture brésilienne, ainsi qu’à sa propre histoire personnelle. Cette saison voit également l’ajout du tricot sur-mesure et du denim, à côté des matières fétiches du créateurs, tels le mohair, la fausse fourrure et le néoprène.

Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018 Bobby Abley - London Fashion Week Men’s - Automne/Hiver 2017-2018

© Photos: Guillaume Roujas

Calendrier London Fashion Week Men’s Automne/Hiver 2017-2018

Le même schéma se répète inlassablement chaque année, une fois que la fashion sphère se remettait des bulles de champagne du réveillon. Londres sera la première capitale à sonner la cloche des fashion weeks, dévoilant les grandes tendances à venir pour la prochaine saison, cette fois pour Automne/Hiver 2017-2018.
Du vendredi 06 janvier au lundi 09 janvier 2017, tous les grands noms de la mode internationale, habitués du calendrier londonien, connu désormais sous l’appellation London Fashion Week Men’s, répondront présents dans la capitale anglaise: Christopher Shannon, Margaret Howell, Sibling, KTZ, John Lobb….
Cependant, plusieurs restructurations dans le secteur de la mode ont fortement impacté les calendriers de cette saison: la fusion des collections hommes et femmes ou encore le See Now, Buy Now. Ainsi, Burberry se retire du calendrier en janvier pour présenter sa collection mixte en février; Vivienne Westwood quitte Milan pour Londres et adhère également à la présentation mixte, en fusionnant sa ligne femme: Red Label et celle de l’homme: MAN Label. D’autres créateurs ont aussi succombé à cette tendance – certains ont déjà commencé l’an dernier: Nigel Cabourn, Katie Eary, YMC, Casely-Hayford, Astrid Andersen, Agi & Sam x The Woolmark Company, maharishi, Christopher RÆBURN, Belstaff et enfin John Smedley.
Le changement majeur dans le secteur est probablement le See Now, Buy Now, point de discorde dans le microcosme de la mode. Cette tendance qui voudrait présenter des vêtements disponibles à la vente directement après le défilé pointe désormais son nez au calendrier londonien. Pas moins de sept marques ont adopté cette nouvelle méthode de vente qui, cependant, est loin de faire l’unanimité: John Smedley, Vivienne Westwood, Belstaff, Chester Barrie, maharishi, Agi & Sam, Edward Crutchley, What We Wear et Barbour International.
Un nouveau venu fait également son apparition cette saison: la marque de streetwear anglaise: A-COLD-WALL* qui présentera pour la première fois sa collection au premier jour du calendrier de la London Fashion Week Men’s.

Vendredi 06 janvier 2017
– 12h00: TOPMAN Design
– 12h30 – 14h30: Phoebe English Man (Présentation)
– 13h00 – 15h00: Barbour International (Présentation)
– 14h00: Xander Zhou
– 14h00 – 16h30: Harrys of London (Présentation)
– 15h00: MAN
– 16h00: Bobby Abley
– 16h30-18h30: Nigel Cabourn (Présentation)
– 17h00: Liam Hodges
– 17h30-19h30: Private White V.C. (Présentation)
– 18h00: Alex Mullins
– 19h00: Craig Green

Samedi 07 janvier 2017
– 09h00: Katie Eary
– 10h00: E. Tautz
– 11h00: Christopher Shannon
– 11h30-13h30: Lou Dalton (Présentation)
– 12h30-14h30: Fashion East Men’s (Présentation)
– 13h00: Matthew Miller
– 13h30-15h30: Tourne de Transmission (Présentation)
– 14h00-15h00: YMC (Présentation)
– 15h00: Oliver Spencer
– 16h00: What We Wear
– 16h30-18h30: Edward Crutchley (Présentation)
– 17h00: Casely-Hayford
– 18h00: Astrid Andersen
– 18h30-20h30: MCCVIII (Présentation)
– 19h00: Cottweiler
– 20h00: Agi & Sam x The Woolmark Company

Dimanche 08 janvier 2017
– 10h00: J.W.Anderson
– 10h30-12h30: BERTHOLD (Présentation)
– 11h00: maharishi
– 11h00-14h00: Margaret Howell (Présentation)
– 12h00-14h00: Kent and Curwen (Présentation)
– 12h30-14h30: CHALAYAN (Présentation)
– 13h00: XIMONLEE supporté par GQ CHINA
– 14h00: Maison MIHARA YASUHIRO
– 14h30-16h30: Chester Barrie (Présentation)
– 15h00: KTZ
– 15h30-17h30: Kiko Kostadinov (Présentation)
– 16h30-18h30: John Lobb (Présentation)
– 17h00: Christopher RÆBURN
– 18h00: Wales Bonner
– 19h00: Sibling

Lundi 09 janvier 2017
– 10h00: SONGZIO
– 10h30-12h30: Blood Brother
– 11h00-13h00: Belstaff
– 12h00: JOHN LAWRENCE SULLIVAN
– 12h30-14h30: QASIMI
– 14h00: Vivienne Westwood
– 14h30-17h30: Michiko Koshino
– 15h30-17h30: John Smedley