Leica

MYKITA | Leica, la première collection de lunettes de soleil au savoir-faire « made in Germany »

Le lunetier allemand MYKITA et le légendaire fabricant d’appareils photographiques et d’optiques Leica annoncent leur partenariat pour développer en commun des produits mettant en avant leur compétence et le savoir-faire des ingénieurs allemands.

MYKITA x Leica - Ligne en acier inoxydable
MYKITA x Leica – Ligne en acier inoxydable

Le premier chapitre de leur collaboration est une collection de lunettes de soleil qui se distinguent par leur design et la qualité des verres optiques “made in Germany”.

MYKITA x Leica - Ligne en acier inoxydable
MYKITA x Leica – Ligne en acier inoxydable

Le partenariat avec Leica, entreprise dont la réputation légendaire parle d’elle-même, ne pouvait aboutir qu’à un produit authentique dont le design est simple, fonctionnel et la qualité irréprochable”, a déclaré Moritz Krüger, fondateur de MYKITA. “Cette collaboration visait à créer un produit incomparable à tous les égards. Et le processus de fabrication de chaque paire de lunettes et de chaque verre résument parfaitement l’essence de notre partenariat”.

MYKITA x Leica - Ligne en acier inoxydable
MYKITA x Leica – Ligne en acier inoxydable

Avec le fabricant berlinois MYKITA, nous avons à nos côtés un partenaire idéal qui, tout comme nous, mise sur la force d’innovation et la précision du savoir-faire artisanal “made in Germany”, tout en partageant notre passion pour la qualité et le design emblématique”, a complété Matthias Harsch, PDG de Leica Camera AG.

Design “made in Germany”

MYKITA x Leica - Ligne Hybride
MYKITA x Leica – Ligne Hybride

Manufacturée à la MYKITA HAUS de Berlin, en collaboration avec le studio de design Leica Munichois, la première collection MYKITA | Leica se décline en deux lignes : une exclusivement en acier inoxydable et l’autre aux montures hybrides associant acier inoxydable et MYLON, un matériau innovant de MYKITA, réalisé avec l’impression 3D.

MYKITA x Leica - Ligne Hybride
MYKITA x Leica – Ligne Hybride

Bien que les deux lignes aient plusieurs points en commun, tels les nouvelles plaquettes nasales afin d’optimiser le réglage de l’assise au cas par cas, la forme géométrique des verres, les éléments laqués et la police Leica, plusieurs détails distinguent cependant chaque ligne, la transformant en une signature à part entière.

MYKITA x Leica - Ligne Hybride
MYKITA x Leica – Ligne Hybride

Ainsi, les modèles en acier inoxydable présentent une surface dont la structure fait référence à la texture des objectifs et les bords laqués rouge de leurs verres limitent les effets de lumière indésirables sur les côtés.

MYKITA x Leica - Ligne Hybride
MYKITA x Leica – Ligne Hybride

Quant aux modèles en MYLON, ils sont munis d’une monture avec une barre haute, permettant de combler l’espace entre la monture et les sourcils pour protéger les yeux des rayons du soleil par le haut. Leur design n’est pas sans rappeler le pare-soleil des appareils de photo.

Les verres d’une qualité exceptionnelle

Développés conjointement par MYKITA et Leica, les verres de cette première collection bénéficient une qualité optique exceptionnelle dont l’expertise du fabricant allemand n’est plus à démontrer.

MYKITA x Leica - Ligne Hybride
MYKITA x Leica – Ligne Hybride

Ces verres organiques d’indice 1,6 sont poncés et polis un à un à partir d’une ébauche de verre coulé – processus réservé habituellement aux verres de correction. Ils sont également traités avec des technologies de pointe pour protéger la vue et obtenir une clarté incomparable comme la protection UV à 100%, le revêtement anti-reflet achromatique sur la face intérieure ou encore le revêtement AquaDura Vision Pro de Leica contre la formation de buée, des empreintes digitales, des tâches, des saletés et contre l’humidité.

MYKITA x Leica - Ligne Hybride
MYKITA x Leica – Ligne Hybride

La collection MYKITA | Leica sera disponible à partir de juin 2020 dans les magasins MYKITA et Leica Stores et sur mykita.com et leica-camera.com

Un Leica CL en édition limitée à 150 exemplaires pour les 100 ans du Bauhaus

Il y a cent ans naissait l’école d’architecture et d’arts appliqués Bauhaus, à l’instigation d’Henry van de Velde, peintre, architecte et décorateur belge et de Walter Gropius, architecte et designer allemand. L’école Bauhaus exerçait une forte influence dans le domaine des arts appliqués pour devenir ensuite précurseur du design contemporain, et de l’art de la performance.

Afin de fêter le centenaire de sa création, Leica lance une édition spéciale de son hybride APS-C Leica CL, limitée à 150 exemplaires.
Le Leica CL “100 jahre bauhaus” comprend un appareil CL chromé argent, un objectif Elmarit-TL 1:2.8/18 ASPH. assorti ainsi qu’une courroie.

Leica CL 100 Ans du Bauhaus

L’habillage de l’appareil photo et la courroie en cuir portent l’inscription du Bauhaus créée en 1929 pour le magazine trimestriel éponyme par Joost Schmidt, un des premiers étudiants qui a marqué le graphisme de cette célèbre école d’architecture. Très discret, le logo noir Leica constitue une autre particularité du Leica CL “100 Jahre bauhaus”. Avec son inscription Bauhaus d’une grande sobriété, l’édition spéciale est donc sous le signe du design dépouillé que défendait le Bauhaus selon la devise “la forme suit la fonction”.

Toutes les caractéristiques communes avec le Leica CL classique se retrouvent sur cette édition spéciale qui, précisons le, n’apporte pas de caractéristiques techniques supplémentaires. Ces caractéristiques sont : un capteur CMOS APS-C de 24 millions de pixels, processeur Maestro II, sensibilité allant jusqu’à 50.000 ISO, écran tactile de 3 pouces de 1.040.000 points, viseur électronique EyeRes de 2,36 millions de points, autofocus 49 points, rafale de 10 images par seconde, obturateur mécanique allant jusqu’à 1/8000s, vidéo 4K 30p et bien sur connexion WiFi pour communiquer avec l’application Leica Fotos, autorisant le partage des photos sur les réseaux sociaux.

Leica CL 100 Ans du Bauhaus

Le fabricant allemand précise également que de nombreux objectifs sont et seront compatibles avec le Leica CL grâce aux accords passés avec Panasonic et Sigma pour une meilleure compatibilité sur la monture L.

Le Leica CL “100 jahre bauhaus” sera disponible au prix de 3 750€.

Leica M10-P « ASC 100 édition » pour les 100 ans de l’American Society of Cinematographers

Pour le 100ème anniversaire de l’American Society of Cinematographers, la plus ancienne société de cinéastes à l’échelle internationale, réunissant les meilleurs directeurs de la photographie du monde, Leica propose l’édition limitée Leica M10-P “ASC 100 édition”.
Ce set exclusif comprendra un Leica M10-P – qui s’est vu récemment décliné pour la première fois dans un coloris vert olive – un objectif Leica Summicron-M 1:2/35 ASPH, un viseur électronique Leica VISOFLEX ainsi qu’un adaptateur monture M-PL qui rend compatibles pratiquement tous les objectifs cinémas à monture PL disponibles sur le marché.
Comme le pack LEICA M10-P “Safari” sorti ce mois-ci, l’appareil M10-P de ce set garde ses caractéristiques techniques du modèle de série M10-P. Son design est en revanche inspiré de la vision avant-garde de Oskar Barnack, l’ingénieur en mécanique de précision employé chez Leica et qui a mis au point, vers 1913, les “Ur-Leica”, premiers prototypes et ancêtres des boîtiers Leica d’aujourd’hui. Volontairement minimalistes, les gravures noir se fondent discrètement sur la surface chromée noir du capot, souligné par l’habillage cuir similaire à celui du Leica SL.

Leica M10-P ASC 100 édition

Destinée aux directeurs de la photographie et aux réalisateurs, cette édition spéciale propose le choix entre deux rendus images propres au cinéma qui se sélectionnent depuis le menu de l’appareil – ces deux rendus ont été développés par Leica, en collaboration avec quelques chefs opérateurs les plus influents du monde et membres de l’ASC.
L’“ASC Cine Classic” simule un rendu cinéma 35 mm analogique classique tandis que l’“ASC Contemporary” présente un rendu numérique contemporain. Il est également possible de sélectionner des “formats” image utilisés dans le domaine cinématographique. Une fois activés, ceux-ci s’affichent sous forme de cadres en mode Live View. Ainsi, les caméramans et réalisateurs peuvent évaluer des scènes avant le tournage au travers de chaque objectif souhaité. L’appareil est de plus compatible avec l’application Leica FOTOS, permettant par exemple de partager les repérages avec les participants connectés sur le même programme.
Le Leica M10-P “ASC 100 édition” est accompagné de son objectif haut de gamme Summicron-M 1:2/35 ASPH décliné dans une très belle finition anodisée couleur or, comme une nouvelle interprétation du laiton de l’objectif du l’“Ur-Leica” original.

Le Leica M10-P “ASC 100 édition” sera disponible à partir de l’automne 2019, au prix de 18 900€.

Le Leica M10-P et le Summicron-M 50 mm f/2 ont désormais droit à une édition limitée « Safari »

Leica aime le vert olive, la preuve en est que la marque allemande vient de dévoiler une édition limitée de son M10-P dans cette teinte, baptisée cette fois “Safari”, disponible seulement à 1 500 exemplaires dans le monde. Il est accompagné d’un objectif Leica Summicron-M 1:2/50, limité à 500 exemplaires, qui se pare lui aussi de cette finition.

LEICA M10-P Safari

Dévoilé l’été dernier, le dernier-né de la marque garde, pour cette édition limitée, les caractéristiques techniques du modèle de série M10-P. Ce qui fait la différence ici est sa peinture spéciale, le vert olive, qui s’inscrit dans une longue tradition chez le fabricant de Wetzlar. Le premier appareil à avoir cette teinte “Olive” est le Leica M1 qui fut conçu en 1960 pour l’armée allemande. Créé initialement pour les opérations sur le terrain, cette couleur “vert olive” fut ensuite déclinée sur de nombreux appareils de la marque : les Leica M3, M4, puis en 1977 sur le Leica R3 “Safari”, premier modèle grand public, suivi par le M6 TTl “Safari” en 2000, le M8.2 “Safari” en 2008 ainsi que sur le M-P (Typ 240) “Safari” en 2015.

LEICA M10-P Safari

Comme sur tous les produits du fabricant, une attention inégalée est accordée aux détails. Ainsi, sur cette édition limitée “Safari”, l’échelle en pieds et les focales sont indiquées en rouge, formant ainsi un fort et joli contraste avec les repères habituellement gravés en blanc et la teinte verte de l’appareil.

LEICA M10-P Safari

Toutes les pièces métalliques visibles de cette édition et de son objectif haut de gamme Summicron-M 1:2/50, proposé ici pour la première fois dans l’histoire de Leica dans une finition verte olive, sont en laiton massif d’une finition impeccable tandis que la bandoulière de l’appareil et l’étui pour cartes SD sont en cuir véritable de couleur “cognac”.

LEICA M10-P Safari
LEICA M10-P Safari
LEICA M10-P Safari

Le Leica M10-P et le Leica Summicron-M 1:2/50 édition “Safari” seront disponibles courant ce mois-ci, aux prix de 7 800€ pour le M10-P et de 2 500€ pour son objectif.

Leica Q « Kaki », Une édition limitée à 495 exemplaires

L’été dernier, Leica avait sorti en édition très limitée au Japon et au Royaume-Uni deux coloris exclusifs de son modèle Leica Q : bleu marine et rose pâle, créés en collaboration avec la marque anglaise de bagageries et d’accessoires de luxe Globe-Trotter.
En ce dernier trimestre, le fabricant allemand décide de l’habiller d’une nouvelle robe de couleur kaki, une édition limitée à 495 exemplaires dans le monde.

LEICA Q kaki
Cet habit de couleur kaki, accompagné d’une courroie de la même couleur, constituant la seule nouveauté de ce modèle qui garde toutes les caractéristiques techniques du modèle de série Leica Q reconnus et recommandés par tous les amateurs de la belle photographie.
Ainsi, il conserve, parmi d’autres, son objectif particulièrement performant, le Leica Summilux 1:1,7/28 mm ASPH – objectif de référence reconnu dans le monde photographique – et son viseur intégré LCD haute définition en 1280 x 960 px (3,68 millions de points) qui garantie un contrôle fiable de la composition de l’image.

LEICA Q kakiIl est compatible avec le mode vidéo Full HD et mp4 (30 et 60 images par seconde) et possède un module WiFi intégré pour partager instantanément photos et vidéo sur les réseaux sociaux. Grâce à ce module WiFi et la nouvelle application PHOTOS de Leica, la commande à distance via une smartphone ou une tablette est désormais tout à fait possible.

LEICA Q kakiLe Leica Q “Kaki” est disponible à 4 880 euros, 495 exemplaires seulement dans le monde.

Une Leica Q x Globe-Trotter est annoncée au Japon et au Royaume-Uni

Un nouvel appareil de photo Leica Q en édition limitée vient d’être annoncé au Japon, en collaboration avec la marque anglaise de bagageries et d’accessoires de luxe Globe-Trotter.
Associant la précision optique de l’entreprise allemande à l’élégance artisanale de la marque anglaise, la Leica Q x Globe-Trotter est promise d’être la panoplie parfaite pour voyageurs et amateurs de la belle photo aux poches bien garnies.
L’appareil conserve les caractéristiques techniques de la famille Q, à savoir un capteur exceptionnel de 24 mégapixels et son objectif fixe de 28 mm d’une netteté remarquable. Il se loge bien entendu dans sa magnifique malle en cuir, imaginée et conçue par le fabricant anglais, en cuir, aux couleurs qui s’harmonisent avec celles de l’appareil – deux coloris sont ainsi disponibles : bleu marine et rose pâle. La Leica Q x Globe-Trotter sera également livrée dans son étui Globe-Trotter assorti.

Leica Q x Globe-Trotter Leica Q x Globe-TrotterL’appareil est édité seulement à 50 exemplaires et sera disponible uniquement dans les magasins Leica au Japon et au Royaume-Uni. Son prix est annoncé à 840 000 ¥ (environ 7 500 $).

Leica M Monochrom « Stealth Edition », Le compagnon idéal de la photographie en N&B

Passionné de la photographie en N&B et grand fan de Leica, Marcus Wainwright, fondateur et propriétaire de la marque new-yorkaise “Rag & Bone” créé pour la marque allemande le Leica M Monochrom “Stealth Edition”, un appareil numérique à viseur télémétrique aux accents fluorescents en édition limitée.

Leica Monochrom Stealth EditionTout de noir vêtu pour mieux affirmer sa discrétion, mais dans l’obscurité il brille d’élégance. En effet, sur les principales gravures de l’appareil (chiffres et bouton On/Off), un vernis fluorescent y a été appliqué afin de les rendre assez lumineux dans le noir pour pouvoir régler le diaphragme ou la distance sur l’objectif, fait très appréciable dans des situations de faible luminosité. L’extérieur de l’appareil fait également objet d’une attention particulière puisqu’un vernis spécial a été appliqué sur l’ensemble pour offrir une grande résistance aux égratignures, tout comme son revêtement en cuir de vache apporte une excellente adhérence.

Leica Monochrom Stealth Edition
Spécialement conçu pour réaliser des clichés en N&B, le Leica M Monochrom “Stealth Edition” possède des caractéristiques techniques qui correspondent à celles du modèle en série. Successeur du tout premier appareil numérique plein format noir et blanc, il est doté d’un objectif classique, le Summicron-M 1:2/35 mm ASPH, équipé d’un parasoleil métallique rectangulaire qui se visse. Quant aux prises de vue sans parasoleil, cela se passe par une bague de protection filetée en métal.

Leica Monochrom Stealth Edition Leica Monochrom Stealth EditionDisponible à partir de fin mars dans le monde à seulement 125 exemplaires numérotés à 14 850€, le Leica M Monochrom “Stealth Edition” sera livré avec une courroie en tissu noir et un bouchon d’objectif métallique.

Leica SOFORT Édition spéciale « LimoLand par Jean Pigozzi »

Lors de la faillite de Polaroid en 2008, on avait déclaré la mort certaine de l’“argentique instantanée”. Mais c’était sans compter sur la persévérance de nombreux nostalgiques qui ont tenté par tous les moyens de ressusciter la passion rétro de ces appareils. Contre toute attente, les consommateurs avaient accueilli avec beaucoup d’enthousiasme le retour de la photo instantanée, à l’heure même où les appareils photo numériques sont devenus plus que jamais abordables.
Le japonais Fujifilm fut le premier, sur grande échelle, à croire à ce retour inattendu avec sa large gamme d’appareils Instax déclinée en plusieurs formats “Wide” ou “Mini”. Popularité et succès au rendez-vous, d’autres marques et produits arrivèrent sur le marché et le dernier en date étonnement le “SOFORT” du légendaire fabricant allemand Leica.
À l’annonce de cet appareil, au premier trimestre de l’année, les attentes furent grandes lorsqu’on sait que Leica fut à la manette. Mais lorsque les attentes sont trop grandes, le résultat peut parfois aller proportionnellement à l’inverse et c’est le cas de “SOFORT” de Leica.
La toute première déception est son prix. Quand les appareils de Fujifilm s’affichent à environ 129€, celui de Leica s’élève à 280€ avec des performances qui ne correspondent en rien à ce que son nom voulait signifier.
Dernière sa carrosserie très sobre au style carré avec des bords arrondis se cachent des performances qui ne sont pas dignes de la légende Leica. Sa fiche technique ressemble à s’y méprendre à celle du Fujifilm instax mini 90 Neo Classic. Même objectif 60 mm f/12,7 – une ouverture assez étroite entraînant souvent un manque de lumière -, même système de mise au point sur 3 plages (macro de 0,3 à 0,6 m, standard de 0,6 à 3 m et paysage de 3 m à l’infini), même batterie Li-ion 740 mAh, même obturateur de 8 s à 1/400 s, même retardateur, même pose B et même double exposition. Et enfin, le SOFORT de Leica utilise les même pellicules Fujifilm instax mini, couleur ou monochrome. Autant de points faibles, étonnant quand son nom est SOFORT. Un seul point technique positif cependant est qu’il propose le mode double exposition.Leica SOFORT LimoLand par Jean PigozziEt si malgré tous ces points négatifs, vous êtes toujours intéressé par cet appareil siglé d’une marque mythique, sachez que l’allemand vient sortir une nouvelle déclinaison de son SOFORT. “Limoland by Jean Piggozi”, tel est le nom de cette version flashy et colorée, créée en collaboration avec le photographe, entrepreneur et collectionneur d’art franco-italien Jean Pigozzi. Ses faces avant et arrière sont habillées du logo « Mr. Limo » de la marque Limoland fondée par Jean Pigozzi. Le Leica SOFORT « Limoland by Jean Pigozzi », disponible à 389€ à partir de fin octobre, sera livré avec une courroie en nylon rouge agrémentée de pièces en cuir signée Artisan & Artist et pourvue du logo bleu « Mr. Limo ».

Leica SOFORT LimoLand par Jean Pigozzi Leica SOFORT LimoLand par Jean Pigozzi

Leica TL2 : Le retour de l’hybride aux performances accrues

Trois ans après la sortie du T, son premier hybride APS-C à objectif autofocus interchangeable, Leica met à jour et apporte une évolution majeure à ce petit modèle en lançant le TL2.

Au programme de cette évolution: un nouveau capteur 24 Mpix, un nouveau processeur Maestro de génération II et un mode vidéo K4.
Mais avant de parler des améliorations techniques apportées à ce nouveau petit bijou, restons concentrés d’abord sur son esthétisme. Le nouveau TL2 reprend l’élément distinctif de son aîné, à savoir un corps façonné uniquement à partir d’un bloc d’aluminium, poli à la main pendant 45 minutes et un bel écran tactile de 3,7’’, le tout piloté par deux molettes. Et chez Leica, on accorde énormément d’importance aux détails et ils ont tout à fait raison. Les arêtes sont désormais chanfreinées afin de minimiser toutes blessures éventuelles involontaires.
Course technologique oblige, les améliorations les plus importantes se situent à l’intérieur de l’appareil. La firme allemande a ainsi mis à jour l’intégralité technique de son hybride pour rattraper le retard dont souffrait le premier T dès son lancement.Leica TL2Son capteur, toujours APS-C, passe désormais de 16 Mpix à 24 millions de pixels, soit un gain de 50% avec une sensibilité maximale passant de 12 500 ISO à 50 000 ISO. Couplé à un processeur de traitement des images Maestro de génération II – le même trouvé sur le Leica M10, cette combinaison capteur/processeur permet d’atteindre une cadence rafale à 7 i/s et jusqu’à 20 i/s en obturation électronique. Son capteur CMOS intègre 49 collimateurs et offre un AF rapide et précis. Grâce à son processeur Maestro II, le Leica TL 2 effectue une mise au point très rapide sur les sujets en seulement 165 millisecondes, trois fois plus rapide que son prédécesseur selon le communiqué de la marque. Et une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le pilotage de l’interface tactile se trouve également accéléré. L’interface du logiciel interne de l’appareil serait jusqu’à x8 plus rapide chez le TL2 par rapport à son premier prédécesseur.
Le TL2 offre également de notables améliorations en vidéo, avec un mode d’4K (3840 x 2160p à 30 im/s), un mode full HD (1920 x 1080p à 60 im/s) et un mode HD (1280 x 720p à 60 im/s ou ralenti à 120 im/s). Toutes ces améliorations électroniques de pointe sont rendues possibles grâce à son étroite collaboration avec le japonais Panasonic qui apporte son savoir-faire dont profite de plus en plus Leica.Leica TL2Quant au reste des améliorations, il faut notamment citer la présence plus que bienvenue du Wi-Fi, de la prise USB 3.0 avec un connecteur Type C et de la prise HDMI. Seuls regrets: le viseur électronique est toujours un accessoire optionnel et la mémoire tampon reste très limitée, autorisant que 27 images consécutives.
Le Leica TL2 est proposé en deux coloris, argent ou noir et coûte tout de même 1 950 euros, soit 30% plus cher à son prédécesseur proposé à 1 500 euros boîtier nu à son lancement en 2014.

Master & Dynamic donne carte blanche à Leica pour redesigner ses casques

Pour sa dernière collaboration, la jeune marque newyorkaise de casques et accessoires audio haut de gamme Master & Dynamic s’est associée au célèbre spécialiste allemand de la photo Leica pour revisiter certains de ses casques.


Sortie sous la marque “0.95”, nom de la ligne design de Leica, la collection est un hommage aux luxueux appareils photo Leica Noctilux – M 50 mm f/0,95 ASPH, prisés par tous les amateurs de prise de vue en basse lumière. Les deux partenaires ont choisi de redessiner l’excellent casque nomade MH40, le casque sans fil MW60, ainsi que les écouteurs intra-auriculaires ME05 de Master & Dynamic.

Master & Dynamic x Leica
Minimaliste et aspect luxueux obligent, les trois produits ont été entièrement conçus dans une teinte noire, avec une touche rouge qui apporte du contraste comme sur les appareils de Leica.
Fabriqués à partir de matériaux haut de gamme, tels que le cuir de vache et d’agneau et souple, l’acier inoxydable et l’aluminium, les trois casques ont également des détails qui font la différence comme le moletage des barillets de commande des boîtiers Leica et l’utilisation du point rouge en verre emprunté aux légendaires objectifs de la marque allemande.

Master & Dynamic x Leica Master & Dynamic x Leica
On attendait à un prix onéreux vu la renommée de Leica, mais bonne nouvelle pour les fans des deux marques, les casques et écouteurs sont vendus dans leurs nouvelles robes aux mêmes prix que les versions “classiques” – soit 429 euros pour le MH40, 599 euros pour le MW60, et 219 euros pour les ME05. Leur disponibilité est annoncée pour le 11 mai prochain sur la boutique en ligne de Master & Dynamic.

Leica M-P « Correspondant » Set exclusif designé par Lenny Kravitz

Leica dévoile aujourd’hui le Leica M-P « Correspondant », conçu en collaboration avec le rocker Lenny Kravitz et son studio de design KDI.

Cette série limitée à 125 exemplaires comprend un LEICA M-P laqué noir vintage, un Summicron M2/354 ASPH et un Summilux M1,4/50 mm ASPH reprenant un design optique datant de 1959, le tout laqué noir et logé dans une valise en cuir “Made in Germany” fabriquée à la main.
Bénéficiant, comme à l’accoutumée, l’excellent savoir-faire de la marque allemande, les boîtiers et objectifs ont été polis à la main, avec une usure « naturelle », divulguant la couleur du laiton sur les arrêtes et les bords du capot. Le gainage du boîtier et les parties en cuir sont faits d’un cuir de serpent d’eau, “une espèce non menacée et contrôlée”, a tenu à préciser la marque. Pare-soleils, bouchons avant et arrière, quant à eux, sont en métal.
Le set Leica M-P “Correspondant” Lenny Kravitz sera commercialisé à partir du mois de mars au tarif de 22 500 euros.

Leica M Edition 60 Un retour aux sources et à l’essence de la photographie

À l’occasion du 60ème anniversaire de son système télémétrique Leica M, Leica dévoile un nouvel appareil compact numérique, le Leica M Edition 60, produit à seulement 600 exemplaires dans le monde.


Ce fut en 1954 que le premier Leica M a vu le jour, doté des caractéristiques techniques, mais aussi esthétiques révolutionnaires pour l’époque. Version modifiée d’un appareil compact commercialisé depuis 1925, le Leica M3 a une ligne pure et fluide qui laisse, des décennies plus tard, un héritage incontestable dont plusieurs séries de la marque en réclament de nos jours. Rompant avec les précédents modèles, le Leica M3 présente plusieurs révolutions techniques: monture à baïonnette permettant l’interchangeabilité plus rapide des objectifs, combinaison du viseur et du télémètre en une même fenêtre, et réglage de vitesses depuis une seule molette. Le Leica M3 dispose de fonctions qui mettent l’accent sur le savoir-faire artisanal du photographe et non sur les caractéristiques propres de l’appareil.

Leica M Edition 60
Considéré comme un chef-d’oeuvre inégalé, le Leica M3 a donné naissance à de nombreuses déclinaisons donc sa nouvelle version de 2014 pour fêter ses six décennies au service des passionnés de la photo.
Le Leica M Edition 60 est un set composé d’un appareil numérique Leica M-P (type 240) et de l’objectif Leica Summilux-M 1:1,4/35 mm ASPH, tous les deux ont été désignés par Audi Design. Épuré au maximum, le Leica M Edition 60 n’a ni écran, ni interface de contrôle, réduisant la réussite de la prise de vue au seul talent du photographe, et à sa maîtrise technique telles que l’exposition, le diaphragme, la distance et la sensibilité ISO. Dépourvu de tout bouton de réglage superflu, seules présentes sur l’appareil la molette de réglage ISO, placé à la place de l’écran, celle du temps de pose, de l’ouverture et bien entendu la mise au point est entièrement manuelle.

Leica M Edition 60
Adressé aux amateurs aguerris et aux professionnels, pas question pour Leica de généraliser la suppression de photos ratées directement sur l’appareil. Comme nous l’avons écrit plus haut, le Leica M Edition 60 est dépourvu d’écran, impossible donc de voir ses images et de plus, les images sont enregistrées uniquement au format de données brutes DNG. Pour voir ses images, une seule solution: s’armer de patience et attendre le développement…., comme au bon vieux temps de l’argentique.

Leica M Edition 60
Si l’on considère son prix de 15 000 euros, il fallait attendre que la marque allemande y mette le paquet en terme d’originalité (appareil entièrement mécanique) et de qualité de finition. Composé de pièces métalliques sur lesquelles est recouvert un revêtement spécial en cuir couleur anthracite, le Leica M Edition 60 est un appareil résistant et très beau. Son objectif, lui, un Summilux-M 1:1,4/35 mm ASPH, est en acier inoxydable, longévité garantie !
L’appareil et l’objectif de l’édition « Leica M Edition 60 » limitée à 600 exemplaires dans le monde entier sont numérotés de 001/600 à 600/600. L’appareil M porte la gravure « Leica 60 » et « Leica Camera Wetzlar ». Un étui pour appareil photo conçu par Audi Design est joint à la livraison.

Leica M Edition 60
L’édition « Leica M Edition 60 » sera disponible à partir d’octobre 2014 dans les stores et boutiques Leica.
Un retour aux sources dont les riches allergiques à numérique à outrance s’en donneront à cœur joie d’en adopter !

Leica T Premier hybride « grand public » pourvu de Wi-Fi

Le nouveau boitier en aluminium à objectifs interchangeables signé Leica arrive en France. Le Leica T est le premier modèle de la marque allemande pourvu d’un module WiFi intégré.


Le Leica T, appelé aussi “Typ 701”, est notamment doté d’un capteur CMOS (APS-C), fabriqué par Sony, de 16,2 millions de pixels, une espace de stockage interne de 16 Go, d’un mode d’enregistrement vidéo en Full HD et d’un écran tactile de 3,7 pouces (13 cm de diagonale) – hélas fixe mais c’est le plus grand de sa catégorie. Ce nouveau système va dans un premier temps être associé à quatre objectifs et une foule d’accessoire, comprenant entre autres coques et sangles colorées, protection d’écran, dragonnes, support en aluminium avec fixations pour un holster, mais aussi flash externe, viseur électronique. L’ensemble des optiques de la gamme Leica M sera compatible à l’aide d’une bague d’adaptation.

Leica T
Le département design d’Audi a participé à la conception (design et développement technique) de ce nouveau boîtier, construit à partir d’un bloc d’aluminium de 1,2kg. Son écran tactile multitouch, via le menu rapide “My camera”, donne accès aux fonctions à la fois pertinentes et réduites de l’appareil. Les menus sont personnalisables afin de répondre aux attentes de chaque photographe, via ses préréglages par exemple.
L’application mobile Leica T permet de son côté d’utiliser son smartphone ou sa tablette comme viseur électronique grâce à une connexion en WiFi. Elle peut par exemple publier directement sur Facebook et d’autres réseaux sociaux, commander à distance le temps d’exposition ainsi que l’ouverture du diaphragme lors des prises de vue.
Cependant, la Leica T présente un point faible qui n’échappera cependant pas aux exigences des amateurs. En effet, aussi surprenant que cela puisse paraître, son objectif 18-56 mm ne propose pas de stabilisation, malgré son prix assez élevé.

Leica T
Le boîtier nu est commercialisé 1.500 euros. La gamme de quatre objectifs associés commence quant à elle à 1.450 euros (pour le Leica T 18-56mm).

Hello Kitty x Playboy x Colette

C’est un mariage insolite que nous assistons en ce début du mois de mars. Ils se sont unis le temps d’une célébration unique, mais tout leur sépare. D’un côté, c’est une petite chatte blanche adorée par toutes les petites filles du monde entier, reconnaissable par son ruban rouge sur la tête, et de l’autre un magazine de grandes filles lu par des générations de mâles en quête de playmates et de photographies érotiques.

CHARVET X HELLO KITTY X PLAYBOY Noeud Papillon
La première fête cette année sa vingtième année (il a été créé par la styliste Yuko Shimizu en 1974, ndlr), tandis que le second célèbre son soixante-unième anniversaire. Ces deux marques, purs produits de la société consumériste, se sont associées pour créer une collection exclusive de goodies pour la célèbre boutique parisienne Colette.

FARKEL X HELLO KITTY X PLAYBOY Jeu de dés
La collection comprend des produits assez inattendus, mais plaira à tous les âges. De t-shirt et caleçon Sleepy Jones aux chaussettes Happy Socks, en passant par le noeud papillon brodé Charvet, le bloc-notes cupcake Papelaria, les enceintes X-Mini, la housse iPhone 5/5s Case Scenario, l’appareil photo numérique Leica C et même des sucettes et bonbons, les dix-sept produits que compose la collection sont tous estampillés de deux lapins les plus célèbres de notre histoire contemporaine.

HAPPY SOCKS X HELLO KITTY X PLAYBOY Chaussettes
Collection collector pour petits et grands amateurs de lapins !
Retrouvez toute la collection sur eshop de Colette et en boutique.

HELLO KITTY X PLAYBOY Mug LEICA X HELLO KITTY X PLAYBOY Appareil photo numérique Leica C PAPELARIA X HELLO KITTY X PLAYBOY Bloc-notes Cupcake