John Lawrence Sullivan

John Lawrence Sullivan – Automne/Hiver 2020-2021 – London Fashion Week Men’s

/

Entre Matrix et cow-boy, le cœur de Arashi Yanagawa, fondateur et directeur artistique de John Lawrence Sullivan, balance.

Chaussés de bottes de ces garçons de ferme du Far West américain, les hommes de John Lawrence Sullivan martèlent le sol en béton d’un entrepôt de l’Est de Londres dans des silhouettes qui font de clins-d’œil à la fois aux influences de science-fiction qu’au rock chic.

Ses blazers aux épaules exagérément tombantes, ses costumes décontractés, ses longs manteaux oversize et déconstruits – ces derniers sont combinés à de pantalons volontairement très longs et très larges, confectionnés dans des matériaux et couleurs audacieux – ses combinaisons en cuir ou en vinyle ont été agrémentés de petits détails, tels des ornements de perles ou de délicates broches agrafées sur le col des manteaux, pour une touche résolument moderne.

© Photos : John Lawrence Sullivan

John Lawrence Sullivan – Printemps/Été 2020 – London Fashion Week Men’s

/

L’ancien boxer, reconverti en créateur de mode, Arashi Yanagawa continue de frapper très fort avec la nouvelle collection Printemps/Été 2020 pour son label John Lawrence Sullivan.

Le créateur investit de nouveau le même lieu souterrain, situé à l’est de Londres, qui servait déjà la saison passée de décor pour sa précédente collection. Dans ce lieu underground et avec à l’arrière plan, la performance en live de Dicepeople, un groupe londonien de dark électro, John Lawrence Sullivan continue de faire l’apologie de son obsession pour la musique industrielle.

Il se sert alors des classiques de la garde-robe de l’homme moderne pour exprimer de manière très forte sa passion pour la musique underground. Il les revisite dans une déconstruction parfaitement maîtrisée : ici, un pantalon en cuir coupé en deux au niveau des genoux puis reconstruit par des lanières, là un chandail oversize porté comme un poncho ou encore ce trench surdimensionné aux épaules exagérées muni des fermetures zippées notamment au niveau des manches et sur le devant.

© Photos : John Lawrence Sullivan

John Lawrence Sullivan – Automne/Hiver 2019 – London Fashion Week Men’s

/

La musique assourdissante du groupe underground londonien Wild Daughter remplissait l’intérieur d’un tunnel de chemin de fer mal éclairé, situé à l’est de Londres, qui du fait de l’étroitesse du lieu amplifie encore plus la résonance. En caban en alligator, bottes de mousquetaire et jockstrap noir, le chanteur du groupe James Jeanette annonce les couleurs de la collection Automne/Hiver 2019 de John Lawrence Sullivan.
Inspirée des mouvements goth et du punk rock, la collection du japonais Arashi Yanagawa est remplie des références à ces mouvements. Ainsi, des motifs animaux (imprimé léopard ou zèbre, peau de serpent) côtoient audacieusement les tailleurs classiques, les vestes en cuir ornées de franges métalliques et de magnifiques pièces confectionnées dans des cuirs mats ou brillants.

John Lawrence Sullivan – Printemps/Été 2019 – London Fashion Week Men’s

/

Pour sa quatrième saison à Londres, le créateur japonais, ancien boxeur, Arashi Yanagawa, DA de John Lawrence Sullivan, se tourne de nouveau vers post-punk. Il prenait pour muse le chanteur Dave Gahan du groupe Depeche Mode et trouvait notamment ses inspirations dans les illustrations et photos du livre Hot Love – Swiss Punk & Wave 1976-1980 qui retrace sur plus de 600 pages l’émergence de l’underground suisse des années 1980 et l’aspiration des fans de reggae et de punk pour une Suisse multiculturelle et moins oppressante.
Les références à cette sous-culture se multiplient et sont tellement évidentes dans la collection : imprimés tartan et rayures, pantalons en cuir ou slim, denim délavé, vestes aux épaulettes larges, costumes à carreaux et bien entendu des courts extraits ou slogans tirés du livre qui nous renvoient inlassablement vers une époque de révolte, provocatrice d’une génération qui aspirait à un monde meilleur et anticonformiste.

John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2019 - London Fashion Week Men's

© John Lawrence Sullivan

John Lawrence Sullivan – Automne/Hiver 2018-2019 – London Fashion Week Men’s

/

Le créateur japonais Arashi Yanagawa, directeur de création de John Lawrence Sullivan, explore la dualité de personnalité, “les deux façades d’une personne”, selon ses termes. Pour cela, il s’est inspiré des films cultes, tels que Twin Peaks, Taxi Driver et Natural Born Killers, et mélange les références de ces longs métrages en de silhouettes de biker et de Rock’n’Roll, le plus souvent dominées par le cuir, des couleurs foncées et par le contraste de matières, tel ce pantalon mixant d’un côté le denim et de l’autre le cuir. Ce côté ténébreux de la personne, très dominant dans cette collection, s’exprime également par des silhouettes formelles, des costumes sombres à la forme large et aux épaules tombantes, agrémentés de temps à autre par des plumes blanches sur la visière des capuches, tel les ailes d’un ange, ou par des imprimés léopards pour une touche d’humour.

John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s John Lawrence Sullivan Automne Hiver 2018 - London Fashion Week Men’s

© Photos: John Lawrence Sullivan

John Lawrence Sullivan – Printemps/Été 2018 – London Fashion Week Men’s

/

Arashi Yanagawa, le DA de John Lawrence Sullivan, s’est inspiré de l’ère post punk des années 70 pour sa collection PE18 aux airs rétro.
Il joue avec les proportions, tout en misant sur des touches rebelles pour contrebalancer ou souligner ses silhouettes allongées, fluides mises en évidence par des volumes larges et des matières souples qui inspirent la volupté.

John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's John Lawrence Sullivan Printemps/Été 2018 - London Fashion Week Men's

John Lawrence Sullivan – Automne/Hiver 2017-2018 – London Fashion Week Men’s

/

Avec une riche rétro palette de vert arsenic, marron, taupe, chocolat, noir et de rouge écarlate, Arashi Yanagawa, le directeur de création de John Lawrence Sullivan, tente de reproduire la beauté des paysages de l’Europe, en particulier de l’Allemagne qui l’ont fortement impressionnés.
Il propose ainsi une collection où s’est imposé le tailoring avec des coupes qui tranchent: larges revers, épaules tombantes et pantalons ultra-larges. Les influences fétichiste et de motard sont aussi très présentes avec des grands manteaux en cuir déclinés dans des teintes de rouge bordeaux, taupe, noir et gris, ainsi qu’avec des blousons en cuir de motard dans des couleurs très flashy, de jaune et d’argenté.

John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018 John Lawrence Sullivan - London Fashion Week Men’s - Automne-Hiver 2017-2018

© John Lawrence Sullivan

John Lawrence Sullivan – Défilé Homme Automne/Hiver 2014 – Paris

/

Le créateur japonais Arashi Yanagawa, l’homme derrière le label John Lawrence Sullivan, a choisi de dépeindre un homme rebel qui cache son état d’âme sous un masque d’apparât d’élégance.
Sa garde-robe est moderne et d’une élégance exquise. Ce rebel discret ose parfois avec l’audace quelques touches de couleurs pétantes comme ce manteau rouge cerise, rouge bordeaux et bleu irrisé.
L’homme de John Lawrence Sullivan joue également avec les textures qui tiennent une place importante dans la collection. Ses manteaux, costumes et pulls en néoprène ou coupés dans une matière irrisée captent la lumière, apportant à la collection une dimension futuriste.

 © John Lawrence Sullivan