Jil Sander

Jil Sander – Printemps / Été 2021 – Milan Fashion Week

/
Jil Sander - Printemps-Été 2021 - Milan Fashion Week

Chez Jil Sander, la mode masculine est devenue au fil des saisons le nouveau territoire de jeu de Lucie et Luke Meier qui apprécient pleinement cette expérience.

Cette saison, simplicité, savoir-faire exceptionnel, technique de construction et jeu de contraires sont les mots d’ordre de la collection Jil Sander.

Jouant autour du concept de pureté et s’adressant à un public sophistiqué, le duo Meier propose un vestiaire convivial et tactile. Convivial d’abord avec des volumes allongés et une construction qui joue sur le registre de contraires. Par exemple, opposition de couleurs avec cet ensemble d’un noir profond interrompu avec un t-shirt et un foulard noué autour de taille de couleur blanche; ou de matières comme un blouson en cuir noir tranché également à la taille par un foulard blanc en coton; ou encore ce débardeur en maille beige porté sur une sorte de tablier en cuir noir. Puis vient la tactilité explorée ici avec de magnifiques tricots texturés ou des inserts en crochet délicatement insérés dans les cols ras du cou témoignant une sensation artisanale sophistiquée.

À l’instar de beaucoup de leurs confrères et consœurs qui trouvent, après le confinement, en la nature un formidable levier d’inspirations, les Meier célèbrent également la beauté et la générosité de la nature avec des messages évocateurs, tels Yellow Moon , Blue Windows Behind the Stars et Homegrown qui viennent ponctuer les pièces de leur vestiaire très chic.

MATCHESFASHION lance sa collab exclusive et minimaliste créée avec Jil Sander

Matchesfashion x Jil Sander

Le célèbre retailler en ligne de mode de luxe MATCHESFASHION a collaboré avec Jil Sander pour une collection exclusive à la sobriété et au minimalisme qui caractérisent l’ADN de la marque allemande.

Matchesfashion x Jil Sander

Pour les hommes, le duo Luke et Lucie Meier, à la tête de direction artistique de Jil Sander, a conçu un manteau en cachemire déstructuré, un manteau, un smoking à boutonnage simple, un pantalon de smoking droit, des mocassins et la collection 7 Evening Shirts. Cette dernière comprend une variété unique de boutons de manchette pour chaque jour de la semaine.

Matchesfashion x Jil Sander

Nous avions déjà créé la collection 7 Days Shirt en coton blanc, et nous souhaitions appliquer l’idée d’un ensemble par jour aux tenues de soirée, pour lesquelles nous avons développé un fort intérêt. Nous avons à cœur d’imaginer la tenue de soirée moderne, celle qu’on voudrait porter à l’occasion d’un événement formel. Quelque chose qui reste à la fois confortable et élégant. Nous avons beaucoup réfléchi aux envies qu’une personne pouvait ressentir au cours de la semaine, par exemple “que souhaitez-vous porter le lundi, qu’en est-il du jeudi ?” Vous pensez déjà au week-end le mercredi, donc discuter du sujet en profondeur nous a permis de vous proposer la meilleure option”, a expliqué le duo Meier.

Matchesfashion x Jil Sander

Les collections de Lucie et Luke Meier pour Jil Sander sont empreintes d’une élégance moderne et nous sommes ravis de travailler avec eux sur ce projet unique. Nous avons particulièrement apprécié le défilé printemps-été. Ces pièces exclusives soulignent l’esthétique minimaliste à travers une variété renversante de chemises qui s’accorderont à une multitude de styles de la gent masculine. La collection exclusive se distingue immédiatement par son esprit raffiné et contemporain”, a complété Damien Paul, responsable du prêt-à-porter homme à MATCHESFASHION.

Matchesfashion x Jil Sander
Matchesfashion x Jil Sander

La capsule est disponibles en exclusivité sur MATCHESFASHION.com

Jil Sander – Automne / Hiver 2020-2021 – Pitti Uomo 97

/
Jil Sander - Automne-Hiver 2020-2021 - Pitti Uomo 97

À nouveau invitée d’honneur du salon Pitti Uomo à Florence, qui en est à sa 97ème édition, la maison allemande Jil Sander défile, mercredi soir dernier, au cœur de la basilique de Santa Maria Novella. L’endroit n’a pas été choisi au hasard. Monument emblème de la Renaissance florentine, la basilique apparaît comme une une invitation au voyage et à la méditation. Il faut également préciser que la cité Toscane est une place de coeur pour le couple puisque c’est ici que le tandem s’est rencontré en 2001 – tous deux étaient alors étudiants à l’école de mode florentine Polimoda.

En charge de la direction artistique de la marque depuis bientôt trois ans, Lucie et Luke Meier proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : des coupes confortables mais élégantes, des ensembles monochromes où chaque détail compte et des silhouettes épurées, coupées dans des matières et textures consistantes comme le cachemire, les tweeds, de belles laines, le feutre, mais aussi la soie, le coton et le cuir.

En écho au lieu du défilé, des volumes amples, à l’instar des capes et des manteaux très longs – certains sans manches – suggèrent un registre religieux, notamment les soutanes des moines.

Dans ces silhouettes sophistiquées, sans aucune ostentation, on note aussi une touche insoupçonnable de féminité dans l’accumulation des bijoux argentés, dans les matière satinées mais aussi dans les sacs en cuir portés en bandoulière.

© Photos : Jil Sander

Jil Sander – Printemps/Été 2020 – Paris Fashion Week Homme

/
Jil Sander - Printemps-Été 2020 - Paris Fashion Week

La nouvelle définition du vestiaire de l’homme trouve dans la nouvelle collection de Jil Sander l’une de ses réponses : sensualité et douceur intemporelles.

Luke et Lucie Meier – le couple est à la direction artistique de la griffe allemande depuis 2017 – redéfinit les contours de la garde-robe de l’homme Jil Sander avec l’héritage laissé par sa fondatrice qui a claqué la porte de la maison – maison qu’elle a fondée en 1968 – pour la troisième et dernière fois en 2013.

Ligne nette, minimalisme, rigueur et fluidité (les recettes du succès de la marque depuis sa création), tels sont les ingrédients qui ont fait de cette collection, jusqu’à maintenant, l’une des plus belles de la PFW.

Des chemises à la coupe kimono, des tuniques aux allures djellaba, des pièces bi-matières et aux détails graphiques (telle cette chemise associant cuir noir et coton blanc, munie de poches bleu Klein coupées en biais), un manteau beige clair aux manches coupées munies de sangles ou des pantalons de costume souples associés à des débardeurs en maille lisse aux imprimés floraux.

Beaucoup de ces quarante pièces ont été agrémentées de franges de passementerie, les unes colorées, les autres monochromes, virevoltant derrière le dos et dégageant une douceur indéniable qui fait le nouveau visage de l’homme Jil Sander.

© Photos : Jil Sander

Jil Sander – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

/
Jil Sander Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week

Le mot “Less is More” s’impose, avec évidence, à l’esprit lorsqu’on regarde ce tout premier défilé homme du couple Meier pour Jil Sander. L’esthétique minimalisme, les lignes pures, la recherche de tissus de la fondatrice sont là, au plus proche de sa vision. L’approche s’impose cependant plutôt comme une évolution qu’un simple hommage à l’ADN de la marque.
Les premiers looks dégagent une allure monacale, dans une palette bleue grise, avant que quelques éclats de couleurs (rouge bordeaux, bleu marine, beige, blanc et gris) viennent s’intercaler dans cet ensemble dominé par des teintes monochromes. La notion de dualité est très présente, entre rigueur et souplesse, voluptueux et austère, statique et mouvant, comme ce manteau oversize gris/bleu en laine suspendu par une sangle et porté à l’arrière d’un autre manteau court dans la même matière, ou encore cette grande cape bicolore associée à un long manteau gris porté avec un col roulé rouge bordeaux. Des clins-d’œil aux vêtements de travail se manifestent dans par exemple ces combinaison à zip ou dans ces pantalons dotés de fermeture éclair au niveau de genoux.

Jil Sander – Automne/Hiver 2018-2019 – Milan Fashion Week

/
Jil Sander - Automne-Hiver 2018-2019 - Milan Fashion Week

Chez Jil Sander, le duo Luke et Lucie Meier signe sa deuxième collection qui mêle confort des matières et inspiration futuriste.
À la tête de la direction de création de la maison depuis mars dernier, le couple Meier contextualise la collection dans une vision d’avant-garde, un avenir dominé par la technologie et la machinerie, tout en empreignant un humanisme et une sensibilité assumés. Les créateurs ont ainsi gardé les codes minimalistes qui ont fait la réputation de la maison fondée en 1973 par la créatrice allemande Jil Sander. Cependant, ils pigmentent les looks presque monochromes avec des touches de rouge, bleu marine, rose saumon, marron et de parme ainsi qu’avec des délicats motifs floraux. Les looks des hommes sont assez austères, mais sans être raides, aidés en cela par des matières légères qui semblent flotter autour du corps. De très larges ponchos et châles rembourrés portés en bandoulière ajoutent aux silhouettes une touche asymétrique, d’un brin pèlerin, et paraissent comme une invitation au confort et à la douceur.

Jil Sander - Automne-Hiver 2018-2019 - Milan Fashion Week Jil Sander - Automne-Hiver 2018-2019 - Milan Fashion Week Jil Sander - Automne-Hiver 2018-2019 - Milan Fashion Week Jil Sander - Automne-Hiver 2018-2019 - Milan Fashion Week Jil Sander - Automne-Hiver 2018-2019 - Milan Fashion Week Jil Sander - Automne-Hiver 2018-2019 - Milan Fashion Week Jil Sander - Automne-Hiver 2018-2019 - Milan Fashion Week Jil Sander - Automne-Hiver 2018-2019 - Milan Fashion Week Jil Sander - Automne-Hiver 2018-2019 - Milan Fashion Week Jil Sander - Automne-Hiver 2018-2019 - Milan Fashion Week Jil Sander - Automne-Hiver 2018-2019 - Milan Fashion Week

© Photos: Jil Sander

Jil Sander – Printemps/Été 2018 – Milan Fashion Week

/
Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week

Il y a de la nouveauté chez Jil Sander ou plus exactement deux nouveautés majeures qui marquent le début d’un nouvel ère de la maison milanaise. La première est qu’il s’agit de la première collection du nouveau duo créatif, le couple suisso-canadien formé par Luke et Lucie Meier (mariés à la ville) – le premier fut le fondateur du label OAMC, quand sa compagne avait fait ses armes chez Dior en tant que créatrice intérimaire, entre le départ de Raf Simons et l’arrivée de Maria Grazia Chiuri. La seconde nouveauté est que le défilé ait eu lieu cette saison dans un magnifique passage ouvert, abandonnant l’habituel showroom milanais de la maison, aux murs blancs immaculés.


Quand une grande partie de la collection se joue dans le monochrome, à l’exception de quelques looks qui se permettent des touches de couleurs en mailles, les silhouettes chez les hommes tirent en longueur, se donnent en souplesse avec toujours cette touche minimaliste si chère à la fondatrice de la marque.

Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week Jil Sander - Printemps/Été 2018 - Milan Fashion Week

Jil Sander – Printemps/Été 2017 – Milano Moda Uomo

/

Toujours dans l’esprit “Less is More”, si courtisé par la fondatrice de la maison, la collection de Jil Sander par Rodolfo Paglialunga optait pour des silhouettes précises, minimalistes et confortables.
Construite sur une palette largement monochromatique, avec quelques touches florales discrètes et élégantes, la collection mise sur le confort avec des costumes légers, des trench surdimensionnés, des pantalons slim, des tricots, ainsi qu’avec des vestes aux multiples poches ou aux effets graphiques dégradés, dégageant une impression de simplicité luxueuse.

 

© Photos: IMAXtree

Jil Sander – Automne/Hiver 2016 – Milano Moda Uomo

/

Une profusion de tenues en cuir, combinant à une palette de vert kaki font dégager de cette collection de Rodolfo Paglialunga pour Jil Sander une forte influence militaire.
Des ceintures sanglées la taille ou courant en diagonale sur la poitrine des vestes et manteaux renforcent cette direction, mais ajoutent également une impression de rigueur et de sévérité à la collection.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Milano Moda Uomo dévoile son calendrier de défilés pour Automne/Hiver 2016-2017
Jil Sander – Printemps/Été 2016 – Milan Fashion Week
Jil Sander – Automne/Hiver 2015 – Milan Fashion Week
Marni – Automne/Hiver 2016 – Milano Moda Uomo
Lucio Vanotti – Automne/Hiver 2016 – Milano Moda Uomo


Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week Jil Sander Automne/Hiver 2016 - Milan Fashion Week

© Jil Sander

Défilé Jil Sander – Printemps/Été 2016 – Milan Fashion Week

/

Plus austère que ses confrères, quand ces derniers privilégient plutôt la fluidité, Rodolfo Paglialunga dévoile une collection aux sombres formes géométriques et aux silhouettes plutôt délicates.
Réinterprétant les classiques du vestiaire masculin avec des matières techniques, le directeur de création de Jil Sander, ayant fait ses armes chez Romeo Gigli, Prada et Vionnet, créé des textures intéressantes avec du nylon des parachutes. Les matières irisées, à côté du PVC, captent la lumière quand la palette de couleurs est plutôt sourde. Tout comme des imprimés floraux d’inspiration japonaise sur des vestes en denim et chemises à manches courtes, ajoutant une interruption lumineuse à l’ensemble de la collection.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Calendrier de la Milano Moda Uomo Printemps/Été 2016
Claudio Weyll Le mâle brésilien à l’état brut par Manny Fontanilla
Toni Sastre en toute intimité
Nicholas Santana se déshabille pour Ernest Collins
Lacoste rend hommage à René Lacoste avec la ligne Tribute

Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016 Jil Sander – Printemps/Été 2016©Jil Sander

Défilé Jil Sander – Automne/Hiver 2015 – Milan Fashion Week

/

Après sa première collection femmes présentée en septembre dernier, le créateur italien Rodolfo Paglialunga, engagé après le re-départ de Jil Sander, s’attaque à l’univers masculin de Jil Sander.
Le créateur continue à perpétuer l’héritage de la fondatrice de la maison avec cette collection à la coupe très précise et à la sensibilité minimaliste qui ont fait la gloire de la maison.
Exit le slim fit chez Jil Sander et bienvenu l’élégance décontractée. Les pantalons prennent le largeur et se portent assez haut sur la taille, procurant une nonchalance parfaitement structurée. Ces pantalons baggy se combinent avec du chandail du style rétro des années 70 et des chaussures robustes néo futuriste.
La palette est hivernale avec du bleu marine, gris et noir qui, s’associant avec des touches de safran, de rouge ou de rouille, électrise la collection aux allures impeccables.

Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015 Jil Sander - Milan Fashion Week Automne/Hiver 2015© Jil Sander