Hermès

Hermès – Printemps / Été 2021 – Paris Fashion Week

/

Comment repenser, réagir et créer dans ce nouveau contexte?”, la question que se posait le metteur en scène français Cyril Teste avec qui Véronique Nichanian a collaboré pour mettre en scène sa collection Hermès Printemps/Été 2020 est la même que celle de beaucoup de gens du milieu de création et d’artistique dans ce contexte difficile.

En amont de la semaine des défilés homme qui aura lieu officiellement du 09 au 13 juillet, la maison Hermès a dévoilé, sur sa plateforme d’internet, un film d’un peu plus de sept minutes montrant l’action et l’excitation croissante qui précèdent un défilé de mode.

Baptisée “Hors-Champs”, la performance réalisée par Cyril Teste et tournée en direct dans les ateliers de Pantin qui regroupent les savoir-faire des artisans montre dix-huit looks à la sensibilité désinvolte et nonchalante.

La collection exprime légèreté, simplicité et désinvolture où les silhouettes nettes dessinent une décontraction intemporelle.
Les propositions sont élégantes, avec des vestes de costume ultra-légères proposées dans des tons bleus pâles ou des chemises de couleurs gris clairs, très souvent délicatement rayées – un emprunt à la chemise. Il y a également une bonne dose de fraîcheur nonchalante exprimée dans des pantalons amples à plis occasionnels ou serrés à la taille avec des cordons, des chemises zippées, des hauts en tricot et des blousons aviateurs et coupe-vents ultra légers. L’ultra-légèreté s’exprime aussi dans les matières où les cuirs, signature de la maison, se réinventent avec beaucoup de finesse.

Hermès – Automne / Hiver 2020-2021 – Paris Fashion Week

/

La maison française de luxe Hermès a choisi de nouveau le Mobilier National dans la 13ème arrondissement de Paris, symbole du fameux savoir-faire à la française, pour présenter sa nouvelle collection créée par Véronique Nichanian.

Clôturant l’avant-dernière journée de la Paris Fashion Week Homme, Hermès joue, cette saison, la carte de l’épure et de la sobriété, une partition retrouvée très souvent chez Véronique Nichanian. La garde-robe de l’homme Hermès fait la part belle aux étoffes luxueuses (cachemire, alpaga, drill de coton et bien entendu le cuir, matière phare qui fait la réputation de la maison) qui viennent caresser la peau de ceux qui les portent.

Et pour souligner le confort qui oriente le choix de l’homme Hermès, sa créatrice opte pour de grands volumes enveloppants : de gros chandails graphiques au col montant portés avec de magnifiques manteaux en cuir quand ils ne se portent pas seuls, des costumes matelassés aux rayures ou à doubles revers bi-colores…
Les pantalons prennent aussi du volume, certains ont été resserrés à la cheville à l’aide d’une patte horizontale.

Quand à la palette, elle reste également très sobre, qualifiée par sa créatrice de “champ chromatique en clair-obscur”, avec des tons de gris, beige, camel, écrus, minéraux, terreux, verts et sépia.

© Photos : Hermès

Hermès – Printemps/Été 2020 – Paris Fashion Week Homme

/

Hermès de retour, pour une seconde fois, au Mobilier National, ancien garde-meuble de la couronne et l’endroit sert aujourd’hui d’entrepôt de l’ameublement des palais officiels de la République.

Dans la cour du bâtiment Perret, entourée par de de hauts échafaudages, les invités sont conviés à s’asseoir sur des chaises toutes différentes, et de différentes époques, issues des réserves nationales – une métaphore à la capacité humaine à inventer et à créer d’infinies déclinaisons d’un seul et même objet. Cette métaphore est valable chez la maison de luxe français pour ses emblématiques carrés de soie. Véronique Nichanian, la créatrice des lignes masculines d’Hermès, décline cette saison cet emblématique carré en de multiples versions colorées monochromatiques (rose bonbon, bleu Klein, orange, vert, jaune citron…) très désirables noués avec une négligence parfaitement étudiée autour du cou des mannequins qui traversent la cour d’un pas nonchalant. Leur version d’origine, inspirée du monde équestre, se retrouve, elle, imprimée sur des chemises, des t-shirts, des vestes et des blousons bombardiers.

À ses couleurs toniques des foulards, répondent celles des vêtements aux lignes simples et pleine de décontraction. Mais derrière cette apparente simplicité, synonyme d’une “nonchalance estivale”, se cache un raffinement très français, ou plutôt très Hermès façon Véronique Nichanian, qui s’exprime dans l’utilisation des volumes, la douceur des lignes et dans des matériaux nobles et fluides (seersucker, coton, cachemire, soie, toile technique, cuir souple…).

Une élégance discrète et quintessenciée qui en dit long sur l’homme Hermès.

© Photos : Hermès

Hermès – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

/

Le show avait lieu au Mobilier National, avenue des Gobelins dans le 13ème arrondissement de Paris. Ancien garde-meuble de la couronne créé en 1663, en charge aujourd’hui de l’ameublement des palais officiels de la République : palais de l’Élysée, ministères, ambassades… sert de décor à la collection de Véronique Nichanian pour Hermès, et répond comme écho à l’excellent savoir-faire de la Maison.
Toujours avec cette simplicité sophistiquée qui caractérise son travail, la créatrice met à jour les vêtements classiques du vestiaire masculin, avec à l’arrière-plan cette idée du grand luxe propre à elle.
Dès les premiers looks, on savoure l’intemporalité de ses créations, même si elles sont en changement permanent : un manteau classique en laine bleu marine à double boutonnage fait avec des pièces de monnaie en argent gravées, porté avec un pantalon en cuir bleu et un polo zippé couleur amande, assorti à un foulard de couleur vert contrastant; une veste bleue marine associée à un pull à col roulé légèrement scintillant et un pantalon légèrement carotte de la même couleur. Les pièces suivantes confirment ce qui a été dit plus haut : un costume croisé bleu marine à rayures, un autre doté de grandes poches aux liserés métallisés, un parka matelassé marron à doublure argentée, des pulls à col roulé déclinés en plusieurs couleurs vives : vert olive, mauve, rose, bleu pétrole… et beaucoup de cuirs, oui parce que Hermès est avant tout une maison de cuir. Traités comme une seconde peau, ces derniers se voient utilisés pour en faire de magnifiques blouson d’aviateur aux motifs anguleux, de pantalons ou s’utilisent comme empiècements sur un grand manteau bleu pétrole. Il y a aussi du mouton retourné qui agrémente ici le col d’un bombardier, là sur en doublure ou sur le devant d’une canadienne en peau de cerf.
Dans cet ensemble qui respire d’une simplicité sophistiquée, les graphiques géométriques jouent la trouble-fête. Des cubes imbriqués se mettent en scène sur des tricots en jacquard quand une vue en 3D d’un rectangle blanc se montre simplement sur une chemise bleue marine.

Hermès – Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week

/

Depuis trente ans, Véronique Nichanian, la directrice de la ligne masculine d’Hermès – elle dirige le studio depuis 1988 – ne cesse de réinventer le vestiaire de l’homme Hermès pour le coller avec son temps, tout en respectant le savoir-faire de la maison, vieille de 181 ans.
Cette saison, loin de l’effervescence des effets de mode, la créatrice construit une garde-robe sexy, jeune et désirable où elle continue de travailler sa vision athlétique. Ainsi, le pantalon de survêt est revisité dans de différentes couleurs, y compris celles plus inattendues comme le jaune, l’orange ou le taupe. Il se porte comme un pantalon classique, associé à des vestes, des blazers ou à des teddy en tweed.
Cette décontraction se retrouve dans les coupes où la simplicité des silhouette est démentie par la technicité des vêtements. Le cuir, si chère à la Maison, bénéficie ici son savoir-faire ancestral et devient si souple, à porter à même la peau tandis que la maille fine aux accents ondulés ou aux effets python exsude d’une élégance et d’un luxe propre à la maison Hermès.


Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week Hermès Spring/Summer 2019 - Paris Fashion Week

© Hermès

Hermès – Automne/Hiver 2018-2019 – Paris Fashion Week

/

Dix braseros, installés au milieu de la cour pavée de l’hôtel de l’Artillerie, ancien noviciat des dominicains place Saint-Thomas d’Aquin, éclairent et réchauffent l’atmosphère glacial d’un mois de janvier, à l’avant dernier jour de la fashion week de Paris.
Ce décor d’un brin moyen-âgeux, parfumé délicieusement à l’odeur de la fumée de bois et du vin chaud, contraste fortement avec un vestiaire luxueux qu’allait présenter Véronique Nichanian pour la Maison Hermès.
Luxueuse, mais toute la collection se veut d’un chic léger et même enchanté, à l’image de ce graphique de paysage appelé “Endless Road” retrouvé sur des pulls en cachemire. Luxueuses aussi les matières, signature de la Maison, comme ce parka à capuche en peau de crocodile de couleur noisette, ces pantalons en cachemire ou en flanelle, comme ce manteau matelassé bicolore de noisette et rouge Hermès coupé dans un tissu breveté appelé Toilbright ou ce long manteau en shearling qui a, entre autres, contribué à la réputation de la marque, revisité en version blanche.
Les silhouettes sont décontractées et plutôt volumineuses tandis que les costumes restent ajustés en version croisée et six boutons.

Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion WeekHermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week Hermès - Fall-Winter 2018-2019 - Paris Fashion Week

© Photos: Hermès

Hermès – Printemps/Été 2018 – Paris Fashion Week

/

Ici, pas besoin de parler, de long en large, du streetwear comme LA tendance de l’été 2018, c’est un fait ! Et quand la maison la plus représentative du savoir-faire et de l’élégance à la française, Hermès, s’empare du phénomène, il n’y aura plus de point de retour.
Le streetwear, chez Hermès, rime forcément avec matières, comme ces pantalons de survêt, coupe-vents à capuche et imperméables en Toilbright, une matière technique mixant la peau d’agneau et le cachemire, laquelle recouvert d’une couche d’aluminium glacée. Ces éléments sont déclinés magnifiquement dans des tons rouge bordeaux, bleu royal, vert mousse ou jaune moutarde.
Avec Véronique Nichanian, le streetwear rime également avec nonchalance et sophistication. Ses pantalons prennent de l’ampleur; ses vestes épousent négligemment le corps; ses chemises, avec manches longues ou courtes, sont munies de capuche; et ses mailles souples se portent à même la peau. Tout respire du confort et de la fluidité, même les peaux semblent tellement légères qu’elles ondulent aux pas cadencés des mannequins.

Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Hermès Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week

© Hermès

Hermès – Printemps/Été 2017 – Paris Fashion Week

/

Il y a de la souplesse dans les matières, de l’élégance dans les coupes et de l’audace dans les couleurs et les imprimés. Chez Hermès, sa directrice artistique Véronique Nichanian réussit encore une fois son pari de rendre le vestiaire des hommes, de ses hommes, à la fois portable et désirable.
Les silhouettes prennent de la légèreté et d’une précision maîtrisée par sa créatrice avec une maestria impressionnante. Dans le jeu d’imprimés et de couleurs, Véronique Nichanian est souveraine. Elle applique avec générosité des motifs Argyle, tie-dye et camouflage, ainsi que le jaune soufre qui illuminent et dynamisent son vestiaire qui mérite largement d’être porté, touché et admiré.

@ Hermès

Hermès Lookbook de cravates et de foulards Printemps/Été 2016

/

L’élégance peut parfaitement rimer avec couleurs ! La preuve par images, avec le nouveau lookbook de cravates et de foulards de la Maison Hermès pour l’été 2016.
Photographiés par Walter Pfeiffer, les deux it-boys Tim Schuhmacher et Jegor Venned mettent en scène la collection aux couleurs fruitées, estivales, riches en imprimés et luxueuse en matière.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Hermès – Printemps/Été 2016 – Paris Fashion Week
Hermès – Automne/Hiver 2016 – Paris Fashion Week
New Balance dévoile Zante Generate, sa première chaussure running 3D
Heineken Countries Edition – Hommage aux grandes nations de bière
Name – Automne/Hiver 2016 – Tokyo Fashion Week

Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016 Hermès - Collection Cravates Printemps-Été 2016

© Hermès

Hermès – Automne/Hiver 2016 – Paris Fashion Week

/

Véronique Nichanian voit les hommes d’Hermès avec beaucoup de couleurs et elle a tout à fait raison !
Dévoilée à la Maison de la Radio qui fait face à la Tour Eiffel qui brille de temps à autre de mille feux, les hommes d’Hermès brillent, eux aussi, de couleurs. Véronique Nichanian réveille le prochain hiver, en injectant une bonne dose de couleurs dans son vestiaire nonchalant.
Cette garde-robe “casual chic”, aux effets raffinés de matières, se situe au-delà des tendances. Taillées dans la fluidité, les silhouettes sont à la fois chic et sportives: vestes en cuir doublées shearling, parkas en veau glacé, pantalons de joggings en cuir, pulls torsadés à col roulé…, le tout rythmé par des sneakers et des carrés en laine et soie imprimés protégeant le cou du froid d’hiver.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Calendrier de la fashion week de Paris Automne/Hiver 2016-2017
Hermès – Printemps/Été 2016 – Paris Fashion Week
Hermès – Automne/Hiver 2015 – Paris Fashion Week
Apple Watch: Édition spéciale Hermès
White Mountaineering – Automne/Hiver 2016 – Paris Fashion Week

 

© Hermès

Lenôtre et petit h signent la plus originale des bûches de Noël

Une sculpture ou une bûche ? Ou les deux à la fois ! La célèbre Maison Lenôtre et petit h, le laboratoire de recherche de la maison Hermès s’associent, le temps de Noël, pour créer une bûche d’une étonnante créativité.

Pour cette création gourmande signée par deux illustres maisons, Pascale Mussard, directrice artistique de petit h, ne cherchait pas trop loin ses inspirations. Elle s’est inspirée tout simplement des matières premières et des outils utilisés au quotidien dans le laboratoire d’Hermès. Ces derniers ont été réinterprétés en trompe-l’oeil par Guy Krenzer, le directeur de la création chez Lenôtre.
Dans l’esprit d’un millefeuille, la bûche a été conçu en couches fondantes et croustillantes au chocolat/Yuzu et au biscuit « Succès » à base de meringue aux amandes Valencia.
Une compotée épicée aux agrumes, au poivre Timut et au miel des ruches des ateliers Lenôtre accompagne cette bûche, présentée dans une magnifique boîte en bois.

Bûche de Noël Lenôtre x Hermès
Bûche Lenôtre x petit h en édition limutée, à réserver pour 10 personnes sur www.lenotre.com, au prix de 130€.

Apple Watch: Édition spéciale Hermès

Lors de sa dernière Keynote, Apple a, comme chaque année, annoncé ses grandes nouveautés pour l’année à venir, à savoir des iPad Pro, iPad Mini 4 et des iPhone 6s et iPhone 6s Plus. Le renouvellement a cependant épargné sa famille de montres connectées qui s’est vue gratifiée de nouvelles finitions.

Apple Watch x Hermès
Souvent accusée de s’adresser principalement aux utilisateurs à la bourse pleine, la firme à la pomme “aggrave” encore son cas en dévoilant son partenariat avec… Hermès !

Apple Watch x Hermès
La célèbre maison de luxe de maroquinerie française habille les Apple Watch de trois bracelets bien évidemment en cuir, faisant de ces montres connectées le nec plus ultra des accessoires pour geeks modeux (ses).

Apple Watch x Hermès
Proposés en trois styles: double tour de poignet, simple et manchette, et en plusieurs coloris, ces bracelets sont également disponibles en différents cuirs iconiques de la maison comme le cuir Barenia ou le veau Box.

Apple Watch x Hermès
Il faut patienter jusqu’au 5 octobre prochain pour vous offrir l’Apple Watch Hermès. Mais vérifiez votre compte bancaire avant puisque les prix démarrent à 1 300€ pour la version avec bracelet simple en boîtier 38 mm et 1 350 € en boîtier 42 mm. Avec le bracelet à double tour, le prix grimpe à 1 450 € pour la 38 mm, seule version commercialisée, tandis que pour la version manchette en boîtier 42 mm uniquement, le tarif indicatif atteint le plafond de 1 750 €.

Défilé Hermès – Printemps/Été 2016 – Paris Fashion Week

/

Dans la cour extérieure du Couvent des Cordeliers, la maison Hermès, sous la direction créative de Véronique Nichanian, dévoile une collection estivale et graphique, aux silhouettes souples et nonchalantes.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Calendrier de la fashion week de Paris Printemps/Été 2016
Cristiano Ronaldo lance sa troisième collection Underwear pour l’été 2015
Le défenseur allemand Mats Hummels nouvelle égérie de Hugo Boss
Masahiro Tanaka, premier ambassadeur japonais Hublot
LEE x SOULLAND collection capsule

Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016 Hermès printemps/été 2016© Hermès

Défilé Hermès – Automne/Hiver 2015 – Paris Fashion Week

/

Défilée à La Maison de la Radio, la collection automne/hiver 2015 de la créatrice Véronique Nichanian pour la maison Hermès exulte les silhouettes de l’homme urbain.

L’homme de 2015 de Hermès aime l’élégance, les coupes parfaites mariant le classicisme et la décontraction, ainsi que les matières luxueuses. Soie, cachemire double face, cuir, tricots Fair Isle, peau de mouton…, les matières chez Hermès jouent avec le raffinement et les subtilités, nuancées par les imprimés graphiques créés par l’artiste Richard Gorman.

Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015 Hermès - Paris Fashion Week Automne/Hiver 2015© Hermès

Noël 2014 et les traditionnelles vidéos des maisons de luxe

À l’approche de Noël, c’est un rituel immanquable qui se répète chaque année. Les grandes maisons de luxe, tout l’univers confondu, rivalisent d’imaginations et de féeries pour présenter des vidéos exclusivement dédiées à la magie de cette fête.
Un tour d’horizon de ces univers magiques qui ont toujours su marier le luxe et le merveilleux.

Winter Tale 2014 par Cartier


Le bébé panthère de Cartier revient encore cette année dans le traditionnel “conte d’hiver” de la maison de joaillerie de luxe. Cette quatrième édition de “Cartier Winter Tale” nous entraîne dans Paris enneigé, ou plutôt au-dessus de la capitale où deux bébés panthères espiègles jouent au milieu d’une multitude d’écrins rouges Cartier. Petit à petit, les boîtes à bijoux glissent et tombent, dans ce ciel d’hiver, jusqu’au pied des sapins de Noël. On vous laisser deviner la suite !

“A little holiday magic!” par Hermès


C’est une très courte vidéo, réalisée en carton pâte, que la maison de luxe française a dédiée à Noël, où l’on retrouve le cheval, l’emblème mythique de la maison, qui se joint aux rennes pour conduire le fameux traîneau du père Noël. Là, parmi les cadeaux à la fameuse boîte orange, il déniche un des célèbres carrés. Aveuglé par l’accessoire phare de la maison, le cheval trébuche et tombe dans un sapin, pour en ressortir affublé de deux bois… comme les rennes qui dirigent le traîneau.

“La Manufacture enchantée” de Dior


Entièrement réalisée en 3D, ce film a été réalisé par le studio français Zeppelin Pictures. Il nous invite dans l’univers de fabrication des produits emblématiques de la marque, à travers des mécanismes de conception et de développement, sur lesquels glissent ses parfums mythiques.

“Le conte des couleurs” par la Maison Poiray


Pour Noël, la Maison Poiray et My Little Studio signent une première collaboration créative avec Ce dessin animé. Ce conte met en scène une jeune apprentie des ateliers Poiray, qui fait la découverte d’une machine ayant le don d’insuffler la vie aux montres… Un peu trop curieuse, elle glissa son doigt dans la machine à couleurs et bouleversa à jamais le cours de l’hiver dans une explosion de magie et de couleurs.
L’intégralité du décor, des immeubles aux quais de métro, jusqu’à le petit atelier d’horlogerie, est réalisée en papier miniature, grâce aux talents de maquettistes issus des Arts décoratifs. Les dessins sont signés Lisa Zordan et ont été entièrement peints à l’aquarelle.

Dan Felton est un «Gentlemen with the Punk heart» pour Vision magazine

/

Punk et gentleman, ces deux courants de la mode n’ont aucun trait commun et pourtant ils se fraternisent cordialement avec beaucoup d’élégance dans l’éditorial “Be a Gentlemen with the Punk heart”.
Photographié by Thomas Cooksey pour Vision magazine, l’éditorial met en scène, par le styliste Yasuhiro Takehisa, le modèle Dan Felton dans des créations de Hermès, Paul Smith, Dunhil, Alexander McQueen…

Dan Felton - Thomas Cooksey
Dan Felton - Thomas Cooksey
Dan Felton - Thomas Cooksey
Dan Felton - Thomas Cooksey
Dan Felton - Thomas Cooksey
Dan Felton - Thomas Cooksey
Dan Felton - Thomas Cooksey© Thomas Cooksey

Hermès – Paris Collection Homme Printemps/Été 2015

/

La dernière collection de Véronique Nichanian pour Hermès, dévoilée à Le Cloître des Cordeliers à Paris, trouve sa légèreté dans l’abondance des imprimés graphiques et floraux qui rendent la collection à la fois élégante et très chic.
L’été oblige, la créatrice donne à sa collection une palette neutre, ponctuée par des couleurs vives comme le jaune cumin, le vert eucalyptus, et l’orange citrouille, créant à la fois des effets calmes et magnifiques. Et comme d’habitude, les matières sont somptueuses: impeccable popeline de coton, cuir de nubuck, serge, gabardine, cuir agneau et croco, prouvant un exceptionnel savoir-faire et artisanal de la Maison Hermès.

© Hermès

Hermès présente ses gants de baseball à 10 200 euros

Pour accompagner sa batte de baseball à 1 400 euros, Hermès a imaginé les gants qui vont avec au prix à l’image de la marque et de ceux qui les portent.

Hermès - Gants de baseball à 10 200 euros Luxe
14 100$ ou 10 200 euros au bas mot pour cette paire de gants en cuir de veau qui a nécessité jusqu’à 25 heures pour la confection.
Finalement, oeuvre d’art ou produit tape-à-l’oeil ? Je doute fort bien qu’à ce prix là, vous les porterez pour attraper les balles dans votre immense jardin, mais pour les nantis, ce serait l’occasion pour épater tous leurs partenaires de jeu fortunés.
Si vous voulez vous les offrir, c’est ici

Hermès - Gants de baseball à 10 200 euros Luxe Hermès - Gants de baseball à 10 200 euros Luxe

« Le Flâneur » La version de luxe d’Hermès du deux-roues

La maison Hermès a récemment dévoilé sa propre version du deux-roues de luxe entièrement à la main.

Hermès Vélo
Qui ose dire encore que le vélo est pour les pauvres ? Cette réalité s’applique plutôt aux pays du tier-monde, tandis qu’en Occident, le vélo peut être synonyme de grand luxe réservé uniquement aux nantis aux poches très bien garnies.
Du nom de « Le Flâneur », le vélo de la maison Hermès est ultra-léger en fibre de carbone et gainé de cuir taurillon. Cette luxueuse bicyclette est entièrement fabriquée en France, dans des ateliers rigoureusement sélectionnés par Hermès pour garantir une qualité optimale.

Hermès Vélo
« Nous avons décidé de faire un vrai vélo, pas un objet de décoration. Il devait être simple, efficace, facile à utiliser, agréable et élégant », explique François Doré, chef de la division Hermès Horizons. « Nous voulons travailler avec des gens qui ont une grande expertise, et si possible, nous essayons de les trouver en France », continue-t-il.

Hermès Vélo
Disponible en 3 coloris : blanc, carbone et rouge, ce bijou à deux roues coûte tout de même à son futur acheteur 8 100 euros.
Sa version sportive « Flâneur sportif » sortira l’année prochaine, 2014.

Hermès Vélo Hermès Vélo Hermès Vélo Hermès Vélo

Tyson Ballou par Bruno Staub pour le numéro automne/hiver 2013 de GQ Style allemand

/

Farbcodes est l’une des toutes nouvelles séries de photos publiées dans le dernier numéro de GQ Style allemand avec le supermodèle Tyson Ballou.

Tyson Ballou Bruno Staub GQ Style allemand
Dernière les objectifs, on trouve le photographe Bruno Staub qui, aidé par le styliste Grant Woolhead, met en scène les pièces essentielles de la saison automne/hiver 2013 de Bottega Veneta, Prada, Emporio Armani, Z Zegna, Hermès, Lacoste, Versace, entre autres. L’éditorial focalise sur une silhouette minimaliste aux couleurs automnales et vibrantes comme le rouge ou le bleu ciel.

Tyson Ballou Bruno Staub GQ Style allemand Tyson Ballou Bruno Staub GQ Style allemand Tyson Ballou Bruno Staub GQ Style allemand Tyson Ballou Bruno Staub GQ Style allemand Tyson Ballou Bruno Staub GQ Style allemand Tyson Ballou Bruno Staub GQ Style allemand Tyson Ballou Bruno Staub GQ Style allemand Tyson Ballou Bruno Staub GQ Style allemand

T-Shirt Hornés Paris

Vous connaissez bien sûr Hermès, pas le messager de dieux, mais la maison française de luxe qu’on ne présente évidemment plus ! Désormais, vous avez aussi Hornés à la prononciation qu’on imagine au premier abord qu’il s’agissait d’une imitation quelconque à la chinoise.

Hornés Paris 01
Que nenni ! C’est un détournement à la dérision d’Hermès par une mystérieuse marque américaine de vêtements urbains basée à Boston qui en est à sa deuxième collection de t-shirts.
On se souvient de leur premier essaie avec le slogan « Ain’t Laurent Without Yves » qui a beaucoup prêté à sourire. « Hornés Paris » avec sa couleur orange vive, mettant en scène un gentleman qui s’affronte une hippopotame est probablement une parodie de la marque de luxe fondée en 1837. Il n’est pas dit que Hermès l’apprécierait, mais nous, on la trouve plutôt sympathique, non ?
Vous les trouverez ici

Hornés Paris 00