Google

Adieu Qualcomm, le futur Pixel 6 serait équipé d’un SoC fabriqué par Google

Google Pixel 6 - Whitechapel
Google Pixel 4a - ©Daniel Romero

Le prochain produit phare de Google, vraisemblablement nommé Pixel 6, serait équipé d’un SoC maison conçu par Google lui-même, une première pour l’entreprise.

Depuis le lancement du premier Google Pixel en 2016, les téléphones du géant de Mountain View ont des chipsets Qualcomm, mais cela va bientôt changer !

D’après les récents articles de deux sites spécialistes américains 9to5Google et XDA-Developers, la firme américaine a énormément investi ces dernières années pour concevoir ses propres microprocesseurs. Une stratégie pour mieux rivaliser avec Apple et se distinguer des concurrentes sur l’OS Android.

Ainsi, selon 9to5Google, la puce fabriquée par Google, connue en interne sous le nom de “Whitechapel”, fera ses débuts cette année en tant que premier des nombreux SoC personnalisés destinés aux futurs appareils de Google. Cela inclurait les smartphones, tel le futur Pixel 6 dont le lancement est prévu cet automne, et les Chromebooks. Notez que Google est déjà à l’origine de certains composants qui alimentent ses Pixel. La firme a notamment développé un coprocesseur Visual Core destiné à améliorer le traitement de l’image et la discrète puce Titan pour la sécurité.

Dans le document, “Whitechapel” est utilisé en relation avec le nom de code “Slider” – une référence que nous avons également trouvée dans l’application Google Camera”, écrit 9to5Google . “D’après ce que nous savons, nous pensons que “Slider” est une plate-forme partagée pour le premier SoC “Whitechapel”. En interne, Google appelle cette puce “GS101”, “GS” étant potentiellement l’abréviation de “Google Silicon”.
Si cela s’avère être vrai, ce serait un énorme changement non seulement pour la gamme Pixel mais aussi pour l’industrie en général.

Une puce développée par Samsung Semiconductor

Toujours selon le site spécialiste américain, Google se rapprocherait de la division Samsung Semiconductor pour développer le projet. Cela n’a rien de vraiment étonnant puisque le sud-coréen est l’un des plus grands fabricants de semi-conducteurs pour smartphones. Cela signifie également que la puce de Google peut partager des similitudes avec Exynos de Samsung, y compris des composants logiciels.

Un contrôle total sur l’évolution de ses appareils

Ne plus dépendre de Qualcomm, tel serait l’objectif principal de cette stratégie. En effet, le plus grand changement qui pourrait en découler est qu’il permettrait à la firme américaine d’avoir plus de contrôle sur la durée de prise en charge de ses téléphones, notamment un meilleur contrôle des mises à jour des pilotes. Ainsi, Google ne dépendra plus de Qualcomm pour des mises à jour et pourra donc mettre à jour les pilotes aussi souvent qu’elle le souhaite pour qu’ils soient compatibles plus longtemps avec les nouvelles versions d’Android.

Si la tentative de Google est une réussite, cela placerait ses téléphones Pixel au même niveau que les iPhones d’Apple. Chaque iPhone fonctionne avec du silicium fabriqué par Apple, c’est pourquoi même les vieux iPhones prennent toujours en charge la dernière version d’iOS.

Google Allo transforme vos selfies en emojis personnalisés

Google Allo Emojis

Pour surfer sur la popularité des stickers et des emojis, Google propose une nouvelle fonctionnalité dans sa messagerie instantanée Allo. Une killer-feature pour les accros des selfies, permettant de créer des emojis humoristiques à votre effigie.

Google Allo Emojis
La firme de Mountain View a enrichi son service de messagerie instantanée Allo, au succès plutôt relatif face aux mastodontes tels Viber, Messenger de Facebook, Line…, une nouvelle fonctionnalité, plus anecdotique mais amusante qui transforme les selfies en pack d’autocollants / emojis personnalisés.

Google Allo Emojis
Cette nouvelle fonctionnalité de Google Allo a des similitudes avec celle des bitmojis de Snapchat. Cependant, à la différence de celle-ci qui exige à l’utilisateur de créer lui-même son personnage, Google mise sur un processus plus simple, s’appuyant sur l’intelligence artificielle. Une nouvelle fois, le géant américain fait la démonstration de sa grande expertise dans le domaine des réseaux neuronaux, notamment pour améliorer la compréhension du visage humain. Ainsi, Google s’est servi d’un algorithme capable de reconnaître des détails comme la nuance de la couleur des yeux, mais d’isoler également les éléments visuels environnants. Aidée par une équipe d’artistes et d’illustrateurs, Google affirme avoir pu créer 563 000 000 de milliards de combinaisons différentes, permettant d’infinies possibilités de personnalisation.

Google Allo Emojis
La première série de stickers aura un aspect sarcastique et celle-ci est déjà en train d’être déployée sur Allo – sur Android uniquement. Des stickers “plus mignons” devraient arriver dans une deuxième vague.
Cette fonctionnalité devrait également arriver sur iOS dans les prochains jours.

Harbour City élu la meilleure destination tendance à Hong Kong par Google

La fin de l’année est toujours l’occasion pour Google d’établir les classements de meilleures recherches de l’année qui va toucher à sa fin.
Dans son palmarès « Year in Search » qui établit le classement des destinations tendances les plus recherchées sur mobile, le géant américain Google a classé le grand centre commercial de Hong Kong, Harbour City, comme la meilleure destination locale pour 2015.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Pour Noël 2015, le chef étoilé Guy Martin nous fait voyager avec le foie gras Delpeyrat
Dockers célèbre les 150 ans du Printemps avec une veste pliable exclusive
Sandro x David Bowie Collection Capsule Printemps/Été 2016
Bottega Veneta Lookbook Pré Hiver 2016
adidas dévoile le nouveau ballon de match officiel de la phase retour de Ligue 1

Destination la plus recherchée sur mobile au cours des 12 derniers mois à Hong Kong, le grand centre a également été classé sixième des mots clés les plus recherchés sur mobile.
Sa première place du classement est par ailleurs le résultat de plusieurs mots clés les plus prisés, parmi lesquels trois de ses restaurants, le Lady M, le House of Jasmine et le Coffee Academics, nommés respectivement 1er, 6ème et 8ème parmi les lieux de restauration les plus recherchés sur mobile.

Harbour City Meilleure destination tendance à Hong Kong par Google
D’autre part, de nombreux grands évènements, notamment “Where’s Wally ?” et la “Google Play Game Week” organisés au sein de Harbour City, ont contribué à hisser le centre commercial à la première place. Actuellement, le grand centre commercial présente un spectacle féerique de Noël pour célébrer le 10ème anniversaire de Disneyland Hong Kong.
Ouvert en 1966, le centre commercial le plus important de Hong Kong Harbour City se déploie sur une superficie 185 000 m². Il est situé au cœur de l’île, le long du splendide Victoria Harbour, et offre plus de 700 boutiques, 50 restaurants, deux gigantesques cinémas et plusieurs lieux de loisirs. Presque toutes les grandes marques de luxe occidentales ont leur adresse dans ce complexe démesuré, paradis du shopping et de loisirs pour les hongkongais et des millions de touristes de passage sur l’île.

Android Wear: une nouvelle ergonomie, du Wi-Fi et des emojis dans la nouvelle mise à jour

Google annonçait, il y a quelques jours, une nouvelle mise à jour de son OS mobile Android Wear. Au programme, parmi les nouveautés: WiFi, le mode “always-on” et des emojis dessinables.

La première nouveauté, très attendue par les utilisateurs, concerne sa compatibilité avec le réseau wifi. La nouvelle monture permettra à l’utilisateur de connecter sa montre au WiFi, sans obligatoirement passer par le smartphone. En clair, si la montre possède une puce WiFi, il suffit, pour son utilisateur, d’être connecté à un réseau pour capter les notifications de son smartphone, à condition que ce dernier soit connecté, sur soi ou ailleurs, à l’internet. Plusieurs voix s’élèvent cependant sur l’autonomie de la montre qui pourrait donc s’en ressentir.

Android Wear Emoji
Retrouver aussi sur Essentialhomme.fr
Easy Bread Première machine à pain à capsule
MWC 2015 – LG Watch Urbane LTE s’affranchit d’Android Wear
Abercrombie dit adieu à ses vendeurs-mannequins aux abdos saillants
Le retour des iconiques parfums d’Helmut Lang
Marc Newson réinvente la bière pression à domicile avec Heineken

Autre nouveauté, le mode “always-on”. Les applications pourront rester actives même si l’on ne regarde pas la montre. En effet, lorsque la montre détecte que le bras se relâche, les applications passent automatiquement en noir et blanc et continuent à fonctionner sur l’écran afin d’économiser la consommation de la batterie. Elles redeviendront colorées si l’on regarde de nouveau la montre. Il sera également possible de faire défiler les notifications via un mouvement du poignet, si l’on a les mains prises.

Android Wear Emoji
Aussi, avec cette mise à jour, Google donne la possibilité aux utilisateurs de ses montres connectées de dessiner des emojis sur l’écran de leur montre et de les envoyer. En pratique, il suffit de tracer quelques contours sur l’écran pour que l’emoji soit reconnu et ajouté au message à envoyer. Google affirme qu’Android Wear est capable d’en reconnaître une centaine.

Android Wear Emoji
Et enfin, l’ergonomie du système a aussi été revue et la nouvelle interface sera déployée avec cette mise à jour. Les applications seront plus facilement accessibles avec le nouveau lanceur. Une simple tape sur l’écran de le montre amène l’utilisateur directement aux applications rangées en onglets. Un glissement vers la gauche permet d’accéder aux applications, un second aux contacts et le troisième à la commande vocale.

Android Wear Emoji
Également, le simple fait de tourner le poignet permet de consulter des notifications.
La nouvelle version sera disponible, d’ici quelques semaines, pour l’ensemble des montres Android Wear, à commencer par la LG Watch Urbane.