Couleur

Noir est Noirs

Formel, sophistiqué, ténébreux, mystérieux, puissant, raffiné… autant de termes pour qualifier cette…

Tendances Automne/Hiver 2013 – Le duffle-coat revient à ses origines militaires

En 1942, il y a exactement soixante et un ans, le maréchal Bernard Montgomery, commandant de la 8e armée britannique, mena ses troupes à la victoire sur Rommel dans le désert égyptien d’El-Alamein. Son nom est associé à jamais à cette bataille victorieuse, mais également pour une raison plus superficiel, à un lourd manteau à capuche qu’il ne quitta jamais.

Ce manteau, né vers 1890 à Anvers, a pour nom duffle-coat. Largement utilisé dans l’armée, notamment par la Royal Navy, pendant la Première et Seconde Guerre Mondiale, le duffle-coat sera largement popularisé après la guerre auprès du grand public pour écouler le stock en surplus. Il devient au fil des ans l’une des pièces indispensables du vestiaire masculin et s’impose chaque saison hivernale sur les podiums des créateurs.
Malgré une créativité hors norme des créateurs qui insufflent des transformations innovantes pour le rendre plus moderne, le duffle-coat n’a jamais renoncé à sa silhouette d’origine. Le duffle-coat de l’hiver 2013 reste dans l’ensemble classique, voire assez sévère avec l’intention de revenir à ses débuts militaires. Toutefois, la tendance veut qu’il ait une coupe bien ajustée et légèrement plus large pour se donner une certaine décontraction qui colle avec l’air du temps.

Noir est Noirs

Formel, sophistiqué, ténébreux, mystérieux, puissant, raffiné… autant de termes pour qualifier cette couleur, le noir, qui, depuis la nuit des temps, ne peut laisser indifférent. Il symbolise le deuil, la mélancolie, l’apanage de la tristesse ou de la négation mais ne cesse de séduire, voire même susciter la passion.

Les teintes du noir

Opaque, transparent, laqué, noir d’encre, noir jais, noir d’ivoire… le noir revêt de multiples aspects qui forment une palette très riche de « noirs », « Il n’existe pas un noir, mais des noirs », disait Yves Saint Laurent.
Cette pluralité identitaire est d’autant plus intéressante que le noir convient pratiquement à toutes les occasions (sauf peut-être à un mariage mais ce tabou n’est plus respecté de nos jours puisqu’il est assimilé maintenant à une certaine forme de l’élégance), il peut se mettre quasiment tout le temps et s’accommode à toutes les couleurs.[break]
Lexique du noir :

Ottoman Noir Ottoman noir mat
Milano Noir Milano noir chaud et profond
Noir Lurex noir brillant et habillé
Jais Noir Jais noir brillant avec des reflets bleu métallique
Fumee Noir de Fumée synonyme du noir de carbonne
Encre Noir d’Encre noir profond et pur, synonyme du noir de l’encre de chine
Ebene Noir Ébène noir pur, très foncé
Corbeau Noir de Corbeau noir à reflets violacés
Cassis Noir Cassis noir rougeâtre tiré des baies du même nom
Carbonne Noir Carbonne noir pur ou tirant légèrement sur le marron
Aniline Noir d’Aniline noir violacé

Comment porter les carreaux ?

On prédit leur retour à chaque saison mais ils sont toujours là parmi nous. Nous les côtoyons, nous les portons au quotidien sans vraiment réellement les remarquer. Chemise vichy, plaid, manteau tartan… les carreaux sont incontournables voire intemporels. Cependant, il est important de connaître quelques points essentiels pour ne pas commettre les faux pas.

Ne pas vous surcharger de carreaux
Il vous arrive des fois de vouloir porter deux pièces à carreaux, mais si l’envie vous cramponne à l’estomac, dîtes-vous bien qu’il est conseillé de ne pas céder à la tentation. Le trop tue toujours le style et il faut maintenant se faire à l’idée que le ton sur ton est carrément proscrit.
Préférez alors mélanger les carreaux avec une autre pièce de saison : une chemise à carreaux avec un jean, un pantalon vichy avec un pull de couleur unie par exemple.

Bonnes couleurs, bonne pioche
Le choix de bonnes couleurs fait toute la différence. Il est important que vous accordiez une importance particulière aux couleurs, particulièrement avec les carreaux. Il existe deux types de carreaux : le carreau écolier des tons fondus, et le carreau franc sur la base de deux couleurs contrastées. Dans ce dernier cas, il se porte aussi bien avec une couleur claire ou sombre.

La bonne mesure est de taille
Les carreaux ne vont pas à tout le monde, c’est une certitude ! L’un des détails les plus importants qu’il faut surveiller est de choisir la bonne taille. Une taille trop petite fera tendre la distance entre les boutons et dévoilera un carré de votre peau, ce qui n’est pas vraiment très gracieux.
Préférez une taille légèrement au dessus de la vôtre et avant de l’acheter, l’essayage est toujours de mise.

Tout est dans la coordination
Rien n’est plus laid que la mauvaise coordination de couleurs, surtout avec les carreaux. Comme tout le monde le sait, les carreaux sont un motif fait par l’entrecroisement de lignes horizontales et verticales de couleurs contrastées : généralement une couleur claire s’opposant à une autre plus sombre.
Observez bien les carreaux avant de les coordonner avec une autre pièce de vêtement, choisissez toujours la couleur ou le ton déjà présents dans le motif. Si vos carreaux ont une dominance de blanc, coordonnez-les avec du blanc, si le noir est par contre prédomine, optez alors pour le noir ou une nuance sombre.
© Burberry Prorsum