Bottega Veneta Show

Pour Printemps/Été 2022, Bottega Veneta défilé à Détroit, dans le Michigan

DÉFILÉS/New York
Bottega Veneta - Printemps-Été 2022

Pourquoi Détroit ?
La plus grande ville du Michigan, dans le Midwest des États-Unis, est la troisième étape du nouveau modèle de défilés de Bottega Veneta, initié l’an dernier par son directeur de création Daniel Lee.

Sortie volontairement du calendrier officiel de Milan, la maison milanaise veut emporter ses collections sur la route, aux quatre coins du monde, pour les montrer dans des villes où elle s’est implantée. Le premier arrêt de ces étapes itinérantes, appelées “Salon”, était Londres, en octobre dernier, puis Berlin en avril. Le salon numéro 3 s’est arrêté, il y a quelques jours, au Michigan Theatre de Detroit, un palais de cinéma de quelque 4 000 places construit au milieu du boom automobile spectaculaire de la ville dans les années 1920.

Daniel Lee est tombé amoureux de la ville lors d’une escale d’une journée, et en tant que natif de Manchester et amoureux des voitures rapides, de la musique techno et de la belle architecture, il s’y sent un peu comme chez lui.

Détroit et Manchester ont un lien”, a déclaré le natif du nord-ouest de l’Angleterre. “Manchester est le cœur industriel du Royaume-Uni et Détroit – connue d’ailleurs sous le nom de “Motor City”, ndlr – est le cœur industriel de l’Amérique.

Devant un front-row de célébrités internationales et locales, parmi lesquelles Jeff Koons, Mary J. Blige, Lil Kim, les DJ Carl Craig et Moodymann, la créatrice de mode Tracy Reese, le chanteur nigérien Burna Boy ou encore l’actrice Debi Mazar, Daniel Lee a invoqué la collection la plus sportive qu’il ait présentée jusqu’à présent, avec des détails utilitaires sportifs, des pièces d’inspiration sportswear, des ensembles en jean rappelant les uniformes d’usine, des matériaux innovants, des touches fluo qui rappellent volontiers le monde de la nuit ainsi que des courbes dynamiques, rendant hommage à l’histoire industrielle et sonore de la ville. “Je suis obsédé par Détroit. Détroit est vraiment le berceau de la techno, et la techno était la musique avec laquelle j’ai grandi et avec laquelle je sortais. Je voulais utiliser ma position pour faire la lumière sur tout cela”, s’est-il d’ailleurs exprimé.

© Photos : Bottega Venenta

Bottega Veneta Pré-Automne 2021, entre minimalisme et extravagance

DÉFILÉS/Milan

Avec sa collection Pré-Automne 2021, appelée “Wardrobe 02”, pour la maison Bottega Veneta, Daniel Lee poursuit sa puissance créative après le lancement inattendu du Digital Journal Issue 1, une collaboration avec la Biennale de Venise.

La collection, dévoilée sous la forme d’un lookbook mettant en scène des ambassadeurs, collaborateurs de la marque et amis de Daniel Lee, parmi lesquels on aperçoit, entre autres, les chanteurs Skepta et Neneh Cherry, l’artiste Mark Leckey et le danseur Roberto Bolle, fusionne minimalisme et glamour.

Dans un dialogue rempli de diversité, Daniel pigmente ses silhouettes épurées et structurées avec du cuir, de la fourrure, des bijoux, du velours, des matières brillantes et des couleurs dont la nuance d’émeraude préférée de Lee – surnommée à juste titre “Bottega Green” – pour créer des détails et des textiles éblouissants qui dansent dans un jeu de contrastes saisissants.

© Photos : Bottega Veneta

Bottega Veneta – Automne / Hiver 2020-2021 – Milan Fashion Week

DÉFILÉS/Milan

C’est par un homme à l’élégance acérée et épurée, au total-look noir, que s’ouvre la proposition de Daniel Lee pour Bottega Veneta.

On aurait pu penser que sa collection est un hommage à l’oeuvre au noir, mais le créateur britannique de 34 ans a su créer la surprise avec juste ce qu’il faut d’impertinence.

Il y a eu bien entendu du noir, formule gagnante du minimalisme des années 90, mais aussi d’une explosion de couleurs, des couleurs intenses et pétillantes qui nous assènent un coup de fouet, nous aveuglant dans cette mer intense de noirs.

Une démonstration esthétique, pleine de douceur et de sensualité, ponctuée par des franges (chez les femmes) et l’intrecciato – signature de tressage de la maison – qui se déploie autant sur les sacs que sur des manteaux pour hommes.

© Photos : Bottega Veneta

Quitter la version mobile