Balenciaga

Balenciaga – Pré Printemps 2021 – Paris Fashion Week

/
Balenciaga - Pré-Printemps 2021 - Paris Fashion Week

La rue est un terrain de chasse pour Demna Gvasalia qui s’inspire toujours des archétypes de gens qu’on croise dans la vie de tous les jours.

Pour la pré-collection Printemps-Été 2021 de Balenciaga, le créateur se sert de nouveau de la rue, non seulement pour ses inspirations, mais aussi comme le podium – n’oublions pas que c’est dans la rue que se montreront réellement les vêtements, aussi luxueux soient-ils.

Si vous aimez notre page, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés !☺

C’est par une vidéo, signée Walter Stern, publiée sur la toile que le Géorgien a dévoilé sa collection pour la maison Balenciaga. On y voit des hommes et des femmes arpenter, après la tombée de la nuit, les rues de Paris, lunettes de soleil sur le nez, au rythme de Sunglasses at Night chanté par le Canadien Corey Hart.

Majoritairement unisexes et de taille unique, ce qui “diminue l’impact environnemental d’un modèle de production” selon le communiqué de presse, les vêtements s’inscrivent dans une logique de durabilité avec 93,5% de tissus unis certifiés durables, recyclés ou issus de l’upcycling et 100% des impressions également éco-friendly.

Les looks sont enveloppants, taillés dans des largeurs et des longueurs exagérées – un esprit qu’on retrouve dans toutes les collections du Géorgien.

Les vêtements semblent faciles à porter, avec la subversivité et l’humour ironique qu’on connaît de Gvasalia. Par exemple : un jogging porté avec un top de soirée, un pull jeté sur la tête en guise de capuche ou un peignoir de bain assorti à des baskets et jeans aux finitions effilochées ou encore un pantalon de jogging bi-matière et bi-couleurs associé à une chemise aux manches ultra-oversize.

Le sportswear se mêle ainsi à des pièces plus couture, le streetwear aux codes du businesswear. Les frontières et les codes se diluent pour devenir un langage et un style à part entière d’une maison qu’on considère volontiers comme l’une des plus avant-gardistes de notre temps.

La Track de Balenciaga prend la forme de sandales pour l’été

Balenciaga Track Sandal

Sortie il y a tout juste deux ans, en 2018, la Track Trainer de Balenciaga s’est rapidement imposée comme une it-shoes, aidée par la réputation de la marque mais aussi par celle du directeur de création de la maison, le Géorgien Demna Gvasalia connu comme l’un des précurseurs du streetswear.

Balenciaga Track Sandal

À sa sortie, tout comme la Track.2, le modèle inaugure un nouveau tournant des sneakers, par sa forme massive qui a immédiatement trouvé une niche parmi les fashion-addict, toujours à la recherche des nouveautés.

Pour la belle saison qui s’approche à grands pas, la Track Trainer se réinvente et prend la forme de sandale, plus adaptée aux journées ensoleillées.

Balenciaga Track Sandal

Ainsi, la paire reprend le design massif de son aînée, composée de différentes couches de néoprène, reconfigurée pour se parer à cette occasion de deux sangles velcro et à une assise plantaire personnalisée.
L’avant et l’arrière de la paire sont laissés ouverts, dévoilant orteils et talon à l’air libre, comme toutes les sandales. Un logo embossé sur un scratch, le logo stylisé “Balenciaga” au talon et le “BB” de la Maison sur le devant de la paire complètent le design de la chaussure.

Balenciaga Track Sandal

La Track Sandal de Balenciaga sera disponible en ligne dès le 20 mars prochain au prix de 495€ dans des coloris blanc ou noir.

Balenciaga – Automne / Hiver 2020-2021 – Paris Fashion Week

/
Balenciaga Automne-Hiver 2020-2021 - Paris Fashion Week

Des spectateurs plongés dans le noir, un sol inondé, un ciel orageux alimenté d’une bande-son industrielle… Demna Gvasalia, créateur Géorgien de Balenciaga, fait régner une ambiance de fin du monde à la cité du cinéma de Saint-Denis.

Dans cette ambiance apocalyptique à souhait, Demna Gvasalia, aux commandes de la marque depuis 2015, envoie ses soldats, hommes et femmes, aux allures ecclésiastiques et néo-gothiques marcher sur une piste remplie d’eau – aux deux premiers rangs restés alors vides.

Cent neuf silhouettes à l’épure imparable et émouvante qui revisitent les codes de la maison, auxquels se mêlent ceux du Géorgien. Ainsi, le noir, l’austérité, les volumes parfaitement contrôlés, le glamour s’acoquinent avec force magistrale aux coupes exagérées, aux épaules carrées et au sportswear qui caractérisent l’ADN de Gvasalia.

Cette conjugaison du patrimonial et du futuriste a permis d’aboutir, dans un premier temps, à des tenues impeccables, d’un brin austères, dans un registre noir qui non sans rappeler une certaine iconographie espagnole des siècles passés, pays dont est originaire le fondateur de la maison Cristobal Balenciaga, avant de s’orienter vers un registre plus sportif et streetswear.

© Photos : Balenciaga

Balenciaga – Printemps/Été 2020 – Paris Fashion Week

/
Balenciaga - Printemps/Été 2020 - Paris Fashion Week

Au sein de la Cité du cinéma à Saint-Denis, c’est un casting atypique, que son directeur artistique, le géorgien Demna Gvasalia, nous a habitué depuis plusieurs saisons, qui a défilé pour la maison Balenciaga.

Hommes et femmes âgés, venus de tous horizons et exerçant de métiers divers (femme de ménage, professeur, architecte, ingénieur, styliste, étudiant…) “incarnent les canons de beauté du présent, du passé et de l’avenir” ou représentent plutôt la vision contemporaine du créateur, mais aussi avant-gardiste, du vestiaire professionnel.

New Fashion Uniforms” (“Nouveaux uniformes de mode”), ainsi est baptisée la collection, fait une relecture sensible et artistique du power dressing. Grand amateur et passé grand maître de la “surdimension”, Demna Gvasalia reprend les classiques aux formes architecturales de la maison parisienne.

Ainsi, des costumes aux épaules larges portés avec des chaussures à bout carré; des manteaux aux épaules également surdimensionnés, certains ceinturés à la taille, associés aux pantalons denim évasés; des doudounes “oreiller” aux épaules en C; des vestes de smoking larges, des manteaux au col smoking ainsi que des pantalons cargo et leggings à logo.

La palette est un brin lugubre, dominée par le noir, mais des touches de rouge, de vert, de bleu ciel et de vert éclairent quelques silhouettes qui seront certainement arrachées dans peu de temps par les fans de la marque.

© Balenciaga

Balenciaga Pré-Automne 2019 Collection Homme

Balenciaga Pre-Fall 2019 Homme Collection

Présentée dans le showroom de la marque lors de la semaine Haute Couture en janvier, la collection Pré-Automne 2019 pour hommes de Balenciaga reste bien loin de la tendance sportswear dominante actuelle.
Demna Gvasalia montre ici sa volonté de rester fidèle à l’esprit esthétique de la maison, avec des silhouettes précises et des formes souples.

La générosité et le volume des coupes restent de mise qui contrastent parfois avec des silhouettes à taille serrée d’un blazer ou d’une manteau court en gabardine, créant une forme de sablier très graphique. Ce jeu de contraste se retrouve également dans l’association des hauts amples avec des pantalons plus classiques et des chaussures de style dad shoes, tels ses fameuses Track Trainers et Triple-S.

Bien que le logo Balenciaga reste visible, tendance logomania oblige, sur plusieurs pièces – ici, en étiquette cousu à l’extérieur sur l’épaule d’un long blazer de forme T ou d’un parka à taille cintrée, là sur la visière d’une casquette ou en imprimé all-over sur une grosse châle – l’ensemble reste cependant sobre avec un accent mis sur le noir, le gris ou le marron. Dans cette palette relativement neutre et sombre, des teintes de bleus, camel, rouge et des touches d’orange, de pourpre viennent apporter un fort impact visuel.

Balenciaga – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

/
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week

Demna Gvasalia a choisi la Cité du cinéma de Saint-Denis imaginée par Luc Besson pour mettre en scène sa collection, réunissant l’hiver prochain et l’été 2020, pour la maison Balenciaga.
Dans une atmosphère futuriste et inquiétante soutenue par un plafond de lumières suspendu et gigantesque qui changeait de couleur au fil du défilé, le créateur géorgien opère un virage plutôt marquant, tant dans la forme que dans ses créations. La forme est ambitieuse, avec pas moins de 109 looks tandis que pour le fond, Demna Gvasalia s’éloigne du streetwear qu’il affectionne tant pour un style plus néoclassique qui est une véritable déclaration d’amour aux Parisiens, et aux Parisiennes, et à leur obsession pour le shopping – plusieurs silhouettes ont des bras chargés d’emplettes.
Tel un maître tailleur – ce qu’il est – le couturier géorgien s’appuie sur la technique du moulage 3D pour moderniser les codes de la maison. Coupes impeccablement travaillées, ampleur exagérée, vestes et manteaux aux épaules arrondies et doublées, couleurs audacieuses, silhouettes longilignes, grande tentation de logomania, le tout mixé avec des bottines à bout carré et bottes en cuir verni aux doubles B en argent.
C’est ma vision moderne du style parisien. Tout en gardant un œil sur les codes de la maison Balenciaga, mais en les revisitant à ma manière”, a-t-il expliqué. Pari réussi !

Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week

Balenciaga – Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week

/
Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week

Pour le défilé Printemps/Été 2019 de Balenciaga, Demna Gvasalia nous embarque dans une ambiance futuriste, parfois oppressante, qui se déroulait dans un tunnel supersonique, imaginé par l’artiste et cinéaste canadien Jon Rafman, au cœur de la Cité du cinéma à St-Denis.


Dans ce décor au plafond incurvé, constitué d’écrans LED sur lesquels ont été projetés, des messages, des paysages surnaturels et des tableaux de substances liquides numérisées de multiples couleurs, hommes et femmes défilent dans un vestiaire assez sombre composé de silhouettes aux épaules exagérément carrées.
Demna Gvasalia revisite l’élégance et le glamour, en utilisant de la nouvelle technologie, comme l’impression en 3D ou la technique de moulage 3D. “Nous analysons ce que les gens voudraient porter. C’est un produit de luxe, cela coûte beaucoup d’argent : nous essayons de faire le maximum de travail intellectuel avant de concevoir nos collections”, a précisé le créateur. Des chemises en forme C à col montant (hommage à Cristóbal Balenciaga), un clin d’œil à Paris avec un imprimé en all-over Tour Eiffel scintillant imprimé sur le noir qui orne des hauts et des costumes. Les pantalons aux trois bandes latérales – qui font penser à des pantalons de jogging – se portent avec des chemises ou des longs pulls à col montant réaffirment l’association de styles très en vogue actuellement, quand d’autres, qu’ils soient en cuir, en velours ou en denim se veulent aussi confortable qu’une seconde peau.

Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2019 – Paris Fashion Week

Must-Have : les pochettes à bandoulière à logo de Balenciaga

Balenciaga Pochettes à bandoulière AH18

Devenu directeur artistique de la maison Balenciaga, le créateur Géorgien Demna Gvasalia a voulu rompre avec la vision chic-parisienne et élégante de ses prédécesseurs. Il fait venir dans les collections de la maison parisienne des produits les plus banals, telles ces pochettes à bandoulière, et les revisite avec ironie.
Faisant partie de la collection Automne/Hiver 2018 de la marque de luxe du groupe Kering, ces pochettes, déclinées en trois versions : noir en nylon, noir en cuir et rouge avec des touches noires, sont l’exemple type de la nouvelle direction prise par son jeune créateur de 37 ans.
Ces sacs à bandoulière qu’on trouve souvent à une dizaine d’euros dans tous les marchés de quartier coûtent ici la bagatelle de 450€, et pour cause; ces trois pochettes de la même construction, fermeture à velcro et petite poche zippée frontal, ont chacune un logo de Balenciaga décliné différemment sur le devant.

Balenciaga Pochettes à bandoulière AH18 Balenciaga Pochettes à bandoulière AH18 Balenciaga Pochettes à bandoulière AH18 Balenciaga Pochettes à bandoulière AH18 Balenciaga Pochettes à bandoulière AH18
Si vous êtes un ou une Balenciaga addict et débourser une pacotille de 450€ pour une pochette à bandoulière à logo ne vous offusque pas, alors filez sur la boutique en ligne de Antonioli pour vous l’offrir.

La très tendance Balenciaga Triple S se décline en coloris « Grey Black Volt »

Balenciaga Triple S Grey Black Volt

Énorme succès de la maison Balenciaga et très recherchée par les fashion-addicts, la Balenciage Triple S qui colle si bien à la tendance Dad Shoes est de retour avec un nouveau coloris “Grey Black Volt”.
Cette nouvelle déclinaison joue sur un fort contraste frappant entre une combinaison de suède gris et de nylon noir de l’empeigne et les touches vert fluo présentes sur tout le pourtour de la base ainsi que sur l’imposante semelle intermédiaire au niveau des talons. Pour finir, on retrouve le branding de la maison de haute couture française sur le quarter panel, la languette et sur le talon.

Balenciaga Triple S Grey Black Volt Balenciaga Triple S Grey Black Volt
La Balenciaga Triple S Grey Black Volt sera disponible prochainement dans les boutiques de la marque et chez certains détaillants, à un prix avoisinant les 840$. Save your money, guys !

La it-shoe Balenciaga Triple S s’offre de nouveaux coloris pour ce Printemps

Balenciaga Triple S Printemps-Été 2018

Lancée l’an dernier, la Balenciaga Triple S ne cesse de déchaîner la passion ou l’animosité. De l’Amérique à l’Asie, en passant par le Vieux Continent, la sneakers à la silhouette extravagante et malgré un prix très élevé se fait désirer par tous les it-boys qui se respectent.
Pour Printemps/Été 2018, la maison Balenciaga a bien entendu dévoilé les nouveaux coloris de son it-shoe, surfant un max sur le succès de son modèle.
Pas moins de cinq coloris, disponibles pour les deux sexes, dont deux versions plus minimalistes. Ainsi, on y retrouve une Grey/Neon, une Silver/Red, une “Triple White”, une en version blanche écrue ou enfin une avec une tige blanche et des touches bleue et noire sur la semelle intermédiaire. Toutes arborent des empiècements en vélin, en nubuck et en mesh, avec les différents branding sur le côté, la semelle et le talon, ainsi qu’une inscription “Triple S” sur la languette.

Balenciaga Triple S Printemps-Été 2018 Balenciaga Triple S Printemps-Été 2018 Balenciaga Triple S Printemps-Été 2018 Balenciaga Triple S Printemps-Été 2018 Balenciaga Triple S Printemps-Été 2018 Balenciaga Triple S Printemps-Été 2018 Balenciaga Triple S Printemps-Été 2018 Balenciaga Triple S Printemps-Été 2018 Balenciaga Triple S Printemps-Été 2018 Balenciaga Triple S Printemps-Été 2018 Balenciaga Triple S Printemps-Été 2018
Appelez sans plus tarder votre banquier ou cassez votre tirelire car, à environ 700 euros la paire, la Balenciaga Triple S se retrouve très rapidement en solde out !

Balenciaga – Printemps/Été 2018 – Paris Fashion Week

/
Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week

Paris est sous la coupe de la chaleur. Hier, la température dans la capitale atteignait facilement 37°C et Paris suffoque.
Hasard du calendrier ou pas, Balenciaga avait choisi, au premier jour de la Paris Fashion Week, de défiler sa collection au bois de Boulogne, un écrin vert à l’ouest de la capitale, lieu de promenade par prédilection pour tous les bobos parisiens. A midi, quand le soleil brille de ses mille feux et alourdit l’esprit et le corps, sous une rangée d’arbres verts, Demna Gvasalia débute sa collection avec ses “daddy cool”, accompagnés de leurs bambins. Leurs vêtements sont décontractés et oversize, on retrouvera cet esprit tout au long de la collection.
Ainsi, tout est ample, des vestes aux épaules tombantes aux polos aux manches terminant en dessous des coudes, en passant par des manteaux aux volumes extra-larges et des coupe-vents oversize.
Si les looks restent sobres et plutôt épurés, de nombreuses pièces montrent l’ingéniosité de Demna, par exemple le pantalon hybride patchwork à trois niveaux modulable se transformant, par jeu de zips, en short, bermuda et jean. Cette création permet au créateur géorgien de combiner différentes matières, comme cotton/denim/cuir ou denim/velours côtelé/cuir.
Été oblige, la palette est volontairement voulue joyeuse et vibrante, avec du jaune, vert olive, orange, rouge, bleu turquoise et rose. Même constat du côté des imprimés, avec des rayures, souvent larges – l’une des grandes tendances de l’été 2018 – des motifs tropicaux dans des couleurs vives, des fleurs bien entendu et bien sûr des logos, des signatures et des déclarations, telles “Europa” – prise de position pour une Europe plus forte ? – ou “Power of dreams”.

Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week 23 Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week 23 Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week Balenciaga Printemps/Été 2018 - Paris Fashion Week

© Balenciaga

Balenciaga – Automne/Hiver 2017-2018 – Paris Fashion Week

/
Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018

Cette saison, pour beaucoup de créateurs, le costume classique est définitivement en perte de vitesse au profit d’un ensemble plus décontracté et Demna Gvasalia est l’un d’entre eux.
Pour Balenciaga, le jeune directeur artistique de la griffe, a voulu dépouiller le costume classique de sa rigidité, en y injectant le confort et de la fraîcheur.
Il revisite ainsi le vestiaire du businessman. Le costume se lâche, s’allonge et prend du volume. Les hommes de Balenciaga le portent avec un pantalon à taille basse, chemise grande ouverte ou avec des bottes de ski ou avec des sneakers. Les formes se déstructurent et prennent de l’épaisseur, accentuées par un peu de superposition, tandis que l’esprit corporate de la marque s’affiche sans complexes avec des logos Balenciaga et Kering revisités.

Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018 Balenciaga - Paris Fashion Week - Automne/Hiver 2017-2018

© Balenciaga

Balenciaga – Printemps/Été 2017 – Paris Fashion Week

/

Sous les verrières du collège jésuite de Paris, Saint-Louis de Gonzague, dans le 16e arrondissement, le Géorgien Demna Gvasalia – qui a succédé à Alexander Wang – présentait la toute première collection masculine, très attendue, de la maison Balenciaga.
Puisant dans les archives de la maison, où sont conservés plusieurs croquis de vêtements pour hommes de Cristobal Balenciaga, Demna Gvasalia s’applique à réinventer l’héritage du fondateur, sur une vision du menswear de luxe sur-mesure largement décomplexée.
Les proportions jouent pleinement leur rôle dans cette collection, où les vestes et blousons à l’architecture cubique et les manteaux droits se portent sur des bermudas ultra slim; tandis que des blousons et chemises très courts ou de la maille seconde peau sont associés aux pantalons à la coupe très large. Quant au vestiaire du soir, il est d’inspiration liturgique, avec de la soie tissée par le fournisseur du Vatican.

 

@ Photos: Balenciaga

Les personnages de Star Wars troquent leur armure pour les labels de streetwear de luxe

Il faut s’adapter à son temps ! Les personnages de Star Wars respectent à la lettre cette expression, pas dans le film qui sortira dans très peu de temps, mais sous les crayons magiques de l’artiste David Murray.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Stance dévoile sa collection de chaussettes inspirée de Star Wars
Nixon et STAR WARS collaborent sur une collection de montres et d’accessoires
Pull-In x Star Wars
New Era rend hommage à Dark Vador et le Stormtrooper dans sa collection capsule « Star Wars »
Que la Force soit… à la Galerie Sakura !

L’illustrateur londonien a eu la géniale idée d’habiller les Dark Vador, Boba Fett, C-3PO, Chewbacca, Jar Jar Binks, Dark Maul et StormTrooper de créations de la saison automne/hiver 2015 des grandes maisons de luxe. Eh oui, même les meilleurs combattants du Côté Lumineux et du Côté Obscur de la Force succombent à l’appel du luxe.
Ainsi, Boba Fett troque son armure pour Astrid Andersen, Darth Maul pour Givenchy, Chewbacca pour Hood By Air, C-3PO pour Dries Van Noten, Stormtrooper pour Balenciaga, Jar Jar Binks pour YEEZY Season 1 et adidas, et Darth Vader pour Craig Green.

Star Wars Fall 2015 - Chewbacca wearing Hood By AirStar Wars Fall 2015 - C-3PO wearing Dries Van NotenStar Wars Fall 2015 - StormTrooper wearing BalenciagaStar Wars Fall 2015 - Darth Vader wearing Craig GreenStar Wars Fall 2015 - Jar Jar Binks wearing Yeezy x Adidas OriginalsStar Wars Fall 2015 - Boba Fett wearing Astrid Andersen

© David Murray

Balenciaga, Demna Gvasalia nommé au poste de directeur artistique. Le pari osé de Kering !

C’est un pari très osé qu’a pris le groupe Kering en nommant Demna Gvasalia, successeur d’Alexander Wang, à la tête de la direction artistique de Balenciaga. Sa première collection pour la Maison parisienne sera présentée lors de la fashion week automne-hiver 2016-2017.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
H&M x Balmain – La campagne enfin dévoilée
Les groupes Slaves et Flyte célèbrent en musique les 60 ans d’Original Penguin
Ben Sherman revisite l’iconique bomber MA-1 Flight d’Alpha Industries
Fusalp ouvre sa première boutique parisienne en plein cœur du Marais
Giorgio Armani lance, le 12 octobre, la 2nd édition de Films of City Frames

Au dernier jour de la fashion week printemps/été 2016, quatre jours après le dernier défilé Balenciaga par Alexander Wang que son nom a été officialisé par le groupe Kering. Cette nomination a beaucoup surpris le monde de la mode car ce styliste allemand de 34 ans d’origine géorgienne est un inconnu du grand public. Actuellement à la tête de Vetements, collectif ultra créatif, Demna Gvasalia, diplômé de la Royal Academy of Fine Arts d’Anvers, a fait ses armes chez plusieurs grandes maisons. Après avoir lancé en 2007 sa première collection à la Fashion Week de Tokyo, il a intégré deux ans plus tard l’équipe Maison Martin Margiela où il dirigeait les collections femme jusqu’en 2013. Il rejoignait ensuite Louis Vuitton, en tant que designer des collections prêt-à-porter femme, avant de créer en mars 2014 le collectif Vetements qui regroupe, entre autres, sept anciens du studio de Martin Margiela.
Avec une approche très pointue et des silhouettes inhabituelles retravaillées à partir des vêtements de fripes, le collectif, après seulement deux saisons, a réussi à créer un buzz et séduit les modeurs les plus pointus. Vendues dans un nombre restreint de boutiques très sélectives dans le monde et par le bouche-à-oreille, les créations avant-gardistes de Vetements ont vite fait des adeptes, même chez les peoples, tels Jared Leto ou Kanye West.
En nommant ce fondateur du label Vêtements, finaliste du très couru prix LVMH 2015 à la tête de l’un de ses bijoux, Kering mise sur un pari non sans risques. Mais ce pari répond à un double logique: se démarquer pour mieux exister dans un univers où tout ou presque arrive à saturation, et privilégier une vision conceptuelle dans la même veine de Nicolas Ghesquière, lorsque celui-ci était à la direction artistique de Balentiaga.
Grâce à sa maîtrise des techniques, son expertise et sa culture de la mode acquises lors de ses différentes expériences, associées à une méthodologie innovante et réfléchie, Demna adopte un regard inédit sur la fonction du créatif et rappelle en ce sens la vision de Cristobal Balenciaga”, a estimé Isabelle Guichot, PDG de Balenciaga, dans le communiqué. Avant de poursuivre: “Je suis certaine qu’il saura s’approprier les valeurs profondes de Balenciaga et les développer en résonance avec les mutations du monde d’aujourd’hui”.
Réponse en mars 2016 !

@photo par Willy Vanderperre

Le créateur Alexander Wang va quitter Balenciaga

L’information relayée aujourd’hui confirme les rumeurs courus, depuis un certain temps, sur le net. Selon certaines sources, confirmées par WWD (Women’s Wear Daily), Balenciaga et sa maison mère Kering ne renouvelleront pas le contrat d’Alexander Wang.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Sam Smith nouveau visage de la campagne automne/hiver 2015 de Balenciaga
Balmain explore les liens frères/sœurs dans sa campagne automne/hiver 2015
La librairie Mondadori inaugure un nouveau concept store au cœur de Milan
Tokyo 2020 dévoile son emblème officiel créé par l’artiste Kenjiro Sano
Cet été, Stance rend hommage à Johnny Cash

Après seulement deux ans à la tête de la direction artistique de la maison parisienne et six saisons, le designer américain, qui avait succédé à Nicolas Ghesquière en 2012, quittera prochainement sa fonction. Sa collection printemps/été 2016 pour femmes pour Balenciaga, qui sera présentée à Paris en septembre prochain, serait probablement sa dernière.
Selon ces mêmes sources, le groupe Kering serait ouvert à la nomination d’un successeur peu connu du grand public, à l’image de ce qui s’est passé chez Gucci, autre marque du groupe, où Frida Giannini a été remplacée en janvier par son bras droit, Alessandro Michele, travaillé dans la maison depuis 12 ans.
Les spéculations sur le nom du successeur sont officiellement ouvertes !

© Photo/Richard Drew

Sam Smith nouveau visage de la campagne automne/hiver 2015 de Balenciaga

/

Le chanteur britannique Sam Smith, qui a remporté cette année quatre récompenses aux Grammy Awards et deux aux Brit Awards, devient le nouvel ambassadeur de la campagne automne/hiver 2015 de Balenciaga.


Grand fan du chanteur, le directeur artistique de la maison de luxe Alexander Wang l’a choisi pour sa campagne photographiée par Josh Olins, sous la direction artistique de Christopher Simmonds et stylée par Robbie Spencer. La campagne (photos et vidéo) en noir & blanc a été réalisée à Centrestage Studios à Londres.

Balenciaga x Sam Smith Fall-Winter 2015 Campaign Balenciaga x Sam Smith Fall-Winter 2015 Campaign Balenciaga x Sam Smith Fall-Winter 2015 Campaign
C’est la première fois que l’interprète de “Stay with me” prête son visage à une grande marque de luxe, lui qui a été habillé par Cerruti pendant ses tournées en 2014 et fut au front row du défilé de Burberry Prorsum automne/hiver 2015-2016.

Dix luxueux sacs à dos pour homme

C’est définitivement fini le temps où le sac à dos est réservé seul aux écoliers et collégiens qui n’ont d’autres choix alternatifs que ce porte-livres indispensable à nos années scolaires. C’est terminé également ces années où nous n’avions, pour apporter soi-même une touche personnelle à notre sac à dos, que des feutres, patches et autres stylos à encre qui nous donnaient finalement des airs de jeunes punks.
Aujourd’hui, le sac à dos est devenu un accessoire à part entière, courtisé par tous les aficionados et les marques de luxe. Poussées par les influences streetwear, les grandes marques font défiler les sacs à dos sur leur prestigieux podiums et les transforment par la même occasion en objets de convoitise.
Se comportant comme une véritable diva, le sac à dos exige de ces marques prestigieuses une sacrée dose de créativités et d’audaces pour opérer sa métamorphose.
À côté de la toile qui habillait depuis plusieurs décennies le sac à dos, des matières novatrices comme le néoprène, le PVC… font l’apparition et transforment le visage du sac à dos. La toile et le cuir montent en gamme et sont traités avec le plus grand soin par les créateurs. Les imprimés et détails audacieux s’y ajoutent et inscrivent le sac à dos dans la liste des must-have des inconditionnels de la mode, parfois au prix exorbitant.
Voici le top dix des sacs à dos les plus luxueux pour hommes :

3.1 Phillip Lim

3.1 Phillip Lim Sac à dos

En cuir noir grainé avec fermeture zippée bidirectionnelle pour le compartiment principal et lanières croisées ajustables au dos.
Prix : 905 euros (en vente ici)

Kenzo

Kenzo Sac à dos

Sac à dos avec imprimé rayures brossées bleues et blanches. Sa fermeture pour le compartiment central est bidirectionnelle avec lanières ajustables rembourrées.
Prix : 228 euros (en vente ici)

Burberry Prorsum

Burberry Prorsum Sac à dos

Sac à dos pochon en toile avec la partie supérieure et cordons lanières en cuir de veau.
Prix : 475 euros (en vente ici)

Dsquared²

Dsquared² sac à dos

Sac à dos imprimé multicolore avec rabat en cuir sur le devant, fermeture et poches devant zippées, lanière ajustable et patch logo sur le devant.
Prix : 410 euros (en vente ici)

Giuseppe Zanotti Design

Giuseppe Zanotti Design sac à dos

Sac à dos oversize en cuir de veau gris anthracite avec fermeture zippée sur le dessus, anse détachable et ajustable, poche zippée devant et finitions dorées.
Prix : 1895 euros (en vente ici)

Saint Laurent

Saint Laurent sac à dos

Très rock’n’roll, ce sac à dos en cuir est réalisé d’après une veste biker de la maison. Habillé d’une fermeture zippée centrale, plus ornementale que fonctionnelle, ainsi que de multiples poches zippées de deux côtés, ce sac est cependant fermé par un cordon en cuir.
Prix : 1 950 euros (en vente ici)

Kris Van Assche

Kris Van Assche sac à dos

De couleur acidulée, ce sac à dos du créateur belge joue sur un jeu de contraste avec une poche zippée sur le devant, ainsi qu’une base entourée par des sangles.
Prix : 237 euros (en vente ici)

Balenciaga

Balenciaga sac à dos

Fabriqué en Italie, ce sac à dos de forme classique et de couleur d’indigo sombre se distingue par son cuir plissé et son cordon de fermeture.
Prix : 995 euros (en vente ici)

Maison Martin Margiela

Maison Martin Margiela sac à dos

Très élégant et de forme carré, ce sac à dos en cuir fabriqué en Italie de Maison Martin Margiela est pourvu d’une poche secondaire zippée sur le devant. Son compartiment principal a une fermeture bidirectionnelle et ses lanières sont doublées d’un rembourrage en cuir pour amortir le poids.
Prix : 1 297 euros (en vente ici)