Automobile

La prochaine refonte d’Android Auto risque de faire de l’ombre à Apple CarPlay

Android Auto Mise à niveau

Plus flexible et plus adaptable, avec sa nouvelle et prochaine mise à niveau, Android Auto va faire le plein de fonctionnalités. De quoi pour faire de l’ombre à Apple CarPlay ?

Chaque année, Google profite de sa conférence annuelle Google I/O pour non seulement dévoiler ses futurs nouveaux appareils de la gamme Pixel, mais aussi annoncer des nouveautés concernant ses services.

Parmi ces derniers, Android Auto a eu son propre moment bien mérité sous les projecteurs. Présentée dans le cadre de la session de Google “What’s New with Android for Cars”, l’annonce la plus importante à venir concerne l’Android Auto qui va avoir droit à une mise à jour importante dans le courant de l’été. Son interface largement repensée est conçue pour simplifier au maximum la navigation, lе соntrôlе dеѕ médіаѕ еt lа соmmunісаtіоn аvес lеѕ аutrеѕ реndаnt lа соnduіtе.

Google indique que le nouvel écran sera standard, quelle que soit sa taille, pour tous les utilisateurs d’Android Auto, leur permettant d’accéder à des fonctionnalités clés telles que la navigation, le lecteur multimédia et les messages, le tout à partir d’un seul écran. Auparavant, l’affichage en écran partagé n’était disponible que pour les propriétaires de certains véhicules. Désormais, ce sera l’expérience utilisateur standard pour tous les clients Android Auto.

Nous avions l’habitude d’avoir un mode d’écran différent qui était disponible dans un nombre très limité de voitures”, a déclaré Rod Lopez, chef de produit principal chez Android Auto, au site The Verge. “Maintenant, cela est disponible quel que soit le type d’affichage (format portrait comme format paysage, ndlr) que vous avez, sa taille, sa forme, et c’est une mise à jour vraiment, vraiment excitante.

Nous avons vu des innovations vraiment intéressantes de la part de l’industrie, allant de ces très grands écrans portraits à ces écrans paysage extrêmement larges (par exemple, la Mercedes-Benz EQS, avec son Hyperscreen d’environ 142 cm de large, ou la Cadillac Lyriq dont l’écran mesure presque 84 cm).”, a ajouté Lopez. “Et vous savez, la fraîcheur est qu’Android Auto les prendra désormais toutes en charge et pourra s’adapter, vous donnant toutes ces fonctionnalités à portée de main en tant qu’utilisateur.

Google a également annoncé, à cette occasion, de nouvelles fonctionnalités pour Android Auto, comme les suggestions contextuelles : réponses suggérées aux messages, partage de l’heure d’arrivée et lecture de musique recommandée, hеurе d’аrrіvéе dеѕ mеѕѕаgеѕ, ou encore retour dеѕ арреlѕ mаnquéѕ, le tout passera par Google Assistant.

Pоur lеѕ рrорrіétаіrеѕ dе vоіturеѕ équірéеѕ d’un ѕyѕtèmе Аndrоіd Аutоmоtіvе (соmmе lеѕ nоuvеаuх véhісulеѕ dе Fоrd, Vоlvо еt аutrеѕ), Gооglе élаrgіra lеѕ орtіоnѕ dе dіvеrtіѕѕеmеnt еmbаrqué аvес unе рrіѕе еn сhаrgе рluѕ lаrgе dеѕ аррlісаtіоnѕ dе ѕtrеаmіng vіdéо.

Enfin, si l’on savait déjà que YouTube allait arriver, c’est au tour des applications de streaming vidéo Tubi et Epix Now de rejoindre la liste. Il y a quelques mois, quelques mises à jour intéressantes avaient déjà été annoncées, comme la possibilité de caster l’écran de son smartphone en un clic.

Mercedes célèbre le 55e anniversaire de Mercedes-AMG avec une série spéciale « Edition 55 » en édition limitée

Mercedes dévoile une série spéciale des Classe A 45 et CLA 45 AMG, baptisée “Edition 55” pour célébrer le 55ème anniversaire de Mercedes-AMG. Les modèles anniversaire sont disponibles à la commande dès maintenant jusqu’en décembre 2022.

Le département hautes performances Mercedes-AMG fête cette année son 55ème anniversaire. À cette occasion, les modèles de la marque s’offrent une nouvelle série spéciale, comprenant six véhicules de performance exclusifs, dotée de détails inédits, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Les modèles se distinguent par deux couleurs de carrosserie : un noir cosmos métallisé (Cosmos Black Metallic) ou un blanc numérique métallisé (Digital White Metallic), associées à des décalcomanies représentant l’emblème AMG traditionnel et le losange AMG sur le bas des portières, tandis que les jantes de 19 pouces à rayons croisés sont peintes en gris titane (Titanium Grey) avec un rebord de jante brillant et un cache-moyeu avec des éléments “Edition 55”. Un bouchon de réservoir AMG en chrome argenté avec lettrage AMG est également de la partie.

À l’intérieur, l’habitacle signe un jeu de contraste, entre le rouge et le noir. Les sièges sont recouverts de cuir classique bicolore rouge et noir tandis que le volant est recouvert de microfibre DINAMICA et doté d’un badge exclusif “Edition 55”. Les seuils de porte en inox avec lettrage AMG illuminé en rouge et les tapis de sol noirs en velours de haute qualité avec surpiqûres contrastées rouges, enrichis d’une inscription “Edition 55” tissée en rouge, valorisent visiblement les modèles spéciaux jusqu’au plancher. L’ambiance exclusive est complétée par des inserts décoratifs AMG en aluminium brossé foncé au design “Edition 55”, avec des touches de noir/rouge et un logo AMG.

Autre détail exclusif : les véhicules seront livrés avec une housse de voiture intérieure personnalisée en noir élégant avec un logo AMG argenté à hauteur du bord supérieur du pare-brise.

Les commandes des Mercedes-AMG A 45 et CLA 45 Edition 55 sont d’ores et déjà ouvertes, jusqu’au mois de décembre 2022, moyennant un supplément de 14 280 euros (ou 12 614 euros sur les versions S).

CASIO EDIFICE EQB-1100TMS x TOM’S en édition limitée dévoilée

CASIO EDIFICE EQB-1100TMS est le nouveau modèle en édition limitée de CASIO, conçu en collaboration avec le team japonais d’automobile TOM’S en référence aux voitures sportives de luxe qui sont la spécialité de l’équipe de sport.

Fruit de la troisième collaboration entre TOM’S et CASIO EDIFICE – la ligne de montres inspirées par le monde des sports mécaniques de CASIO est devenue le sponsor du team TOM’S en 2013 – le modèle EQB-1100TMS est une montre haut de gamme dotée d’un boîtier fin de seulement 8,9 mm d’épaisseur et d’un design inspiré des voitures sportives de luxe TOM’S. Le cadran est composé de fibres de carbone très répandues dans les sports mécaniques. La montre est réhaussée du logo TOM’s, de l’aiguille des secondes et de l’aiguille de l’indicateur en couleur or, pour un look premium. Le dégradé de couleurs en périphérie du verre saphir et le cadran inséré à la position 6 heures récréent l’aspect du changement de couleur du tuyau d’échappement en titane lorsque la chaleur donne une teinte bleutée à l’alliage.

Chaque détail a été créé en étroite collaboration avec le team TOM’S, y compris la finition par plaquage ionique noir de la lunette ainsi que le boîtier et le bracelet plaqués ioniques gris. Avec son look, la EQB-1100TMS s’inscrit dans la sportivité des voitures de luxe TOM’S.

La EQB-1100TMS est également équipée des fonctions Mobile Link qui se couplent via le Bluetooth® du smartphone. Lorsqu’elle est utilisée avec l’application EDIFICE Connected, la montre règle automatiquement l’heure et permet de sélectionner facilement l’heure d’une des 300 villes mondiales et afficher l’heure de deux villes. La technologie solaire intégrée TOUGH SOLAR® apporte la touche finale à la montre avec sa cellule solaire qui convertit la lumière pour alimenter la montre, pour plus de praticité et de commodité.

La CASIO EDIFICE EQB-1100TMS x TOM’S est disponible sur edifice-watches.eu/fr, au prix de 519 €.

Lexus RZ 450e, Première pierre de Lexus pour devenir une marque 100% électrique d’ici 2030

Après avoir teasé son véhicule depuis plusieurs mois, Lexus lève enfin le voile sur son nouveau SUV Lexus RZ 450e, premier modèle 100% électrique du constructeur japonais.

Issu de la plateforme e-TNGA dont les SUV électriques de Toyota et de Subaru partagent la même architecture, le Lexus RZ 450e intègre de nombreuses innovations technologiques, notamment le One Motion Grip, la première direction électronique au monde associée à un volant Steer-by-Wire, et le système de transmission intégrale intelligente DIRECT4. Le véhicule devrait poser la première pierre de la prochaine étape de la démarche du constructeur visant à devenir une marque 100 % électrique en Europe d’ici 2030. Il pourra être réservé dès le 20 avril pour une livraison au seconde trimestre 2023 tandis que les versions sans le Steer-By-Wire n’arriveront qu’en janvier 2023.

Un nouveau design extérieur baptisé “Seamless E-motion”

Le Lexus RZ 450e inaugure une nouvelle approche stylistique de son design extérieur qui s’avère très différent des voitures conventionnelles.
Baptisé “Seamless E-motion”, le design se caractérise par une calandre et une carrosserie fuselée. En l’absence de moteur thermique, le capot a été abaissé et les entrées d’air ont été réduites. La calandre fuselée, caractéristique distinctive des modèles Lexus au cours de la dernière décennie, a évolué en trois dimensions et a été appliquée ici à l’ensemble de la carrosserie du RZ 450e.

Les ailes avant deviennent aussi plus musclées tandis que les blocs optiques bénéficient d’un nouveau design et s’harmonisent avec la carrosserie. Ultra-plats, ils mettent davantage l’accent sur le motif en “L” des feux de jour, typique de Lexus, alors que les projecteurs et les clignotants sont moins proéminents.

Le profil de la voiture s’élève vers l’arrière dans une silhouette fluide. La partie avant tranchante génère une sensation de puissance et de mouvement, tandis que l’arrière compact affirme les qualités de SUV du véhicule en matière d’habitabilité et de capacités routières.

Le généreux empattement de 2 850 mm ajoute à l’impact du design, reflétant le centre de gravité bas et l’excellent équilibre des masses. Les roues – montées de jantes alliage de 20’’ – sont repoussées jusqu’aux angles de la voiture.

Le caractère typiquement 100% électrique du RZ s’exprime également dans le design de la partie arrière, avec un look high-tech. Le becquet de toit en deux parties contribue au dynamisme du style et à la stabilité de la voiture.

La signature lumineuse qui s’étend sur toute la largeur de la voiture est devenue une caractéristique distinctive du design Lexus. Sur le RZ, son dessin est fin et minimaliste pour donner une impression de simplicité et de précision.

Des performances signées Lexus Driving Signature

Une expérience de conduite plus fluide et naturelle grâce au concept “The Natural” développé par les équipes d’ingénieurs de Lexus. La qualité de l’expérience de conduite peut se résumer à deux nouveautés introduites ici sur le RZ 450e : le système de direction électronique One Motion Grip avec volant Steer-by-Wire et la nouvelle transmission intégrale DIRECT4.

Le premier, en forme de papillon, est l’une des nouvelles technologies les plus marquantes du Lexus RZ. Entre le volant et les roues, il n’y a pas de liaison mécanique ni de colonne de direction traditionnelle, mais une connexion électronique. Le résultat est une réponse encore plus instantanée et un contrôle encore plus précis de la direction.

Cette technologie, développée en collaboration avec les pilotes d’essais Takumi de Lexus, garantit une meilleure stabilité en cas de fort vent de travers ainsi qu’un équilibre remarquable en ligne droite sur les surfaces inclinées. Le système One Motion Grip, disponible de série, est associé à un nouveau volant Steer-by-Wire qui remplace le volant traditionnel. Celui-ci demande moins d’efforts au conducteur : avec une rotation de seulement 150° vers la droite ou vers la gauche depuis le point zéro, on peut conserver en permanence les mains sur la commande.

Avec ce nouveau Steer-by-Wire, le conducteur bénéficie d’une vue plus dégagée sur l’instrumentation et la route devant lui. Des compteurs plus hauts et plus loin minimisent ainsi le besoin du conducteur de détourner son regard de la circulation. Cela porte le concept de cockpit Tazuna à un niveau supérieur, permettant de concentrer l’attention du conducteur sur la route.

La seconde technologie est la nouvelle transmission intégrale DIRECT4.

Le RZ est le premier modèle de série à recevoir la technologie Lexus DIRECT4, qui travaille avec les deux e-Axles. Ce système intelligent équilibre en permanence la traction des quatre roues, répartissant la force motrice de manière automatique et transparente pour le conducteur. Il en résulte des performances élevées et un comportement stable, avec un fonctionnement naturel qui renforce le sentiment de connexion direct et sans stress du conducteur avec la machine.

DIRECT4 utilise des capteurs ECU pour collecter, évaluer et réagir à de nombreuses informations comme la vitesse du véhicule, l’angle de braquage et les forces gravitationnelles. À partir de ces informations, DIRECT4 calcule et applique immédiatement le couple approprié à chaque e-Axle pour maximiser l’adhérence et la traction. La distribution de couple avant/arrière peut varier de 0/100 à 100/0 en quelques millisecondes – plus rapidement qu’avec n’importe quel système mécanique.
Avec une meilleure communication entre la route et le volant, incarnée par la nouvelle direction One Motion Grip avec Steer-by-Wire, DIRECT4 améliore également la réponse de la direction.

Puissance et contrôle avec les e-Axle

Le Lexus RZ 450e utilise l’e-Axle de Lexus qui a été introduit pour la première fois sur l’UX 300e. Il s’agit d’un ensemble compact et modulaire, installé entre les roues motrices, composé d’un moteur, d’un engrenage et d’une ECU (Energy Control Unit). Sur le RZ, les deux e-Axles situés à l’avant et à l’arrière fonctionnent en conjonction avec la transmission intégrale DIRECT4 pour distribuer la puissance aux quatre roues selon les conditions de conduite.

Les e-Axles sont silencieux, efficaces, et ils délivrent une puissance finement ajustée. Le moteur avant offre 150 kW (204 ch) et l’arrière 80 kW (109 ch), pour une puissance totale combinée de 230 kW (313 ch).
Les deux moteurs ont une densité de puissance élevée, grâce à une conception optimisée du rotor et du stator. Leurs dimensions compactes contribuent également à l’architecture de la voiture, notamment en permettant une habitabilité excellente et une implantation idéale de la batterie.

Cette dernière, située sous l’habitacle et faisant partie intégrante de la plateforme, offre une capacité totale de 71,4 kWh. Selon le constructeur, le RZ peut parcourir plus de 400 km en cycle mixte WLTP et une consommation cible de moins de 18 kilowatts aux 100 km, ce qui en fait l’un des 100% électriques les plus efficients du marché.

Le principe du cockpit du RZ est inspiré des petits ajustements des rênes – Tazuna en japonais – qu’un cavalier utilise pour contrôler un cheval. Le concept Tazuna associe la position du conducteur au volant et la disposition précise des compteurs, des commandes et des affichages pour créer un espace où seuls de petits mouvements de la main et des yeux sont nécessaires pour faire fonctionner le véhicule.

La disposition des compteurs, de l’affichage tête haute et de l’écran multimédia de 14 pouces a été optimisée. Le tableau de bord est en position basse, améliorant encore le champ de vision du conducteur
vers l’avant. Les designers ont retranscrit les performances d’un véhicule électrique dans un design épuré et minimaliste, tout en utilisant des matériaux de haute qualité. La console centrale accueille une nouvelle
commande de boîte de vitesses en forme de cadran qui s’inscrit dans la simplicité globale du design.

L’habitacle est conçu comme un espace lumineux et ouvert, rehaussé par un éclairage ambiant avec un large éventail de couleurs sélectionnables pour s’adapter à l’ambiance du voyage. Lexus a également créé un nouvel effet d’éclairage, “In-ei”, qui produit un motif composé d’ombres et de lumières sur les panneaux de porte.

Confort Omotenashi pour les passagers

Le constructeur a introduit sur le RZ un certain nombre de fonctionnalités technologiques avancées centrées sur l’humain qui améliorent la vie à bord, renforçant l’esprit d’hospitalité Omotenashi, fidèlement à la tradition Lexus.

Parmi ces fonctionnalités, le toit panoramique disposant d’une fonction électronique de réglage de sa transparence est le plus remarquable. D’une simple touche, il passe instantanément de la transparence à l’opacité, supprimant ainsi toute lumière directe du soleil, évitant ainsi d’utiliser le système de climatisation et permettant de réduire drastiquement le poids du véhicule.

De nouveaux chauffages à rayonnement positionnés au niveau des genoux devant le conducteur et le passager avant, sous la colonne de direction et la partie inférieure de la planche de bord, ainsi qu’un nouveau système multimédia Lexus Link, entièrement basé sur le cloud et compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, complètent le dispositif.

Sécurité renforcée avec la dernière génération du Lexus Safety System

Système d’aide à la conduite proactive avec assistance à la direction, nouveau moniteur qui permet de détecter les signes de fatigue ou de distraction du conducteur, l’aide à la conduite proactive avec l’aide de la caméra avant ainsi que le système e-Latch permettant de prévenir tout accident lorsqu’on ouvre la portière grâce à la détection automatique d’un véhicule ou d’un cycliste s’approchant de l’arrière sont également proposés pour garantir une sécurité maximale sur le RZ450e.

© Lexus

Lincoln Star Concept : vision d’un futur électrifié de la marque de luxe de Ford

Lincoln, la marque de luxe du constructeur américain Ford Motors, se réinvente et se tourne vers un avenir entièrement électrique, et son nouveau concept-car, appelé Lincoln Star, est un aperçu de ce qui est à venir.

La présentation de ce Lincoln Star Concept coïncide avec le 100e anniversaire de Lincoln – bien que la marque fut fondée en 1917 mais elle a choisi le 4 février 1922, lorsque Henry Ford a acheté l’entreprise, comme sa date d’anniversaire.

Comme à peu près tous les constructeurs automobiles à ce stade, Lincoln veut électrifier sa gamme et prévoit d’introduire quatre nouveaux véhicules à batterie électrique d’ici 2026. Ce concept de SUV de luxe électrique lance un nouveau langage de conception Quiet Flight qui se retrouvera sur trois véhicules électriques de production que la marque introduira d’ici 2025, avec un quatrième à venir en 2026.

Alors que Lincoln entre dans le prochain chapitre de notre transition vers un avenir à zéro émission, le Lincoln Star Concept ouvrira la voie à notre portefeuille de véhicules entièrement électriques”, a déclaré le président de Lincoln, Joy Falotico, dans un communiqué. “C’est un excellent exemple de la façon dont nous redéfinissons le luxe pour la prochaine génération alors que nous travaillons à transformer le véhicule en un troisième espace – un véritable sanctuaire – pour nos clients.”

Le Lincoln Star est un grand SUV multisegment au profil épuré et élancé, mais massif, muni de fenêtres panoramiques – un grand bain de lumière à l’intérieur en perspective – et d’un éclairage intérieur astucieux dans le plancher et les panneaux de porte. Sa silhouette rappelle celle d’un SUV Land Rover Range Rover.

Dans le haut de gamme et l’électrique, “l’expérience utilisateur” a pris le pas nettement sur d’anciens paradigmes comme les performances et la puissance du moteur. L’intérieur du Lincoln Star Concept est particulièrement différent par rapport à la gamme actuelle de véhicules Lincoln. On y trouve un grand écran sur le tableau de bord – un petit écran secondaire est intégré au centre, avec un ensemble complet de commandes du conducteur inclus sur la gauche – et un volant rétractable qui peut être rangé. Les deux sièges avant du véhicule peuvent pivoter pour faire face aux sièges arrière, offrant un cadre de type salon.

Les lumières permettent au Star de baigner ses passagers dans l’une des trois “ambiances de rajeunissement” qui modifient le son, l’éclairage et même l’odeur de l’habitacle du véhicule. Les ambiances sont Coastal Morning, Mindful Vitality et Evening Chill. Par exemple, Coastal Morning affiche de l’eau qui coule sur les écrans, accompagnée du bruit des vagues d’un océan tandis que l’éclairage projette une lueur d’aube.

N’étant qu’un concept, mais le Lincoln Star représente la philosophie que Lincoln adoptera lors de sa transition EV. Le constructeur s’attend à ce que les véhicules électriques représentent plus de la moitié de son volume mondial d’ici le milieu de la décennie et 90 % de ses ventes en Amérique du Nord d’ici 2030.

© Lincoln

Tesla n’inclura plus de câble de recharge mobile avec les achats de véhicules neufs

Aux États-Unis, Elon Musk vient d’annoncer sur Twitter que Tesla a cessé d’inclure gratuitement le câble de recharge mobile, permettant de se recharger sur une prise domestique, avec de nouveaux achats de voitures. À la place, le constructeur vendra séparément son connecteur mobile universel dont le prix baissera à 200 $.

Dans un tweet daté du 16 avril, le fondateur de Tesla a déclaré : “les statistiques d’utilisation étaient super basses, cela semblait donc du gaspillage (d’inclure le connecteur mobile universel, ndlr). Sur une note positive (mineure), nous allons inclure plus d’adaptateurs avec le connecteur mobile universel”.

Et, le lendemain, il a ajouté : “Sur la base des commentaires reçus, nous allons réduire le prix du connecteur mobile à 200 $ et faciliter sa commande avec la voiture. Remarque : le connecteur mobile n’est pas nécessaire si vous avez un connecteur mural Tesla ou pour utiliser les Superchargeurs.
Nous vous recommandons d’installer le connecteur mural Tesla bien avant l’arrivée de la voiture
”.

Dans le fait, lorsqu’un(e) propriétaire d’une Tesla n’a pas de possibilité d’installer d’une borne de recharge à domicile ou d’aller charger sa voiture, au quotidien, aux bornes de recharge publiques, il ou elle peut recharger son véhicule, sans coût supplémentaire, en branchant sa Tesla sur une prise domestique avec un câble fourni. Il s’agit d’ici le connecteur mobile universel jusqu’à présent fourni, avec l’adaptateur, dans l’achat d’une Tesla Model 3 ou d’une Tesla Model Y – un câble de recharge Type 2 est également inclus pour se brancher sur une borne de recharge en courant alternatif. Si tout ceci est amené à disparaître, le ou la propriétaire d’une Tesla prochainement acquise devra débourser au bas mot environ 489 € pour s’en équiper. Cela représente tout de même un budget plutôt conséquent, s’ajoutant au prix d’acquisition d’une Tesla déjà très élevé.

Bien que le câble de recharge mobile ne soit pas une nécessité absolue – les propriétaires de Tesla peuvent recharger leur voiture à partir d’un chargeur mural installé à leur domicile ou à une borne de recharge – pour certains, l’accessoire représente une alternative beaucoup moins chère que l’installation d’un chargeur mural et qu’il est plutôt réconfortant d’avoir le connecteur mobile avec eux lorsqu’ils voyagent, par exemple dans une zone sans bornes de recharge même s’il se charge à un rythme beaucoup plus lent.

La décision de Tesla semble suivre la tendance déjà observée chez certains constructeurs, comme la MG ZS EV, la Kia EV6 ou la BMW i4 qui n’incluent pas de connecteur mobile universel.

En 2020, Apple a cessé d’inclure des chargeurs avec ses nouveaux iPhones, Samsung et Google emboîtant le pas. Bien qu’il soit facile de voir des parallèles entre cette situation et celle de Tesla, il est beaucoup trop tôt pour dire si la décision de Tesla créera un effet domino parmi les autres fabricants de véhicules électriques.
À préciser cependant que la décision n’affecte pour le moment que le marché des États-Unis.

© Tesla

La Toyota Yaris Cross élue meilleure voiture urbaine mondiale de 2022

Les World Car Awards ont sacré la Toyota Yaris Cross comme meilleure voiture urbaine mondiale de l’année. Commercialisée en 2021 et produite dans une usine française, elle a battu l’Opel Mokka et la Volkswagen Taigun fabriquée en Inde.

Élu par un jury composé de 102 journalistes, spécialisés dans l’automobile, issus de 33 pays, la Toyota Yaris Cross a remporté haut la main par scrutin secret.

Les véhicules éligibles doivent au moins être produits à 5 000 exemplaires par an, et doivent être vendus sur au moins deux continents différents et sur au moins deux marchés majeurs parmi la Chine, l’Europe, l’Inde, le Japon, la Corée du Sud, l’Amérique latine et les États-Unis”, ont indiqué les World Car Awards.

Fabriqué dans l’usine Toyota d’Onnaing, située près de Valenciennes (Nord), ce SUV compact est dérivé de la dernière génération de la Toyota Yaris qui a, elle aussi, été élue Voiture de l’Année en Europe en 2021.

La Toyota Yaris Cross a impressionné les membres du jury par son habitacle accueillant et sa position de conduite exceptionnellement élevée. La SUV suit les traces de la Yaris dont elle reprend les qualités clés telles que l’architecture “Big-Small” qui maximise l’espace intérieur et la fonctionnalité, la motorisation hybride auto-rechargeable de quatrième génération, les normes de sécurité les plus élevées avec le pack d’équipement Toyota Safety Sense de deuxième génération et le caractère “Fun to Drive”.

Elle embarque un moteur hybride 1.5 HSD composé d’un moteur essence de 91 ch et d’un moteur électrique de 80 ch. La puissance cumulée est fixée à 116 ch pour 120 Nm de couple. Le bloc est associé à une boîte de vitesses automatique à variation continue e-CVT. Plusieurs niveaux de finition sont proposés : Dynamic, Design, Collection ou encore Trail.

Nous sommes honorés d’être récompensés par le prix World Urban Car. Notre vocation a toujours été de fabriquer de bonnes voitures compactes. Cette philosophie nous a guidé pour développer la Yaris Cross en tant que voiture compacte avec un espace de chargement généreux et pratique, ainsi qu’une puissance suffisante et une consommation de carburant réduite. Ce prix va nous motiver encore plus à développer des voitures de haute qualité qui répondent aux besoins de nos clients et à promouvoir des véhicules respectueux de l’environnement qui aident à réduire les émissions de CO2,” a déclaré Takatomo Suzuki, Ingénieur en Chef de la Toyota Compact Car Company chez Toyota Motor Corporation.

© Toyota

La Vespa Sprint x Justin Bieber enfin dévoilée !

Teasé depuis décembre 2021, le projet collaboratif entre la superstar canadienne Justin Bieber et Vespa a enfin été dévoilé !

Icône de la pop culture, Vespa a noué dans le passé de multiples collaborations avec nombre d’artistes et de marques prestigieuses, parmi lesquels on peut déjà nommer Sean Wotherspoon, Giorgio Armani, Christian Dior ou Saint-Laurent.

La pop-star canadienne Justin Bieber est le tout dernier artiste d’envergure internationale à rejoindre la longue liste de collaboration du constructeur transalpin. Ensemble, ils dévoilent aujourd’hui le fruit de leur collaboration qui prend la forme d’une Vespa Sprint en édition spéciale.

Entièrement blanche, du bout des rétroviseurs aux jantes, l’exclusive Vespa Sprint laisse néanmoins apparaître des flammes subtilement dessinées sur le carénage arrière du scooter italien par l’interprète de Baby.

La première fois que j’ai conduit une Vespa, c’était quelque part en Europe, probablement à Londres ou à Paris. Je me souviens juste d’avoir vu une Vespa et d’avoir dit “Je veux en conduire une”. Et j’ai passé un si bon moment, rien que le vent dans mes cheveux, la liberté. C’était amusant,” a déclaré la star dans un communiqué.

La Justin Bieber x Vespa arrivera dans les modèles classiques de 50, 125 et 150 cm3. Elle sera de plus accompagnée d’une collection exclusive d’accessoires en édition limitée comprenant une paire de gants et un casque blanc décoré de flammes.

Les précommandes seront ouvertes dès le 20 avril prochain, à un prix non communiqué. Plus d’infos sur vespa.com

Richard Newman remporte le prix « Lexus 2040 : the Soul of Future Premium » avec son concept car ALTO

Le jeune designer Richard Newman a remporté le prix Lexus 2040 : the Soul of Future Premium, avec ALTO, son concept d’un véhicule volant individuel.

Le jeune designer a été choisi parmi ceux des six finalistes du programme Lexus 2040 : The Soul of Future Premium, organisé par le constructeur japonais en collaboration avec le Royal College of Art (RCA) de Londres. Le programme s’adressant aux étudiants de troisième cycle de l’Intelligent Mobility Design Centre (IMDC) du RCA et les invitant à explorer de nouvelles architectures de véhicules pour répondre aux changements de la vie urbaine et de la société en Europe, et de réinventer le rôle que Lexus pourrait jouer en tant que marque de mobilité premium.

Richard Newman

ALTO, concept radical de véhicule volant individuel

Avec sa forme qui s’inspire de celle des montgolfières et des terrariums végétaux, ALTO de Richard Newman est un véhicule à décollage et atterrissage vertical, fonctionnant à l’hydrogène. Sa conception se projette dans un avenir où la technologie deviendra si banale qu’elle ne sera plus considérée comme un luxe. Le jeune lauréat décrit son véhicule comme “un bijou dans le ciel – comme la boucle d’oreille d’un nuage”, avec un extérieur qui peut être personnalisé. Sa conception fonctionnelle permet également de l’amarrer facilement aux façades des bâtiments.

Je voulais créer quelque chose qui soit assez perturbant, qui soulèverait quelques sourcils, mais qui ferait aussi sourire les gens,” a déclaré le britannique. “Cela s’est avéré être un processus de design assez naturel et les changements que je devais apporter sont devenus assez évidents au fur et à mesure que le programme progressait avec l’aide des designers de Lexus”.

Le projet ALTO de Richard Newman a été choisi par un jury composé de dirigeants de Lexus Europe, auxquels sont rejoints Ian Cartabiano et Lance Scott, respectivement Président et Senior Manager du studio de design européen de Lexus, ED2, le professeur Dale Harrow, Président de l’IMDC, et le Dr Chris Thorpe, qui est Intelligent Mobility Head of Programme au RCA.

Deux autres projets ont été également et particulièrement remarqués par le jury : le “Lexus #Units” du chinois Zhenyu Kong et le “Crucible” du canadien Ben Miller.

Le véhicule “Lexus #Units” du chinois Zhenyu Kong s’est inspiré de la forme des barrières côtières. Très flexible et avec un encombrement réduit, le véhicule veut répondre au désir de diversité d’expression de la génération Alpha, tirant parti de la popularité des médias sociaux pour le partage d’opinions et d’émotions. Son intérieur peut être personnalisé à l’aide de la technologie blockchain, de sorte que des œuvres d’art NFT peuvent être embarquées en voyage. Il peut être également relié à d’autres véhicules et être utilisé comme projecteur, par exemple pour participer virtuellement à des concerts ou des soirées.

Zhenyu Kong

Quant au véhicule à hydrogène du canadien « Crucible« , il peut se diviser pour répondre à différents scénarios et contextes d’utilisation.
Son habitacle luxueux peut se séparer de la partie technologique pour créer un service à la fois personnalisé et sans contrainte. L’aménagement de l’habitacle est totalement modulable, et ses éléments pourraient même être placés à l’intérieur d’une maison. Les utilisateurs peuvent choisir un véhicule différent pour la semaine et le week-end. En référence au design Lexus, Ben Miller a réinterprété la calandre emblématique de la marque et a créé un véhicule léger et aérien, facile d’accès, et qui peut être incliné pour plus de confort.

Benjamin Miller

Tous les designers nous ont impressionnés par leurs capacités de réflexion et de création. Ce qu’ils ont produit n’était pas seulement de la fantaisie, mais basé sur une étude factuelle de ce que “premium” pourrait signifier dans une société future, et ils ont extrapolé cela pour créer quelque chose de très avant-gardiste. Dans le projet gagnant de Richard Newman, tout a été bien pensé et exécuté. Sa vision positive et optimiste de l’avenir de Lexus est tout à fait ce que nous voulons pour notre marque, quelque chose qui peut donner le sourire à tout le monde,” a déclaré Lance Scott, Président du studio de design européen de Lexus ED.

Etienne Plas, Senior Manager, Lexus Product Communications, a complété : “En tant que marque, nous encourageons et soutenons activement le développement de nouveaux talents et idées en matière de design. Ce projet a livré de nouvelles idées étonnantes et passionnantes sur la façon dont Lexus pourrait évoluer en tant que marque pour répondre à la transformation des exigences de mobilité et de la perception de ce que signifie “premium””.

© Lexus

Fiat lance un abonnement flexible sans engagement pour rouler en Fiat 500 100% électrique

Fiat vient de lancer une formule inédite d’abonnement sans engagement et 100% en ligne pour acquérir sa fameuse Fiat 500. Une offre sans stress tout compris qui inclut également les frais d’entretien et l’assurance.

Jusqu’ici, pour acquérir une voiture, les constructeurs proposent de nombreuses solutions : achat comptant, achat à crédit, location à longue durée, location avec option d’achat ou encore crédit ballon. Il faut désormais compter sur une nouvelle offre inédite qui serait une petite révolution dans notre manière d’acquérir une nouvelle voiture.

En effet, l’italien Fiat est le tout 1er constructeur à lancer une formule d’abonnement très flexible, sans engagement, pour rouler en Fiat 500 électrique – sa citadine iconique, désormais 100% électrique, lancée en novembre 2020.

Libre et sans engagement

Comment ça se passe concrètement ? Tout se passe entièrement en ligne sur labonnementfiat.fr. Après avoir jeté votre dévolu sur le modèle de votre choix, vous choisissez votre abonnement sur une base mensuelle que vous pouvez interrompre tous les 30 jours. Une formule qui nous rappelle grandement celles proposées depuis des années par les opérateurs mobiles.

Particulièrement flexibles, vous pouvez rendre la voiture quand vous le souhaitez et sans frais. Et, par la suite, lorsque l’envie de rouler de nouveau en Fiat 500 revient, vous pouvez reprendre votre abonnement ou faire évoluer le forfait pour disposer d’autres configurations (une nouvelle version de Nouvelle 500 ou formule kilométrique) plus adaptées à vos besoins.

Et tout ça, sur votre compte client et il est inutile de fournir nombre de documents comme pour un prêt ou une location longue durée. De quoi séduire un jeune public, largement éloigné des véhicules neufs.

Formule tout compris

Les offres démarrent à partir de 299€/mois. Trois forfaits sont disponibles pour répondre à tous les besoins : forfait City à 299€/mois (version Action avec batterie à 190 km), forfait Easy à 429 €/mois (version Icône avec batterie à 320 km) et forfait Tutti à 499 €/mois (version La Prima avec batterie à 320 km).

Chaque formule inclut 1 500 km par mois – sur 12 mois d’abonnement par exemple, cela représente 18 000 km/an, alors que la moyenne du kilométrage en France tous véhicules confondus est de 12 500 km/an et de seulement 8 000 km/an pour une citadine électrique – la garantie, l’entretien et l’assurance tous risques ainsi qu’une assistance 7j/7 (ici, trois options d’assurance sont proposées).

Et si les 1 500 km inclus dans le forfait ne vous suffit pas, sachez qu’un forfait kilométrique plus est proposé à 89€/mois additionnel pour disposer 1 500 km supplémentaires chaque mois.

À noter qu’aucun rapport est demandé, mais il faut tout de même accepter un dépôt de garantie de 1 000€ au moment de signer le contrat.

Trois forfaits en détails

Forfait City (299€/mois) met à votre disposition une Fiat 500 finition Action qui offrira une autonomie allant jusqu’à 190 km. La voiture embarque un support smartphone, la climatisation manuelle et de nombreuses aides à la conduite (freinage autonome d’urgence, alerte de franchissement de ligne, détecteur de fatigue, etc…).

Forfait Easy (429€/mois) propose la finition Icône. Avec ce forfait, vous disposez d’une autonomie allant jusqu’à 320 km (cycle mixte WLTP) et d’une technologie de pointe : écran central 10,25’’ avec navigation, climatisation automatique, recharge rapide 85 kW, régulateur de vitesse et essuie-glaces automatiques.

Avec le forfait Tutti (499€/mois), le plus cher des trois forfaits, vous disposez de la finition la Prima, la version la plus haut de gamme de Nouvelle 500. Le “all-inclusive’’ est ici proposé, et avec lui, une autonomie jusqu’à 320km, une caméra de recul, un radar à 360°, une conduite assistée de niveau 2, des finitions chromées et une sellerie ivoire en éco-cuir, etc… sont alors au rendez-vous.

À ces trois forfaits, il est également possible de choisir une version cabriolet sur les forfaits Easy et Tutti pour un supplément de 70€/mois.

L’offre d’abonnement sans engagement de Fiat s’adresse à tous les conducteurs(trices) âgés d’au moins 21 ans et titulaires d’un permis de conduire d’un an minimum. Cependant, des offres pour des petites entreprises et indépendants sont également proposées.

La France est le marché pilote de cette formule avant qu’elle soit peut-être étendue à d’autres marchés, en cas de succès.

Lexus Coupé 100% électrique, des nouvelles images dévoilées

La marque japonaise Lexus nous propose de nouvelles images de son futur coupé électrique, dévoilé en décembre 2021, mais qui n’arrivera que “d’ici 2030”.

Très en avance en matière de motorisations hybrides, la firme japonaise accuse cependant un retard considérable dans les moteurs électriques. Afin de faire face à la concurrence très féroce dans ce domaine – son modèle UX 300e, premier et seul modèle 100% électrique de la marque, peine à séduire – Lexus annonce l’arrivée prochaine de plusieurs modèles mieux équipés dont ce coupé 100% électrique qui n’arrivera que d’ici 2030, selon le constructeur.

Dévoilé en décembre 2021, le prochain coupé sport de Lexus, très attendu, devrait devenir le porte-étendard de la marque, de manière globale et plus précisément de la gamme complète de BEV que le constructeur lancera d’ici 2030 dans le cadre de la vision Lexus Electrified.
Selon le constructeur, le coupé électrique reprend l’esprit de l’emblématique Lexus LFA et aura une autonomie qui dépassera 700 km grâce à l’utilisation possible de batteries solides. Il mettra environ deux secondes pour atteindre de 0 à 100 km/h.

En attendant l’arrivée du coupé, Lexus prévoit d’ici là d’autres nouveautés électriques comme le tout nouveau RZ 450e 100% électrique qui sera dévoilé le 20 avril prochain, premier modèle 100% électrique issu d’une plateforme dédiée. Nous y reviendrons !

© Lexus

Lexus LC, une série très exclusive « Hokkaido Edition » dévoilée

Lexus rend hommage à l’île d’Hokkaido avec une série très limitée de ses prestigieux LC Coupé et Cabriolet, déclinés à cette occasion avec des coloris exclusifs et des détails uniques.

“Hokkaido Edition” est un hommage vibrant à l’île homonyme, situé au nord du Japon, célèbre pour ses paysages époustouflants, ses traditions, ses volcans, ses sources chaudes mais aussi pour avoir accueilli la piste d’essais Lexus de Shibetsu. C’est sur cette même piste qu’a été mise au point cette Lexus LC “Hokkaido Edition”, par les maîtres pilotes “Takumi” du constructeur.

Disponible en quatre coloris exclusifs : Blanc Nova, Gris Iridium, Noir Graphite et Rouge Radiant, les Lexus LC “Hokkaido Edition” reçoivent une plaque numérotée, des jantes en alliage exclusives de 21 pouces, ainsi qu’une calandre et des éléments décoratifs spécifiques noirs, notamment au niveau des phares et des feux arrière avec un design “postcombustion”. La capote du cabriolet est disponible en rouge ou noir.
À l’intérieur, nous retrouvons un habitacle sublimé par un duo de couleurs : un noir apaisant côté passage et le coloris grenat, lui, plus dominant, mais du côté conducteur. Les deux couleurs font écho à la terre volcanique de l’île d’Hokkaido.

Cette série spéciale est proposée avec deux motorisations : un V6 Multi-Stage Hybrid de 3,5 litres (LC 500h) et un moteur essence V8 de 5,0 litres (LC 500 et LC 500 Cabriolet).

Très limitée, seuls 40 exemplaires de la LC Coupé et 40 exemplaires de la LC Cabriolet sont proposés à la vente sur le Vieux continent. La fourchette de prix reste pour le moment inconnue.

© Lexus

Toyota Tundra Capstone 2022, nouvelle version ultra luxueuse de la camionnette

Toyota Tundra Capstone est le nouveau porte-étendard de la gamme Tundra du constructeur japonais, détrônant au passage le Toyota Tundra Platinum 1794 qui occupait jusqu’ici le sommet de la gamme.

Équipements haut de gamme, confort luxueux et puissance sont au programme de la nouvelle version ultra luxueuse du pick-up de Toyota.
Avec la Capstone, le constructeur japonais veut marcher sérieusement sur la plate-bande de Ford F-150 Limited, de Ram 1500 Limited, ou encore du nouveau GMC Sierra Denali Ultimate.

Et, pour ce faire, il ne lésine pas sur les moyens. Ainsi, le Toyota Tundra Capstone 2022 est propulsé par l’impressionnant nouveau groupe propulseur hybride i-FORCE MAX qui produit 437 chevaux et un couple de 583 lb-pi, soutenu par un impressionnant moteur V6 biturbo, une boîte automatique à 10 rapports et une capacité de remorquage maximale de 4 690 kg (10 340 lb) – la charge utile maximale du Capstone est de 675 kg (1 488 lb).

La calandre exclusive du Capstone comporte un cadre extérieur en acier à haute résistance entièrement caissonné de couleur assortie, un motif grillagé intérieur, et des jantes chromées élégantes de 22 pouces – les plus grandes jamais proposées sur un Tundra. L’habillage extérieur est complété par de subtils recouvrements de rétroviseur chromés, des lettres “TUNDRA” chromées pour l’emblème d’abattant et des garnitures chromées.

L’extérieur musclé encapsule une beauté robuste, mais les passagers apprécieront une cabine silencieuse dont l’accès est assuré par des marchepieds automatiques grâce aux panneaux de verre acoustique antibruit sur les glaces des portes – le Capstone est la seule version de la gamme Tundra à en être équipée.

La cabine intérieure luxueuse est tout aussi impressionnante, avec des sièges garnis de cuir semi-aniline de série, dotés de perforations élégantes et d’une combinaison de couleurs noire et blanche exclusive au Capstone, un volant chauffant garni de cuir, un grand écran numérique multifonction de 12,3 pouces ainsi qu’un toit ouvrant panoramique de série.

La console centrale et le tableau de bord côté passager sont ornés d’authentique noyer américain foncé dont la finition à pores ouverts fait ressortir le grain du bois. Sur le tableau de bord, le logo Capstone flanqué d’incrustations en noyer s’illumine lors de l’ouverture des portes.

Le nouveau système multimédia de Toyota proposé sur le Capstone n’est pas en reste. Accessible sur un grand écran tactile haute définition de 14 pouces proposé en série, il offre une expérience utilisateur améliorée contrôlée par la vue, le toucher et la voix – il suffit de dire “Bonjour Toyota” pour réveiller le système, piloter et donner des instructions. Il est compatible avec Apple CarPlay, Android Auto, et Bluetooth.
L’expérience Toyota Audio Multimédia comprend également une connectivité 4G via un service d’abonnement WiFi pouvant accueillir jusqu’à cinq appareils.
Le Capstone est en outre équipé d’un impressionnant système audio haut de gamme JBL à 12 haut-parleurs.

Abritant un ensemble impressionnant de fonctions de sécurité intelligentes, le Tundra Capstone est équipé en série de Toyota Safety Sense 2.5, le système de sécurité active de Toyota. Au programme : un système de précollision avec détection des piétons, même en conditions de faible éclairage; un système d’assistance à la direction en cas d’urgence pour détecter les piétons et stabiliser les manœuvres d’évitement d’urgence du conducteur et aider à prévenir les sorties de voie; un régulateur de vitesse dynamique à radar; des phares de route automatiques pour détecter les véhicules qui précèdent ou qui viennent en sens inverse; ou encore, la fonction de rappel de passager arrière (si une porte arrière a été ouverte dans les 10 minutes suivant la mise en marche du véhicule, ou à tout moment après que le véhicule a été mis en marche, cette fonction affiche un message de rappel pour le conducteur sur le tableau de bord).

Au système TSS 2.5, viennent s’ajouter de nombreuses caractéristiques de sécurité de série, comme le moniteur d’angles morts, le système d’alerte de circulation transversale arrière pour détecter les véhicules qui approchent d’un côté ou de l’autre lors de la marche arrière, l’aide au stationnement avec freinage pour activer le contrôle des freins lorsqu’il y a une possibilité de collision avec un objet fixe, un véhicule qui s’approche ou lors de manœuvres de stationnement.

Le modèle Toyota Tundra Capstone 2022 sera proposé, à un prix pour le moment inconnu, dans une seule configuration de carrosserie : CrewMax avec caisse de 5,5 pieds. Six couleurs disponibles seront au rendez-vous : Frisson glacé nacré, Gris magnétique métallisé, Argent céleste métallisé, Noir minuit métallisé, Rouge supersonique et Bleu héliographique.

Toutes les nouveautés de Kia en France en 2022

Plusieurs nouveautés vont débarquer en 2022 chez le constructeur sud-coréen Kia dont la grande majorité est constituée d’un rafraîchissement de certains de ses modèles que nous connaissons, à l’exception du EV6, son tout nouveau crossover électrique de taille moyenne.

À noter que toutes ces nouveautés seront coiffées du nouveau logo de Kia, présenté au début de 2021. Un nouveau logo moderne écrit comme à la main, avec un tracé ininterrompu, tout en dynamisme, qui va en s’élevant, projetant la marque dans une nouvelle ère.

Passons maintenant en revue de ces nouveautés qui nous attendent dès le premier trimestre 2022 dans les concessionnaires du Sud-coréen.

Kia Xceed 2022

Ne vous attendez pas à des changements majeurs dans la nouvelle gamme Kia Xceed 2022. Elle connaîtra une mise à jour esthétique et fonctionnelle, celle déjà introduite sur la Ceed à l’automne dernier.

Parmi les nouveautés : un nouveau logo avec une nouvelle police de caractère, des nouvelles jantes en alliage, des phares à LED même dans les versions de base, de nouvelles couleurs et une nouvelle calandre, pour ce qui est de l’extérieur.
Et, à l’intérieur, un système multimédia amélioré avec la dernière connectivité et un écran de 12,3″.

Carrosserie : Crossover compact
Moteurs : essence, essence et diesel à hybridation douce, essence hybride rechargeable

La nouvelle Xceed 2022 est attendue pour le printemps.

Kia Sportage 2022

La Kia Sportage se classe parmi les modèles les plus vendus de la marque dans l’Hexagone (meilleure vente pendant 9 ans consécutifs, de 2010 à 2019 et, il est inutile de préciser que la nouvelle et cinquième génération du SUV compact est très attendue.

Parmi ses nouveautés les plus notables : une nouvelle identité qui se traduit par une face très expressive composée d’une énorme calandre qui occupe toute la largeur, et une signature lumineuse en boomerang. Autre nouveauté qui signe sa silhouette dynamique : un jonc chromé en haut du montant arrière qui se termine au niveau de l’aileron.

À l’intérieur, les designers de Kia apportent une révolution très appréciable : une ergonomie améliorée et une planche de bord très proche de celle de l’EV6. Cette dernière est composée d’une double dalle numérique avec deux écrans de 12,3 pouces légèrement orientés vers le conducteur.

Disponible à la mi-janvier 2022, la Kia Sportage 2022 sera proposée avec deux versions : l’une plus longue et plus spacieuse pour le marché nord-américain et l’autre plus compacte pour l’Europe. Une version hybride rechargeable et une variante au GPL seront proposées plus tard dans l’année.

Carrosserie : SUV compact
Moteurs : Essence et diesel hybridation douce, essence hybride, essence hybride rechargeable et GPL (troisième trimestre de 2022).

Kia Niro 2023

Dévoilée au salon de la mobilité de Séoul en novembre dernier, la Kia Niro 2023, deuxième Niro du nom, est inspirée par le concept Habaniro de 2019 et en reprendra notamment la peinture bicolore.

L’un de ses changements majeurs est son visage de tigre évolutif, qui est enraciné dans le concept Habaniro de 2019. À l’avant, on trouve des feux de jour à LED et à l’arrière, une conception des feux arrière verticaux qui renforce l’efficacité aérodynamique du véhicule et réduit la traînée.

Concernant l’habitacle, la Kia Niro 2023 aura un design élégant à l’intérieur avec des lignes épurées, sans fioritures, et en matériaux durables. Devant le conducteur, seront proposés deux grands écrans rectangulaires qui s’étirent ensemble, faisant office d’écran d’infodivertissement et de panneau de commande. Un panneau horizontal sous ces écrans centraux sera proposé en sus, abritant une rangée de boutons de climatisation tactiles, un bouton de démarrage et un sélecteur rotatif pour choisir des options de commande de stationnement, de conduite, de marche arrière et de point mort.

La Kia Niro 2023 sera disponible, en septembre 2022, en trois versions : électrique hybride (HEV), électrique hybride rechargeable (PHEV) et électrique à batterie (BEV). Ces trois versions seront équipées de la fonction “Greenzone Drive Mode” qui reconnaît les zones avec des restrictions de circulation et de passer automatiquement en mode électrique dans les zones interdites aux moteurs à combustion.

Carrosserie : crossover compact
Moteurs : essence hybride et hybride rechargeable, 100 % électrique.

Kia EV6

Premier modèle de la gamme EV 100% électrique de Kia, ce SUV de 4,68m a été conçu sur une nouvelle plateforme que le constructeur partage avec Hyundai (Hyundai Ioniq 5), baptisée E-GMP, spécifiquement dédiée aux véhicules électriques.

La Kia EV6 inaugure la nouvelle signature du constructeur, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Sa face avant est d’une grande fluidité, presque classique, tandis qu’à l’arrière, le design est très expressif au moyen de lignes affirmées. Son habitacle se démarque par un plutôt grand espace pour les passagers, grâce à l’absence de tunnel de transmission, une planche de bord d’une grande sobriété, et un double écran incurvé qui regroupe le combiné d’instrumentation et le système d’infodivertissement, chacun d’une dimension de 12,3’’.

Le crossover 100% électrique de Kia est proposé en modèle propulsion de 229 ch et 4×4 en 325 ch. La batterie, de série, est de 77,4 kWh, permettant d’atteindre une autonomie jusqu’à 528 kilomètres en 2 roues motrices. Une version GT survitaminée de 585 ch sera disponible au second semestre 2022.

À peine disponible à la commande, le Kia EV6 est déjà auréolé de plusieurs prix dont un “German car of the year”, dans la catégorie “Premium”, en course pour le prix Car of the Year 2022 qui sera décerné en février prochain, il se distingue déjà en inscrivant son nom au célèbre palmarès des Guinness World Records, en enregistrant le temps de recharge le plus court pour effectuer un trajet de 4.636 km dans un véhicule 100% électrique, à travers les États-Unis. Record détenu jusqu’alors par un certain… Tesla.

Carrosserie : crossover moyen
Moteurs : électrique (1 ou 2 moteurs)

© Kia

Tesla Cyberquad, la nouvelle lubie électrique pour enfants de Tesla

Tesla vient de mettre en vente un nouveau véhicule. Il ne s’agit pas cette fois d’une voiture électrique, mais d’un quad électrique pour enfants au look futuriste et baroudeur : le Tesla Cyberquad.

Version miniature du concept pick-up électrique Cybertrunk présenté en 2019, le Tesla Cyberquad for Kids reprend le design futuriste de ce fameux pick-up et du quad électrique pour adulte que l’on avait aperçu au moment de la présentation.

Destiné aux enfants de 8 ans et plus, le Tesla Cyberquad reste avant tout réservé à un usage ludique. En effet, bien que son châssis soit entièrement en acier et que les matériaux retenus pour sa fabrication soient largement supérieurs aux standards du genre, l’autonomie de ce bolide est seulement de 25 km sur une charge complète qui nécessite 5 h avec une prise standard (eh non, pas de Supercharger ici). Quant à la vitesse de pointe, elle est de 16 km/h et peut être limitée à 8 km/h par les parents. Ce n’est pas énorme, mais quand même supérieur aux vitesses habituelles des voiturettes pour enfants, de l’ordre de 5 km/h. Une vitesse qui permet tout de même à un adulte de marcher à côté de l’enfant qui conduit, à pas certainement cadencé !

Parmi les autres détails : des barres lumineuses à LED pour renforcer l’esthétique cyberpunk du produit, un siège rembourré et deux vitesses en plus d’une marche arrière.

Et le prix ? 1 900 dollars. Et pour le moment, le véhicule est réservé au marché américain. Si vous êtes sur place, vous pouvez dès maintenant commander votre exemplaire, les livraisons devraient commencer d’ici 2 et 4 semaines. Visiblement pas de quoi freiner les parents fans de Tesla puisque le Cyberquad est déjà en rupture de stock.

Lexus ON/, la vision d’un avenir électrifié, neutre en carbone et centré sur l’humain présentée au Design Miami 2021

Partenaire Automobile pour la quatrième année consécutive au Design Miami/, qui se déroule du 1er au 5 décembre, Lexus y présente ON/, une installation de Germane Barnes et de l’Université de Miami proposant une vision d’un avenir électrifié, neutre en carbone et centré sur l’humain, inspirée du concept Lexus LF-Z Electrified.

L’installation ON/ est rythmée par l’électrification, la technologie et le design. Expérience visuelle à la fois dynamique et interactive, l’œuvre a été conçue comme un clin d’œil à l’engagement de la marque envers un luxe personnalisé et impliquant, basé sur une technologie intuitive, et l’utilisation réfléchie de l’électrification qui nous mène vers un avenir neutre en carbone.

Le nom de l’installation ON/ fait référence à un interrupteur marche/arrêt comme vision d’un avenir neutre en carbone alimenté par la technologie électrique. L’installation est organisée autour d’une interprétation sculpturale en trois dimensions du concept-car LF-Z Electrified réalisée en acier et dotée d’un éclairage LED intégré. Le châssis de la voiture brille et est suspendu juste au-dessus du sol, suggérant une vision d’un avenir plus durable.

Deux balançoires entourent cette sculpture, chacune étant suspendue dans une arche illuminée en un clin d’œil à l’architecture classique qui est à la fois fondamentale pour le design des infrastructures publiques et au cœur du programme de l’Université de Miami, créant une passerelle entre notre présent et les possibilités de l’avenir.

Cette forme d’arche se retrouve dans les meubles avec éclairage LED intégré conçus par Barnes et son équipe spécifiquement pour l’installation. Ceux-ci offrent des zones discrètes pour le repos et la récupération – reflétant l’engagement de la Marque envers le principe d’Omotenashi (hospitalité exceptionnelle).

L’ensemble de l’installation est unifié par un système d’éclairage exclusif, conçu pour permettre la participation des visiteurs via un modèle virtuel interactif dévoilé en ligne, accessible ici, à côté de l’installation physique.

Les internautes sont invités à créer leur propre style d’éclairage en modifiant la couleur de divers éléments, notamment les murs, la voiture, les balançoires et les meubles. Barnes et son équipe sélectionneront une série d’éclairages créés par les internautes qui seront présentés sur place, mettant en lumière la vision créative de participants du monde entier.

En tant que marque mondiale fidèle aux principes traditionnels japonais du Takumi (artisanat d’expert) et de l’Omotenashi (hospitalité exceptionnelle), et ayant pour mission de construire un avenir neutre en carbone, Lexus incarne des éléments qui sont des marqueurs essentiels d’un design de haute qualité pour aujourd’hui, tout en faisant écho à mes valeurs personnelles. Imaginer un avenir collaboratif, durable, équitable et donnant la priorité aux expériences uniques des individus est un moteur de ma pratique et de mon travail avec les étudiants ici à l’Université de Miami. À Design Miami/, nous sommes ravis de voir comment le public s’approprie l’installation, à la fois sur place et en ligne, ainsi que notre vision de l’avenir,” a expliqué Germane Barnes, Assistant Professor à la University of Miami School of Architecture.

Nous sommes ravis de présenter cet incroyable projet de Germane Barnes et de l’Université de Miami à Design Miami/ pour notre quatrième année de partenariat avec le salon,” a complété Brian Bolain, Global Head of Marketing de Lexus. “Alors que nous nous tournons vers la prochaine génération de design, ce projet nous donne l’occasion de souligner l’engagement de Lexus dans l’électrification tout en travaillant en étroite collaboration avec les étudiants d’UMiami qui sont incroyablement talentueux et représentent vraiment l’avenir du design et de l’innovation.

© Lexus

Pour ses 50 ans, BMW Motorsport ressort son logo mythique !

À l’occasion de son 50ème anniversaire, le 24 mai 2022 prochain, l’emblématique logo “BMW Motorsport” fait son retour sur les modèles de la gamme M. L’année anniversaire marquera également l’arrivée d’une série de nouveautés pour toute la gamme.

Ainsi, tous les clients désireux d’acheter un modèle BMW M ou équipé d’un pack M Sport à partir de mars 2022 pourront faire apposer à l’avant, à l’arrière et sur les moyeux de roue de leur véhicule des emblèmes inspirés du logo historique “BMW Motorsport”. Cette offre sera disponible à la commande dès la fin du mois de janvier 2022.

Le retour du logo historique

Historiquement, ce logo BMW avec ses demi-cercles décalés en bleu, violet et rouge a été utilisé pour la première fois en 1973 sur les voitures de course de la société BMW Motorsport GmbH, créée l’année précédente. Cinq ans après, en 1978, avec le lancement de la BMW M1, la firme y a ajouté les trois bandes de couleur supplémentaires inclinées vers la droite et inspirées de la lettre M – le bleu représente BMW, tandis que le rouge symbolise le sport automobile et que le violet exprime le lien entre les deux. Entre-temps, le violet a laissé place à un bleu foncé, et la société BMW Motorsport GmbH est devenue en 1993 BMW M GmbH.

Avec l’emblème historique “BMW Motorsport”, nous souhaitons partager avec les fans de la marque, notre joie concernant l’anniversaire de BMW M GmbH”, a déclaré Franciscus van Meel, président du conseil d’administration de BMW M GmbH. “Nous avons une grande année devant nous, qui sera célébrée avec des produits uniques mis en avant et des performances incroyables. “M” a longtemps été considérée comme la lettre la plus puissante du monde, et en cette année d’anniversaire, elle l’est plus que jamais.

50 finitions à la carte

En complément des badges inspirés du logo historique “BMW Motorsport”, 50 teintes de carrosserie BMW M emblématiques et historiques seront proposées sur une sélection de modèles en 2022. De nouvelles couleurs telles que Dakargelb, Feuerorange, Daytona Violett, Macaoblau, Imolarot ou Frozen Marina Bay Blue feront également leur apparition, se référant aux différentes époques des 50 ans d’histoire de gamme.

Quatre nouvelles BMW M en 2022

Année anniversaire oblige, 2022 verra BMW lancer plusieurs nouveautés, à commencer par une M3 Touring, puis un modèle spectaculaire de la BMW M4 Coupé qui succède à la célèbre BMW M2, cette dernière est déjà à un stade avancé de son processus de développement de série. Enfin, le premier modèle haute performance électrifié de l’histoire de la gamme BMW M sera également au rendez-vous.

Un anniversaire sans fêtes est bien entendu impensable. Ainsi, de nombreux événements ont été prévus pour célébrer le demi-siècle d’existence de la BMW M. À commencer par un événement en mai 2022 au Concorso d’Eleganza Villa d’Este sur le lac de Côme en Italie du Nord, puis au Goodwood Festival of Speed en Grande-Bretagne et au Concours d’Élégance de Pebble Beach en Californie. La course des 24 heures du Nürburgring est également une occasion bienvenue pour BMW M GmbH de passer en revue sa propre histoire à succès avec ses fans et de susciter l’enthousiasme pour l’avenir de BMW M GmbH.

En France, les trois étapes 2022 du BMW Passion Tour ainsi que les différents évènements dont BMW France est partenaire seront des occasions supplémentaires de fêter les 50 ans de la gamme.

Le septuple Champion du Monde des Rallyes Sébastien Ogier au volant de la Toyota Hypercar GR010 HYBRID

À peine le premier titre mondial des Hypercars en WEC en poche, remporté le 30 octobre dernier à Bahreïn, l’équipe TOYOTA GAZOO Racing a proposé un test de la Toyota Hypercar GR010 HYBRID à deux pilotes d’exception : le septuple Champion du Monde des Rallyes Sébastien Ogier et l’espoir de l’Endurance Charles Milesi.

Ainsi, Sébastien Ogier, qui fait déjà partie de la famille TOYOTA GAZOO Racing en rallye, a pu tester pour la première fois la Hypercar GR010 HYBRID, sur une boucle de 84 tours – 32 tours au cours de la séance matinale de deux heures, puis 52 toujours dont 20 en relais dans l’après-midi. La star montante de l’endurance Charles Milesi, qui a remporté le titre WEC LMP2 samedi, a lui bouclé 31 tours dans la GR010 HYBRID n°7 lors de la séance du matin.

Comme sa Yaris WRC, la GR010 HYBRID dispose de quatre roues motrices. Cependant, de nombreuses différences notables existent entre les deux voitures championnes du monde. Hypercar est développée pour le monde ultra-précis des courses sur circuit. Cela se traduit par des niveaux élevés d’appui et d’une motorisation hybride de 700 ch.

C’était très excitant de piloter le GR010 HYBRID et j’ai vraiment apprécié le temps passé dans la voiture. Je ne me suis mis aucune pression en termes de résultats car il y a beaucoup de nouveaux paramètres pour moi. J’ai dû m’habituer à la vitesse dans les virages, au freinage, à la façon dont la voiture tourne et au système hybride, qui est vraiment particulier. C’est un état d’esprit différent de faire un tour et d’essayer de faire mieux le suivant, par rapport au rallye où chaque virage est unique,” a déclaré Sébastien Ogier.

Prendre le volant d’une GR010 HYBRID pour la première fois a été très spécial pour moi ; chaque pilote d’endurance rêve de conduire une voiture comme celle-ci. Je suis content du travail que j’ai fait. Au début, j’ai dû m’adapter au freinage qui est différent de ma voiture LMP2, mais l’équipe m’a aidé à progresser.
L’adhérence dans les virages à grande vitesse et la puissance de la voiture m’ont procurées de nouvelles sensations très impressionnantes. Je m’y suis habitué assez rapidement et je suis content du travail que j’ai fait. C’était donc une bonne journée et quand vous conduisez une voiture comme celle-ci, vous voulez juste en avoir plus,
” s’est exprimé, quant à lui, Charles Milesi.

Toyota Aygo X 2021, les premières photos officielles dévoilées

Ne l’appelez plus Toyota Aygo, mais Toyota Aygo X ou Aygo “Cross” ! Il s’agit de la toute nouvelle génération de la citadine de la firme japonaise qui reste très fidèle au concept présenté à Munich au printemps dernier.

La nouvelle citadine, positionnée sur le segment A, aux forts accents de SUV est construite sur la plate-forme GA-B, issue de la Toyota New Global Architecture (TNGA), introduite pour la première fois avec succès sur la nouvelle Yaris, élue Voiture de l’année 2021, et plus récemment sur la Yaris Cross.

Le segment A est très important pour nous. Non seulement de nombreux nouveaux clients chez Toyota mais aussi parce qu’il nous permet d’accomplir notre mission qui est de fournir à chacun la bonne solution de mobilité,” a déclaré Andrea Carlucci, Vice President, Product & Marketing, Toyota Motor Europe.

Déclinée en quatre coloris : Vert Cardamome, Beige Gingembre, Rouge Piment et Bleu Genièvre – ces quatre couleurs inspirées de l’univers des épices se retrouvent en touches à l’intérieur, et se contrastent avec le noir du toit et de la partie arrière – la nouvelle Toyota Aygo X apportent quelques nouveautés, tout en restant fidèle aux deux précédentes générations : une ligne de toit plus anguleuse pour une image plus sportive, des projecteurs à l’avant épousant la forme du capot, ainsi qu’une large calandre, des phares antibrouillards et une plaque inférieure de protection de soubassement avant qui réinterprètent le thème du double trapèze propre à l’identité stylistique de l’Aygo.

Compacte et agile

Avec une longueur de 3 700 mm, la nouvelle Aygo X est 235 mm plus longue que la précédente génération. Ces centimètres supplémentaires profitent à l’empattement en hausse de 90 mm ainsi qu’à l’espace du coffre.

Conçue pour des déplacements en ville, l’Aygo X offre un rayon de braquage réduit de seulement 4,70 m, tout en ayant des roues pouvant atteindre 18”.

La largeur totale de la carrosserie est augmentée de 125 mm par rapport à sa devancière, atteignant alors 1 740 mm. En conséquence, les sièges avant sont éloignés de 20 mm, augmentant l’espace aux épaules de 45 mm. L’espace pour les bagages est le meilleur du segment avec 125 mm de plus en longueur et une conception intelligente de l’espace derrière les sièges arrière augmentant la capacité de chargement de plus de 60 litres par rapport à la génération précédente, pour un total de 231 litres.
Le design “Pagoda” du toit permet d’offrir un habitacle confortable et très spacieux tout en conservant des dimensions globales compactes. La hauteur du véhicule a été augmentée de 50 mm, pour atteindre 1 510 mm.

Sécurité en toute circonstance

Son système de direction a été optimisé pour des parcours mixtes. La nouvelle transmission S-CVT offre la meilleure réponse au démarrage de sa catégorie, un fonctionnement intuitif et une linéarité parfaite tout en maintenant un bon équilibre entre performance et consommation de carburant.

En tant que crossover surélevé, la petite citadine bénéficie d’une garde au sol augmentée de 11 mm par rapport à celle de la génération précédente. Cela donne au véhicule plus de présence sur la route et au conducteur une meilleure vision de la circulation grâce aussi à l’assise surélevée de 55 mm. A cela s’ajoute l’augmentation de 10%- à 24°- de l’angle du montant A pour une meilleure visibilité.

Et pour une meilleure stabilité et des angles de roulis inférieurs, les roues ont été agrandies pour être en harmonie avec les suspensions de la plate-forme TNGA, dont l’efficacité n’est plus à démontrer.

Confort optimisé

La petite citadine japonaise se distingue également par sa posture robuste avec un ratio hauteur des pneumatiques/carrosserie de 40 %, habituellement exécuté sur des crossover premium.

Le niveau sonore à l’intérieur a été réduit grâce à une utilisation intensive de matériaux d’isolation acoustique afin de créer un habitacle plus silencieux. L’Articulation Index, qui mesure le niveau vocal nécessaire pour que les passagers puissent s’entendre confortablement, s’est amélioré de 6 % et figure parmi les meilleurs du segment.

Son système audio, designé en partenariat avec JBL, se compose de quatre haut-parleurs couplés à un amplificateur de 300 W et à un grand caisson de basse de 200 mm situé dans le coffre.

Outre ses versions de base, la gamme comprendra également une version découvrable, l’Aygo X Air, il s’agit du premier crossover urbain avec un toit rétractable. Sur cette version, on trouvera des détails premium, tels des jantes alliage 18”, un traitement noir mat, des matériaux de haute qualité ainsi que des inserts de couleurs sur la carrosserie. Une version limitée de l’Aygo X Air, appelée Aygo X Air Limited, sera commercialisée durant les six premiers mois de commercialisation de la gamme.

Porte-parole de la nouvelle Aygo X, elle sera immédiatement reconnaissable avec ses inserts couleur Orange Tangerine.

Technologie avancée

Nouveau modèle d’accès à la gamme Toyota, l’Aygo X reçoit les récentes nouveautés technologiques proposées sur les dernières Yaris et Yaris Cross. Ainsi, le Toyota Smart Connect sera proposé sur la petite citadine, s’articulant autour d’un grand écran tactile haute définition de 9 pouces, compatible avec Android Auto et Apple CarPlay, d’un éclairage et d’un système de recharge à induction. Connecté à l’application MyT, le système donnera à son conducteur diverses informations très utiles sur l’utilisation du véhicule, tels le niveau de carburant, l’analyse de la conduite, des alertes ainsi que la localisation de la voiture.

Sur l’Aygo X, on verra également l’introduction de la technologie de pointe d’éclairage “Full LED”. Les feux de jour et les feux de virage se composent de deux “tubes” de lumière entourés d’un subtil éclairage rougeoyant afin de souligner le profil emblématique de la signature Aygo dans toutes les conditions d’éclairage.

Et pour la première fois, le pack d’équipement de sécurité Toyota Safety Sense sera proposé en série sur un modèle du segment A, à l’occurrence ici l’Aygo X. Ainsi, le système de sécurité de pré-collision avec détection des véhicules, piétons et cyclistes, l’alerte de franchissement de ligne avec aide au maintien dans la file et assistant de trajectoire, le régulateur de vitesse adaptatif intelligent, et la gestion automatique des feux de route seront au rendez-vous !

Économie énergétique

L’Aygo X est propulsée par le moteur 1 litre, 3 cylindres, 1KR-FE. Plusieurs fois primé, il a été encore amélioré pour répondre aux réglementations européennes tout en offrant un niveau élevé de fiabilité et d’agréments de conduite. Sa consommation de carburant est estimée à seulement 4,7 l/100 km, pour des émissions de CO2 contenues à 107 g/km.

De plus, une carrosserie estimée la plus légère de toutes les voitures des segments A ou B, un pare-chocs avant, et des garnitures des passages de roue avant et arrière optimisés contribuent aussi à améliorer l’économie de carburant largement appréciée et recherchée par les utilisateurs, face à la flambée des prix énergétiques de ces derniers mois.

La Toyota Aygo X sera commercialisée en 2022, avec un ticket d’entrée estimé largement à la hausse, aux alentours de 16 000 €.

Une McLaren F1 de 1995 vendue aux enchères pour 20,5 millions de dollars, nouveau record pour une McLaren

Lors d’une vente aux enchères organisée vendredi soir dernier à Pebble Beach, en Californie, par Gooding & Company, une McLaren F1 de 1995 ultra rare a été adjugée pour 20,5 millions de dollars, établissant un nouveau record pour une McLaren F1.

Son prix de départ était de 18,6 millions de dollars pour atteindre un prix de vente final de 20 465 000 $. Selon Gooding & Company, ce montant dépasse le précédent record établi en 2019 d’un peu plus de 19 millions de dollars pour une McLaren F1.

La voiture n’a que 242 milles (moins de 390 kilomètres) au compteur et appartenait à une collection privée japonaise. Baptisé Châssis 029, le véhicule a rarement été montré au public. Avec ce nouveau record, la McLaren F1, l’une des voitures de collection les plus prisées pour sa rareté – seulement 106 exemplaires répertoriés dans le monde – et sa place dans l’histoire de l’automobile, est devenue la voiture la plus chère mise aux enchères cette année et la McLaren F1 la plus chère jamais vendue.

Selon la maison de vente aux enchères Gooding & Company, cet exemplaire est la 25e McLaren F1 construite et la seule à avoir cette couleur de peinture appelée “Creighton Brown” qui a été nommée d’après un cadre qui a aidé à lancer l’entreprise McLaren. L’intérieur continue le thème avec du cuir marron clair et foncé partout.

Avec un énorme V-12 de 6 litres développant plus de 600 chevaux, la voiture avait une vitesse de pointe de 240 mph et a été décrite comme “la première voiture de Formule 1 pour la route” et comme une “capsule temporelle”, selon les termes de Gooding & Company.

En outre, il est noté que tous les documents relatifs au véhicule et sé accessoires tels que les reçus, les fiches d’instructions, les kits de réparation, le set de bagages et la montre TAG Heuer 6000 Chronograph qui l’accompagne ont été conservés à un état presqu’origine.

Le président et fondateur de Gooding & Company, David Gooding, a qualifié la vente de “moment historique” pour l’entreprise et pour l’industrie automobile au sens large.

L’identité de l’acquéreur de cette McLaren F1 de 1995 n’a pas été dévoilée !

© Photos : Mike Maez pour Gooding & Company

Hyundai STARIA, la nouvelle génération de minivan ultra-moderne

Ultra-moderne, futuriste, rétro-futuriste, les termes ne manquent pas pour définir le nouveau monospace Hyundai STARIA. Avec cette nouvelle génération de minivan, le constructeur coréen tente de remettre à la mode le monospace polyvalent ringardisé par les SUV très appréciés des grandes familles.

Basé sur l’approche “inside-out” – une nouvelle méthodologie de conception pour la mobilité future qui commence le processus de conception avec l’intérieur et l’étend à l’extérieur – le STARIA reflète la réponse de Hyundai aux récents changements dans les besoins des consommateurs qui donnent la priorité à l’utilisation de l’espace intérieur.

Un extérieur designé comme un “vaisseau spatial”

La conception de l’extérieur du Hyundai STARIA est futuriste et épurée, définie par une courbe fluide allant de l’avant vers l’arrière, inspirée du halo qui illumine l’horizon de la Terre au lever du soleil vu de l’espace.

L’avant simple du STARIA est orné de feux de jour horizontaux (DRL) et d’un feu de positionnement qui s’étendent sur toute la largeur du véhicule. La calandre large et audacieuse aux motifs uniques crée une façade immédiatement reconnaissable. Son apparence sophistiquée de l’ère spatiale est davantage définie par des phares à réglage bas positionnés de chaque côté de la calandre.

Hyundai utilise la même couleur de carrosserie pour toutes les parties frontales afin de maximiser le style moderne et épuré du véhicule. Les lignes de ceinture abaissées et les larges fenêtres panoramiques sur les côtés améliorent la visibilité globale et procurent une impression d’ouverture. Inspiré du style architectural coréen traditionnel connu sous le nom de hanok, ce sentiment d’espace donne aux passagers l’impression que les scènes extérieures sont reliées à l’intérieur et vice-versa.

L’arrière arbore également un look simple et épuré, avec des feux arrière verticaux accrocheurs ainsi qu’une large lunette. Le pare-chocs arrière est abaissé pour aider les passagers à charger et décharger facilement la cargaison.

Le constructeur coréen a choisi d’ajouter des éléments de design exclusifs supplémentaires à la version premium du STARIA pour lui offrir un aspect et une sensation luxueux. Sa calandre est conçue avec un motif de maille unique. La ligne chromée autour des phares à DEL de type cube ainsi que le chrome en laiton teinté appliqué sur l’emblème Hyundai à l’avant, les roues, les rétroviseurs latéraux et les poignées de porte soulignent son style sophistiqué. Les motifs et graphiques en diamant appliqués sur ses roues de 18 pouces soulignent, eux aussi, le positionnement haut de gamme du modèle.

Un intérieur inspiré du salon d’un bateau de croisière

Tout a été pensé pour créer un environnement spacieux et stimulant aussi bien pour le conducteur que pour les passagers.
L’habitacle axé sur le conducteur a un look futuriste de haute technologie avec un écran d’affichage avant de 10,25 pouces, un carénage central tactile et un levier de vitesses électronique de type bouton. Le cluster numérique est situé sur le dessus du tableau de bord, offrant une vue dégagée pour le conducteur.

Un espace de stockage est disponible en haut de la console supérieure, en bas du cluster et en haut et en bas de la façade centrale. Le boîtier de la console centrale est équipé de porte-gobelets, de ports USB et d’un espace de rangement supplémentaire pour le conducteur et ses passagers.

Le modèle STARIA Premium offre une variété de caractéristiques intérieures supplémentaires qui transformeront l’expérience de mobilité du passager. Le modèle haut de gamme à 7 places offre un mode de relaxation sur ses sièges de la deuxième rangée, s’inclinant automatiquement dans une posture de siège qui répartit confortablement le poids du passager et améliore l’équilibre général du corps.

Le STARIA Premium à 9 places est doté de sièges de deuxième rangée avec la possibilité supplémentaire de pivoter à 180 degrés pour faire face aux passagers de la troisième rangée. Cela offre une nouvelle expérience de mobilité où les passagers peuvent parler tout en se regardant.

La lampe d’ambiance 64 couleurs, disponible dans toutes les variantes STARIA Premium, offre une atmosphère intérieure exceptionnelle. L’éclairage harmonieux direct et indirect fonctionne aussi bien sur le cockpit, la console au plancher, les portes ainsi que sur le coffre de bagages.

Le Hyundai STARIA sera disponible en plusieurs variantes et configurations de sièges, de 2 places à 11 places tandis que la version Premium sera proposée en configurations 7, 9 et 11 places (La version 11 places ne sera disponible qu’en Corée) avec des éléments de design exclusifs et des améliorations intérieures.

Toyota Jarama Racetrack Edition, une édition limitée à seulement 90 exemplaires

Le constructeur japonais des voitures Toyota étoffe la gamme de sa sportive phare, la GR Supra, avec une nouvelle édition limitée Jarama Racetrack Edition en référence au circuit éponyme situé en Espagne. Lancée dans toute l’Europe à partir de ce mois-ci, la série Toyota Jarama Racetrack Edition est limitée à seulement 90 exemplaires – ce chiffre est un clin d’œil au nom de code du coupé : A90. Cette série limitée tire son nom du célèbre circuit espagnol où la GR Supra a été testée pour la première fois.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

Visuellement, la Jarama Racetrack Edition se distingue par sa peinture spécifique Horizon Blue, contrastant avec la finition noir mat des jantes en alliage forgé de 19 pouces et la peinture rouge des étriers de freins.

L’habitacle, qui bénéficie d’une finition particulièrement exclusive, est habillé d’Alcantara noir avec des surpiqures bleues. Les sièges chauffants disposent d’un réglage électrique avec mémorisation. Enfin, chacune des 90 unités produites est numérotée sur un insert en fibre de carbone disposé sur le tableau de bord où figure également le tracé du circuit de Jarama.

Sous le capot, on retrouve le six-cylindres 3 L turbo de 340 ch du coupé d’origine et sa boîte de vitesses automatique à huit rapports, tous deux d’origine BMW, seul groupe motopropulseur proposé pour cette série spéciale. Lorsque le conducteur utilise le système “launch control” de la voiture, il suffit de 4,3 secondes pour accélérer de 0 à 100 km/h.

L’expérience de conduite est d’autant plus attrayante que le couple maximal de 500 Nm est délivré sur une large plage de régimes, allant de 1.600 à 4.500 tr/min.

En outre, la Toyota GR Supra Jarama Racetrack Edition bénéficie d’un équipement de série particulièrement complet avec notamment un système de navigation 3D, une connectivité smartphone Apple CarPlay®/Android Auto™, un accès Supra Connect à de nombreux services connectés et un système audio à 10 haut-parleurs. Les fonctions multimédias sont contrôlées à l’aide d’un écran tactile TFT de 8,8 pouces ou – pour certaines commandes – de la reconnaissance vocale.

Quant à la question de sécurité, tout a été pensé pour offrir au conducteur une sécurité optimale, notamment un dispositif pré-collision avec détection des piétons et (de jour) des cyclistes, une alerte de sortie de voie avec assistance à la direction, un régulateur de vitesse adaptatif avec fonction stop-and-go, des feux de route adaptatifs et directionnels, et un lecteur de signalisation routière.

Et la voiture de l’année 2021 est… la Toyota Yaris !

La Toyota Yaris a été élue, hier, voiture de l’année 2021 par un jury de 59 journalistes automobiles européens.

La petite voiture japonaise, fabriquée en France dans l’usine Toyota d’Onnaing, près de Valenciennes (Nord), succède ainsi à la Peugeot 208, avec 266 points, devançant la Fiat 500 électrique (240 points) et l’inattendue Cupra Formentor (239 points) du constructeur espagnol Seat (groupe Volkswagen). Le palmarès a été dévoilé lors d’une cérémonie en ligne, COVID-19 oblige, retransmise depuis Genève.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

Cette quatrième génération de la Yaris reçoit ce prix prestigieux 21 ans après la première génération, première Toyota élue Voiture de l’Année en 2000.

La firme japonaise a été récompensée par le jury de la Voiture de l’Année à trois reprises : en 2000 pour la première génération de Yaris, en 2005 pour la deuxième génération de Prius, et cette année, “jamais deux sans trois”, pour la quatrième génération de la petite japonaise.

Le titre est décerné par un jury de 59 journalistes, venus de 22 pays de toute l’Europe. Le nombre de votants par pays est proportionnel à la taille du marché. Chaque membre du jury a 25 points à distribuer, avec deux règles : au moins cinq véhicules sur sept doivent avoir des points, et un maximum de 10 points d’un coup pour un seul modèle de la liste. Les votes du jury sont publics et doivent être motivés.

Cette année, le jury a apprécié la technologie hybride de la Yaris pour son agrément de conduite, ses faibles émissions et son prix accessible – la Toyota Prius a contribué à démocratiser l’hybride (associant un moteur électrique à un moteur thermique) sur le marché européen. Le jury a également salué le design, les performances dynamiques et la sécurité au meilleur niveau de sa catégorie offerts par la Nouvelle Yaris.

À noter aussi que la Nouvelle Toyota Yaris a été également élue au début de février, face à 7 prétendantes, “Compacte Business 2021”, par un jury de journalistes spécialisés réuni par le magazine Kilomètres Entreprise.

La supercar McLaren Artura dotée du premier moteur hybride haute performance sera lancée au 1er semestre 2021

Le lancement et la mise en vente dès le premier semestre 2021 de la nouvelle supercar McLaren Artura marqueront le début d’un nouveau chapitre d’hybride haute performance (HPH) pour le constructeur automobile britannique McLaren Automotive.

Ce sera l’occasion pour le constructeur britannique de démontrer son expertise en matière d’ingénierie de systèmes hybrides.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

S’appuyant sur les compétences en matière d’électrification présentées pour la première fois sur l’hypercar hybride McLaren P1TM dévoilée en 2012 et, plus récemment, sur la Speedtail Hyper-GT, entrée en production cette année comme la voiture la plus rapide jamais produite par McLaren avec une vitesse maximale de 403 km/h, la McLaren Artura est la première supercar de série McLaren de la catégorie Hybrides Haute Performance (HPH – High Performance Hybrid).

Chaque élément de la McLaren Artura est nouveau : de l’architecture de la plateforme et de chaque partie du système hybride haute performance à la carrosserie et à l’interface de pointe présente dans l’habitacle. Mais chaque élément s’appuie, en même temps, sur des décennies d’expérience de McLaren dans la mise au point de technologies pour des voitures de course et de route ultra légères qui a fini par apporter toute notre expertise en matière d’électrification à la catégorie des supercars”, a déclaré Mike Flewitt, CEO de McLaren Automotive.

Ainsi, la nouvelle Artura sera équipée du tout nouveau moteur à essence compact V6 bi-turbo, conçu pour être combiné avec un moteur électrique dans un nouveau système hybride haute performance ultra léger qui assure les mêmes performances que les moteurs V8 McLaren et qui offre l’atout supplémentaire d’une réponse de couple améliorée à bas régime pour fournir une accélération impressionnante. La McLaren Artura peut également rouler en mode 100 % électrique sur les trajets urbains quotidiens sans production d’émissions.

Première voiture à être construite sur une toute nouvelle architecture de plateforme optimisée pour l’électrification, conçue et fabriquée au Royaume-Uni au sein du McLaren Composites Technology Centre, la McLaren Artura renforce l’engagement de McLaren en faveur des solutions d’ingénierie ultra légères qui trouvent leur origine dans le sport automobile. Le poids supplémentaire du système hybride haute performance, par exemple, a été largement compensé par l’application de technologies de réduction du poids au niveau du châssis, de la carrosserie et du groupe motopropulseur. De plus, l’architecture en carbone ultraléger de McLaren (MCLA), qui est au cœur de la McLaren Artura, lui offre non seulement le meilleur gain de poids de la catégorie, mais également une base pour l’excellence dynamique inhérente à chaque McLaren.

Plus d’infos à venir dans les prochains mois.

Dix nouvelles voitures propres à venir qui rendront vos trajets plus verts

Technologie hybride, hybride rechargeable ou électrique, derrière ces mots se cache l’avenir ou déjà le présent de l’automobile. Ces véhicules “verts” et “propres” se multiplient sur nos routes et tendent à remplacer peu à peu les voitures à moteurs dits classiques.

Une sélection de dix nouveautés qui vont débarquer d’ici quelques mois et contribuer, espérons-le, à verdir un chouia nos routes.

Audi E-Tron Sportback

Trois ans après avoir été présentée comme concept-car au salon de l’automobile de Shanghai, en Chine, la Audi E-Tron Sportback se concrétise et sera commercialisée très prochainement.

Audi E-Tron Sportback

Ce SUV électrique aux formes de coupé sera proposé en deux versions de moteurs : une à 313 chevaux de puissance pour un 0 à 100 km/h franchi en 7 secondes et une seconde plus puissante, à 408 chevaux de puissance pour un 0 à 100 km/h abattu en 5,7 secondes.
Sa batterie sera également proposée en deux déclinaisons : une à 71 kWh, appelée “50 quattro” pour une autonomie de 347 km et une seconde à 95 kWh, “55 quattro”, pour 448 km d’autonomie.

Son prix est estimé entre 74 900 à 110 200€

Citroën Ami

Sa forme très originale fera tourner les regards dans le paysage urbain. Ce “quadricycle à moteur électrique” est accessible sans permis dès 14 ans.

Citroën Ami

Longue de 2,41 mètres, large de 1,36 m pour une hauteur de 1,52 m, cette micro-citadine électrique délivre une puissance de 9 kW (ou 12 chevaux) pour une vitesse de pointe de 45 km/h et avec 70 kilomètres avec une charge.

La Citroën Ami sera disponible courant juin 2020 avec sept versions. Son prix débute à 6 900 € en achat intégral, avec possibilité de location longue durée avec engagement sur 48 mois.

Fiat 500 Electric

Elle devait être l’une des stars du 90ème salon automobile de Genève qui devait se tenir du 5 au 15 mars mais annulée à cause de la pandémie COVID-19, la Fiat 500 Electric s’impose comme une concurrente directe des Honda e et Mini Cooper SE.

Fiat 500 Electric

Profondément remaniée en comparaison de la génération actuelle qui date de 2007, la nouvelle Fiat électrique aux gènes de cabriolet très chic aura une face avant plus agressive et un intérieur complètement repensée.
Côté moteur, elle accueille un moteur de 118 ch alimenté par une batterie de 42 kWh pour une autonomie de 320 km.

Son tarif d’accès sera aux alentours de 30 000 €, positionnement tarifaire haut perché oblige !

Honda e

Présentée au salon de Francfort l’an dernier, cette mini citadine électrique à la forme très sexy est la toute première voiture 100 % électrique de l’histoire du constructeur japonais.

Honda e

Déclinée en deux motorisations : 113 kW pour 154 chevaux de puissance ou une seconde moins puissante avec 100 kW ou 136 chevaux. Dotée d’une batterie de seulement 35,5 kWh, la Honda e autorise jusqu’à 222 kilomètres d’autonomie en cycle WLTP.

Honda e

La nouvelle japonaise électrique séduira certainement les fans de moteurs “verts” avec son intérieur cosy et très high-tech truffé d’écrans tactiles.

La Honda e sera proposée à partir de 38 060 €.

Honda Jazz

Quant la Honda e est 100% électrique, la Honda Jazz, elle, choisit un moteur hybride.

Honda Jazz

Présentée au salon de Tokyo 2019, la nouvelle Jazz cache sous son capot avant un quatre-cylindres essence atmosphérique i-VTEC 1.5 à essence, ainsi que deux moteurs électriques dont l’un sert de générateur et le second à entraîner les roues. La puissance totale est de 109 ch pour une moyenne basse d’émissions de CO2 de 102g/km. Trois modes de conduite seront possibles avec la nouvelle Honda Jazz : électrique, hybride et thermique.

Les prix de la nouvelle Jazz sont annoncés à 21.990€ en version standard et 27.090€ pour le modèle Crosstar.

Lexus LC 500 Cabriolet

Ce cabriolet de luxe hybride avait fait sa première apparition au Salon de Los Angeles l’an dernier.

Lexus LC 500 Cabriolet

Long de 4,76 m, ce grand cabriolet 2+2, à l’ADN coupé, se distingue par son moteur V8 5.0 litres atmosphérique de 477 ch, associé à une boîte automatique 10 rapports. Sa vitesse de pointe est de 270 km/h pour un 0 à 100 km/h franchi en 4,7 secondes.

Sa capote en toile se met et s’enlève en une quinzaine de secondes, et cela peut être fait en roulant jusqu’à 50 km/h.

Peugeot 508 PSE

La nouvelle berline sportive hybride rechargeable du groupe PSA s’est faite fortement remarquée récemment sur le circuit de Terramar, en Espagne, après celui du Castellet.

Peugeot 508 PSE

Contrairement à la puissance de 400 ch annoncée en tant que concept car, la nouvelle Peugeot 508 affichera 360 ch et 500 Nm de couple, grâce à un 1.6 l 4-cylindres de 200 ch suppléé par deux blocs électriques (un sur chaque essieu) de 110 ch à l’avant et 200 ch à l’arrière.

Quant au prix de la sportive tricolore, il pourrait avoisiner les 70 000 €.

Kia XCeed PHEV

Premier modèle “plug-in hybrid” de la marque à être fabriqué sur le vieux continent (à Zilina en Slovaquie), la version hybride rechargeable de la Sud-Coréenne affiche une étiquette zéro émission.

Kia XCeed

Ce crossover associe un moteur essence de 1,6 l à un moteur électrique de 44,5 kW (60 ch), couplés à une batterie lithium-ion de 8,9 kWh. L’ensemble génère une puissance cumulée de 141 ch et un couple de 265 Nm permettant d’abattre le 0 à 100 km/h en 11 secondes. En mode électrique, sa vitesse maximale est à 120 km/h et sa batterie peut faire le plein en 3h30 branché sur une prise domestique classique.

Kia XCeed

DS9

Annoncée pour la fin de 2020, la DS9, designée en France mais assemblée en Chine, sera déclinée en trois versions hybrides rechargeables : 225 ch (à son lancement), 250 ch et 360 ch avec transmission intégrale.

DS9

Grâce à sa batterie de 11,9 kWh, rechargeable en 1h30 via le câble de 7,4 kW embarqué, son autonomie est située entre 40 et 50 km WLTP. En mode électrique, son moteur, couplé à la boîte de vitesses automatique à huit rapports, atteint 80 kW (110 ch) pour 320 Nm de couple.

Son prix devrait débuter aux alentours de 45 000 €.

Toyota Yaris Cross

Le SUV urbain affiche une dimension plus grande mais reste tout à fait raisonnables (4,18 x 1,76 x 1,56 mètre).

Produite en France, à l’usine d’Onnaing près de Valenciennes, la nouvelle Toyota Yaris Cross 100% hybride reprend la même et unique motorisation hybride de dernière génération que la Yaris 4. Sous son capot, elle cache un 1,5 l essence épaulé par un bloc électrique qui lui permet de cumuler 116 ch.

Toyota Yaris Cross

Côté émissions de CO2, cette version 4×4 annonce 90 grammes par kilomètre dans sa version traction et à moins de 100g/km dans sa version à système de traction intégrale intelligente i-AWD.

Sa commercialisation est prévue pour la mi-2021 et son prix devrait se situer entre 25 et 28 000 euros en base.

Quitter la version mobile