Automne/Hiver 2019 - Page 2

Lacoste – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

/
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week

Au Tennis Club de Paris, la Britannique Louise Trotter, anciennement chez Joseph, a présenté sa première collection pour Lacoste. Un défilé dédié bien entendu à la figure du fondateur René Lacoste.
Comme l’on s’y attendait, la créatrice a puisé ses inspirations dans les archives de la maison renouveler l’esthétique Lacoste. Sa collection est cool, moderne et décontractée, sans jamais tombée dans le vintage ou la nostalgie.
À la question : “comment s’habillerait René aujourd’hui ?”, la britannique de 49 ans imagine des pièces qui se situent en équilibre entre une allure chic et la touche sportswear. Ainsi, elle fait coexister des matières techniques légères, souples, imperméables avec des tissus classiques;elle réinvente des pièces iconiques de la maison, tels les polos qui se retrouvent ici tricotés et prennent de la longueur, et métamorphose l’icône de la griffe, le crocodile, qui se promène sur nombre de silhouettes, tantôt placé discrètement dans le dos, tantôt brodé sur le célèbre polo de sport à col souple.

Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lacoste Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week

Maison Margiela – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

/
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week

C’est toujours un voyage d’exploration, de découverte et de détails inattendus chez John Galliano qui, une fois de plus, a livré une collection magistrale pour Maison Margiela.
S’amusant des codes emblématiques de la maison, la collection débute par plusieurs looks austères, admirablement travaillés dans un minimalisme maîtrisé, avant de se diriger vers une surcharge sensorielle, une sorte de décadence visuelle dominée par la technique de déconstruction/reconstruction déjà vue dans sa collection “Artisanale” présentée en janvier dernier, alternée avec des imprimés digitaux, véritables éclaboussures numériques.

Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Maison Margiela Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week

Balenciaga – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

/
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week

Demna Gvasalia a choisi la Cité du cinéma de Saint-Denis imaginée par Luc Besson pour mettre en scène sa collection, réunissant l’hiver prochain et l’été 2020, pour la maison Balenciaga.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

Dans une atmosphère futuriste et inquiétante soutenue par un plafond de lumières suspendu et gigantesque qui changeait de couleur au fil du défilé, le créateur géorgien opère un virage plutôt marquant, tant dans la forme que dans ses créations. La forme est ambitieuse, avec pas moins de 109 looks tandis que pour le fond, Demna Gvasalia s’éloigne du streetwear qu’il affectionne tant pour un style plus néoclassique qui est une véritable déclaration d’amour aux Parisiens, et aux Parisiennes, et à leur obsession pour le shopping – plusieurs silhouettes ont des bras chargés d’emplettes.
Tel un maître tailleur – ce qu’il est – le couturier géorgien s’appuie sur la technique du moulage 3D pour moderniser les codes de la maison. Coupes impeccablement travaillées, ampleur exagérée, vestes et manteaux aux épaules arrondies et doublées, couleurs audacieuses, silhouettes longilignes, grande tentation de logomania, le tout mixé avec des bottines à bout carré et bottes en cuir verni aux doubles B en argent.
C’est ma vision moderne du style parisien. Tout en gardant un œil sur les codes de la maison Balenciaga, mais en les revisitant à ma manière”, a-t-il expliqué. Pari réussi !

Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Balenciaga Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week

Saint Laurent – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

/
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week

La maison Saint Laurent et son directeur artistique Anthony Vaccarello nous ont ramenés une nouvelle fois sur l’esplanade de la rive de la Seine au pied de la Tour Eiffel pour une nouvelle saison éclectique.
Les propositions du créateur belge pour les hommes sont truffées de silhouettes très Rock’n’Roll où domine forcément le noir et les costumes qu’ils soient croisés, à forme boxy, vestes smoking ou à un bouton. Les pièces sont très couture et architecturées qui mettent en avant les imprimés rayures et matières iridescentes.
Le deuxième acte est un peu plus désarçonnant, avec une série de silhouettes aux contours fluorescents qui marchaient dans l’obscurité presque complète, derrière un tunnel de miroirs, soulignant le sex-appeal puissant cultivé par le styliste belge.

Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Saint Laurent Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week

Lanvin – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

/
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week

Un nouvel ère s’ouvre pour Lanvin, la plus ancienne maison de couture française encore en activité, qui a récemment passé sous le pavillon chinois – l’ancienne propriétaire de la marque, la femme d’affaires Taïwanaise Shaw Lan Chu-Wang avait cédé, en février 2018, la grande majorité de ses parts au conglomérat chinois Fosun qui détient, entre autres, le Club Med, la marque Iro ou encore la marque allemande de sportswear Tom Tailor.
Dans l’enceinte du Musée Cluny, ancienne abbaye, elle-même bâtie sur des thermes romains antiques, et situé en plein cœur de Paris, son nouveau directeur artistique Bruno Sialelli – le créateur français d’origine italienne a fait ses armes chez Balenciaga, Paco Rabanne et Loewe – a présenté sa première collection pour la maison, une collection riche en imprimés et en détails.
J’ai fouillé loin dans les archives pour trouver l’inspiration. Et j’ai découvert que Jeanne Lanvin était une exploratrice : elle allait en Europe de l’Est ou au Moyen-Orient, d’où elle ramenait de nombreux textiles et folklores, créant toujours l’émotion”, expliquait Sialelli. Ce qui expliquait la floraison d’influences recensée dans cette collection que son directeur artistique appelait “Pèlerins Mystiques”. Des influences marines à celles folkloriques sud-américaines, en passant par l’art médiéval – extrait de livres pour enfants comme Saint-Georges et le Dragon imprimé sur une longue chemise – ou encore Babar, l’éléphant héros de la littérature pour enfants qui lui rappelle sa jeunesse et celle de toute sa génération et des touches romantiques comme des imprimés floraux.
Une explosion de fraîcheur pour ce début très prometteur qui amènera sûrement la Maison Lanvin sur le devant de la scène après plusieurs années de difficultés et de perturbations.

Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week
Lanvin Automne/Hiver 2019 - Paris Fashion Week

Salvatore Ferragamo – Automne/Hiver 2019 – Milan Fashion Week

/
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week

Quelle est l’antidote à la pression et aux turpitudes qui étreignent actuellement le monde extérieur ? La famille et l’assurance de la continuité culturelle entre les générations semblent être la réponse à toute attaque et c’est de cet esprit de solidarité qu’explorent Paul Andrew, promu la semaine dernière au poste de directeur de la création, et Guillaume Meilland, directeur de la ligne PAP pour hommes, pour Salvatore Ferragamo.
Ainsi, des costumes sur mesure et vêtements imaginés avec une sensibilité outdoor encadrent la proposition de vêtements pour hommes. Peau de daim, velours côtelé et gabardine de laine technique confèrent aux vestes et aux vêtements d’extérieur présence et gravité. Les coupes élaborées, les détails utilitaires ainsi que le costume à trois boutons, aux épaules douces et revers élargi, en étoffes britanniques et italiennes traditionnelles restent les éléments centraux de la collection.

Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week
Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2019 - Milan Fashion Week

Gucci – Automne/Hiver 2019 – Milan Fashion Week

/
Gucci Printemps/Été 2019 - Milan Fashion Week

Un masque blanc aux traits d’Hermaphrodite, parfait archétype de l’androgyne, en guise d’invitation du show Gucci, au premier jour de la Milan Fashion Week. Les masques, il y en avait eu tout au long de la collection de Alessandro Michele pour la maison Florentine, des masques à la Jason Voorhees ou des masques fétichistes, quand d’autres plus punk ou théâtrales.
Le masque devient le moyen par lequel nous devenons ce que nous pensons être”, et “ces masques, qui nous cachent et qui nous exposent, qui nous rendent présents et absents, ces masques qui sont nos vêtements”, a déclaré le créateur Romain.
Alessandro Michele a également insisté sur la sobriété des années 1940 de la génération de sa grand-mère dans des vestes d’hommes et de femmes – beaucoup ont des bords bruts, tandis que les colliers Pierrot et certains dessins enfantins semblaient au contraire parler de fantaisie et d’innocence dans l’enfance.

Margaret Howell – Automne/Hiver 2019 – London Fashion Week

/
Margaret Howell Fall-Winter 2019 - London Fashion Week

Margaret Howell revient une nouvelle fois dans l’espace de danse Rambert sur la rive sud de Londres pour montrer son chic intemporel qu’elle affectionne depuis la création de sa marque, dans les années soixante-dix.
Dans une palette de couleurs sobres, composées essentiellement de noir, blanc et vert kaki, les silhouettes jouent la carte de la décontraction qui, combinée, aux matières qui respirent de la douceur et du confort (velours côtelé, flanelle, lin) et aux coupes nettes et précises, rend un vibrant hommage à l’identité britannique.

Margaret Howell Fall-Winter 2019 - London Fashion Week

Burberry – Automne/Hiver 2019 – London Fashion Week

/
Burberry Fall-Winter 2019 - London Fashion Week

Après son premier défilé remarqué pour la maison Burberry en septembre dernier, Riccardo Tisci, ex-Givenchy et qui a succédé à Christopher Bailey en mars 2018, continue à donner un nouveau souffle à la vénérable Maison britannique, avec cette collection aussi audacieuse que bigarrée.
Expert du streetwear de luxe, Tisci n’hésite pas à jouer avec l’identité de Burberry, mêlant des influences street et sportswear avec des accents plus chics dont les classiques de la maison, tels les trench-coats, ici revisités bien entendu.
On sent clairement l’objectif de Tisci de répondre aux besoins de “deux types de publics différents, du point de vue des prix, ainsi que des besoins. Une personne mûre a un besoin différent de celui de la jeune génération”. Une intention qui répond bien au thème de la collection : “l’inclusion, et non pas l’exclusivité”.

BOSS – Automne/Hiver 2019 – New York Fashion Week

/
BOSS - Automne Hiver 2019 – New York Fashion Week

Chez BOSS, au dernier jour de la Fashion Week de New York, Ingo Wilts injectait dans les propositions sur-mesure, l’héritage de la marque, une bonne dose d’éléments modernes et urbains, tel le sportswear. Les silhouettes sont habillées mais se détendent tandis que les tissus ont du volume, respirent de la douceur et de la légèreté.
Une grande partie de la collection était centrée sur les couleurs emblématiques de la marque: gris, blanc, camel et bleu marine, mais Ingo Wilts les illuminait cette saison avec une touche de rose et jaune vives.

John Elliott – Automne/Hiver 2019 – New York Fashion Week

/
John Elliott - Automne Hiver 2019 – New York Fashion Week

L’ouverture, en avril prochain, du tout premier flagship de la marque sur Melrose Avenue sert de point de départ à John Elliott et sa nouvelle DA Cara Campagnolo pour leur collection.
Ainsi, le thème de la construction, de la fondation d’une nouvelle maison – clin-d’œil à leur nouvelle boutique de Melrose Avenue – a traversé toute la collection. John Elliott et sa créatrice multipliaient également des collaborations à cette occasion, toujours dans le thème central de la construction, notamment avec Caterpillar, des vêtements outerwear avec Descente et des vestes de motard en cuir avec Blackmeans, deux marques japonaises, ainsi qu’avec Nike pour les sneakers.

Zadig & Voltaire – Automne/Hiver 2019 – New York Fashion Week

/
Zadig & Voltaire - Automne Hiver 2019 – New York Fashion Week

Pour le retour de Zadig & Voltaire à la Fashion Week de New York après une saison à Paris, Cecilia Bonstrom offre à ses hommes un vestiaire ancré dans l’esthétique urbain où règne la décontraction.
Ainsi, une veste smoking se combine aisément avec un pantalon en cuir et des sneakers, un pantalon à inspiration survêt associé à une veste en cuir, ou encore des pulls à bords effilochés et des jeans déchirés au niveau des genoux illustrent l’esprit chic-destroy et l’attitude nonchalante des années 90.
La créatrice offre également plusieurs pièces créées en collaboration avec la NBA, notamment des sweats, de bombardiers portant les logos de certaines des équipes de basket les plus célèbres de la ligue, notamment les Chicago Bulls, les Los Angeles Lakers et les Memphis Grizzlies.

Zadig & Voltaire - Automne Hiver 2019 – New York Fashion Week
Zadig & Voltaire - Automne Hiver 2019 – New York Fashion Week
Zadig & Voltaire - Automne Hiver 2019 – New York Fashion Week
Zadig & Voltaire - Automne Hiver 2019 – New York Fashion Week
Zadig & Voltaire - Automne Hiver 2019 – New York Fashion Week
Zadig & Voltaire - Automne Hiver 2019 – New York Fashion Week
Zadig & Voltaire - Automne Hiver 2019 – New York Fashion Week
Zadig & Voltaire - Automne Hiver 2019 – New York Fashion Week
Zadig & Voltaire - Automne Hiver 2019 – New York Fashion Week
Zadig & Voltaire - Automne Hiver 2019 – New York Fashion Week

N. Hoolywood – Automne/Hiver 2019 – New York Fashion Week

/
N. Hoolywood - Automne/Hiver 2019 – New York Fashion Week

Chez N. Hoolywood, Daisuke Obana semblait avoir vaincu ses démons. Cette saison, le créateur a encore repoussé ses limites, en intégrant dans sa collection tout ce qui lui a toujours inspiré de l’aversion : les imprimés de camouflage, le violet ainsi que les carreaux. Ces motifs qui l’ont repoussé dans le passé ont été utilisé à son escient et intelligemment dans des silhouettes déconstruites, de manière inattendue, tels ces imprimés abstraits dans des tons violet et vert ressemblant plus à un motif floral que camouflage.
Il se sert des chandails, façon pulls de Noël, pour jeter une palette de couleurs très vives dans la collection tandis que l’utilisation du denim et des éléments utilitaires offre un regard pratique et réaliste de ses propositions.

Wan Hung – Automne/Hiver 2019 – New York Fashion Week

/
Wan Hung - Automne Hiver 2019 – New York Fashion Week

Le créateur d’origine chinoise, Wan Hung, diplômé de Central Saint Martins, présente ici sa toute première collection lors de la Fashion Week de New York.
Sa collection, appelée “A special bond”, fait la part belle aux vêtements d’extérieur, avec quelques propositions de tailoring. Beaucoup de pièces sont proposées dans un cuir fin qui, associé aux coupes plutôt amples, n’alourdit pas les silhouettes. De très beaux perfectos, une magnifique combinaison en cuir avec fermeture asymétrique, de pantalons en cuir oversize très fluide dans une teinte camel ainsi qu’un long sweat à capuche toujours en cuir sont parmi ses propositions fortes pour l’hiver prochain.
On note également que le créateur qui a fait ses armes notamment chez Tom Ford utilise de la fourrure, synthétique, pour souligner les bordures de ses pièces, donnant une touche plutôt élégante à l’ensemble.

Celine – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

/
Celine Automne-Hiver 2019 – Paris Fashion Week

Il y a un an et quelques jours, Hedi Slimane avait pris toutes les rênes de la maison Celine, pour laquelle il a offert, au dernier jour de la PFW clôturant six jours de folies, le premier défilé homme, affirmant les ambitions de la marque sur ce secteur.
Le lieu choisi pour le défilé reflète la volonté d’ancrage parisien de la Maison : une gigantesque boîte noire implantée sur la place de la Concorde, avec de larges baies vitrées offrant une vue imprenable sur l’obélisque de la Concorde, avec en arrière plan l’Assemblée Nationale et la Tour Eiffel.
Entre la magie de la Ville Lumière, sculpture lumineuse, musique rythmée du collectif Crack Cloud, pas très cadencés des mannequins et live de saxophone de James Change, les essentiels du style Slimane sont là.
Si sa première collection coed de la saison passée était un hommage au chic parisien, cette première sortie dédiée aux hommes est une ode à Londres, où Slimane a passé plusieurs mois récemment.
Les mods, les rockers et le mouvement New Wave ont investi dès les premiers looks la piste : des pantalons raccourcis, larges et retroussés, des vestes de motard cloutées, un manteau à imprimé tigre jaune et noir. Viennent ensuite des perfectos surpiqués, des vestes universitaires, des trenchs en cuir et des duffle-coat, une veste Nehru, un manteau en cachemire, des vestes en peau de mouton, des manteaux en cachemire ou encore une veste Nehru. Le tailoring est aussi très présent, version Slimane. Comprenez avec une touche très rock et dark.
Le noir domine logiquement la collection – on est chez Slimane – alternant avec quelques touches de rouge, de camel, de gris anthracite et de jaune. Les motifs foisonnent dans le registre de l’Angleterre New Wave, ska et rock, avec notamment des imprimés pied-de-poule, écossais, prince de galles et de l’imprimé panthère.

Dunhill – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

/
Dunhill Automne-Hiver 2019 - Paris Fashion Week

Chez Dunhill, la muse imaginaire de Mark Weston est un homme qui aime une forme de sophistication discrète et confiante. Sa garde-robe est plutôt classique, mais dans ce classicisme apparent, la modernité tient une place de rigueur, fidèle à l’esthétique qu’il a construit pour la maison depuis maintenant quelques saisons – le styliste britannique, qui a fait ses armes notamment chez Burberry, prend les rênes de Dunhill en mai 2017 après le départ du designer écossais John Ray en février 2016.
Les silhouettes sont amplement coupées et surdimensionnées sans être dramatiques dont l’ensemble – malgré plusieurs silhouettes basées sur des total-looks dans des tons sombres – respire fortement de la décontraction, du confort et de raffinement. En dépit de ces formes dans l’ensemble classiques, Mark Weston y ajoute quelques petites touches atypiques, tels la ceinture décentrée, les poignets des manches coupés en biseau et la base des pantalons fendue.
Les tissus restent pour la plupart traditionnels, comme les velours côtelés, la flanelle, du cuir, la serge, de la laine mais aussi de la moire de soie pour une touche de luxe et de brillance à la collection.

GmbH – Automne/Hiver 2019 – Paris Fashion Week

/
GmbH Automne-Hiver 2019 - Paris Fashion Week

Nous atteignons un point de non-retour. Quitter cette planète est en quelque sorte la migration ultime”, a déclaré Benjamin Huseby qui, à côté du designer Serhat Isik, dirige la direction artistique du collectif berlinois GmbH. Vous avez compris ! L’exode est le thème central de la collection, intitulée “Rare Earth”, de GmbH, présentée dans un club underground située à la périphérie de Paris.
Ces exilés de la planète terre, version GmbH, ont une allure chic, n’oubliant pas leur fierté d’hommes qui ont toujours l’idée de bien habiller comme leitmotiv. Dans leur exode vers la nouvelle terre promise, ils amènent dans leurs bagages de multitudes blazers et longs manteaux à la taille dans la plupart des cas très ajustée. La palette de couleurs est plutôt neutre, avec du bleu, blanc cassé, beige, gris et noir tandis que les motifs se limitent à des éclaboussures de peintures dorées et blanches sur certaines pièces de denim et des orties, motif emblématique de la marque, en référence à leur caractère vivace et vigoureuse, poussant n’importe où et riche de multiples vertus médicinales.