Art

Dior invite Daniel Arsham à réinventer les objets du quotidien en pièces d’art en édition limitée

Dior x Daniel Arsham - Objets en édition limitée

Après avoir collaboré avec Daniel Arsham sur son défilé Printemps/Été 2020 et sur une collection capsule, le directeur artistique de Dior Men Kim Jones a de nouveau donné carte blanche à l’artiste américain pour une série d’objets d’art en édition limitée.

View this post on Instagram

🧊

A post shared by ARSHAM STUDIO 3020 (@danielarsham) on

La Maison Dior se développe davantage dans le monde de l’art. Preuve en est sa nouvelle collaboration avec Daniel Arsham, apprécié comme archéologue du futur, qui fut invité à à créer une série d’objets en édition limitée pour les magasins Dior.

Dior x Daniel Arsham - Objets en édition limitée

Les pièces numérotées, qui rappellent sa série Future Relics exposée à la galerie parisienne Perrotin, rue de Turenne, sont comme des prolongations de ses installations créées pour le défilé PE20 Dior Men en juin 2019 à Paris.

Dior x Daniel Arsham - Objets en édition limitée

Parsemé de cristaux, le livre de Christian Dior de 1951, Je suis couturier, est transformé en boîte à bijoux archéologique, tandis qu’une horloge Dior reçoit le même traitement érodé. Autres pièces, même procédé qui est devenu une signature de l’artiste : des lettrines Dior, un ballon de basket-ball ou encore un téléphone de bureau. Toutes les œuvres sont présentées dans des boîtes conceptuelles rappelant les caisses en bois à l’ancienne utilisées pour les livraisons spéciales, accompagnées d’un sablier et des gants blancs.

Dior x Daniel Arsham - Objets en édition limitée
Dior x Daniel Arsham - Objets en édition limitée

Direction les boutiques de Dior pour se les procurer, pour ceux qui en sont fans !

Entre littérature, art et histoire, les plus belles bibliothèques du monde

Bibliothèque Zhongshuge-Hangzhou - Shanghai

Que vous soyez amateur de littérature, amoureux de belle architecture ou fan d’histoire ou les trois en même temps, il y a des endroits qui résument toutes ces passions. Ce sont des bibliothèques, celles considérées comme les plus belles du monde. Ces magnifiques bibliothèques hébergent non seulement les manuscrits les plus vieux du monde, les premières éditions et celles les plus rares, elles sont également les témoignages du génie de l’homme.

Tour d’horizon des plus beaux hauts lieux de la littérature autour du globe.

Bibliothèque de l’Abbaye de Saint-Gall (Suisse)

Bibliothèque de l’Abbaye de Saint-Gall

La bibliothèque fait partie de l’Abbaye de Saint-Gall du VII siècle et de son Abbatiale de Saint-Gall, à Saint-Gall, en Suisse alémanique.
Fondée au viiie siècle, et reconstruite au XVIIIe siècle en style Baroque Rococo, la bibliothèque est une des plus importantes et anciennes bibliothèques monastiques du monde.
La bibliothèque abbatiale réunit aujourd’hui 170 000 ouvrages dont les manuscrits irlandais du VIIe et VIIIe siècle ainsi que les manuscrits enluminés de l’École de Saint-Gall du IXe et XIe siècle.

Bibliothèque Nationale de France Richelieu (Paris)

Bibliothèque Nationale de France Salle richelieu

L’origine de la bibliothèque remonte au XVIIIe siècle, époque à laquelle le Palais Mazarin trônait au beau milieu de Paris.
Ouvert à tout public après un vaste chantier de plus de 250 millions d’euros, la bibliothèque contient au total plus de 20 millions de documents, répartis sur différents départements : manuscrits, estampes, arts du spectacle, pièces et médailles… Elle accueille aussi les collections des bibliothèques de l’INHA (Institut national d’histoire de l’art) et de l’École nationale des chartes.

Bibliothèque de l’Abbaye d’Admont (Autriche)

Admont Abbey Library, Austria

Baigné de lumière, cet immense édifice est un monastère du culte catholique rattaché à l’Ordre de Saint-Benoît.
Fondé en 1074, le monastère abrite la plus grande bibliothèque monastique du monde, créée au milieu du XVIIIe siècle. De style rococo, la somptueuse bibliothèque abrite de somptueuses fresques allégoriques baroques, mais aussi près de 180 000 ouvrages dont 1400 manuscrits, 530 incunables, des ouvrages profanes consacrés à l’histoire et aux sciences ainsi que des œuvres rares comme l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert datant de 1758.

Bibliothèque du monastère de Strahov (Prague)

Bibliothèque du Monastère San Lorenzo Del Escorial - Madrid

La célèbre bibliothèque se situe au sein du monastère de Strahov – f ondé en 1140 par Vladislav II et toujours en activité – à cinq minutes à pied du Château de Prague.
Vieille de plus de huit cents ans, la bibliothèque reste une des plus importantes de Bohême, avec plus de 200 000 ouvrages dont des manuscrits enluminés, des cartes, des globes terrestres et célestes et des gravures du Moyen ge, répartis entre la salle de théologie et la salle de philosophie, entre les deux se trouve le très intéressant cabinet des curiosités.

Tianjin Binhai Library, Tianjin (Chine)

Tianjin Binhai Library

Réalisée par MVRDV et le bureau d’architecture chinois TUPDI, la bibliothèque publique de Tianjin (une ville portuaire au nord-est de la Chine) est une chouchou du web.

Tianjin Binhai Library

Un océan de livres, une mer de connaissance, l’œil… Nombreuses sont les métaphores et les images attribués à cette sensationnelle bibliothèque qui accueille plus d’1,2 million de livres répartis sur des étagères aux lignes sinueuses qui émanent du plafond et des murs.

Tianjin Binhai Library

Stuttgart City Library (Allemagne)

Stuttgart City Library

Achevée en octobre 2011, la bibliothèque municipale de Stuttgart, construite par l’architecte coréen Eun Young Yi, est de forme cubique composée de briques en verre dépoli encastrées dans un cadre en béton.
Son hall d’entrée fut inspiré par le “cénotaphe de Newton” d’Étienne Boullée tandis que son cœur suit la structure et l’organisation de l’ancien panthéon.

Stuttgart City Library

Un oculus central illumine l’intérieur de la bibliothèque qui prend la forme d’entonnoir sur 5 étages entièrement recouvert de livres dont la circulation entre les différentes galeries de lecture est agencée en spirales.

Bibliothèque Zhongshuge-Hangzhou à Shanghai (Chine)

Bibliothèque Zhongshuge-Hangzhou - Shanghai

Surnommée par ses fans sur les réseaux sociaux chinois comme la plus belle et impressionnante bibliothèque du monde, la bibliothèque Zhongshuge-Hangzhou, à 30 km du centre de Shangaï, est conçue par le cabinet XL-MUSE.

Bibliothèque Zhongshuge-Hangzhou - Shanghai

Organisé à travers neuf espaces, entre des éléments orientaux et occidentaux, et se veut comme un refuge inspiré par une citation de Somerset Maugham, “acquérir l’habitude de lire, c’est se construire un refuge contre pratiquement toutes les misères de la vie”, ce futuriste labyrinthe de livres compte près de 50 000 livres, de langues chinoises et étrangères.

Bibliothèque Zhongshuge-Hangzhou - Shanghai

Bibliothèque du Monastère San Lorenzo Del Escorial, Madrid (Espagne)

Bibliothèque du Monastère San Lorenzo Del Escorial - Madrid

La magnifique bibliothèque se niche au sein du Monastère San Lorenzo Del Escorial, situé à quelques cinquante kilomètres de Madrid.
Sa collection de plus 40 000 livres et quelque 2 700 manuscrits allant du Ve au XVIIIe siècle sont présentés dans une magnifique salle longue de 54 m, répartis sur des étagères en bois précieux conçues par Herrera, sous un luxueux plafond peint par Tibaldi.

Bibliothèque du Monastère Wiblingen, Ulm (Allemagne)

Bibliothèque du Monastère Wiblingen - Ulm

Construite dans l’aile Nord de l’abbaye de Wiblingenn, fondée en 1093 par les comtes Hartmann et Otto von Kirchberg au sud de la ville d’Ulm dans le land allemand de Bade-Wurtemberg, la splendide bibliothèque, richement décorée de style rococo, se veut être un lieu de conservation “de tous les trésors de la sagesse et de la science”.

Bibliothèque du Monastère Wiblingen - Ulm

Bibliothèque nationale de Rio de Janeiro (Brésil)

Bibliothèque nationale de Rio de Janeiro - Brésil

Construite de 1905 à 1910, la bibliothèque nationale possède un extérieur du bâtiment est plutôt quelconque qui contraste fortement avec son intérieur richement décoré dont plusieurs ouvrages furent l’oeuvre de Eliseu Visconti.

Bibliothèque nationale de Rio de Janeiro - Brésil

Sa fondation de livres provient essentiellement du Portugal, sous l’impulsion de la famille royale qui y avait emporté ou fait venir des livres importants, pour les sauver d’un éventuel séisme. Parmi ses chef-d’oeuvres, on compte deux bibles de Gutenberg (1462), 120 gravures de Dürer, de nombreux livres rares ainsi que toute la collection de 20 000 photographies de l’impératrice Teresa Cristina Maria.

Bibliothèque du Congrès des États-Unis, Washington (États-Unis)

Instituée en 1800, il s’agit de la bibliothèque fédérale la plus ancienne du pays, la Bibliothèque du Congrès des États-Unis est également connue comme la bibliothèque nationale américaine mais aussi la plus grande du monde.

Bibliothèque du Congrès des Etats-Unis - Washington

Sa collection dépasse les 158 millions d’éléments, inclut plus de 36,8 millions de livres catalogués et d’autres documents imprimés en 470 langues, plus de 68,9 millions de manuscrits, la collection de livres rares la plus vaste d’Amérique du Nord et la collection de documents, de films, de cartes, de partitions de musique et d’enregistrements audio légaux la plus grande du monde.

Bibliothèque Joanina, Coimbra (Portugal)

Bibliothèque Joanina - Coimbra

Située sur le site historique du campus de l’université de l’université de Coimbra – ville portuaire du Portugal – au centre historique de la ville, la bibliothèque Joanina fut construite au XVIIIe siècle sous le règne du roi portugais Jean V. Elle compte trois vastes salles dont le mobilier en bois précieux est rehaussé d’une somptueuse décoration baroque en bois doré. Elle abrite plus de 200 000 volumes, dont certains sont extrêmement rares comme la toute première édition du XVIe siècle du livre le plus important écrit en portugais “Os Lusíadas” de Luís Vaz de Camões, et une Bible hébraïque, publiée au XVe siècle.

Bibliothèque du Trinity College, Dublin (Irlande)

Bibliothèque du Trinity College - Dublin
Photo : j zamora

Plus grande bibliothèque d’Irlande, la bibliothèque du Trinity College est située en plein cœur de l’université de Trinity College à Dublin en Irlande.

Bibliothèque du Trinity College - Dublin
Photo : Kieran Sheehan

Construite au 18ème siècle, la bibliothèque protège une collection de plus de 200 000 livres particulièrement anciens, dont certains remonteraient jusqu’au Vème siècle. Sa collection est répartie sur deux étages, dans un décor chaleureux fait de boiseries, et de voûtes. Sa salle la plus impressionnante est la Long Room qui abrite des bustes en marbres tout le long de son allée.

Bibliothèque Vasconcelos, Mexico City (Mexique)

Bibliothèque Vasconcelos - Mexico

Située au nord de la ville la ville de Mexico, la bibliothèque Vasconcelos est fruit de la prouesse architecturale de ses deux concepteurs, Alberto Kanach et Juan Palomar. L’institution rend hommage à l’écrivain, penseur et politicien mexicain José Vasconcelos (1882-1959), connu pour son rôle dans la Révolution de 1910.

Bibliothèque Vasconcelos - Mexico

Entourée d’un grand jardin qui isole le monument du bruit de la ville, la bibliothèque abrite plus de 600 000 ouvrages répartis sur ses sept étages. L’établissement abrite également la “Mátrix Móvil”, une œuvre de Gabriel Orozco, représentant un squelette peint de baleine, devenu symbole du lieu.

Dix chefs-d’œuvre antiques colossales à visiter absolument dans le monde

Dix Chefs-d'œuvre colossales à visiter absolument dans le monde

Chaque civilisation a ses monuments et ses statues géantes qu’elle laisse à la postérité. Ces chefs-d’œuvre colossales enflamment l’imagination de toutes générations et font discourir d’innombrables débats sur leur pourquoi et comment. Cependant, laissons aux experts de nous éclairer sur leur sujet et partons maintenant à leur rencontre.

BOUDDHA AUKANA (Sri Lanka)

Dix Chefs-d'œuvre colossales - BOUDDHA AUKANA Sri Lanka

À 50 kilomètres au sud-est d’Anuradhapura, se trouve ce bouddha datant du XVème siècle. C’est la statue la plus belle et la mieux conservée du Sri Lanka. Elle est haute de 15 mètre et taillée à même la roche.
Aukana signifiant « qui mange du soleil », tous les jours lorsque les premiers rayons du soleil effleurent sa silhouette, les moines ramassent les fleurs pour les offrir au bouddha.

BOUDDHA DE NARA – TODAI-JI (Japon)

Dix Chefs-d'œuvre colossales - BOUDDHA DE NARA - TODAI-JI JAPON

Le Todai-Ji est un ensemble religieux situé à Nara au Japon. La légende raconte qu’environ 2,6 millions de personnes auraient participé à sa construction entre 742 à 752. Dans l’enceinte de ce temple se trouve le Daibutsuden, la plus grande construction en bois au monde, qui abrite une statue géante du Bouddha Vairocana appelée Daibusu (Bouddha central des écoles tantriques, Mahayana et Tiantai-Tendaï et Huayan-Kegon).
D’une hauteur de 30 mètres, le Bouddha est fait d’or et de cuivre et ses cheveux sont constitués de 966 balles de dix-huit centimètres de diamètre pour une hauteur de trente centimètres. Le temple et ses paisibles environs sont aujourd’hui le centre de l’école philosophique bouddhiste de Kegon.

LA STATUE DU CHRIST RÉDEMPTEUR (Brésil)

Dix Chefs-d'œuvre colossales - STATUE DU CHRIST RÉDEMPTEUR Brésil

Le Christ Rédempteur ou Cristo redentor se trouve sur le mont du Corcovado à Rio de Janeiro au Brésil. L’oeuvre du français Paul Landowski et en béton armé, elle mesure 38 m de haut, pèse 1200 tonnes avec une envergure de 28 mètres.
Érigée d’après un concours organisé par l’Église en 1921 à l’occasion du centenaire de l’indépendance du Brésil (1822), la statue est inaugurée dix ans plus tard en 1931. Son piédestal abrite une chapelle pouvant accueillir 150 fidèles et le site a été reconnu officiellement comme lieu de culte du catholicisme romain. Le 7 juillet 2007, ce monument a été choisi comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde par plus de 100 millions d’internautes.

Dix Chefs-d'œuvre colossales - STATUE DU CHRIST RÉDEMPTEUR Brésil

LE TEMPLE EXPIATORI DEL SAGRAT COR (Espagne)

Dix Chefs-d'œuvre colossales - TEMPLE EXPIATORI DEL SAGRAT COR Espagne

Ce temple monumental, couronné par un gigantesque Christ en bronze, se dresse sur la colline du Tibidabo (575 m au dessus du niveau de la mer). L’ascension au sommet offre une vue panoramique et incroyable sur la ville de Barcelone et le littoral méditerranéen.

LE COLOSSE DE BAHUBALI À SRAVANABELGOLA (Inde)

Dix Chefs-d'œuvre colossales - Statue BAHUBALI Inde

Sravanabelgola est une ville de 4000 habitants de l’État indien du Kamataka (75 km au nord de la ville de Mysore), elle est célèbre pour son centre religieux du jaïnisme et pour sa colossale statue de Gomateshvara, appelé également Bahubali.
Cette monumentale statue fut érigée en l’honneur de Bahubali, fils de Rishabha, premier Tîrthankara et fondateur du Jaïnisme.  Considérée comme la plus grande statue monolithe du monde et taillée dans un granit blanc, elle mesure 17 mètres de hauteur et fut excavée il y a environ mille ans. Tous les 12 ans, des prêtres le baignent de lait, de miel et de yaourt et lui présentent des offrandes de riz, sucre et fruits.

LE DAIBUTSU DE KAMAKURA (Japon)

Dix Chefs-d'œuvre colossales - DAIBUTSU DE KAMAKURA Japon

Fondée en 1939, Kamakura est une ville du Japon située au bord de l’Océan Pacifique dans la préfecture de Kanagawa, à 50 km au Sud-Ouest de Tokyo et un peu moins de Yokohama.
Au XIIème siècle, Kamakura est le centre politique du Japon sur décision du Shôgun Minamoto no Yoritomo et son importance dure plus d’un siècle jusqu’en 1333. Parmi ses nombreux temples, mausolées et monuments historiques, le monument le plus célèbre aujourd’hui est le grand bouddha Amitabha de Kamakura.
Érigé vers 1252, ce daibutsu est une sculpture en bronze d’une hauteur de 13,35 m. Il se dresse devant un splendide paysage de collines et est l’un des emblèmes du pays du soleil levant.

LE BOUDDHA DE LESHAN (Chine)

Dix Chefs-d'œuvre colossales - BOUDDHA DE LESHAN Chine

Taillé à même la falaise du mont Lingyun (hauteur des nuages), face au mont Emeil, berceau du bouddhisme chinois, ce Bouddha de 71 mètre de haut pour 24 mètres de large fut érigé à partir de l’an 713 (sous la dynastie des Tang) par le moine Hai Tong qui souhaitait que le Bouddha protège les gens des courants rapides et dangereux causant de nombreux accidents.
La statue fut achevée en 803 et offre depuis plus de mille ans ses saintes bénédictions. Les visiteurs peuvent même monter dans l’une de ses oreilles afin d’admirer le majestueux paysage qui se déroule devant leurs yeux.

LES TÊTES OLMÈQUES DU PARC DE LA VENTA (Mexique)

Dix Chefs-d'œuvre colossales - TÊTES OLMÈQUES DU PARC DE LA VENTA Mexique

La Venta est un site olmèque, situé dans une plaine alluviale sur île qui surplombe l’ancien cours de la rivière Palma, dans l’État mexicain de Tabasco, à une quinzaine de kilomètres du golfe du Mexique. La datation des fouilles de 1955 permettent de situer la formation du site vers 1000 à 600 avant J.C.
Sur ce site archéologique, se trouvent de nombreuses têtes colossales qui furent sans doute sculptées par les Olmèques, peuple ancien pré-Maya. Les spécialistes supposent que ces têtes sont à l’effigie des souverains de ce peuple. Elles sont disposées selon l’agencement de leur site d’origine La Venta qui se trouve non loin de là. La plus grande des têtes mesure 2,4 mètres et pèse 22 tonnes.

LE SPHINX DE GIZEH (Égypte)

Dix Chefs-d'œuvre colossales - SPHINX DE GIZEH  Égypte

Mondialement connu et symbole de l’Égype antique, le sphinx de Gizeh, également surnommé par les arabes Abou al-Hôl (père de la terreur), est la statue mégalithique qui se dresse devant les grandes pyramides du plateau de Gizeh, en amont du delta du Nil, dans la Basse-Égypte.
D’une longueur de soixante-treize mètres, d’une hauteur de vingt mètres et d’une largeur de quatorze mètres, le sphinx est taillé dans un promontoire naturel dans le roc.Tête tournée vers le levant, son corps est celui d’un lion couché et sa tête celle d’un souverain portant le némès, sur son front se trouve un uræus (cobra femelle qui a pour fonction de protéger le pharaon contre ses ennemis).
Selon les spécialistes, le sphinx aurait été érigé par Djédefrê, fils de Khéops et frère de Khéphren, à la gloire de son père. Il aurait eu probablement pour fonction de gardien du site, ou peut-être plus précisément du temple solaire édifié à côté de la pyramide de Khéops.

LA VIERGE DU PANECILLO À QUITO (Équateur)

Dix Chefs-d'œuvre colossales - Vierge de Quito Équateur

Toute de pierre, debout sur le globe terrestre et foulant aux pieds une couleuvre symbolisant le mal, la Vierge du Panecillo se trouve sur la colline du même nom et domine sur l’ensemble de la ville de Quito en Équateur. Cette colline, sacrée pour les Incas, doit son nom au petit pain local (pan) et culmine à 3000 mètre au dessus du niveau de la mer. Cette statue ailée de la Vierge mesure 45 m de haut et est faite entièrement en aluminium.

Dix Chefs-d'œuvre colossales - Vierge de Quito Équateur

Collaboration exclusive Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam

Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam

VANS s’est associée au musée Van Gogh à Amsterdam pour rendre hommage à quelques unes des plus célèbres œuvres du maître postimpressionniste néerlandais.

Parmi le millier d’œuvres du peintre que possède le musée Amstellodamois, quatre ont été sélectionnées pour sublimer cette collaboration : Le Crâne, Amandier en fleurs, Les Tournesols et l’Autoportrait.
Nous sommes ravis de la collection, Vans x Van Gogh Museum, qui s’accorde à notre mission de rendre la vie et l’œuvre de Vincent van Gogh accessible au plus grand nombre de personnes possible, afin de les enrichir et de les inspirer”, a dit Adriaan Dönszelmann, le directeur du Musée Van Gogh, “en unifiant les iconiques œuvres d’art de Van Gogh aux emblématiques styles Vans, notre partenariat emmène l’art de Vincent « Off The Wall » c’est-à-dire au-delà des sentiers battus et dans le monde pour un tout nouveau public, extérieur au musée.
Ainsi, Le Crâne humain se ressuscite sur la Classic Slip On, un t-shirt manches longues, un Hoodie et sur une casquette tandis que Les Tournesols et Amandier en fleurs, deux des œuvres les plus reconnues de l’artiste témoignant sa parfaite maîtrise de couleurs et de texture, prennent vie sur la Authentic, sur le Sunflower Tee boyfriend et sur le Sunflower Hoodie pour la première, et la seconde sur le bomber Almond Blossom, une casquette et sur un sac à dos. Quant à son Autoportrait, une huile sur toile réalisée en 1888, il se retrouve sur l’empeigne de la Authentic ou sur le devant d’un t-shirt oversized.
La salve de designs finale inclut une ode au dessin de Van Gogh intitulé Vieilles vignes avec une femme, réalisé en 1890, délicatement imprimé sur la Old Skool, et sur une Classic Slip On des extraits de lettres manuscrites de Vincent pour son Frère, Theo. Les designers de Vans ont également extrait des fragments et des illustrations des quelques 700 lettres qui ont été envoyées à Theo, et les ont enveloppé autour de la Classic Slip On. La Classic Slip On et La Old Skool seront vendues dans les boutiques Vans et dans des magasins partenaires de choix.
Chaque modèle de chaussure de la collection Vans x Van Gogh Museum a une finition personnalisée avec une semelle dont l’imprimé imite les fameux coups de pinceau de Van Gogh avec les logos de Vans et du Musée Van Gogh. Chaque pièce de la collection est accompagnée d’une étiquette spéciale qui met en avant les faits historiques derrière chacune des œuvres de Vincent van Gogh.

Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam Vans x Musée Van Gogh d’Amsterdam
La collection Vans x le musée Van Gogh sera disponible à travers le monde le 3 août sur Vans.eu, dans les boutiques Vans, et chez certains magasins partenaires de choix. La collection sera également disponible sur le site et dans les boutiques du musée Van Gogh à Amsterdam à partir de vendredi 6 août. Une partie des bénéfices de ce projet sera consacrée à la préservation de l’héritage de Vincent van Gogh et de sa collection d’art, afin de la maintenir accessible aux futures générations.

New Spring, la poétique installation du Studio Swine fera son escale à Shanghai en octobre prochain

COS - New Spring Shanghai

Après le Salone del Mobile de Milan en avril 2017, où elle a reçu le prix de Most Engaging Exhibition, et Design Miami en décembre dernier, New Spring, la célèbre installation du Studio Swine, fera son escale à Shanghai en octobre prochain.

COS x Studio Swine: New Spring Installation / Milan Design Week 2017

Pour accueillir cette sculpture renversante et poétique, le centre financier et économique de l’Empire du Milieu mettra à sa disposition un bâtiment historique situé dans le centre de la ville. L’oeuvre qui fait 8 mètres de haut sur 8 mètres de large est une collaboration artistique entre l’architecte japonaise Azusa Murakami et l’artiste britannique Alexander Groves. Composée de 42 bourgeons, la sculpture déverse de petites bulles blanches parfumées emplies de brume – les senteurs ont été inspirée par la Floride et sa flore – qui s’évanouissent au contact de la peau. Munis de gants noirs, les visiteurs peuvent les recueillir un instant dans les mains et interagir ainsi avec cette installation enivrante d’émotions.

COS - New Spring Shanghai COS - New Spring Shanghai
L’installation New Spring sera ouverte au public de Shanghai du 20 au 28 octobre 2018. L’adresse et les horaires d’ouverture seront communiqués ultérieurement.

A|X Armani Exchange donne carte blanche à 7 artistes pour son projet #st_ART

AX Armani Exchange - #st_ART PE18 - ALEJANDRO CATANO
ALEJANDRO CATANO

Se voulant être ambassadrice du nouveau streetwear italien, A|X Armani Exchange renouvelle son initiative urbaine avec la création d’une série de t-shirts, de montres et de lunettes conçues par sept artistes internationaux du monde du design graphique et des arts visuels.
Cette série s’inscrit dans son projet #st_ART, en collaboration avec l’univers du street art donnant libre cours à l’imagination et l’originalité.
Pour cette nouvelle saison, la marque a donné carte blanche à sept artistes : Valentina Brostean, Rayaan Cassiem (aka Bikops), Alejandro Cataño Garcia (aka YISK), Alex Lehours, Lesjeanclode, Lox et Ruben Sanchez qui se sont inspirés de la culture pop et du chaos quotidien des métropoles.
Des espaces spécialement créés prennent actuellement place dans toutes les boutiques A|X Armani Exchange dans le monde entier pour présenter la collection. Lors des événements exclusifs (les dates sont sur armaniexchange.com), les artistes sont invités à présenter leur travail au public dans une sélection de boutiques. Les t-shirts, lunettes et montres sont également disponibles en ligne sur armaniexchange.com.

AX Armani Exchange - #st_ART PE18 - ALEX LEHOURS
ALEX LEHOURS

AX Armani Exchange - #st_ART PE18 - LESJEANCLODE
LESJEANCLODE

AX Armani Exchange - #st_ART PE18 - LOX
LOX

AX Armani Exchange - #st_ART PE18 - RAYAAN CASSIEM BIKOPS
RAYAAN CASSIEM BIKOPS

AX Armani Exchange - #st_ART PE18 - RUBEN SANCHEZ
RUBEN SANCHEZ

AX Armani Exchange - #st_ART PE18 - VALENTINA BROSTEAN
VALENTINA BROSTEAN

AX Armani Exchange - #st_ART PE18 AX Armani Exchange - #st_ART PE18 AX Armani Exchange - #st_ART PE18 AX Armani Exchange - #st_ART PE18 AX Armani Exchange - #st_ART PE18 AX Armani Exchange - #st_ART PE18 AX Armani Exchange - #st_ART PE18 AX Armani Exchange - #st_ART PE18 AX Armani Exchange - #st_ART PE18 AX Armani Exchange - #st_ART PE18 AX Armani Exchange - #st_ART PE18 AX Armani Exchange - #st_ART PE18

Andy Warhol x Jean- Michel Basquiat, une amitié particulière racontée par Billabong

Billabong x Andy Warhol x Jean- Michel Basquiat

C’était comme une espèce de mariage fou, le drôle de couple du monde de l’art. Leur relation était symbiotique. Jean-Michel pensait qu’il avait besoin de la célébrité d’Andy, et Andry croyait avoir besoin du sang neuf de Jean-Michel. Jean-Michel renvoyait à Andy une image de révolte”, a raconté Ronnie Cutrone, grand ami du pape du Pop-art à propos de cette amitié qui, depuis de nombreuses années, a été un des sujets les plus discuté du monde de l’art.
Trente huit ans après la première rencontre d’Andy Warhol et Jean-Michel Basquiat – ils se sont rencontrés en 1980 par l’intermédiaire du marchand d’art Bruno Bischofberger – Billabong célèbre cette amitié particulière entre ces deux grands artistes qui ont tant marqué des générations entières de leurs fils spirituels par leur style avant-gardiste.
Warhol et Basquiat entretenaient une relation folle. Cette collaboration s’inspire de la juxtaposition unique de leurs styles opposés, et de leurs histoires derrière leurs travaux collaboratifs”, a déclaré Brad Lancaster, Vice Président monde de “Creative for Billabong”.
Ainsi, avec l’appui de la division Billabong LAB et de la Fondation Andy Warhol pour les Arts Visuels, la collection, incluant des boardshorts, t-shirts, chemises et des casquettes, met en lumière des oeuvres, réalisées pendant la première moitié de la décennie 80, au style graffiti qui combinaient leur style et dont certaines témoignaient l’histoire d’amour cachée d’Andy Warhol pour la communauté de surf.

Billabong x Andy Warhol x Jean- Michel Basquiat Billabong x Andy Warhol x Jean- Michel Basquiat Billabong x Andy Warhol x Jean- Michel Basquiat Billabong x Andy Warhol x Jean- Michel Basquiat Billabong x Andy Warhol x Jean- Michel Basquiat Billabong x Andy Warhol x Jean- Michel Basquiat Billabong x Andy Warhol x Jean- Michel Basquiat Billabong x Andy Warhol x Jean- Michel Basquiat Billabong x Andy Warhol x Jean- Michel Basquiat Billabong x Andy Warhol x Jean- Michel Basquiat Billabong x Andy Warhol x Jean- Michel Basquiat Billabong x Andy Warhol x Jean- Michel Basquiat
La collection Billabong en hommage à Andy Warhol et à Jean- Michel Basquiat est à retrouver sur Billabong.com et dans ses points de vente.

Open Sky, L’œuvre unique de Phillip K. Smith III pour COS au salon du meuble de Milan

COS Open Sky - Phillip K Smith III

Présente au Salone del Mobile depuis 2012, COS s’est associée chaque année avec des artistes, designers et architectes de différentes nationalités, tels Sou Fujimoto, Bonsoir Paris, Nendo, Gary Card ou encore Snarkitecture, pour créer des installations uniques présentées lors de cette grande messe internationale du meuble tenu annuellement à Milan. Certaines de ses installations ont décroché de prestigieux prix comme celle New Spring de Studio Swine qui a remporté le Milano Design Award for Most Engaging Exhibition (prix milanais du design pour l’exposition la plus fascinante) à la Semaine du design de Milan l’an dernier.
Pour l’édition 2018 du Salone del Mobile, la marque suédoise a donné carte blanche à l’artiste américain Phillip K. Smith III qui a créé, pour l’occasion, une installation sculpturale à grande échelle.

COS Open Sky - Phillip K Smith III
Originaire de Palm Springs, l’artiste est connu pour ses œuvres immersives, jouant avec la lumière, l’espace, les couleurs et l’environnement changeants pour inviter les spectateurs à repenser leur vision du monde qui les entoure.
Installée au Palazzo Isimbardi, l’installation a été créée spécialement pour ce bâtiment historique datant du XVIème siècle et se nourrit de la lumière qui inonde sa cour intérieure.
Je souhaitais faire venir le ciel à terre – le rendre présent physiquement. Le carré de ciel au-dessus de la cour se transforme en une forme semi-circulaire qui occupe le sol de la cour, directement face aux spectateurs. L’idée était de fusionner de façon harmonieuse et dynamique la beauté de l’architecture environnante et le ciel milanais, en créant une expérience en perpétuel changement”, explique le designer.
Prenant place entre les colonnes de la cour intérieure jusque dans le jardin attenant du Palazzo, la sculpture centrale sera enrichie d’une série d’œuvres réfléchissantes à échelle plus modeste qui seront déployées dans le paysage verdoyant. Occulté depuis la rue, cet espace de sérénité prolongera l’interaction entre architecture et nature, par le jeu du travail de l’artiste à travers une reconfiguration et un réassemblage d’éléments choisis du jardin. L’ensemble de cette installation crée une expériences spatio-temporelle unique grâce à la réflexion de la lumière sur les oeuvres et aux couleurs changeantes aux alentours des sculptures engendrées en fonction des mouvements qu’effectue le spectateur.
Parallèlement à cette installation, on peut découvrir dans plusieurs boutiques COS sélectionnées dont celle à Paris, 18 rue de Charonne, une série d’oeuvres de tailles variables, angulaires et composées de Phillip K. Smith III qui impose une réflexion sur le monde de reflets dans le paysage urbain.

COS Open Sky - Phillip K Smith III
Open Sky de Phillip K. Smith III pour COS sera accessible au public du 17 au 22 avril 2018 au Palazzo Isimbardi (Corso Monforte 35, 20122 Milan).

Ferdinand Hodler à l’honneur des Métiers Rares de Jaeger-LeCoultre

Jaeger-LeCoultre Reverso Tribute Enamel - Ferdinand Hodler

Après la série unique de Reverso en hommage à Vincent van Gogh en 2016, la Manufacture Jaeger-LeCoultre met de nouveau à l’honneur les savoir-faire de ses artisans des Métiers Rares à travers une série de trois montres Reverso célébrant l’oeuvre du peintre suisse Ferdinand Hodler, considéré comme le plus suisse des grands artistes suisses.
À l’occasion du centenaire de la disparition du peintre qui fut un fervent paysagiste, la Manufacture de la Vallée de Joux a choisi certains des plus représentatifs d’œuvres paysagistes du peintre pour orner le boîtier en or gris de la Reverso Tribute Enamel, montre emblématique aux allures Art déco.
Comme les précédentes créations reproduisant les chefs d’œuvres de l’art pictural, ces trois modèles de cet hommages ont chacun deux faces, d’un côté, au recto, le cadran et de l’autre, au verso, la reproduction de l’une des trois œuvres choisies de Ferdinand Hodler.

Jaeger-LeCoultre Reverso Tribute Enamel - Ferdinand HodlerAinsi, au recto de la pièce est le cadran finement décoré par l’artisan guillocheur de Jaeger-LeCoultre. Le cadran est composé de petits losanges qui apparaissent comme tressés et réalisés avec une extrême finesse. Ils sont ensuite recouverts d’un émail translucide dont la couleur a été étudiée pendant de longues heures pour s’accorder parfaitement avec celle de la peinture reproduite au verso du boîtier.

Jaeger-LeCoultre Reverso Tribute Enamel - Ferdinand HodlerCe travail de gravure à la main se poursuit au verso de la montre, avec la reproduction émaillée de l’oeuvre de l’artiste encadrée par un cadre des plus élégants, s’ajoutant aux trois godrons emblématiques de la Reverso.
Lac Léman avec le Mont Blanc dans la lumière du matin (peint en 1918 – 74 x 150 cm), Lac de Thoune aux reflets (peint en 1904 – 89 x 100 cm), Lac de Thoune aux reflets symétriques (peint en 1909 – 67,5 x 92 cm), chacun de ces trois tableaux se figure au verso de la montre, nécessitant une cinquantaine d’heure de travail des artisans émailleurs qui le reproduisant le plus fidèlement possible sur une surface de 3 cm².
Les trois modèles sont chacun réalisés en huit exemplaires.

Pâques 2018 : Arthur Fèvre rend hommage à Yves Klein avec onze oeuvres de chocolat uniques

Pâques 2018 - Arthur Fèvre - Yves Klein

Pour Pâques 2018, l’InterContinental Bordeaux – Le Grand Hôtel, le 5 étoiles situé au cœur de la “la Belle Endormie”, sur la place de la Comédie, face à son historique Opéra, donne carte blanche à son jeune et talentueux chef pâtissier exécutif Arthur Fèvre qui, à cette occasion, rend un hommage très gourmand à Yves Klein, l’artiste niçois qui a donné son nom au bleu d’outremer énonyme.
Ouverte au public du 23 mars au 08 avril , cette “Rencontre d’Yves Klein et d’Arthur Fèvre” se présente comme un dialogue entre deux explorateurs de la matière. Elle expose onze pièces, dont chacune est conçue comme une réponse à une des œuvres du célèbre artiste niçois qui l’ont particulièrement marqué.
C’est la couleur bleue qui m’a conduit à Yves Klein. Mon idée initiale était de sortir du conventionnel en réalisant des œufs de Pâques bleus, ce qui m’a spontanément amené à penser au profond et mystérieux IKB (International Klein Blue). S’il s’est finalement avéré impossible de reproduire cette teinte en pâtisserie, l’envie d’aller à la rencontre de cet artiste s’était imposée à moi ! Il m’a semblé cohérent de célébrer cet artiste visionnaire et précurseur – deux qualités que j’essaie d’incarner dans mon travail quotidien -, a fortiori en cette année-anniversaire des 90 ans de sa naissance”, a expliqué Arthur Fèvre.
Parmi les créations exposées témoignant d’un savoir-faire et d’une technicité exceptionnels : L’Œuf bleu, deux pièces sur pied et inclinées suivant l’axe terrestre, inspirées du Globe terrestre bleu (RP 7) d’Yves Klein créé en 1957; Vivant 1, une éponge en chocolat bleu inspirée des Sculptures Éponges d’Yves Klein et montée sur socle, réalisée selon un procédé novateur permettant de faire “buller” le chocolat sous pression ou encore Vivant 2, un assemblage de tiges en beurre de cacao et fécule de pomme de terre teintées en bleu reposant sur un cep de vigne, inspirée des Sculptures d’Yves Klein.

Pâques 2018 - Arthur Fèvre - Yves Klein Pâques 2018 - Arthur Fèvre - Yves Klein Pâques 2018 - Arthur Fèvre - Yves Klein Pâques 2018 - Arthur Fèvre - Yves Klein Pâques 2018 - Arthur Fèvre - Yves Klein Pâques 2018 - Arthur Fèvre - Yves Klein Pâques 2018 - Arthur Fèvre - Yves Klein Pâques 2018 - Arthur Fèvre - Yves Klein Pâques 2018 - Arthur Fèvre - Yves Klein Pâques 2018 - Arthur Fèvre - Yves Klein

Pendant toute la durée de cette exposition, du 23 mars au 08 avril dans le lobby, le salon Mappemonde et le bar l’Orangerie de l’InterContinental Bordeaux – Le Grand Hôtel, les visiteurs pourront acheter Un Œuf Yves Klein de Pâques par Arthur Fèvre (200 gr de chocolat Valrhona) au prix de 22 euros la pièce. L’Œuf Yves Klein de Pâques par Arthur Fèvre sera également en vente dès le 15 mars sur le site internet de l’InterContinental Bordeaux – Le Grand Hôtel puis dans l’ensemble de ses points de vente à partir du 17 mars.

Le musée immersif L’ATELIER DES LUMIÈRES ouvrira ses portes au printemps 2018 à Paris

L’Atelier des Lumières

Imaginez d’immenses tableaux de Klimt, d’Egon Schiele et de Friedensreich Hundertwasser projetés sur des murs de dix mètres de hauteur ou sur des éléments monumentaux placés d’ici et là à l’intérieur d’une ancienne fonderie nous baignant dans des halos de lumière éblouissante et nous permettant de toucher et d’apprécier chaque détail de ces œuvres de maître.

L’Atelier des Lumières
Cette expérience immersive sera possible lorsque le premier Centre d’Art Numérique ouvrira ses portes à Paris au printemps 2018.
Situé entre Bastille et Nation, dans l’ancienne fonderie de fer PLICHON du XIème arrondissement de paris, L’ATELIER DES LUMIÈRES proposera des expositions immersives monumentales rendues possible par 120 vidéoprojecteurs, sur une surface totale de 3 300 m². Ce musée interactif du XXIème siècle est une nouvelle initiative de Culturespaces, opérateur culturel privé qui gère entre autres le Musée Maillol, le Musée Jacquemart-André, la Villa Ephrussi de Rothschild à Saint-Jean-Cap-Ferrat ou encore les Arènes de Nîmes. L’ATELIER DES LUMIÈRES est son deuxième espace numérique après celui des Baux-de-Provence, Carrières de lumières qui ont ouvert ses portes en 2012 et qui attirent chaque année plus de 600 000 visiteurs dans ses expositions numériques.

L’Atelier des Lumières
Le rôle d’un centre d’art est de décloisonner, et c’est pourquoi le numérique doit prendre sa place dans les expositions du XXIe siècle. Mis au service de la création, il devient un formidable vecteur de diffusion, capable de créer des passerelles entre les époques, de faire vibrer les pratiques artistiques entre elles, d’amplifier les émotions, de toucher le plus grand nombre”, a déclaré Bruno Monnier, Président de Culturespaces.
Divisé en deux espaces distincts: LA HALLE d’une superficie de 1 500 m² et LE STUDIO plus petit avec ses 160 m², L’ATELIER DES LUMIÈRES accueillera des cycles d’expositions numériques alternant un programme long, consacré aux grandes figures de l’histoire de l’art et un programme plus court dédié aux artistes contemporains.

L’Atelier des Lumières
Pour son ouverture, LA HALLE accueillera le célèbre peintre symboliste autrichien Gustav Klimt et son compatriote Egon Schiele, connu pour ses nus controversé.
Grâce à la dématérialisation des œuvres d’art, nous allons donner la possibilité à de nombreux visiteurs qui ne sont jamais allés au Palais de la Sécession à Vienne de se retrouver confrontés avec les figures iconiques de la fresque de Klimt”, ont expliqué Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi, réalisateurs chargés d’animer ces œuvres sur toutes les surfaces de L’ATELIER DES LUMIÈRES. Quant au programme court, il sera dédié à un autre artiste illustrant la créativité viennoise : Friedensreich Hundertwasser (1928-2000), héritier de la Sécession.
Dédié à la création contemporaine, LE STUDIO présentera des artistes confirmés ou émergents à qui, il donnera carte blanche pour créer un univers visuel original.

L’Atelier des Lumières
Rendez-vous en mars 2018 pour une immersion totale dans l’art visuel à
L’ATELIER DES LUMIÈRES
38, rue Saint Maur, 75011 Paris
Métro: Parmentier

William Blake prête ses œuvres provocatrices et mystiques à Dr. Martens

Dr Martens x William Blake

Joueur et amoureux de l’art, Dr. Martens a l’habitude de s’inspirer de l’art et de toiles de grands maîtres pour imaginer les plus belles robes pour ses chaussures.
Après l’art baroque et le peintre primitif flamand Rogier van der Weyden, c’est au tour de l’artiste et poète britannique William Blake de prêter ses œuvres dans le cadre d’un partenariat avec la Tate Britain.

Dr Martens x William BlakeAinsi, deux de ses iconiques modèles, le 1460 et le 1461 ainsi que des sacs (un sac à dos et une sacoche) et des vêtements (deux t-shirts, un avec manches courtes et l’autre manches longues) se sont revêtus de deux des toiles de ce grand peintre londonien, connu entre autres pour avoir illustré la Divine Comédie de Dante.
L’iconique bottine 8 œillets 1460 – la première Dr. Martens jamais créée – est réalisée dans un cuir premium sur lequel est imprimé un détail de l’oeuvre Satan Smiting Job with Sore Boils, datant de 1826. Cette oeuvre se retrouve également sur le sac à dos en cuir avec poignée et sur le t-shirt à manches longues.
Le modèle 1461 avec empeigne en cuir et semelle à coussins d’air ainsi que le t-shirt à manches courtes et la sacoche en cuir ont eu droit à l’oeuvre The House of Death, datée de 1796, représentant une scène du Paradis Perdu du poète anglais John Milton.

Dr Martens x William Blake Dr Martens x William Blake Dr Martens x William Blake Dr Martens x William BlakeLa collection Dr. Martens x William Blake est actuellement disponible dans les boutiques de la marque et en ligne.

La collaboration sulfureuse Supreme x Andres Serrano x Vans Collection

Supreme x Andres Serrano x Vans Collection

Les férus de l’art connaissent sans aucun doute l’artiste américain Andres Serrano, l’une des figures majeures de la scène artistique contemporaine.
Pour ceux qui ne le connaissent pas, voici un bref appel: défini lui même comme un “artiste religieux”, ce photographe contemporain américain d’origine hondurienne et afro-cubaine est connu pour ses oeuvres controversées, telles “White Christ”, “Piss Christ”, “Madonna and Child II” et “Blood and Semen II”, baignées dans l’urine, le sperme, le sang et le lait maternel, qui ont suscité des réactions de rejet, notamment dans les milieux catholiques et d’extrême droite.
Les trois dernières œuvres, “Piss Christ”, “Madonna and Child II” et “Blood and Semen II” se retrouvent aujourd’hui au centre de la collaboration entre l’artiste et Supreme. Les reproductions de ces oeuvres sont ainsi imprimées sur une série de sweats, de survêtements, de tees-shirts graphiques, mais aussi de sneakers. Ces dernières, comprenant trois silhouettes Sk8-Hi, Chukka et Old Skool, sont une collaboration avec Vans.

Supreme x Andres Serrano x Vans Collection Supreme x Andres Serrano x Vans Collection Supreme x Andres Serrano x Vans Collection Supreme x Andres Serrano x Vans Collection Supreme x Andres Serrano x Vans Collection Supreme x Andres Serrano x Vans Collection Supreme x Andres Serrano x Vans Collection Supreme x Andres Serrano x Vans Collection Supreme x Andres Serrano x Vans Collection Supreme x Andres Serrano x Vans Collection Supreme x Andres Serrano x Vans Collection
La collection Supreme x Andres Serrano est prévue le 21 septembre dans les boutiques Supreme ainsi que sur SupremeNewYork.com. La sortie au Japon est prévue le 23 septembre.

Dior Homme x Dan Witz collaboration, une ode à la scène moshpit

Dior Homme x Dan Witz

Ces imprimés en total-look représentant la foule en délire ou plus exactement des scènes de moshpit n’ont pas échappé à l’oeil acéré des rédacteurs en chef, assis en front-row, et à tous ceux qui sont venus, en janvier dernier, applaudir la collection Automne/Hiver 2017 de Kris Van Assche pour Dior Homme.
Les fans du street art y reconnaissant sans aucun problème oeuvres de l’un des pionniers du mouvement street art à New York, l’artiste Dan Witz. Issus de sa série sobrement intitulée “NY Hardcore”, ces imprimés saisissant, criant de réalisme, troublant, presque dérangeant se retrouvent donc sur un vestiaire qui tranche avec les tenues classiques d’hiver. De ces costumes, pantalons, vestes, blousons, manteaux, capes, sneakers, petites maroquineries et des sacs à dos ressortent l’atmosphère bouillonnant, fascinant, à la limite angoissant de ce mouvement né dans les années 80.

Dior Homme x Dan Witz Dior Homme x Dan Witz Dior Homme x Dan Witz Dior Homme x Dan Witz Dior Homme x Dan Witz Dior Homme x Dan Witz

Dior Homme x Dan Witz Dior Homme x Dan Witz

La collection est actuellement disponible dans les points de vente de Dior Homme.

Solange annonce son nouveau projet « Scales », une performance à The Chinati Foundation

Solange - Chianti Foundation

Il y a quelques mois, pour son dernier show intitulé An Ode To, Solange avait investi le prestigieux Guggenheim Museum de New York pour une performance live, accompagnée de plus d’une trentaine de musiciens et figurants.
La chanteuse américaine, soeur de Beyoncé, voulant “casser les murs” des institutions pour s’y installer, est une habituée de l’art-performance pour faire entendre sa voix et ses combats politiques. S’érigée en Sainte Patronne de l’art contestataire, Solange a annoncé, le vendredi dernier, via un tweet sur son compte Instagram son dernier projet de performance. Appelée “Scales”, sa performance aura lieu le 08 octobre prochain à The Chinati Foundation, un musée à ciel ouvert, à Marfa dans le Texas.


“15 untitled works in concrete” de Donald Judd a une profonde influence sur ma manière de regarder le monde et je suis profondément honorée de pouvoir installer ma pièce de performance “Scales” à côté de ces incroyables oeuvres”, a déclaré Solange sur son compte Instagram.
Rendez-vous donc le 8 octobre, pour ceux qui sont de passage à Marfa, à la Fondation Chinati ou sinon, guettez son compte Instagram puisque la chanteuse aime y montrer les coulisses de ses shows avec ses fans.

« an ode to » 2017 1st rehearsal @rbma

Une publication partagée par Solange (@saintrecords) le

Dr. Martens Collection « George And The Dragon » ou Quand l’art se mêle à la mode

Dr. Martens - George And The Dragon Collection

L’étroite présence de l’art dans la mode n’est certainement une nouveauté. La preuve en est avec la nouvelle collection capsule de Dr. Martens inspirée du légendaire conte de Saint George tuant le dragon.

Dr. Martens - George And The Dragon Collection
Pour cette collection qui mêle l’art à la mode, la marque britannique a choisi de sublimer chaussures, vêtements et accessoires avec l’oeuvre Saint Georges et le Dragon réalisée entre 1432-35 par le peintre primitif flamand Rogier van der Weyden.

Dr. Martens - George And The Dragon Collection
Ainsi, les deux chaussures iconiques de la marque 8-œillets 1460 et 3-œillets 1461 se parent du motif en all-over imprimé sur un cuir pigmenté Backhand. Le saint, représenté en chevalier qui terrasse un dragon – allégorie de la victoire de la foi chrétienne sur le démon ou du bien sur le mal – se retrouve également sur un t-shirt manches courtes en coton, et 2 sacs de la gamme classique Dr Martens : le sac à dos en cuir rigide et la besace 11”.

Dr. Martens - George And The Dragon Collection Dr. Martens - George And The Dragon Collection Dr. Martens - George And The Dragon Collection Dr. Martens - George And The Dragon Collection Dr. Martens - George And The Dragon Collection Dr. Martens - George And The Dragon Collection Dr. Martens - George And The Dragon Collection
La collection est actuellement en vente dans les boutiques Dr. Martens, en ligne et chez une sélection de revendeurs.

Jaeger-LeCoultre dévoile la 2nd série de montres Reverso en hommage à Vincent van Gogh

Jaeger-LeCoultre, par l’entremise de la société néerlandaises Gassan Diamonds, spécialisée dans la taille et la vente des diamants, s’est associée avec le musée Van Gogh d’Amsterdam pour créer une série unique et exceptionnelle de Reverso en hommage à Vincent van Gogh.

Jaeger-LeCoultre - Reverso Vincent van GoghAprès la première série de montres, sortie l’an dernier, mettant à l’honneur les célèbres tournesols du peintre néerlandais post-impressionniste, cette seconde série a choisi de célébrer l’un de ses fameux autoportraits, celui intitulé “Autoportrait de l’artiste”. Ainsi, ce chef-d’oeuvre, peint à Paris en 1888, a été peint sur émail sur le cadran de la Reverso à Éclipse, façonnée dans les ateliers de la Manufacture suisse Jaeger-LeCoultre. D’un simple geste, les volets de la montre s’ouvrent et révèlent la reproduction miniature du tableau.

Jaeger-LeCoultre - Reverso Vincent van GoghLa Reverso à Éclipse est une montre réversible unique, dotée d’un boîtier en platine et du calibre de manufacture Jaeger-LeCoultre 849. Elle se prête particulièrement bien à l’une des traditions artistiques les plus rares et les plus belles: la peinture miniature sur émail, un savoir-faire unique qui exige précision, virtuosité et patience. La Manufacture est l’un des seuls endroits au monde où cet art noble a survécu, grâce aux artistes émailleurs Jaeger-LeCoultre.
Cette montre unique, produite à seulement quatre exemplaires, peut être admiré au musée Van Gogh d’Amsterdam.

Le HUGO BOSS PRIZE 2016 dévoile les six artistes finalistes

Wael Shawky
Wael Shawky

Les noms de six artistes sélectionnés qui concourent au prestigieux prix HUGO BOSS PRIZE 2016 viennent d’être dévoilés.

Les six artistes sélectionnés sont : Tania Bruguera, Mark Leckey, Ralph Lemon, Laura Owens, Wael Shawky et Anicka Yi.
Parrainé par la marque Hugo Boss, le HUGO BOSS PRIZE, géré et remis par la fondation Solomon R.Guggenheim, récompense, tous les deux ans, des artistes dont les œuvres sont parmi les plus innovantes et influentes de l’art contemporain.
Le prix, qui fête cette année son 20ème anniversaire, est présidé par Nancy Spector, directrice adjointe, Jennifer et David Stockman, conservateurs en chef de la fondation Solomon R. Guggenheim. Le lauréat remportera, outre les 100 000 dollars, le droit à une exposition monographique à la Fondation Guggenheim.
Le nom du gagnant sera dévoilé en octobre 2016.
Voici les œuvres des six lauréats sélectionnés:

Photo ci-dessus:
Wael Shawky
(Cabaret Crusades: The Path to Cairo, 2012)

Tania Bruguera - Hugo Boss Prize 2016

Tania Bruguera
(Tatlin’s Whisper #5, 2008)

Ralph Lemon - Hugo Boss Prize 2016

Ralph Lemon
(Untitled, 2010)

Mark Leckey - Hugo Boss Prize 2016

Mark Leckey
(GreenScreenRefrigeratorAction, 2010)

Laura Owens - Hugo Boss Prize 2016

Laura Owens
(Untitled, 2014)

Anicka Yi - Hugo Boss Prize 2016

Anicka Yi
(Installation view: 7,070,430K of Digital Spit, 2015)

L’artiste JR fait disparaître le Pyramide du Louvre de Pei

Invité par le musée, l’artiste français JR a imaginé un trompe-l’oeil qui fait disparaître la Pyramide du Louvre. L’installation est à découvrir jusqu’au 27 juin.

Connu pour ses collages monumentaux qu’il installe sur les murs des villes ou les monuments dans le monde entier, l’artiste JR a eu la drôle idée de faire disparaître la célèbre Pyramide imaginée par Ieoh Ming Pei, tant décriée à l’époque de son érection.
Dernière cette prouesse, se trouve toujours l’ingénieuse idée de collage et de trompe-l’oeil dont le français est passé maître.
Le collage sur la Pyramide remet en question des réflexes. Il faut trouver la meilleure position pour l’anamorphose, ou au contraire la déconstruire. L’oeuvre permet donc ce déplacement physique mais aussi de l’imaginaire, du regard, des idées. Le spectateur n’est pas passif. Il y aura un seul point de vue qui permettra de voir l’oeuvre dans sa totalité, et d’autres angles qui viendront la déconstruire. L’idée est de recréer du lien entre les gens.”, a expliqué JR.

JR Louvre
Pour ce faire, JR a collé sur l’un des pans de la pyramide une photographie reproduisant la façade Sully située derrière elle, donnant ainsi l’impression que l’emblème du Grand Louvre a été effacé. “J’aime quand une image rentre dans notre champ de vision, surtout une image d’un endroit qui est photographié des millions de fois”, a encore déclaré JR.

La Fondation Louis Vuitton tout en couleurs par Daniel Buren

Un an et demi après son inauguration, la Fondation Louis Vuitton, l’oeuvre bluffante de l’architecte Frank Gehry, se transforme et se pare de couleurs, grâce à l’installation in-situ temporaire, signée Daniel Buren.

Fondation Louis Vuitton - Observatory of Light - Daniel Buren
Depuis le 11 mai et ce jusqu’à la fin de l’année, les promeneurs du Bois de Boulogne et les visiteurs de la Fondation ne s’arrêteront pas de s’étonner devant ce gigantesque berlingot recouvert de filtres colorés. Baptisée sobrement “l’Observatoire de la lumière”, l’installation de Daniel Buren recouvre les douze voiles de verre de ce navire de l’art contemporain, constituées de 3 600 verres, avec les filtres de treize nuances de couleurs, alternées par des bandes blanches ou transparentes. Ce jeu de lumières et de contrastes projettera des formes colorées qui sont changeantes selon les heures et les saisons.
En parallèle de son intervention sur la Fondation, l’artiste contemporain installe également son “BurenCirque”, aux pieds de la fondation, pour trois représentations exclusives, les 2, 3 et 4 juin prochains. Installé dans trois cabanons spéciaux, ce projet interdisciplinaire, créé en collaboration avec le pionnier du cirque contemporain Fabien Demuynck, invitera les funambules et acrobates émergeants à interagir avec des dispositifs de Daniel Buren.

Fondation Louis Vuitton - Observatory of Light - Daniel Buren Fondation Louis Vuitton - Observatory of Light - Daniel Buren Fondation Louis Vuitton - Observatory of Light - Daniel Buren Fondation Louis Vuitton - Observatory of Light - Daniel Buren

© Photos: Martin Argyroglo

L’oreille de Van Gogh dressée au Rockefeller Plaza de New York

Depuis le 13 avril, une étrange sculpture monumentale trône au milieu du Rockefeller Plaza de New York, à l’entrée de la cinquième avenue. Cette imposante sculpture d’art contemporain est l’oeuvre du duo d’artistes scandinaves, basés à Berlin, Michael Elmgreen et Ingar Dragset.
Invité par Public Art Fund et Tishman Speyer, le duo d’artistes a investi le lieu avec leur Van Gogh’s Ear (l’Oreille de Van Gogh) qui, malgré son nom, prend la forme absurde et accroche l’oeil d’une piscine, aux bords arrondis et dressée à la verticale. “Nous pensions que c’était un nom parfait pour une piscine de cette taille. Cela ouvre la possibilité à une perception différente de la forme elle-même. Et comme le mythe de Van Gogh coupant sa propre oreille, la piscine délocalisée va, je l’espère, inciter les gens à s’interroger sur cet invraisemblable scénario”, a expliqué le duo scandinave.

Van Gogh’s Ear - Michael Elmgreen & Ingar Dragset
Formé dans les années 90, le duo est connu pour ses créations subversives et insolites, notamment pour leur installation Prada Marfa, une reproduction minimaliste d’une boutique de Prada, avec des vrais articles de luxe, exposée au milieu du désert du Texas, pas loin de la ville de Marfa.

© Photo: Jason Wyche/courtesy public art fund

Tomas Maier milite pour la sauvegarde des monuments modernistes de l’architecture japonaise

Alors que le Japon intensifie les préparatifs pour accueillir les Jeux olympiques d’été de 2020, certains des plus grands trésors de l’architecture modernisme japonais sont menacés de destruction. Pressions économiques et carences en matière de résistance au séisme ont déjà entraîné la disparition de plusieurs édifices dont la plupart datent de l’après-guerre.

Face à ce risque de voir disparaître ces monuments, témoins de la révolution architecturale du Japon de l’après-guerre et patrimoines culturels de l’archipel, Tomas Maier pousse un cri d’alarme, dans cette vidéo, pour sensibiliser l’opinion publique.
Une superbe vidéo qui retrace le voyage du directeur artistique de Bottega Veneta au Japon et ses découvertes de ces lieux emblématiques. À travers ses yeux, on s’émerveille et puis on a aussi, comme lui, envie de lutter pour sauver ces bâtiments qui méritent de trouver une place dans le paysage contemporain du Japon.
En tant que fervent admirateur du modernisme japonais, je suis profondément attristé à l’idée que ces superbes édifices risquent de disparaître un jour. Chez Bottega Veneta, nous espérons pouvoir contribuer à la défense de cette cause, car nous sommes persuadés que le design de qualité est intemporel. Il s’agit d’un véritable héritage culturel du futur dont la disparition représenterait une véritable perte pour les générations à venir, car elles seraient privées de toute possibilité d’apprécier directement la beauté de ces œuvres emblématiques”, confie Tomas Maier.

« Northern Lights » les aurores boréales d’IKEA au Jardin du Palais Royal

À l’occasion de la visite d’État de la Famille Royale de Suède en France, Ikea installera, en partenariat avec le Centre des Musées Nationaux, une création artistique éphémère dans le Jardin du Palais Royal.

“Northern Lights” est une installation artistique de l’artiste suédoise Aleksandra Stratimirovic basée à Stockholm. Dans son oeuvre, l’artiste s’est inspirée des fameuses aurores boréales pour mettre en scène cette installation inédite et sur-mesure, spécialement pensée pour le Jardin du Palais Royal. 35 000 ampoules LED IKEA seront disposées sur des perches souples de 7 mètres de haut, créant un magnifique tableau de lumières qui, aux ondulations du vent, reproduira l’esprit poétique des aurores boréales.

Ikea - Jardin du Palais Royal - Aleksandra Stratimirovic Aurores boréales
L’aurore boréale est à la fois un phénomène naturel et poétique de l’hémisphère nord, des plus spectaculaires. Inspirée par cette représentation magique de la lumière et de l’énergie, mon souhait était de recréer cette atmosphère nordique dans le Jardin du Palais Royal.
Le point de départ fut de mettre en avant la vision de IKEA sur le développement durable en créant physiquement une oeuvre à partir de LEDs vendus par la marque. Elle symbolise de part se nature et son histoire, l’amitié franco-suédoise.”, déclare Aleksandra Stratimirovic.

Ikea - Jardin du Palais Royal
“Northern Lights” – Jardin de lumière IKEA
Du 3 au 7 décembre dans le Jardin du Palais Royal.

8 000 ballons lumineux pour commémorer les 25 ans de la chute du mur de Berlin

Cette année marque le 25ème anniversaire de la chute du mur de Berlin. Pour commémorer cet évènement qui mit fin à la triste partition du pays et porta la révolution à son apogée, la municipalité programme une installation lumineuse sur une partie du tracé urbain de cet ouvrage de la honte.


Du 07 au 09 novembre prochain, la ville berlinois sera de nouveau coupée en deux, cette fois-ci non pas par un mur de béton, mais par 8 000 ballons illuminés, montés sur des socles. Appelée « Lichtgrenze », cette installation éphémère, développée par deux sociétés bauderfilm et WHITEvoid, va suivre, sur environ 15 kilomètres, le tracé du mur qui a séparé la ville en deux pendant plus de vingt-huit ans.
Symbole visuel puissant, ces ballons lumineux évoquent la manifestation pacifique de plusieurs dizaines de milliers de manifestants de l’ex-RDA communiste, ils étaient entre 60 à 70 000, bougies à la main, qui a, non seulement surpris le pouvoir communiste en place, mais a aussi mis fin à la plus sombre période de division du pays. Au soir du 09 novembre, les ballons seront libérés au son de l’orchestre Staatskapelle de Berlin. Une grande fête populaire sera également organisée à la Porte de Brandebourg.

Berlin - 8000 ballons Chute du mur Lichtgrenze
Berlin - 8000 ballons Chute du mur Lichtgrenze
Berlin - 8000 ballons Chute du mur Lichtgrenze
Berlin - 8000 ballons Chute du mur Lichtgrenze
Berlin - 8000 ballons Chute du mur Lichtgrenze
Berlin - 8000 ballons Chute du mur Lichtgrenze
© Kulturprojekte Berlin_WHITEvoid / Christopher Bauder, Photo: Daniel Büche

Bottega Veneta soutient la réflexion des photographes chinois sur la Chine moderne

Yves Saint Laurent, Louis Vuitton, Prada, Jil Sander, Swarovski…., toutes ces marques du secteur de luxe ont toutes plus ou moins un pied ferme dans l’art contemporain. Ces maisons ont mis depuis plusieurs années en place des projets cohérents et efficaces pour soutenir l’art contemporain sous toutes ses formes.

Bottega Veneta - Critical Landscapes
Trussardi a sa Fondazione Nicola Trussardi, Prada sa Fondazione Prada, Yves Saint Laurent sa Fondation Pierre Bergé – Yves Saint laurent ou Bottega Veneta avec sa galerie Yi Feng, de taille plus modeste mais avec la même objectif de soutenir des projets culturellement innovants et de soutenir les talents émergents.

Bottega Veneta - Critical Landscapes
Située au deuxième étage de sa boutique sur le célèbre boulevard Bund de Shanghai à l’architecture coloniale des années 30 magnifiquement restauré, la galerie Yi Feng de Bottega Veneta abrite actuellement l’exposition « Critical Landscapes ».

Bottega Veneta - Critical Landscapes
Cette quatrième exposition de photographie contemporaine rassemble la réflexion et regards critiques de six artistes et photographes originaires de la Chine sur la spectaculaire évolution des paysages dans la Chine moderne.

Bottega Veneta - Critical Landscapes
On y retrouve ainsi le Pékinois Bo Shang, dont les images obsédantes de la ville fantôme d’Ordos en Mongolie-Intérieure permettent de découvrir des vues spectaculaires. Huo Yan donne à voir comment les habitants de Guilin ont détruit de façon systématique les formations calcaires naturelles de renommée mondiale qui émaillaient leur région.

Bottega Veneta - Critical Landscapes
Hong Lei exprime dans ses photographies, hommages à la peinture chinoise classique, son profond regret face à la disparition des montagnes et rivières qui en constituaient souvent le principal objet d’étude. Habitant et travaillant à Shanghai, Chang He concentre quant à lui son œuvre sur les tensions entre l’homme et la nature.

Bottega Veneta - Critical Landscapes
Dans le même ordre d’idées, Liu Lihong dépeint la fin du romantisme et de l’harmonie qui caractérisaient autrefois la relation de l’homme à la terre. Enfin, Zeng Han a opté pour un style méticuleusement réaliste afin de dévoiler le visage souvent sinistre de la modernité.

Bottega Veneta - Critical Landscapes
À voir absolument si vous êtes de passage à Shanghai !

Bottega Veneta - Critical Landscapes
« Critical Landscapes » est présentée au public jusqu’à la fin octobre.

Bottega Veneta - Critical Landscapes