Swatch fête la prochaine année du buffle de métal avec une BIG BOLD spéciale

2 minutes à lire
Swatch Year of the Ox
PUBLICITÉ
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le monde entier a une grande envie de tourner la page de l’année du rat – premier animal d’un nouveau cycle dans le calendrier lunaire – une annus horribilis marquée la pandémie COVID-19 qui n’épargne aucun pays.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

PUBLICITÉ

L’année du rat laissera le 12 février 2021 prochain place au buffle de métal, une année promise à un retour de l’équilibre économique mondiale et à la cohésion sociale. Une prédiction qui colle à l’image de l’animal, symbole de persévérance, de patience et de stabilité.

Swatch Year of the Ox

Nous l’attendons tous de pieds fermes et avec grande impatience, tout comme chez Swatch – l’une des toutes premières marques à le faire – qui dévoile sa montre dédiée à l’année du buffle.

PUBLICITÉ
Swatch Year of the Ox

Cette édition spéciale de Swatch baptisée OX ROCKS 2021 est en fait le fameux modèle BIG BOLD revisité avec un “Year of the Ox” orange et “Exist Together in Harmony” doré, situés de part et d’autre de la lunette. Sur cette dernière, on retrouve deux buffles, l’un rouge, l’autre doré, entrelacés tel un symbole de Yin et Yang. Et sur son bracelet en silicone noir, un imprimé flammes aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, complète le design.

Swatch Year of the Ox
PUBLICITÉ

La sortie de la Swatch OX ROCKS 2021 est prévue pour le 10 décembre, à 125€. Elle sera livrée dans un très beau packaging reprenant le même imprimé qu’on trouve sur le cadran.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Article Précédent

La collab Columbia Sportswear x Lucasfilm inspirée de The Mandalorian dévoilée

Article Suivant

KENZO rend hommage à deux légendes de la mode : Kenzo Takada et Kansai Yamamoto dans une capsule inédite