Supreme x Hellraiser PE18

Supreme libère le démon maléfique Pinhead, la star de Hellraiser

70 vues
1 minute de lecture

Alors que Hellraiser : Judgment de Gary Tunnicliffe, le dixième volet du saga Hellraiser, sortait sur les grands écrans aux États-Unis en février dernier – incendié par certains médias français qui le qualifiaient comme une véritable bouse cinématographique, le film n’a pour le moment trouvé aucune date de sortie en Hexagone – Pinhead, le leader des Cénobites, revient une fois encore hanter nos nuits ou plutôt hanter les jours des modeurs(es), probables adeptes du gore, avec une collaboration qui libère ce démon maléfique.
Supreme, la marque actuellement sur tous les fronts, s’adresse à tous les fans du cinéma d’horreur et en particulier à ceux du saga Hellraiser en sortant cette collection qui fait l’honneur à ce genre. T-shirts, pantalons de skate, hoodies, sweats, maillots de foot, shorts, bonnets, planche de skate, porte-clés et même un trench-coat servent ainsi de support pour exhiber la tête démoniaque du maître suprême des Cénobiles, des êtres mutilés habitant l’enfer attirés par les plaisirs sadomasochistes et les souffrances extrêmes.

Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18 Supreme x Hellraiser PE18
Avis aux amateurs… qui devront encore quelques jours pour pouvoir se les offrir. La collection Supreme x Hellraiser Printemps/Été 2018 débarque sur le site de Supreme et dans ses points de vente en Europe, à New York et à Los Angeles dès le 26 avril. Les japonais devront, eux, attendre le 28.