Supreme célèbre le militantisme de Roy DeCarava

1 minute de lecture
Supreme x Roy DeCarava Printemps 2022

Supreme fait suite à la collaboration Stone Island de la semaine dernière, en s’associant à The Sherry and Roy DeCarava Archives pour une nouvelle collection de t-shirts et de sweats à capuche.

Pour sa nouvelle capsule, Supreme a choisi de mettre en avant deux œuvres de DeCarava : Mississippi Freedom Marcher (Washington, DC, 1963) – la Marche sur Washington pour l’emploi et la liberté est une marche politique qui se déroula à Washington le 28 août 1963 où Martin Luther King y fit son discours historique I have a dream – et un portrait de Malcolm X réalisé l’année suivante. La première apparaît sur le devant des t-shirts, tandis que la photographie de Malcolm X se montre à la fois sur le devant des t-shirts et au dos des sweats à capuche. Les deux photos originales de DeCarava ont été imprimées à l’aide de sa technique d’impression à la gélatine argentique, fidèles aux originales.

Né à Harlem en 1919, Roy DeCarava fut témoin pendant sa jeunesse du mouvement culturel de la Renaissance de Harlem. Il a été acclamé par la critique pour avoir imaginé la vie des Afro-Américains et des musiciens de jazz dans les communautés où il a vécu et travaillé. Il en fera le cadre essentiel de son travail pendant près d’un demi-siècle, s’intéressant à ses anonymes comme aux grands maîtres du jazz croisés dans Manhattan.

PUBLICITÉ

À la fin des années 1940, DeCarava imprimait des tirages à la gélatine argentique saisissants et ombragés qui ouvriraient de nouvelles possibilités techniques à la photographie contemporaine. Les techniques et les sujets de DeCarava font de lui un pionnier reconnu dans le domaine de la photographie d’art en noir et blanc.

En 1952, il est devenu le premier photographe afro-américain à remporter une bourse John Simon Guggenheim. Très proche du poète Langston Hughes, ensemble ils ont travaillé sur un livre intitulé The Sweet Flypaper of Life, un récit fictif évoquant la vie des Harlémites et de sœur Mary Bradley, une grand-mère de Harlem. Cet ouvrage fondateur est considéré comme la pierre de touche des livres photo anthologiques, inspirant son travail de 1960 The Sound I Saw, publié en France (publié chez Phaidon sous le titre Le Son que j’ai vu), il s’agit d’un livre d’artiste fait à la main qui a cette fois suivi la scène jazz de New York.

PUBLICITÉ
Supreme x Roy DeCarava Printemps 2022
Supreme x Roy DeCarava Printemps 2022
Supreme x Roy DeCarava Printemps 2022
PUBLICITÉ
Supreme x Roy DeCarava Printemps 2022
Supreme x Roy DeCarava Printemps 2022
Supreme x Roy DeCarava Printemps 2022
PUBLICITÉ
Supreme x Roy DeCarava Printemps 2022

La collection Supreme x Roy DeCarava sera disponible ce jeudi 19 mai dans les boutiques Supreme et sur Supremenewyork. Tous les bénéfices bénéficieront au Schomberg Center for Research in Black Culture à Harlem.

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ