LIFESTYLE

SHUT Skateboards, la marque mythique de NYC, débarque ce printemps en France

4 minutes à lire

SHUT Skateboards, la marque légendaire de la côte Est nord-américaine, débarquera dès ce printemps/été 2014 en France.


Excepté pour quelques initiés, SHUT Skateboards est restée confidentielle en Europe, mais cette erreur sera très prochainement réparée grâce au distributeur Snowride.
Fondée en 1986 par Rodney Smith et Bruno Musso, deux pionniers de la scène skate de la côte Est, SHUT skateboards c’est l’anti Beach Boy attitude et la première compagnie du monde 100% Street. En effet, dans les années 70-80, toute l’industrie du skateboard se concentrait sur la côte Ouest, en Californie, influencée par le surf, les mini-rampes et les bowls. Sa naissance à New York a bouleversé la donne et rééquilibre l’imagerie qui se penchait particulièrement vers la Californie. Aidée par toute une génération de skateurs new-yorkais, de grapheurs et d’artistes, SHUT s’imposait, dès la fin des années 80, comme une référence pour les skateurs.
« À la fin des années 80, SHUT, c’était la très grande classe, même si ça restait assez confidentiel et qu’il fallait être de vrais nerds pour connaître, surtout en France… J’étais fan. SHUT avait un côté marque de l’ombre pour initiés. L’imagerie était beaucoup plus street, la côte Est, les rues pourries, les graffitis, ça collait bien avec l’époque et ça me parlait. Je m’identifiais plus facilement à cette marque qui était la seule à ne pas venir de Californie. C’était différent de ce qu’on avait l’habitude de voir. Dans le skate, la côte Est a toujours été un truc à part. Même si toute l’industrie est en Californie, toutes les marques, les médias, les pros, les « superstars », tout ce qui vient de la côte Est sera toujours plus cool à mon goût. Plus de saveur, moins d’influence surf… », se souvient le fondateur du magazine SOMA.
Mais la concurrence s’annonçait très rude. Dès le début des années 90, tous les pro-rideurs de la marque se sont faits débaucher par les marques de la côte Ouest qui leur offraient des ponts d’or, obligeant la marque à se mettre en veille pendant plus d’une décennie.
En 2006, 20 ans après sa création, Rodney, entre temps avait créé, avec l’aide de Adam Schatz et le DA de SHUT, Eli Morgan Gesner, le label Zoo York qui fut ensuite revendu à Ecko en 2001, ressuscitait la marque et redorait la légende longtemps oubliée.
À l’initiative de Dan Fitzgerald, le directeur export de Snowide, SHUT est désormais intégrée dans le portfolio du distributeur Snowide qui devient son distributeur exclusif en Europe. Sa distribution est programmée dès ce printemps et un projet de création d’une gamme complète de textile pour le marché européen est également envisagé par les deux partenaires.

Article Précédent

Santoni créé deux modèles exclusifs inspirés par Mercedes AMG G63

Article Suivant

David Beckham fête l’arrivée imminente de sa nouvelle ligne de maillots de bain

Exit mobile version