Le septuple Champion du Monde des Rallyes Sébastien Ogier au volant de la Toyota Hypercar GR010 HYBRID

3 minutes à lire
Toyota Hypercar GR010 HYBRID

À peine le premier titre mondial des Hypercars en WEC en poche, remporté le 30 octobre dernier à Bahreïn, l’équipe TOYOTA GAZOO Racing a proposé un test de la Toyota Hypercar GR010 HYBRID à deux pilotes d’exception : le septuple Champion du Monde des Rallyes Sébastien Ogier et l’espoir de l’Endurance Charles Milesi.

Ainsi, Sébastien Ogier, qui fait déjà partie de la famille TOYOTA GAZOO Racing en rallye, a pu tester pour la première fois la Hypercar GR010 HYBRID, sur une boucle de 84 tours – 32 tours au cours de la séance matinale de deux heures, puis 52 toujours dont 20 en relais dans l’après-midi. La star montante de l’endurance Charles Milesi, qui a remporté le titre WEC LMP2 samedi, a lui bouclé 31 tours dans la GR010 HYBRID n°7 lors de la séance du matin.

PUBLICITÉ

Comme sa Yaris WRC, la GR010 HYBRID dispose de quatre roues motrices. Cependant, de nombreuses différences notables existent entre les deux voitures championnes du monde. Hypercar est développée pour le monde ultra-précis des courses sur circuit. Cela se traduit par des niveaux élevés d’appui et d’une motorisation hybride de 700 ch.

C’était très excitant de piloter le GR010 HYBRID et j’ai vraiment apprécié le temps passé dans la voiture. Je ne me suis mis aucune pression en termes de résultats car il y a beaucoup de nouveaux paramètres pour moi. J’ai dû m’habituer à la vitesse dans les virages, au freinage, à la façon dont la voiture tourne et au système hybride, qui est vraiment particulier. C’est un état d’esprit différent de faire un tour et d’essayer de faire mieux le suivant, par rapport au rallye où chaque virage est unique,” a déclaré Sébastien Ogier.

PUBLICITÉ
Toyota Hypercar GR010 HYBRID

Prendre le volant d’une GR010 HYBRID pour la première fois a été très spécial pour moi ; chaque pilote d’endurance rêve de conduire une voiture comme celle-ci. Je suis content du travail que j’ai fait. Au début, j’ai dû m’adapter au freinage qui est différent de ma voiture LMP2, mais l’équipe m’a aidé à progresser.
L’adhérence dans les virages à grande vitesse et la puissance de la voiture m’ont procurées de nouvelles sensations très impressionnantes. Je m’y suis habitué assez rapidement et je suis content du travail que j’ai fait. C’était donc une bonne journée et quand vous conduisez une voiture comme celle-ci, vous voulez juste en avoir plus,
” s’est exprimé, quant à lui, Charles Milesi.


Article Précédent

Toyota Aygo X 2021, les premières photos officielles dévoilées

Article Suivant

KENZO lance sa collection Winter Capsule 2021