Rick Owens - Printemps-Été 2020 - Paris Fashion Week
/

Rick Owens – Printemps/Été 2020 – Paris Fashion Week Homme

76 vues
2 minutes de lecture

Pour saisir le message de la collection de Rick Owens, il fallait regarder dans les détails, notamment les motifs du style aztèque et dans cet aigle stylisé noir imprimé sur des t-shirts, des chemises ou représenté dans les colliers. Accompagné du sigle UFW pour United Farm Workers, l’aigle est l’emblème du syndicat de travailleurs agricoles – pour lequel travailla le père du créateur en tant qu’interprète pour les migrants mexicains – fondé en 1962 aux États-Unis pour défendre les droits des travailleurs dans le secteur dont ceux des mexicains très présents dans le secteur.

Ces motifs ont un point commun : le Mexique, pays d’origine de la grand-mère et de la mère de Rick Owens, à qui le créateur a voulu rendre un hommage, hommage qui se trouve d’ailleurs dans le nom de sa collection : “Tecuatl”, du nom de jeune fille de sa grand-mère.
J’ai voulu explorer ma part mexicaine en réaction à l’obsession du président américain pour un mur-frontière”, a-t-il déclaré dans la note du show.

Cette exploration de ses origines mexicaines se traduit aussi les touches de sequins jaunes dorés – clins-d’œil aux costumes folkloriques du Mexique – qui illuminent une veste et un manteau sous le soleil parisien.
Fidèles à l’esthétique Rick Owens, les silhouettes dans l’oversize et dans une palette aux contrastes noir et blanc qui caractérise le travail de l’américain. À cela s’ajoutent des formes plus cintrées qui étirent les silhouettes, auxquelles viennent prêter main forte les bottes aux épaisses plateformes en plexiglas.

En écho à la statue en argile de l’artiste Thomas Houseago (actuellement exposé au musée d’Art moderne) qui trône en haut de la piste, des lanières en cuir noir et blanc couvrent entièrement quelques pantalons skinny. Ce travail de tissage, créé en collaboration étroite avec le sculpteur britannique, est censée imiter la texture du travail de cet artiste, connu pour ses sculptures anthropomorphes et monumentales.

© Photos : Rick Owens