Rhuigi Villaseñor quitte Bally et laisse un héritage de brilliance créative

4 mins read
Rhuigi Villaseñor quitte Bally

Le créateur Rhuigi Villaseñor annonce se séparer de l’emblématique maison de mode Bally dans ce qui a été décrit comme une décision mutuelle.

En rejoignant Bally en janvier de l’année dernière, Villaseñor a apporté avec lui un élan de dynamisme créatif. Le PDG de Bally, Nicolas Girotto, a salué l’empreinte créative distincte du designer. Selon lui, la “passion, l’énergie et la créativité de Villaseñor ont aidé à propulser Bally sous les projecteurs, en réanimant davantage l’héritage de 170 ans de la marque à travers un prisme moderne et glamour”.

Le départ de Villaseñor, cependant, ne signifie pas la fin de l’innovation chez Bally. Tandis que la marque fait la transition vers une nouvelle organisation créative, le studio de design de Bally continuera de guider la trajectoire esthétique de la marque. La vision de Bally pour sa collection Printemps 2024 sera dévoilée lors d’un défilé de mode mixte à Milan lors de la très attendue Fashion Week en septembre.

PUBLICITÉ

Villaseñor, né à Manille et élevé en Californie du Sud, est reconnu pour sa puissance créative. Il a fondé sa propre marque RHUDE en 2015 et est très apprécié dans l’industrie, habillant des célébrités comme Kendrick Lamar et Jay-Z. Son mandat chez Bally l’a vu revitaliser la présence de la marque sur le podium, en commençant par un spectacle spectaculaire à Milan en septembre 2022. Sa prouesse artistique était évidente dans la façon dont il a célébré l’emblématique botte de curling de la marque, en infusant des éléments occidentaux avec des motifs traditionnels d’alpinisme dans un mélange parfait de familiarité et de nouveauté.

Villaseñor a exprimé son sentiment concernant son départ, déclarant : “Mon expérience chez Bally a été un honneur incroyable. Je souhaite à la marque rien que le meilleur dans toutes ses futures entreprises et j’attends avec impatience de profiter de son prochain chapitre créatif”.

PUBLICITÉ

La décision audacieuse de Bally de faire appel à Villaseñor était un témoignage de son engagement en faveur de choix audacieux et d’innovation. Comme l’a partagé Girotto dans une interview précédente, “l’industrie a besoin de prendre des risques et de faire des choix audacieux, de la jeunesse et de la créativité pour élever et apporter de l’énergie à la marque”.

Avec un plan clair pour pénétrer davantage le marché américain, Bally continuera son voyage passionnant d’évolution. L’entreprise, dont le siège est à Caslano, en Suisse, compte plus de 1 500 employés et une présence de vente au détail étendue comprenant 320 magasins et 500 points de vente multi-marques dans 60 pays.

Alors que les offres de Bally ont historiquement été dominées par la mode masculine, représentant 60 pour cent de ses revenus, la marque se concentre maintenant sur le renforcement de sa catégorie de prêt-à-porter féminin. Il sera intrigant de voir comment cette expansion, couplée avec les collections capsules anticipées de l’acteur oscarisé Adrien Brody, se déroulera.

Bally a également récemment rouvert son magasin phare dans le quartier Meatpacking de New York, après une rénovation extensive supervisée par Villaseñor. Ce lieu incarne le nouveau concept de design qui encapsule l’esthétique unique de Villaseñor, caractérisée par des meubles vintage, des teintes douces et des tissus somptueux.

En avril, la Fondation Bally a lancé sa première exposition à la Villa Heleneum, intitulée “Un Lac Inconnu”. De plus, la Fondation Bally Peak Outlook célèbre le 70e anniversaire de la première ascension réussie du mont Everest, avec une capsule dédiée commémorant cet exploit. Tous les bénéfices nets de cette collection soutiendront les efforts de préservation de la montagne.

La trajectoire actuelle de Bally promet un avenir passionnant même en face du départ de Villaseñor. La marque, forte d’une riche histoire de 170 ans, reste résolue dans sa vision de forger de nouvelles voies tout en honorant son héritage. Le paysage changeant de la mode est parsemé d’adieux et de nouveaux départs, et le changement chez Bally n’est pas une exception.

En regardant en arrière, le mandat de Villaseñor a été crucial pour redéfinir l’identité de Bally pour un public contemporain. Son approche distincte de la mode a apporté une perspective fraîche, mélangeant l’allure du monde occidental avec la persévérance des motifs d’alpinisme, touchant un accord à la fois avec les nouveaux adeptes de Bally et ceux de longue date.

Ces contenus peuvent également vous intéresser :

Bally Automne 2023 – Milan Fashion Week
Bally Printemps/Été 2023 – Milan Fashion Week
Seconde capsule RHUDE x Lamborghini

L’excitation se déplace maintenant vers la Fashion Week de Milan imminente, où la collection Printemps 2024 de Bally fera ses débuts. Malgré l’absence de Villaseñor, l’engagement de la marque envers une pensée avant-gardiste est inébranlable. Alors que nous anticipons la présentation de la collection, l’intrigue se développe autour de la manière dont la marque préservera l’innovation de Villaseñor tout en se taillant un nouveau chemin.

Pendant ce temps, l’objectif de Bally sera de développer son segment de prêt-à-porter féminin. Historiquement, le cœur de métier de Bally, la catégorie de prêt-à-porter féminin, a été relégué au second plan, la mode masculine contribuant à 60 pour cent des revenus. La marque cherche maintenant à retrouver sa prééminence dans l’espace féminin.

Alors que Bally entre dans ce nouveau chapitre, les mots de Girotto résonnent : “On ne peut pas gagner si on fait ce qu’on attend de vous”. Ce sentiment incarne l’éthos de Bally en matière de prise de risques et de choix audacieux, une philosophie qui reste inchangée même face au changement.

Dans une industrie de la mode en constante évolution, des marques comme Bally, avec une fusion d’héritage et d’innovation audacieuse, continuent de prospérer et d’inspirer. Alors que la société regarde vers l’avenir, l’esprit de la créativité de Villaseñor influencera sans aucun doute la marque. Dans les propres mots de Villaseñor, “J’attends avec impatience de profiter de son prochain chapitre créatif”.

Place au prochain chapitre de l’illustre histoire de Bally et à l’anticipation d’un voyage remarquable et transformateur à venir. L’avenir de Bally, entre les mains de son talentueux studio de design, et soutenu par son approche unique de la mode, est prêt à captiver et à fasciner son public dévoué. En disant au revoir à Villaseñor, nous célébrons aussi la promesse de l’avenir créatif de Bally, un témoignage de la danse perpétuelle de la continuité et du changement dans le monde de la mode.

Cliquez sur ce lien pour lire cet article dans sa version anglais


PUBLICITÉ