Pourquoi l’automne est idéal pour reprendre une activité sportive !

14 minutes à lire
Sport Automne

Nous avons bien conscience que cela va sembler un peu contre-intuitif à certains, mais il faut savoir que le fait de reprendre une activité sportive en automne est vraiment très bon pour soi, à tous les niveaux de l’être (tant physique que mental et psychologique) ! Sachez-le une bonne fois pour toute, non seulement cette reprise du sport aura des répercussions positives sur l’organisme du point de vue de sa physiologie pure, mais en plus, vous bénéficierez également d’un boost psychique vraiment loin d’être négligeable.
Un ciel un peu morne et triste ou une pluie souvent maussade et teintée de mélancolie ne doivent pas vous empêcher de vouloir vous dépenser, et vous redynamiser, c’est même tout le contraire !

Prenez soin à la fois de vos poumons et de vos mirettes !

Se faire plaisir c’est une expression très large, et on perd souvent du vue que cela revient aussi à gâter ses yeux… Lorsque l’on remet cela dans le contexte, alors comment ne pas profiter de la saison automnale pour aller faire le plein de beauté ; elle est là, offerte, gratuite et absolue, alors qu’attendons-nous au juste ?

Lorsque l’été cède sa place doucement, sans combattre, les arbres et les forêts se parent de toutes les nuances de feux que l’on peut imaginer sur la palette d’un grand peintre impressionniste, et les paysages deviennent alors formidablement beaux ; oseriez-vous prétendre que ce n’est pas important de passer à côté sans les voir ?

Que vous choisissiez de faire de la marche, de la course, du vélo, peu  importe… Aller faire une activité en extérieur revient alors automatiquement à flatter ses pupilles dans le même temps que vous dynamisez vos fibres et votre cœur et que vous vous regonflez le moral par le biais des couleurs. Ne sous estimez pas ce coup de fouet, vous auriez bien tort, tout d’abord il ne coûte rien, mais en plus, il tombe à point nommé, au moment où justement le corps et l’âme sont en proie à une petite chute, du fait de la météo qui change vers le froid, le gris et l’humide…!

Et puis, à partir de la mi ou de la fin septembre, les températures parfois étouffante des mois précédents, vont commencer se faire plus douces et le fond de l’air plus frais est aussi une véritable bénédiction pour savoir profiter et pratiquer sa discipline de façon agréable, sans suffoquer et sans transpirer comme une véritable éponge pressée !

Le choix vous revient : en intérieur ou en extérieur !

Il se peut que vous trouviez qu’il fait trop mauvais temps dehors, ce peut être à cause du vent, de la pluie, voire même des deux qui se mêlent, et bien alors dans ce cas, l’automne pourra aussi être l’occasion de faire le point vis-à-vis de ce que vous aimez en matière de pratique sportive. Pour être efficace et se tenir à la pratique, il faut opter pour un sport ou une discipline qui nous plaît, qui nous ‘transcende’ quelque part…

Bien que ce ne soit pas une règle absolue, on remarque souvent que les gens qui n’aiment pas trop courir ou se dépenser en pédalant à l’air libre, trouveront plus sympa de se mettre à la salle, bien au chaud et à l’abri de l’humidité… Et cela peut se comprendre bien naturellement, lorsque les journées vont raccourcir et que les températures vont moins donner envie de flâner béatement dehors.

Si l’on parle de salle, et que l’on pense d’emblée nécessairement au fitness et à ce type d’activités, il ne faut pas non plus oublier les piscines couvertes et la natation, qui connaissent un net regain d’activité une fois l’été arrivé à son terme.

Sachez qu’une fois que l’automne a débarqué, les bassins (qu’ils soient extérieurs ou couverts…) sont bien moins fréquentés qu’en été, et que se mettre à faire des longueurs (voire barboter tout simplement…) peut vraiment s’avérer super agréable.

Les extérieurs sont à vous !

A l’automne, exit les chemins, les sentiers, les parcs, les terrains (de tennis, de basket, etc.) ou les pistes cyclables trop fréquentés… En cette saison plus fraîche et soit disant moins « sexy », si vous avez pris la décision de vous remettre à pratiquer un sport d’extérieur, quel qu’il soit, et bien vous allez avoir l’insigne plaisir de ne plus vous sentir à l’étroit, vous aurez de la place. Les chiffres sont très parlants en regard à la fréquentation des sites de pratique sportive extérieurs, on compte grosso modo de 2 à 3 fois moins de personnes sur place en automne qu’en été, ce qui fait le bonheur de toutes celles et de tous ceux qui pratiquent à la saison rousse !

Avant de vous lancer, et c’est un conseil important qui pourrait bien vous valoir de conserver la motivation essentielle tout l’automne et tout l’hiver durant, faites vous un petit plaisir, et commencez par vous équiper correctement ; une fois que cela sera fait, alors mettez-vous en mouvement.

Pour ce qui est des bienfaits directs à mettre au profit du sport en automne, sachez que les études le prouvent, lorsque la saison des rhumes et des petits coups de froid arrive, le fait de vous bouger de manière régulière va également vous apporter un surplus d’énergie au niveau de vos défenses immunitaires, et ce ne sera pas de trop…

Alors évidemment, cela ne vaut que si vous faites les choses de manière sensée. Il va de soit que si vous faites l’impasse sur le fait de vous couvrir correctement, sortir à l’air libre pour vous dépenser pourra effectivement vous valoir un nez qui coule ou ce genre de désagrément ; alors ne déshabillez pas Paul pour habiller Jacques et faites les choses intelligemment, avec un peu de réflexion et de jugeote, cela vous permettra d’en tirer un profit maximum.

Adieu cafard, adieu le moral en berne…

Voici un fait absolu, qui se retrouve dans toutes les études sur le sujet, et qui vaut pour toutes les tranches d’âges, tous les niveaux sociaux et les 2 sexes de façon indifférenciée : la fin de l’été marque la fin d’un cycle durant lequel on était au paroxysme de sa forme et de son envie de faire et de voir, et d’échanger.

En automne, les indicateurs chutent, les voyants passent souvent du vert au jaunes pour ns pas dire orange (de saison), et la motivation de se donner un second souffle doit être impulsée. Le mieux est de commencer par se fixer des objectifs, ne vous y trompez pas, c’est essentiel et cela participe grandement à ne pas se disperser et à ne pas lâcher l’affaire alors qu’il pleut et qu’il fait froid !

Il n’est pas besoin de vous fixer des objectifs démesurés ou très importants, visez ce que vous êtes capables de réaliser et tenez vous y, c’est cela la clef, plus que la performance en soi !
Le mieux sera ensuite de parvenir à tenir ces objectifs sur le court terme bien entendu, puis sur le moyen terme, avant de transformer tout cela en une routine qui ne vous vaudra que du bien.

Les études le prouvent sans le moindre doute, la pratique sportive (et pas forcément à un niveau ou à une intensité extraordinaires) est un vent qui souffle en poupe, c’est une arme parfaite pour retrouver la flamme et regonfler à la fois le poitrail et le moral, pour tout un chacun !

Il faut bien comprendre qu’au fond, tout cela n’est qu’une question d’équilibre, et l’énergie positive que nous confère une pratique régulière d’une activité sportive va tout simplement contribuer à nous rendre plus heureux. Dit comme ça, ce ne semble pas si énorme, mais en fait, c’est purement essentiel.

Aidez votre corps, c’est crucial !

Dès l’instant où il fait plus froid dehors, l’organisme va naturellement réagir à sa façon et il va tout faire pour maintenir une température correcte. ; afin de réaliser cela, il va par la force des choses consommer plus d’énergie (et donc de calories…).

Si cela peut en rassurer certains et certaines, ne considérez pas que vous allez l’user ou le fatiguer en lui imposant cela, ce serait une grande erreur ! Nous faisons partie de la nature et nous sommes armés pour faire face, mieux même, nous sommes faits pour cela ; en automne, lorsqu’il fait un peu plus froid et humide, votre organisme va s’habituer et travailler sainement pour contrebalancer l’environnement changeant. En résultera un bienfait majeur pour l’ensemble de votre organisme, notamment pour le cœur, mais pas seulement.

Sitôt la saison rousse arrivée, il est plus qu’important de contrecarrer la chute vertigineuse du moral citée plus haut (et souvent inévitable…), et votre corps, votre métabolisme, est parfaitement construit et armé pour cela.

Si le froid et l’humidité représentent effectivement un terrain tout à fait propice au développement des petites maladies telles que les rhumes , les angines, les gastros, les otites, les grippes, votre système immunitaire lui aussi a la faculté de gagner en puissance et de contrecarrer l’ensemble de ces hypothétiques problèmes.

Quitter la version mobile