Palomo Spain - Printemps-Été 2020 - Paris Fashion Week
/

Palomo Spain – Printemps/Été 2020 – Paris Fashion Week Homme

116 vues
4 minutes de lecture

Blouson à manche ballon, jupe en organza, corset, robe en gaze vaporeuse, manches à plumes…, sommes-nous en train de parler de la mode masculine ? La collection de Palomo Spain au premier jour de la PFW ne nous laisse aucun doute. Quelques saisons d’absence et la griffe espagnole fait son retour à Paris, avec une collection qui ne laisse personne indifférente.

Ce retour, Alejandro Gómez Palomo voulait qu’il se passe dans l’un des salons de l’ambassade d’Espagne, à quelques pas de la grande dame de fer, et qu’il soit entouré de jeunes hommes, mais pas n’importe lesquels. Des jeunes garçons d’une lointaine civilisation disparue, enterrée sous le gris des cendres et de la roche volcanique du mont Vésuve. “Soumis à un profond sommeil durant de nombreux siècles, ils ont choisi le Printemps/Été 2020 pour sortir des profondeurs, reconquérir cette essence perdue et devenir l’homme du futur”. Vous avez compris : ces jeunes garçons de Pompéi, la ville romaine détruite par l’éruption du Vésuve, reviennent pour ouvrir une nouvelle ère de la civilisation mais en premier lieu, celle de Palomo Spain.

Tout en restant fidèle au style d’origine plutôt aristocratique de la marque, la griffe continue de proposer son point de vue progressiste et moderne sur la mode masculine qui met en avant la culture espagnole.
On y ressent quelques changements perceptibles cette saison, avec des silhouettes légèrement plus décontractées et plus commerciales, bien que la transgression soit toujours au rendez-vous.

La tragédie de Pompéi a surtout été utilisée ici comme un moyen métaphorique permettant à Palomo d’engager un dialogue constant entre le passé et l’avenir et la manière dont ils interagissent. Ainsi, il associe des tissus organiques : le lin, la soie, des plumes et la dentelle aux matériaux techniques et modernes, tels des moirés psychédéliques, de la jute, le PVC ou le nylon.

Tous ces matériaux qui appartiennent au vieux et nouveau monde participent à l’élaboration d’une collection où les inspirations furent puisées dans le côté psychédélique des années 1970 et où les corsets s’imposent comme vedettes. Ces derniers ont été déclinés dans de nombreux coloris et matières, donnant à des tailles plus serrées. Ils sont associés ici à des éléments évoquant la fluidité, tels des franges, des plumes, de la belle dentelle, des capes, des manches longues…, tout le vocabulaire qui évoque immanquablement la culture espagnole.
Quant à la palette, elle fut inspirée des quatre styles pompéiens. Les tons de blanc, beige et noir s’animent avec des injections de violet, de corail et de l’aigue-marine foncée, ponctués par le motif damier qui donne un côté très graphique et harmonieux à l’ensemble.

© Photos : Palomo Spain