OMEGA acquiert une Speedmaster d’exception ayant appartenu à l’écrivain afro-américain Ralph Ellison

1 minute de lecture
OMEGA - Speedmaster Ralph Ellison

C’est un retour aux sources qui aura une place de choix au sein du Musée OMEGA de Bienne, en Suisse. En effet, le musée qui raconte le patrimoine de la marque horlogère Suisse vient d’acquérir une Speedmaster historique qui a appartenu au célèbre romancier afro-américain Ralph Ellison, lors d’une vente aux enchères organisée par Phillips à New York.

C’est un immense honneur que de ramener le garde-temps de Ralph Ellison en Suisse, chez OMEGA. Il s’est révélé un écrivain à l’influence certaine et un homme à la personnalité fascinante et au talent résolument inspirant. Pendant de nombreuses années, sa Speedmaster a été le témoin d’une vie en tous points exceptionnelle et nous sommes aujourd’hui ravis de venir enrichir notre collection patrimoniale avec cette pièce iconique,” a déclaré Raynald Aeschlimann, président et CEO d’OMEGA.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
OMEGA - Speedmaster Ralph Ellison

La Speedmaster (ST145.012) portée par l’auteur de Invisible Man (Homme invisible, pour qui chantes-tu ?) a pénétré le marché étatsunien en 1968. Peu de temps après, l’écrivain a été interviewé et photographié à Riverside Park avec le garde-temps à son poignet. L’auteur n’a jamais caché son penchant pour la pièce ; il l’a porté pendant plus de 25 ans, jusqu’à son décès en 1994.

OMEGA - Speedmaster Ralph Ellison

La montre de M. Ellison nous transporte en plein cœur de la littérature américaine. En effet, le garde-temps est le témoin d’une vie active et son apparence tant chérie renforce sa provenance si précieuse. Nous sommes très heureux d’avoir pu acquérir cette pièce et nous nous réjouissions de la présenter, ainsi que le parcours de vie qu’elle a accompagné, aux visiteurs du musée,” a expliqué Petros Protopapas, Head of Heritage de la Maison OMEGA.

PUBLICITÉ

Ralph Ellison, né le 1er mars 1914 à Oklahoma City, dans l’Oklahoma, et mort le 16 avril 1994 à New York, est un intellectuel et écrivain afro-américain. Il s’est fait un nom dans le paysage de la littérature américaine grâce à son roman Homme invisible, pour qui chantes-tu ? (Invisible Man), publié en 1952 et primé au National Book Award un an plus tard. Le roman fait l’écho de ses propres combats. L’histoire prend corps à Harlem et retrace les nombreuses questions intellectuelles et sociales auxquelles étaient confrontés les Afro-Américains au début du XXe siècle. Le livre, qui s’affranchit de tous genres littéraires, a fait sensation dès sa sortie, et a valu à Ellison de remporter la catégorie “fiction” du prestigieux National Book Award en 1953. Il est le premier Afro-Américain à se voir décerner ce prix.

© OMEGA


PUBLICITÉ