La collection No. 21 Automne 2024 redéfinit la masculinité avec des touches de douceur et des juxtapositions audacieuses

No. 21 Automne 2024 réécrit les règles de la mode masculine. Alessandro Dell'Acqua mêle la rigueur du vêtement de travail aux chuchotements de la mousseline de soie, créant une collection où les contrastes tanguent et où la masculinité embrasse la douceur. Préparez-vous à des juxtapositions inattendues, à des touches ludiques et à une révolution tranquille de l'habillement de l'homme moderne.
13 janvier 2024
2 minutes de lecture
La collection No. 21 Automne 2024 redéfinit la masculinité avec des touches de douceur et des juxtapositions audacieuses
PUBLICITÉ

Alessandro Dell’Acqua ne se contente pas de repousser les limites de la mode masculine, il les démolit en douceur. Sa collection No. 21 Automne 2024 est une symphonie de contrastes, où les bleus de travail tanguent avec les chemises habillées, et où les vêtements masculins de base chuchotent des mots doux à des détails féminins délicats, avec une « conviction tranquille » qui est aussi désarmante qu’inspirante.

La vision de M. Dell’Acqua s’articule autour d’un concept redéfini de la masculinité, qui embrasse la douceur sans sacrifier la force. “Je voulais donner à la représentation masculine un plus grand sens de la douceur”, explique-t-il, “mais par la juxtaposition inattendue de pièces traditionnellement contrastées”. Et elles sont inattendues. Imaginez un costume de chaudière robuste drapé sur une chemise et une cravate blanches immaculées, l’utilitaire rencontrant l’élégant dans un haussement d’épaules nonchalant. Ou encore, imaginez un pantalon de tailleur valsant avec un pantalon cargo en molleton, une allure décontractée imprégnée d’une touche de précision sartoriale.

PUBLICITÉ

Même les classiques de la mode masculine se transforment de manière ludique. Les chemises à carreaux brillent de perles éblouissantes, leur robustesse étant adoucie par une touche de glamour. Les sweats à capuche, emblèmes du confort décontracté, se retrouvent superposés sous une mousseline de soie éthérée, créant un dialogue entre le sportif et l’éthéré. C’est une conversation qui se tisse tout au long de la collection, des chuchotements de dentelle apparaissant sous des polos tricotés, des basques en coton imitant l’aisance décontractée des T-shirts.

Sur le même sujet : La collection Automne 2024 de John Alexander Skelton est placée sous le signe du glamour gothique

PUBLICITÉ

Et Dell’Acqua n’a pas peur de s’amuser. Des bonnets bizarres ornés de plumes, rappelant Jason Kay de Jamiroquai, ajoutent une touche de nonchalance des années 90 au mélange. Il nous encourage à desserrer la cravate, à embrasser l’avachissement et à nous délecter de la joie que procurent les combinaisons “erronées” qui, d’une manière ou d’une autre, se révèlent parfaitement justes. Une combinaison de travail en coton satiné portée sur une chemise et une cravate impeccables ? Pourquoi pas ? Dans le monde de Dell’Acqua, “faire des erreurs est parfois le seul moyen d’avancer”, et la douceur n’est pas synonyme de faiblesse. C’est un appel aux armes, une invitation à réécrire les règles de la masculinité avec confiance, vulnérabilité et une touche d’espièglerie.

Dell’Acqua brise ainsi les murs binaires qui séparent les codes traditionnellement “masculins” et “féminins”, démontrant que la force et la douceur peuvent coexister, tout comme un caban à carreaux grunge voilé par le drapé délicat d’une georgette noire. Il emprunte des éléments à sa ligne féminine de l’avant-automne pour créer des pièces unisexes qui brouillent les pistes et célèbrent la fluidité. Un pull en mohair orné d’une coccinelle, gage de chance, incarne ce doux jeu, nous invitant à accueillir l’inattendu.

Restez à la pointe de la mode et du lifestyle au masculin, suivez Essential Homme sur Google News, Whatsapp, en RSS ou sur Flipboard.

PUBLICITÉ

© No. 21

PUBLICITÉ
AllerEn Haut