Lotus Evija

Lotus Evija, l’hypercar électrique de tous les superlatifs

dans HIGH-TECH

Le constructeur britannique Lotus, passé au printemps 2017 dans le giron du groupe chinois Geely, ouvre un nouveau chapitre de son histoire avec Lotus Evija, un hypercar inédit 100% électrique et zéro émission.

Cela faisait plus de 10 ans que le constructeur anglais n’avait pas présenté de nouveau modèle. Et pour son retour, la marque a frappé très fort et surprend aussi bien le milieu de l’automobile de luxe que ses passionnés.

Lotus Evija

Lotus Evija (prononcez E-vi-ya) est la première voiture électrique de la marque et première nouvelle Lotus depuis le rachat du constructeur par le groupe chinois Geely.

Lotus Evija

Selon Lotus, Evija est tout simplement la voiture de série la plus puissante jamais produite puisqu’elle est annoncée avec une puissance équivalente à 2 000 chevaux et un couple de 1700 Nm pour un poids de… 1680 kilos. Chose assez inattendu de la part d’un constructeur qui a toujours préféré la chasse aux kilos superflus à la course qui défie la vitesse pour un plaisir de conduite sans pareil.

Lotus Evija

Ainsi, la Lotus Evija est un véhicule de tous les superlatifs, à commencer par une motorisation entièrement électrique. Cet hypercar pousse la performance automobile à son paroxysme, avec ses quatre moteurs électriques (Integral Powertrain), un pour chaque roue, qui annoncent moins de 3 secondes pour passer de 0 à 100 km/h, moins de 9 secondes pour atteindre 300 km/h et une vitesse de pointe supérieure à 320 km/h.

Lotus Evija

L’Evija est dotée d’une batterie de 70 kWh, placée entre les deux sièges, ce qui représente une autonomie d’environ 400 km. La marque met en avant un temps record de 18 minutes pour faire le plein à 100 % mais sur une borne ultra rapide 350 kW, moitié moins sur une borne de 800 kW !

Lotus Evija

Avec ses 4,46m de long pour 2m de large, la Lotus Evija est bien plus imposante que les voitures constituant la gamme actuelle de Lotus. Elle est la première Lotus équipée d’un châssis réalisé entièrement en fibres de carbone et la rupture avec sa tradition ne s’arrête pas là.

Lotus Evija

De ce fait, les traditionnels petits feux ronds à l’arrière laissent la place à de grands éléments à LED, les caméras ont remplacés les rétroviseurs, les portes dièdres se retrouvent sans poignées apparentes tandis que les feux de route et les feux de croisement intègrent un éclairage au laser, une première dans l’industrie.

Lotus Evija

La rupture se poursuit à l’intérieur de l’habitacle où l’on retrouve un volant en forme hexagonale, comme celui d’une voiture de course, une console centrale numérique aux touches haptiques disposant chacune d’un renfoncement hexagonal, un pédalier au motif en nid d’abeilles, une console de toit intégrant les commandes d’ouverture des portes ainsi qu’un moniteur sur chaque panneau de porte affichant les images des rétro-caméras. Les sièges sont en carbone et sont partiellement recouverts d’alcantara, comme le volant. Et le constructeur anglais promet la possibilité de personnalisation très poussée, avec notamment l’intégration de motifs métalliques sur-mesure sur des éléments en carbone.

Lotus Evija
Lotus Evija
Lotus Evija
Lotus Evija
Lotus Evija
Lotus Evija
Lotus Evija
Lotus Evija
Lotus Evija

Pour acquérir ce bijou, il faudra débourser deux millions d’euros, toute taxes compris (ouf !) et seules 130 unités seront produites en 2020 !

Derniers Articles Par HIGH-TECH

Aller En Haut