/

LOEWE – Automne/Hiver 2021-2022 – Paris Fashion Week

3 minutes à lire
Loewe - Automne-Hiver 2021 - Paris Fashion Week
PUBLICITÉ
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En amont de la présentation de sa nouvelle collection pour la maison LOEWE, Jonathan Anderson avait envoyé aux “invités” et à la presse un “spectacle dans un livre” (“show in a book”), une compilation recouverte de tissu de bandes dessinées, collages et graphiques du poète et artiste américain Joe Brainard, la principale source d’inspiration de la nouvelle collection de la marque.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !☺

PUBLICITÉ

La compilation explore la vie de Brainard en tant que jeune poète dans la scène pop art de New York à travers son travail, y compris de nombreux poèmes, peintures et autres essais rarement exposés. Cependant, le livre le plus célèbre de Brainard, son autobiographie I Remember (Je me souviens), a été l’inspiration ultime du travail d’Anderson.

Il pensait et agissait en dehors des règles de l’art, et il y avait une légèreté et une immédiateté dans son travail que je trouve particulièrement adaptées à ce moment précis”, a écrit Jonathan Anderson dans l’avant-propos.

PUBLICITÉ

L’hommage d’Anderson à Joe Brainard se traduit dans les imprimés et les jacquards colorés d’inspiration pop art qui illuminent vêtements et accessoires. Ici, les griffonnages de pop-corn de Brainard sur le devant d’un jean noir, là le dessin d’un sous-vêtement homme de l’artiste américain qu’il qualifie d’autoportrait imprimé sur un t-shirt oversize ou sur un sac fourre-tout. Il y a aussi Pansies datée de 1968, une œuvre en aquarelle et collage sur papier, de Brainard reproduite en all-over sur un long cardigan et son short en maille, sur plusieurs paires de sneakers ou en noir et blanc collée sur un pan d’une veste ainsi que sur les accessoires.

On retrouve également des références appuyées aux sous-cultures comme les rayures grunge, des shearling empruntés aux hippies, les pulls en mohair et les pantalons à sangles des punks, des duffle-coats des Mods ou de larges pantalons des ravers. Le tout réalisé avec des touches arty et astucieuses de LOEWE.

© LOEWE

PUBLICITÉ

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Article Précédent

NAMACHEKO – Automne/Hiver 2021-2022 – Paris Fashion Week

Article Suivant

Arturo Obegero – Automne/Hiver 2021-2022 – Paris Fashion Week