Parfum

Le parfum et ses mystères

1009 views
7 mins read

Capiteux, ambré, notes olfactives…, sont autant de mots que notre oreille a perçu à chaque fois que nous nous rendons à la parfumerie sans jamais vraiment les comprendre. Mais que signifient t-ils ? Ce mois-ci, Essential Homme vous embarque dans un parcours initiatique qui vous fera découvrir le monde magique, mystérieux et enivrant des parfums. Votre fragrance préférée n’aura plus aucun secret pour vous.

Les hommes sont des consommateurs de plus en exigeants dans leurs choix de parfums. Il existe l’homme d’un parfum qui reste fidèle pendant 30 ans à Habit Rouge de Guerlain par exemple ou celui qui avec l’âge va découvrir d’autres senteurs beaucoup plus attrayantes.
Vous l’aurez compris l’homme et le parfum c’est l’histoire d’un coup de foudre ! Cette même histoire peut durer toute une vie avec peut être quelques infidélités ou alors sera truffée d’aventures olfactives diverses et intenses puisque l’homme n’aura pu se résigner à choisir entre toutes ses fragrances qui s’offrent à lui. Le consommateur sélectionne son parfum selon ses aspirations, son mode de vie, son style. Les méditerranéens par exemple, seront attirés par des senteurs très capiteuses, fortes et dont le sillage restera très longtemps sur leur peau et dans l’air. Ils opteront pour des parfums plus profonds comme : l’Instant de Guerlain ou Opium. Les sportifs, quant à eux recherchent la légèreté, le dynamisme, le pep’s d’un Chrome d’Azzaro, d’un Kouros d’Yves Saint Laurent, sera leur convenir et répondre à leurs attentes. Les hommes classiques et les citadins seront se laisser séduire par des effluves plus intenses comme celles du Mâle de Jean Paul Gaultier, de l’Homme d’Yves Saint Laurent ou encore d’un Hugo Boss. Aqua Di Gio de Georgio Armani, serait le parfum qui fait l’unanimité chez les hommes et plait à tous les socio styles, affirme un conseiller en parfumerie de chez Séphora. L’aspect du flacon son design, le verre utilisé, la senteur des essences sans oublier la campagne de communication menée par la marque sont des éléments non négligeables pour assurer un succès au parfum.
Les créateurs débordent d’inspirations pour élaborer des parfums toujours très fascinants. Cependant, pour cet hiver les parfumeurs sont tous unanimes : la palme d’or revient à Terre Rouge d’Hermès qui connaît un vive succès depuis sa sortie en 2006.

Les caractéristiques des parfums :
Connaître la composition des parfums vous aidera certainement à mieux les choisir et surtout à mieux vous connaître. Quelque soit la fragrance, d’une saison ou intemporel, chacune appartient à une catégorie bien définie. En effet, elles sont classées en sept familles : les chyprès (réalisés à partir de bergamote, de jasmin et de mousse de chêne), les fleuris ( jasmin, narcisse, violette…), les cuirs (mélange de miel, tabac et bouleau), les boisés (santal, cèdre et patchouli), les ambrés ou orientaux (à base d’ambre gris), les hespéridés ( zeste d’agrumes eau de Cologne par exemple) et les fougères (alliance entre le bois et la lavande).

Voici un lexique des mots les plus utilisés dans le jargon des parfumeurs :
A comme Ambré : se dit d’un parfum aux notes douces, vanillées, poudrées réalisés à partir d’ambre gris, une substance parfumée qui provient des concrétions intestinales des cachalots.
B comme Base : C’est la structure fondamentale sur laquelle le créateur élabore un parfum.
C comme capiteux : Terme employé pour désigner un parfum très charismatique présent et qui procure une ivresse des sens.
D comme Dominante : Il s’agit de la note la plus perceptible olfactivement, dans une composition.
E comme Eaux : Les parfumeurs distinguent les eaux légères ( 4% de concentré), les eaux de cologne (7% de concentré), les eaux de toilette (12% de concentré), les eaux de parfums (18% de concentré), sont plus chères. Au-delà de 20 % de concentré, les pris des parfums sont beaucoup moins abordables.
H comme huiles essentielles : Les végétaux (plantes aromatiques ou agrumes) sont distillés pour donner une substance volatiles. Il est possible de trouver de l’huile essentiel de citron, de violette et de fleurs d’orangers…
M comme Mousse : Pour apporter richesse et chaleur aux parfums, on utilise de la mousse de chêne.
N comme Note olfactives : Pour définir un parfum il existe les notes de têtes liées à la première impression et qui sont les plus volatiles, les notes de cœur qui représentent la profondeur du parfum et qui restent plus longtemps et enfin les notes de fond persistent longtemps après la vaporisation et peuvent rester plusieurs mois sur un vêtement.
S comme Sillage : Ce terme définit l’impression perçue dans l’atmosphère au passage d’une personne ayant utilisé un produit parfumant.
T comme Tonique : Ce sont des compostions susceptibles de stimuler certaines activité olfactives ou de l’épidermes.
V comme Virer : Un parfum vire lorsque sa couler ou son odeur se sont modifié à cause d’actions physiques ou chimiques dues à l’air, à la lumière, à la chaleur ou au vieillissement.

Le parfum n’aura plus aucun secret pour vous à présent.