HIGH-TECH

La Chine publie sa première photo de la planète Mars immortalisée par sa sonde Tianwen-1

5 minutes à lire
Chine - Mars

Une bonne nouvelle pour Pékin. La sonde chinoise Tianwen-1 a renvoyé sa première image de Mars, a déclaré l’agence spatiale nationale (CNSA), alors que la mission se prépare à atterrir aux abords de la planète Mars vers le 10 février.

Si vous aimez notre travail, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés et cela nous aidera à continuer à garder Essential Homme toujours actif !

Lancée en juillet de l’année dernière, Tianwen-1, dont le nom signifie “Question au ciel 1”’, est la première mission de la Chine sur Mars.
Le cliché, première photo reçue sur Terre de la planète rouge, a été pris alors que la sonde se trouvait à environ 2,2 millions de kilomètres (1,4 million de miles) de Mars, a indiqué le CNSA. L’agence chinoise a également déclaré que la sonde était maintenant à 1,1 million de kilomètres de la planète rouge.

Le cliché historique semble montrer un ensemble gazeux et qui s’apparente à des cratères. Sur la photo, on peut également apercevoir Valles Marineris (des canyons à proximité de l’équateur de la planète rouge), Schiaparelli (un vaste cratère) et la plaine Acidalia Planitia, selon les données de la CNSA.

Quelles sont les missions de Tianwen-1 ?

Après avoir vu les États-Unis et l’Union soviétique ouvrir la voie pendant la guerre froide, la Chine a investi des milliards de dollars dans sa conquête spatiale militaire.

L’Empire du milieu a fait d’énormes progrès au cours des dernières décennies, envoyant un humain dans l’espace en 2003. Son projet d’assembler une station spatiale d’ici 2022 a considérablement avancé, de manière à stationner en permanence en orbite terrestre.

Tout comme les États-Unis, la Russie, l’Europe, le Japon et l’Inde, la planète Mars semble être sa prochaine cible, malgré plusieurs échecs retentissants dans sa conquête depuis les années 60. Et Tianwen-1 constitue la nouvelle tentative chinoise visant à atteindre la planète rouge.

La sonde est composée de trois éléments: un orbiteur (qui tournera autour de l’astre), un atterrisseur et un robot téléguidé à roues (chargé d’analyser le sol). Le robot téléguidé à roues, contenu dans la sonde, devrait être déployé sur Mars en mai. D’un poids de plus de 200 kilos, il est équipé de quatre panneaux solaires et est censé être opérationnel durant trois mois.

Parmi les missions de de Tianwen-1 : prendre des photos, contribuer à la cartographie de la planète rouge et collecter des informations importantes sur le sol martien, la structure géologique, son environnement, son atmosphère et rechercher des signes d’eau.

La sonde sans pilote se trouve “actuellement” à environ 184 millions de kilomètres de la Terre et à 1,1 million de kilomètres de Mars, a annoncé vendredi la CASC (Société de sciences et technologies aérospatiales de Chine), ajoutant que l’engin avait parcouru environ 197 jours et plus de 465 millions de kilomètres pour atteindre la planète.

Tianwen-1 a effectué sa quatrième correction orbitale vendredi soir alors que le vaisseau spatial se prépare à arriver en orbite vers le 10 février, où il va “freiner” pour ralentir et être capturé par la gravité de la planète, selon l’agence.

Tianwen-1 était l’une des trois missions sur Mars lancées en juillet dernier, avec le rover Perseverance de la NASA, qui atterrira sur Mars le 18 février, et la sonde Hope des Émirats arabes unis, qui orbitera la planète et entrera en orbite le 9 février.
Les trois missions ont été lancées à peu près au même moment en raison d’un alignement entre Mars et la Terre du même côté du soleil, ce qui permet un voyage plus efficace vers la planète rouge.

Article Précédent

Converse x CONCEPTS rendent hommage à Massachusetts, lieu de naissance du basket-ball

Article Suivant

La collection Printemps/Eté 2021 de Nike ACG dévoilée, à la technicité et l’efficacité toujours incomparables

Quitter la version mobile