Krug Champagne Millésime 2002, Un hommage à la nature

6 mins de lecture

Krug 2002, le nouveau millésime de la Maison Krug, vient d’être dévoilé. Il est le témoin d’une année exceptionnellement généreuse et l’expression d’une connivence infinie avec la nature.

Retrouver également sur Essentialhomme.fr
Paris Saint-Germain se met en scène pour NIVEA MEN Crème
Les deux mascottes de luxe de Fendirumi, Piro-chan & Bug-kun, débarquent en Europe !
L’acteur Gerard Butler Nouvelle égérie des montres Festina
PSG x Beats by Dre aux couleurs du maillot Dark Light
adidas Consortium x Sneakersnstuff dévoilent le pack « Tee Time »

Une bonne Maison de Champagne ne devrait former que deux cuvées de la même qualité incontestable, ce sans hiérarchie aucune”, a écrit en 1848 Joseph Krug, le fondateur de la Maison Krug. Et tout commence par ces quelques mots fondateurs !
Ainsi naissent la Cuvée n°1, aujourd’hui Krug Grande Cuvée, l’expression la plus riche du Champagne, recréé chaque année depuis la fondation de la Maison, et la Cuvée n°2, le Millésime, que son fondateur nomme “la cuvée des circonstances” puisqu’elle est l’expression d’une année et des circonstances bien particulières qui ont prévalues à sa création.
La Cuvée n°2 ou Millésime Krug s’inscrit dans le cycle unique d’une année et chaque Millésime raconte sa propre histoire, son aboutissement. Il passe au minimum dix ans en caves avant de voir le jour et représente les caractéristiques de l’année de sa création.

Krug Champagne Millésime 2002
De ce fait, l’année 2002 a donné naissance à deux expressions bien différentes de la nature: la Krug Grande Cuvée 158ème édition et le Millésime Krug 2002.
2002 est une année clémente, uniformément chaude, et généreuse avec des conditions de maturation presque idéales des raisins. La vendange de cette année là est une des plus chaudes en Champagne, malgré un été marqué par un faible ensoleillement. Cependant, juste avant les vendanges, une belle arrière-saison, comme souvent en Champagne, a parfaitement agi et parachevé la maturation des raisins. La récolte 2002 chez Krug est alors marquée par une grande homogénéité et de très beaux équilibres entre maturité et fraîcheur.
Le Millésime 2002 arrive alors en 2016, deux ans après Krug 2003 qui, à la dégustation, avait atteint sa maturité plus rapidement que Krug 2002.

Krug Champagne Millésime 2002
Dès les premières dégustations on retrouve dans les vins, parcelle par parcelle, toute la générosité du climat et de la nature qui s’exprime par des vins ronds, avenants, charpentés, des vins riches en fruits et particulièrement aromatiques. La longueur en bouche est aussi une constante sur tous les vins. Chaque échantillon, chaque vin clair étonne et semble être un assemblage à lui tout seul. Un mot revient : un hymne aux fruits. Agrumes et agrumes confits, fruits exotiques, fruits blancs, fruits jaunes, fruits frais ou compotés, les fruits sont là, présents, intenses, dans un crescendo gourmand, et délicat. Une véritable démonstration de chaque parcelle provenant de Sainte-Gemme, de Villevenard et de Coulommes-la-Montagne.
Avec nos parcelles historiques du Mesnil-sur-Oger, d’Oger, d’Avize, de Trépail et de Villers-Marmery, au côté des fruits, on trouve des notes d’épices, d’acacias, de poivres, qui apportent nuances, finesse et élégance. Grâce enfin aux parcelles issues d’Ambonnay, de Bouzy, d’Ay et de Mareuil-sur-Ay, les vins ont une très belle ossature. Ils sont charpentés sans excès, tout simplement solides ce qui leur donne quelque chose d’à la fois très rassurant et complice.
Les qualités de chacun des vins clairs, l’expression aromatique, la grande intensité se transcendent dans l’assemblage de Krug 2002 qui construit un ensemble d’une générosité rare et d’une noblesse évidente, l’étoffe d’un grand Champagne. Un Champagne serein, solide, de très belle constitution, tout en tension, en élégance, en finesse. On ressent tout de suite une présence, une stature indéniable, un charisme. Krug 2002 vous prend par la main et vous emmène loin et longtemps, aux confins de son exceptionnelle longueur en bouche et de l’expression de son fruit.
La création finale se traduit par un dialogue entre Pinot Noir (40 %) et Chardonnay (39%), complété par une touche finale de Meunier (21 %) qui apporte la véritable patte Krug…”, a expliqué Eric Lebel, Chef de Caves de la Maison Krug.