/

Kenzo – Printemps/Été 2021 – Paris Fashion Week

4494 lus
3 minutes à lire
Kenzo - Printemps-Été 2021 - Paris Fashion Week

Deuxième collection de Felipe Oliveira Baptista pour KENZO. C’est au cœur de la roseraie de l’Institut National de Jeunes Sourds à Paris, dans le 5ème arrondissement, que la collection a été dévoilée, une collection au message écologique, à la fois romantique et sportswear.

Si vous aimez notre page, offrez-nous un délicieux café en cliquant sur ce lien. Nous aimons beaucoup les cafés !☺

Le créateur portugais de la maison KENZO a choisi de jouer avec l’optimisme, comme la grande majorité de ses confrères et consœurs, avec une palette de couleurs fraîches et des imprimés floraux. Un peu de douceur dans ce monde qui navigue actuellement entre pandémie, conflits et instabilités sociaux et politiques. Douceur qu’on retrouve par ailleurs dans le petit pot de miel du Sacré Cœur posé sur chaque siège des invités – et ils sont tout de même plus d’une centaine à se déplacer, malgré une crise sanitaire accrue chaque jour davantage.

Et ces pots de miel – ce n’est pas par hasard qu’ils soient placés là – renvoient au thème de la collection. “Une ode aux abeilles” où l’imaginaire de l’apiculture est raconté avec beaucoup d’humour et d’énergie.

Dans ce contexte difficile, Felipe Oliveira Baptista a tenu à nous faire voyager dans son monde peuplé de couleurs, de fleurs et de flous (flou dans les formes avec des superpositions de couches dans le même ton; flou dans les motifs: “des coquelicots et hortensias qui pleurent”, décrit le créateur), tout en adaptant les caractéristiques utilitaires et de protection de ses silhouettes enveloppantes.

Le monde est perdu et chacun essaie de retrouver du sens, de l’ordre. Mais comment apporter des réponses dans ce contexte que personne ne comprend ?”, questionne le designer dans dans le journal de la collection de 36 pages distribué aux invités. Sa réponse pour les hommes se retrouve dans les capes et voiles de protection, dans de superbes costumes en coton souple, dans des coupe-vent style ikat, dans des gilets à poches multiples, dans des pulls transformés en tablier ou encore dans des gilets de gentlemen pêcheurs rallongés jusqu’au genou.
Une mode adaptable et pratique, idéale dans ce monde en plein chavirage où presque tous les repères ont été brouillés.

Article Précédent

Marine Serre – Printemps/Été 2021 – Paris Fashion Week

Article Suivant

hummel HIVE focalise sur l’éco-friendly avec son nouveau pack Vegan