L’exposition majestueuse d’Iris van Herpen au Musée des Arts Décoratifs (Paris) révèle une intersection unique entre la mode et l’art

L'exposition d'Iris van Herpen au Musée des Arts Décoratifs est une fusion de mode innovante, d'art et de science, offrant un voyage immersif dans son univers de design écologique et avant-gardiste.
2 octobre 2023
4 minutes de lecture
L'exposition majestueuse d'Iris van Herpen au Musée des Arts Décoratifs (Paris) révèle une intersection unique entre la mode et l'art
Warren du Preez & Nick Thornton Jones pour Iris van Herpen — Cosmica Dress, en collaboration avec Kim Keever (imprimé). Shift Souls Collection (2019) - © Iris van Herpen collection privée
PUBLICITÉ

Le 29 novembre 2023 marquera l’inauguration d’une exposition extraordinaire au Musée des Arts Décoratifs, une exposition qui fait valser avec grâce l’esprit complexe et les créations grandioses de la célèbre innovatrice de la mode, Iris van Herpen. “Iris van Herpen, Sculpting the Senses” est un titre ambitieux qui rend justice à l’ampleur et à la profondeur de cette exposition. Le travail méticuleux de Cloé Pitiot et de son assistante Louise Curtis retrace l’époque de la mode avant-gardiste de van Herpen, offrant au public une rencontre intime avec plus d’une centaine de pièces de haute couture, une collection qui est à la fois un récit et un témoignage de la carrière prolifique de van Herpen.

L'exposition majestueuse d'Iris van Herpen au Musée des Arts Décoratifs (Paris) révèle une intersection unique entre la mode et l'art
David Uzochukwu pour Iris van Herpen — Hydrozoa Dress Sensory Seas Collection (2020) – © Iris van Herpen collection privée

Née en 1984 à Wamel, aux Pays-Bas, au milieu de la nature, les premières interactions de van Herpen avec le monde naturel et son profond attachement à la danse classique s’intègrent parfaitement à sa philosophie de la création. Ses années de création, enrichies par des expériences sous les yeux de maîtres de la mode tels qu’Alexander McQueen et Claudy Jongstra, ont donné naissance à la Maison Iris van Herpen à Amsterdam en 2007. Un bastion où l’art et l’innovation se rejoignent, où la danse mystique entre l’artisanat et la modernité donne naissance à des créations qui sont des sonnets sensoriels, faisant écho aux complexités et aux multitudes du monde naturel.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
L'exposition majestueuse d'Iris van Herpen au Musée des Arts Décoratifs (Paris) révèle une intersection unique entre la mode et l'art
David Uzochukwu pour Iris van Herpen — Sensory Seas Dress & Nautiloid Dress Sensory Seas Collection (2020) – © Iris van Herpen collection privée

L’année 2010 a été marquée par le déploiement de la robe pionnière imprimée en 3D de van Herpen, issue de la collection Crystallization, une pièce qui réside désormais dans les salles sacrées du Musée des Arts Décoratifs. Cette icône de l’élégance interdisciplinaire incarne la philosophie de van Herpen : un mélange homogène d’art, de chimie, de physique, de biologie et de technologie, qui fait de la mode un univers évolutif d’entités dynamiques et de collaborations puissantes.

En parcourant les galeries Schwarzman, les visiteurs sont invités à participer à une conversation où la mode, l’art et la science se rencontrent. L’interaction est manifeste : les créations de van Herpen se font l’écho de dialogues harmonieux avec des œuvres d’art contemporain de personnalités telles que Wim Delvoye, Kate MccGwire et Neri Oxman. Les thèmes sont vifs, explorant l’eau et les origines de la vie, et faisant écho à la profondeur des propres réflexions de van Herpen.

PUBLICITÉ
L'exposition majestueuse d'Iris van Herpen au Musée des Arts Décoratifs (Paris) révèle une intersection unique entre la mode et l'art
Carla van de Puttelaar pour Iris van Herpen — Various collections (2020) – © Iris van Herpen collection privée

Le travail d’Iris est un triomphe artistique, mêlant conscience écologique et esthétique d’avant-garde”, déclare Cloé Pitiot. Il témoigne de l’engagement inébranlable de van Herpen en faveur de créations éco-responsables, comme en témoignent les pièces fabriquées à partir de plastiques recyclés et de fèves de cacao imprimées en 3D.

La collection “Carte Blanche” invite le public à entrer dans une tapisserie aquatique, entrelacée avec “Origins” de David Spriggs, tandis que les vagues océaniques du Collectif Mé montent et descendent, incarnant l’essence de la danse perpétuelle de la vie. Le thème du squelette, animé par l’iconique Skeleton Dress, fait écho à la grandeur des réseaux architecturaux et des formes organiques, un récit enrichi par le cabinet gothique de Ferruccio Laviani et la narration visuelle de Yann Arthus-Bertrand dans “Terra”.

L'exposition majestueuse d'Iris van Herpen au Musée des Arts Décoratifs (Paris) révèle une intersection unique entre la mode et l'art
Luigi and Iango pour Iris van Herpen — Skeleton Dress, en collaboration avec Isaie Bloch Capriole Collection (2020) – © Iris van Herpen private collection

Restez à la pointe de la mode et du lifestyle au masculin, suivez Essential Homme sur Google News, Whatsapp, en RSS ou sur Flipboard.


Le monde sensoriel se déploie, une riche mosaïque où se croisent les chuchotements de la mythologie, la mystique de la méduse et la danse complexe de la nature et de l’ingéniosité humaine. Kate MccGwire, EcoLogicStudio, et l’armure de samouraï font écho à un dialogue ancien, tandis que les sculptures de Matthew Harrison sortent de l’ombre et invitent à une réflexion sur le corporel et l’éthéré.

Au fur et à mesure que le visiteur traverse les espaces aménagés, le crescendo se poursuit jusqu’à un final cosmique. Les créations de Van Herpen, semblables à des corps célestes, valsent sur la scène cosmique sous le regard attentif des nébuleuses de Kim Keever. La composition sonore de Salvador Breed apporte une profondeur sensorielle, guidant les visiteurs dans une odyssée du corps, de l’esprit et de l’univers.

Dans le tableau final, le public pénètre dans l’atelier de van Herpen, un espace sanctifié qui fait écho à la danse rythmique du design et de la création. Un cabinet de curiosités dévoile un monde d’accessoires, mélange harmonieux d’éléments naturels et d’expression artistique, qui culmine dans une symphonie visuelle des défilés de van Herpen, où le mouvement et l’art s’unissent dans un sonnet de design inexprimé.

L'exposition majestueuse d'Iris van Herpen au Musée des Arts Décoratifs (Paris) révèle une intersection unique entre la mode et l'art
Sølve Sundsbø pour Iris van Herpen. Hypersonic Speed Top. Capriole Collection (2018) – © Iris van Herpen collection privée
L'exposition majestueuse d'Iris van Herpen au Musée des Arts Décoratifs (Paris) révèle une intersection unique entre la mode et l'art
Kim Keever — Abstract 46682 (2019). © Kim Keever
L'exposition majestueuse d'Iris van Herpen au Musée des Arts Décoratifs (Paris) révèle une intersection unique entre la mode et l'art
Wim Delvoye — Nautilus (2017) – © Adagp, Paris
L'exposition majestueuse d'Iris van Herpen au Musée des Arts Décoratifs (Paris) révèle une intersection unique entre la mode et l'art
Rogan Brownart — Fallen Angel Wings (2014) – © Rogan Brownart

Iris van Herpen, Sculpting the Senses
(29 novembre 2023 – 28 avril 2024)

Musée des Arts décoratifs
107 rue de Rivoli, 75001 Paris
+33 (0) 1 44 55 57 50
Métro : Palais-Royal, Pyramides, Tuileries

Horaires
→ du mardi au dimanche de 11h à 18h
→ nocturne le jeudi jusqu’à 21h dans les expositions temporaires

Tarifs
→ entrée plein tarif : 14 €
→ entrée tarif réduit : 10 €
→ gratuit pour les moins de 26 ans

Cliquez sur ce lien pour lire cet article dans sa version anglais

PUBLICITÉ
AllerEn Haut